AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
          

Partagez | 
 

 [ Fête de Gloredhel ] Le banquet d'ouverture

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
MDJ
Bête de guerre toute puissante
avatar

▌Date d'inscription : 21/12/2009
▌Messages : 157


Feuille de personnage
Niveau: 100
Expérience :
1000000000/1000000000  (1000000000/1000000000)

MessageSujet: [ Fête de Gloredhel ] Le banquet d'ouverture   Sam 29 Mai - 3:04

Ah nous y voilà enfin à ce fameux banquet !!

La duchesse vous a organisé en énorme banquet sur la place centrale de la ville; au programme, repas offert à tous, musique, danse, et bière !!
L'entrée est libre, mais une fouille au corps sera faites par des gardes royaux à l'entrée. Vous ne pourrez entrer armé ou avec un quelconque objet dangereux. Des archers seront également postés sur les toits afin de garantir votre sécurité. Le nombre de militaire a été doublé pour éviter tout événement meurtrier comme le matin.


La place centrale est décorée de miles fleurs, de tout les royaumes et de toutes les couleurs. Des lampions sont accrochés à des fils tendus au dessus de la place et font briller les bougies, éclairant les festivités. Une grande table est dressée pour les autorités royales, tandis que d'autres tables sont arrangées un peu partout pour tout le monde. Un grand buffet se trouve dans un coin, vous proposant viande, pain, légumes, fruits, fromage et bien sûr, vin, bière et hydromel. Une estrade a été montée pour accueillir un groupe de musique folklore tandis qu'une piste de danse a été aménagée. Tout est là pour que la fête soit assurée.

Ce banquet marque l'ouverture de la foire, et le Prince Hadrian sera présent avec sa compagne, Jenifael.

Prenez du bon temps, amusez-vous bien ^^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Naràemy
Chef de classe d'arme
avatar

▌Date d'inscription : 25/09/2009
▌Messages : 157
▌Age : 24



Feuille de personnage
Niveau: 2
Expérience :
92/118  (92/118)

MessageSujet: Re: [ Fête de Gloredhel ] Le banquet d'ouverture   Sam 29 Mai - 3:36

    J'étais toujours installée sous ce magnifique pommier quand le soleil redescendit de son zénith en nous narguant fièrement dans le haut ciel. Je me levai et montas sur ma selle pour revenir à Glòredhel pour le banquet de ce soir, Soa avait surement du prendre beaucoup de précaution mais faisait tout de même son banquet ; elle ne voudrait surement rien gâcher. J'atteignis en quelques minutes la porte de la petite ville où je laissais encore une fois mon cheval au garçon d'écurie pour quelques sous. J'entrais par les portes et me dirigeais vers la place centrale ; là, étaient fichés quelques gardes qui m'interdirent le passage Ma petite dame, vous ne paserez que sans armes. J'obtempérais et leur donnait mon carquois et mes flèches ainsi que les deux dagues voyantes à mes bottes gardant tout de même sur moi un petit poignard caché dans mon dos. Ils ouvrirent alors le passage et je pu avancer sur la place en toute liberté. Un grand buffé était posté à un endroit, pas loin, la table des autorité royales, partout il y avait des gardes et en hauteur des archers pour la protection de tout le monde. De l'autre côté, il y avait une estrade avec un groupe qui revoyait ses accords pour commencer à jouer dans peu de temps. D'autres petites tables étaient disposées pour les touristes et voyageurs. Je remarquais Soa Sten sur une table, accompagnée de ses deux dames de compagnie et de deux gardes du corps. Je n'y prêtais pas plus attention et allait me servir une chope de bière.

    Je m'avançais alors vers une table avec mon verre d'alcool à la main et m'assis et regardant toutes les personnes affluant sur la place, essayant de trouver quelqu'un que je connaissais dans cette cohue. C'est alors que quelqu'un se mit assis à la même table que moi, je n'y prêtais pas attention jusqu'à ce que cette personne m'adresse la parole. Je bus une gorgée avant de regarder cette dernière.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aslan l'Ardent
Chef de classe d'arme
avatar

▌Date d'inscription : 12/04/2010
▌Messages : 715
▌Age : 27



Feuille de personnage
Niveau: 5
Expérience :
267/300  (267/300)

MessageSujet: Re: [ Fête de Gloredhel ] Le banquet d'ouverture   Sam 29 Mai - 4:21

Je ne sais pas trop comment je suis sorti de ce guêpier où je me suis bêtement fourré à cause de ma trop grande curiosité. Enfin, m'en voilà tiré, et pour me remettre de toutes ces émotions, quoi de mieux qu'un banquet ?
J'en ai entendu parler dès mon arrivée. On m'avait dit que le banquet de la foire valait le détour, tant par la qualité de ses ménestrels que par la quantité de bonne bière qu'on y servait. Il ne m'en fallait pas plus, à vrai dire.
Le crépuscule embrase la ville. Les rues sont encore plus animées qu'à mon arrivée. J'ai confié Charlie aux bons soins d'un aubergiste situé dans les faubourgs et c'est donc sans bagage que je vais vers la place où se tient le festin, guidé par les odeurs de viande rôtie et d'herbes me mettant l'eau à la bouche. Les rues charrient un vrai fleuve, une foule grouillante venue profiter comme moi des largesses de la duchesse Soa Sten. Je lève les yeux vers les toits pentus. Dans l'or du soir, des silhouettes armées surveillent l'endroit. Des archers. Faisant écho à leur présence, un cordeau de soldats entoure la place sans laisser la moindre faille, fouillant chaque personne désirant se joindre aux réjouissances. Je suis contente d'avoir laissé Carak-Caran et Carak-Celeb auprès de Charlie. Je déteste que des inconnus y mettent la main et les mélangent avec la lie des coutelas des paysans. De toute façon, elles sauront accourir...
Un soldat me fouille, me palpant avec suspicion lorsqu'il ne trouve pas la moindre arme sous ma légère armure de cuir. Il trouve la dague dans ma botte, fronce les sourcils puis la glisse auprès de toutes les autres armes prises aux invités. Qu'à cela ne tienne. Une paire de griffes et toutes mes plumes me tireront d'un éventuel mauvais pas. Ils examinent même mon luth mais ne disent rien. Je n'ai pas l'allure d'un trouvère, il n'empêche que je ne raterai pas une occasion de gagner quelques pièces en poussant la chansonnette.
Je m'avance sur la place. Des dizaines de tables - planches sur des tréteaux - sont montées en tout sens, ménageant tout juste un espace pour les musiciens et un autre pour les feux où rôtissent des cuissots entiers. On a déjà mis un tonneau en perce et j'en profite pour saisir ma première chope au passage. Mon regard glisse sur la foule. Je redoute un nouveau crime, une autre attaque. Quelque part, je n'ai pas trop le coeur à me réjouir. Mais qu'importe.
Je trouve une place libre près d'une jeune femme svelte et élancée qui sirote un verre en scrutant la foule. Jelly ? Sa silhouette m'est familière.

- Bonjour, mademoiselle !...

Elle se retourne et m'examine. Non, ce n'est pas Jelly. Ceci dit, elle est mignonne et sérieuse comme un pape. Tout pour me plaire, du moins avant que je ne commence à être un peu ivre.

- Vous attendez quelqu'un, ou bien je peux m'installer ?

A vrai dire, fatigué par toutes mes émotions de la journée, j'attends sa réponse en m'asseyant sur le tabouret.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar



MessageSujet: Re: [ Fête de Gloredhel ] Le banquet d'ouverture   Sam 29 Mai - 4:45

- Halte là ! Vous, venez par ici !

- Héhéhé... Mais bien sûr...

Les gardes venaient d'appeler la silhouette encapuchonnée. Morpheus s'approcha de ces hommes en armure et on le fouilla. Il n'avait rien sur lui, aucune arme, seulement quelques objets peu intéressants comme une gourde d'eau et une trousse de secours.

- C'est bon, vous pouvez passer... Mais évitez de garder cette capuche !

- Désolé, je n'aime guère le Soleil.

Le Nécromancien passa le portail avec un sourire.

Tous ces pauvres imbéciles qui faisaient la fête et qui riaient, chantaient, dansaient. En quelle honneur ? Tout se rapportait à cette famille royale ! Comment cela pouvait être intéressant de venir à une telle fête ?

Morpheus avançait doucement, jetant des regards vers les multiples gardes et les nombreux archers placés sur les toits. Non, il ne sera pas simple de les contrôler. Il y avait des yeux partout, la sécurité était maximale. Pourtant, il devait y avoir une faille. Une faille qui serait assez importante pour qu'il puisse agir secrètement et rapidement. Oui. Il devait y en avoir une quelque part. Il suffisait seulement de chercher un peu, de faire preuve de patience, et d'observer.

La place centrale était décorée par une multitude de parterres de fleurs et de bouquets. Une belle fontaine était présente sur les lieux et des enfants jouaient autour. Des hommes et femmes jetaient des pièces dans la fontaine tandis que d'autres bavardaient, discutaient, s'amusaient, buvaient, mangeaient. Tant d'animation pour mettre un peu de gaieté.

Là-bas, il y avait un buffet où s'était rassemblée une foule de personnes. Bien entendu, il y avait tellement de choses à manger que tout le monde pouvait se servir sans modération. Cependant, il y avait là des domestiques qui s'occupaient quand même du service et empêchaient les gourmands de se régaler sans considération pour les autres.


*Hmm... Bon... Ne nous attardons pas. Il devrait arriver bientôt. Il vaut mieux me hâter*

Morpheus se retourna et repéra deux gardes qui discutaient silencieusement entre eux. Il se dirigea alors vers ces lanciers.

Au passage, il croisa une Elfe vêtue d'une tenue bleutée et qui tenait à la main un verre d'alcool. Elle alla s'asseoir à une table puis est rejointe par un homme à barbe.

Le Nécromant arriva auprès des gardes et les salua d'un ton parfaitement ivre.


- Hey !! *Hips* !! Les gars... Vous z'êtes gui vous ?! Zerez bas Des Boides De Gonzerve ?!! Allez !!.. *Hips*.. Benez vaire la vête 'vegue nous ! *Hips* !

- Mais c'est qu'il est complètement saoûl celui-la ! Outch !

En "tombant", Morpheus avait donné un coup de tête à un des gardes en plein sur le nez. L'homme en armure fit un signe colérique à son collègue et tous deux prirent le Nécromancien par un bras et le trainèrent à l'écart, dans un lieu où peu de personnes pouvait les apercevoir, loin du public en somme.

- Il est complètement mort ! Regarde-le ! On devrait l'éjecter.

- Oui, tu as raison. Bon... On le reprends ? Tiens, passe son bras par-dessus mes épaules et...


La main gauche du Nécromancien se déploya alors telle une araignée sur le visage d'un des deux gardes et s'y colla. Morpheus dirigea son poing droit vers la tête de l'autre garde et lui asséna un coup de poing. De ce coup de poing jaillit une multitude de sangsues sanguinaires qui s'agglutinèrent sur le garde et entrèrent par son nez, ses oreilles, et sa bouche pour l'étouffer.
Il serra ses doigts sur le crâne de celui qu'il avait empoigné et lui vida de toute sa source vitale, laissant au final un corps sans vie.


- Houla ! Houla ! On ne s'asseoit pas ! Debout !

Le garde mort se releva aussitôt. Morpheus esquissa un sourire et jeta un oeil à l'autre garde qui étouffait. Les sangsues avaient du détruire son cerveau. Lui aussi, il lui infligea le même sort avec sa main de démon.

- Vos âmes sont miennes... Hmm.. Oui... Ca va. Vous ne saignez pas, tant mieux. Bien, bien, bien...

Les morts-vivants se relevèrent en silence, prirent leurs armes et empoignèrent à nouveau Morpheus avant de le ramener sur la place publique.

- Oui, ne vous inquiétez pas ! Je ne le referai plus. Promis !

Et Morpheus laissa ses morts-vivants regagner leur poste tandis qu'il replongeait parmi la foule. Il prit un morceau de gâteau et le savoura tranquillement.

*Je n'y avais pas pensé mais... Ces pauvres fous qui dansent et chantent... Je pourrais peut-être...*

Il dirigea son regard vers les Musiciens qui jouaient un air de musique. Non, pas ceux là. S'ils les contrôlaient, ils ne joueraient plus.

La meilleure chose à faire était de maîtriser les archers situés en hauteur. Mais comment ?

Patience, patience...
Revenir en haut Aller en bas

▌Date d'inscription : 16/05/2010
▌Messages : 21
▌Age : 33



Feuille de personnage
Niveau: 1
Expérience :
59/63  (59/63)

MessageSujet: Re: [ Fête de Gloredhel ] Le banquet d'ouverture   Sam 29 Mai - 11:02

J’avais marché durant des heures avant de tomber sur une affiche annonciatrice d’une fête. Ne sachant lire, je questionnai l’homme qui était en train de la placarder.

_ Notre bien aimé dame organise un banquet. Tout le monde y est invité. Mais on ne vous laissera pas entrer, ainsi armé. Répondit l’homme que je dérangeais dans son travail.

"Bien vrai!" constatai je une fois sur place. Après avoir fuit mon frère, c’est par pur hasard que je me retrouvai dans le coin, à ce moment là. Durant mon périple, je sorti vainqueur d’un jeu de devinettes avec un Farfadet ; en sortant gagnant j’avais le droit à un vœu. Je souhaitai donc un bon équipement de guerrier avec les deux épées bâtardes et l’option armure d’écaille incluse.

Il fallait faire la queue pour accéder à cette belle cité et les gens étaient fouillés. Les armes étaient confisquées et ils devaient les récupérer en sortant. Me retrouvant au bout je pris mon mal en patience mais lorsque je parvins aux garde je pu voir leur mine. Je n’aimerai pas me retrouver à leur place, car voir défiler des têtes de buses à longueur de journée ce n’étais pas mien plaisur.

_ Votre identité ? Demanda un garde d’un air las.

_ Harold Deux lames ! Guerrier ! répondit-je dans la foulée. Je tenais à garder mon identité secrète.

_ Veuillez me confier vos armes ! On vous les rend des que vous partez.

_ Prenez en soins soldat ! répondit-il en lui confiant ses armes.

_ Vous pouvez passer !


Je franchis donc la grande porte


_ Ah ! Oui… j’oubliai une chose.. Halte !s’exclama soudain le garde.
Je fis halte, inquiet :
*aurais-je commis un délit ?* Me demandais-je alors tandis que des sueurs froides coulaient dans mon dos.

Notre bien aimée dame vous souhaite de bien vous amuser. Dit-il avec un sourire forcé.

Rassuré, je continuais donc mon chemin tandis que le soldat se plaignait à un de ses camarades du nombre d’années qui lui restait à faire. Je ne pus m’empêcher de quitter la voix principale pour une petite rue forte jolie pleine de petites boutiques d’où s’échappaient divers parfums, masquant celui qui s’échappait des bouches d’égout.

J’entendais le cri des pigeons qui survolaient la zone à la recherche de cibles potentielles. D’ailleurs l’un d’eux me ratât de peu car je m’écartai et la déjection alla s’éclater conte le sol.

J’entendis une personne hurler, « maudit Pigeon ! Oser me souiller ainsi de votre matière fécale ! Moi Dorothée l’oracle la diseuse de bonne aventure. »
Je la vis se saisir d’un mouchoir blanc et s’essuyer puis se tourner vers moi avec un sourire commerçant. Elle m’aborda désireuse de me lire ma bonne aventure.

N’ayant pas d’argent sur moi, je l’envoyai paitre et continua mon chemin. Mes bottes de cuir claquaient sur le pavé.

Bientôt, je sortis de la ruelle et me retrouva dans le centre. Des tables avaient été dressées avec des plats de nourriture, des gens assis autour. Que de monde !
L’ancien chevalier que je suis se faufila tant bien que mal dans la foule vers le centre, difficile à atteindre.

*Ou vais-je bien pouvoir me mettre ?* Tel était la question qui se posa à cet instant précis. C’est alors que mon regard tomba sur une jeune fille elfe très fine et de petite taille. A côté il semblait y avoir de la place. Observant la scène par deux fois, il vit qu’elle était en train de discuter.

Je ne la trouvais pas mal du tout et j’avais connu pire lorsque j’étais encore qu’écuyer, mon maître m’amenait partout avec lui car je devais le servir. Ce jour là nous avions été hébergés par la famille de l’homme. Je fis la connaissance de la fille de sa sœur. La fille et la mère avaient en commun leur laideur repoussante. Celle-ci tombant follement amoureuse de moi m’avait suivit partout ou j’allais pour tenter de lui échapper. Et ce fut le drame le jour ou je me retrouvai enfermé dans un placard avec elle, je vous passe les détailles. Cette affreux cauchemarda me tira de mes pensées et je revins à la réalité. La jeune elfe vers qui je me dirigeait n’était pas moche.

Je m’approchai d’elle de ma démarche pleine d’assurance. Et je l’interpellai poliment.

_ Excusez moi ma demoiselle ! Cette jolie place est elle libre ? Demanda-t-il ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Naràemy
Chef de classe d'arme
avatar

▌Date d'inscription : 25/09/2009
▌Messages : 157
▌Age : 24



Feuille de personnage
Niveau: 2
Expérience :
92/118  (92/118)

MessageSujet: Re: [ Fête de Gloredhel ] Le banquet d'ouverture   Sam 29 Mai - 20:38

    J'observais l'homme qui s'était mis à mes côtés. Il était très grand et était doté d'une musculature presque hors norme. Pourtant, je sentais en lui comme un présence elfe, qui sont normalement fins et élancés. Il avait de longs cheveux noirs entre-coupés et une cicatrice barrait sa joue mal rasée. Au premier abord, on aurait facilement pu dire que c'était une brute pleine de muscles et pourtant il avait l'air serein et en paix. Et pourtant il y avait aussi en lui quelque chose de surprenant ! Quelque chose que je n'avais jamais ressentis auparavant, ce n'était pas un sentiment, c'était plus une impression.

    Non je n'attend personne, ou du moins si j'en attend une, elle n'est pas pressée de venir me rejoindre.

    J'esquissais un sourire au bel homme, et portait la chope de bière à mes lèvres pour en boire deux gorgées. C'est alors qu'un homme un peu moins grand que mon compagnon passa devant notre table. Deux minutes plus tard, le jeune homme s'approcha des gardes et fit mine d'être bourrée * C'est vraiment très étrange Naràemy, garde un oeil sur lui* Je le vit ensuite battre les deux gros tas de muscles qu'étaient les gardes et peu de temps après, ils se relevèrent comme si de rien n'était. Je ne savais pas si l'homme assit face à moi avait aperçu le moindre de ses gestes. C'est alors que ce petit homme assez bizarre s'éloigna, accompagné des gardes, qui rejoinrent leur poste sans en dire plus. *Alors là, il y a vraiment anguille sous roche !* J'étais prête à me lever pour suivre cet homme lorsqu'un autre vint à ma table, il était d'une carrure tout aussi puissante mais avait les cheveux blonds, il avait quand à lui, tout d'un humain et portait une armure qui me faisait beaucoup penser à celle d'un chevalier.

    Excusez moi ma demoiselle ! Cette jolie place est elle libre ?

    La table comportait quatre chaises et il ne s'était exprimé qu'à moi.

    Bien sûr, asseyez-vous.

    Sans rien ajouter, je me levais et laissait les deux hommes en tête-à-tête ainsi que ma bière que je n'avais qu'à moitié fini, je n'avais pas le temps de me bourrer avec ce qui avait l'air de se tramer à cette fête. Je suivis ce petit homme qui m'avait l'air bien plus qu'étrange. Je m'approchais en silence vers le buffet où il s'était arrêté pour prendre un morceau de gâteau. Il regarda les musiciens qui avaient commencé à jouer une musique enjouée tandis que quelques danseurs prirent place au milieu de la place centrale, entouré d'enfants qui voulaient les imiter. Je pris une des nombreuses baie sur le buffet et la portait à mes lèvres en faisant mine de regarder ailleurs *Attendons de voir ce qu'il prépare celui-ci* C'est alors que quelqu'un pressé de manger me bouscula, je me relevais et le regardait d'un air peu sympathique et m'éloignait sans dire un mot de plus, ce dernier engouffra alors une bonne dizaine de part de gâteau tandis que je m'était installée de l'autre côté du petit homme en portant à nouveau une baie à mes lèvres. J'essayais alors de retrouver ma table avec les deux hommes à forte carrure que j'avais laissé en plan mais je ne la retrouvait pas parmi toutes ces personnes qui passaient d'un côté à l'autre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aslan l'Ardent
Chef de classe d'arme
avatar

▌Date d'inscription : 12/04/2010
▌Messages : 715
▌Age : 27



Feuille de personnage
Niveau: 5
Expérience :
267/300  (267/300)

MessageSujet: Re: [ Fête de Gloredhel ] Le banquet d'ouverture   Dim 30 Mai - 3:26

Pendant un moment, la jeune femme et moi-même nous dévisageons. C'est une elfe de taille menue, svelte comme tous les gens de son peuple, aux cheveux brun-roux et aux grands yeux clairs. Elle semble plutôt paisible mais je sais qu'il ne faut jamais se fier aux apparences. Tous les elfes que j'ai pu côtoyer savaient tout aussi bien déclamer des poèmes d'amour que trancher les têtes de leurs ennemis. Mais ce n'est pas son corps élégant et joliment proportionné qui retient mon attention principalement. Il y a autre chose. Il me faut plusieurs secondes avant de me rendre compte que cette chose n'est pas physique : je ne la connais pas, elle ne ressemble pas non plus à Jelly ou à une personne que j'aurais pu rencontrer. Pourtant, à sa vue, un frisson me parcourt l'échine et un drôle de sentiment me gagne, assez proche de celui qui m'a troublé près de l'inconnu qui m'épiait au temple. J'ai tout bonnement l'impression d'être très proche de cette personne, comme si je me tenais face à un membre de ma famille dont j'aurais oublié les traits, un vieil ami perdu de vue dont le visage aurait changé. Son regard gêné montre qu'elle ressent elle aussi des choses étranges. Sa voix, m'indiquant que la place est libre, me tire de ma rêverie.

- Ah heu oui, merci.

Je lui souris avec sympathie. Le sentiment étrange s'est atténué et j'ai plutôt envie de faire un brin de causette. Il faut dire aussi que la jeune femme est mignonne, mais malgré mes allures de rustre, je sais être aimable et civilisé. Au moment où je vais lui adresser un question badine, un homme passe devant nous en chancelant. La jeune femme le suit du regard et je fais de même, machinalement. Il est vrai que son regard, entrevu au moment où il balayait la foule du regard, est bien vicelard et matois pour quelqu'un d'ivre... Il se fait intercepter par deux soldats qui l'entraînent à l'écart. Le reste du spectacle m'est caché par la foule, mais bientôt l'homme reparaît, miraculeusement décuvé, et les deux soldats reprennent leur place. L'un d'eux saignait copieusement du nez mais il ne songeait pas à essuyer le sang sur son visage. Je frissonne. A la longue, après tant de voyages, j'ai développé le sixième sens des rôdeurs, qui tend à les avertir quand quelque chose ne va pas. C'est précisément le cas.
Mais après tout, qu'y a-t-il de si surprenant ? Dans une telle foule, il est bien normal que se cachent quelques trouble-fêtes. La jeune femme semble plus concernée par cette histoire et elle se relève à l'arrivée d'un jeune homme au verbiage un peu forcé. Il porte une armure de chevalier, qui paraît presque amusante sans les armes qui vont avec. Sa jeunesse le rend candide et il n'a pas l'air méchant. Je l'accueille d'un signe de tête.
La femme a disparu depuis un moment déjà et je l'aperçois brièvement près du buffet, où se tient l'homme feignant l'ivresse. Mais bientôt, tout cela m'est caché par une troupe de danseurs entamant le bal, alors que les musiciens jouent un quadrille. Ma chope est vide. Bon prétexte pour aller jeter un oeil de plus près.

- Voulez-vous bien garder nos places, monsieur ? je demande au chevalier, tout en me levant avec ma chope vide.

Sans attendre de réponse, je me faufile dans la foule, profitant que personne ne m'observe pour prendre l'apparence d'un badaud quelconque. Ma carrure est trop visible pour me permettre de glaner des renseignements. Les danseurs me bousculent et me chahutent, tant et si bien que je finis par faire face aux deux soldats. Je ne peux m'empêcher de les inspecter. Leur regard totalement absent est sinistre, tout comme ce filet de sang. Dans mon dos, on me pousse brutalement, si bien que je m'effondre à demi sur l'un d'eux. Curieusement, il ne réagit pas, se contenant de reculer un peu pour encaisser l'impact. Surpris, j'assène une pichenette sur le nez du second. Cette manoeuvre, fort utile, permet en temps ordinaire de savoir si quelqu'un feint l'inconscience, car n'importe qui ne peut s'empêcher de sursauter à ce geste. Le soldat, lui, reste parfaitement immobile. Il y a vraiment quelque chose qui cloche.
Mais non, ce ne sont pas mes affaires. J'ai déjà eu assez de soucis dans la journée. Ma chope en main, je retourne au buffet pour me faire servir. Je croise alors l'homme. Assez grand, brun de cheveux, son regard est sournois et mauvais. Décidément, ce n'est pas un sympathique personnage. Qu'a-t-il bien pu faire aux soldats ? Un envoûtement ? Je préfère ne pas savoir.
Finalement, je retrouve l'éclat bleu des vêtements de l'elfe. Je profite de ma petite taille pour me faufiler jusqu'au tonneau d'hydromel en perce - le premier et le meilleur, un bon vin de miel vieilli - pour remplir deux chopes. Puis, reprenant mon apparence normale dans l'ombre, je me fraie de nouveau un passage vers la jeune femme. Je pose une main sur son épaule.

- L'hydromel aurait été payant, j'aurais dit que je vous l'offrais... Mais profitez-donc de celui-là, c'est une des meilleures années que je connaisse.

Je lui tends un des deux verres en m'efforçant de ne pas chercher du regard l'homme aux cheveux noirs.

- La soirée s'annonce pleine de surprises je crois, je murmure, parlant des deux soldats mais pouvant sous-entendre aussi autre chose.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar



MessageSujet: Re: [ Fête de Gloredhel ] Le banquet d'ouverture   Dim 30 Mai - 4:49

[HRP : Etrange que vos personnages aient pu voir la scène qui se tient hors de portée du public mais considérons donc le fait que vous l'ayez tout de même aperçue pour donner plus de piment au RP]

Une perturbation ! Que se passait-il donc avec les morts-vivants ? Laissant sa magie opérer, Morpheus ordonna à ses fidèles serviteurs d'agir en conséquence, sans pour autant attirer l'attention sur eux.

L'homme barbu qui s'était alors écroulé sur l'un des gardes morts fut alors repoussé par les bras de ce dernier. Le mort-vivant ne disait pas un mot bien sûr, et les deux gardes se contentèrent de regarder l'homme avec un regard hostile, un regard qui signifiait "Faîtes attention bon sang !". Ils redressèrent leurs lances.


- Monsieur ! Excusez-moi Monsieur ! Vous pourriez me donner un morceau de gâteau s'il vous plaît ?


Légèrement surpris, le Nécromancien qui s'était maintenu contre le buffet baissa les yeux et vit une petite fille de sept ans qui le dévisageait. Elle avait quelques tâches de rousseur réparties sur le visage, des cheveux roux avec une longue natte dans le dos, et était vêtue d'une tenue blanche. Ses yeux étaient bleux comme l'océan et son regard naïf exprimait cette innocence que seuls les enfants pouvaient avoir. Sa petite voix était agréable à entendre et sa politesse était respectable.

Morpheus esquissa un bref sourire. Il jeta un oeil par dessus son épaule et tendit son bras vers le gâteau que lui avait désigné la petite fille. Au final, il le lui donna, se baissant un peu à la hauteur de la gamine. Sa voix prit alors un ton tout autre : celui d'un jeune homme de 22 ans, plutôt charismatique.


- Tiens, voilà pour toi. Tu as de la chance qu'il y en a encore beaucoup. Ce gâteau est vraiment appétissant.

- Merci Monsieur !...


Le mage noir lui offrit un beau sourire puis il se redressa et examina les alentours, comme un simple invité qui ne connaitrait personne à un bal. Il aperçut rapidement la table où se trouvait l'Elfe qu'il avait croisée tout à l'heure en marchant. Ses yeux retombèrent sur ses deux morts-vivants. En une fraction de seconde, ceux-ci réagirent à ses ordres. Ils firent mine de se murmurer quelque chose à l'oreille puis ils firent demi-tour, rentrant dans un bâtiment vide dont le toit était occupé par quelques archers.

*Et voila, patience, patience...*

...

- Hmm ?.. Que fais-tu là encore ? Tu en veux un autre ?


Il n'avait même pas remarqué que la jeune enfant était restée là, son assiette dans les mains, le toisant du regard depuis qu'elle l'avait remercié. Elle n'avait même pas encore entamé son morceau de gâteau. Autour d'eux, face au buffet, les gens dansaient et chantaient dans la bonne humeur.

- Monsieur, pourquoi êtes-vous si triste ?

*Quoi ?*

- Comment ?.. Triste ? J'ai l'air triste ?


La petite fille acquiesça de la tête.

- Oui. Vous ne vous amusez pas comme tout le monde. Vous ne souriiez pas avant que je vienne vous voir.

- Oh et bien... Il faut dire que j'ai quelques... Affaires à règler.

- Vos yeux me le disent Monsieur...


Etonné, Morpheus ne put cacher sa stupéfaction quant aux propos de la petite fille. Après avoir prononcé ses paroles, cette dernière fut appelée par sa mère et elle fit un signe de la main au maître des morts avant de s'en aller avec sa part de gâteau. Le jeune homme aux cheveux noirs comme l'ébène la suivit du regard, quelque peu désorienté. Son expression paraissait totalement surprise, mais si on voulait bien l'analyser au millimètre près, on lisait une part de mélancolie qui eut vite fait le temps de disparaître au profit d'un regard sérieux.

*Intéressant comme cette petite fille peut m'agacer...*

Il prit une bouchée de gâteau et sentit le goût des fruits sucrés sur sa langue.

*Bon... En avez-vous fini mes chers ?*

Les morts-vivants qui étaient entrés dans le bâtiment, montèrent les escaliers qui menaient jusqu'au toit et firent un signe de la main à l'un des archers. L'archer approcha d'eux, se demandant pourquoi ils lui demandaient de les suivre. Les lanciers disparurent dans l'étage inférieur et l'archer les rejoignit dans les escaliers.

- Qu'y a-t-il ? Le Capitaine de la garde a un message à nous faire parvenir ? ARGH !

Un des morts-vivants passa ses bras derrière lui et plaqua sa main sur sa bouche pour l'empêcher de crier. L'autre garde tué en profita pour lui saisir le crâne et le tordre dans un craquement sourd. L'archer mourut tandis que son âme tourmentée fut dépecée puis corrompue.

L'archer se releva comme si de rien n'était et avec un effort monstrueux replaça sa tête à l'endroit. Son regard était vide. Il retourna alors sur le toît. Les autres archers lui demandèrent ce qu'il y avait de nouveau. Il haussa les épaules pour leur faire comprendre qu'il n'y avait rien de spécial mais désigna un de ses collègues pour qu'il aille voir les deux lanciers de tout à l'heure.

La même chose se produira avec ce second archer, qui sera étouffé.

Deux des quatre archers sur le toît de ce bâtiment-ci étaient donc déjà morts. Mieux valait ne pas tous les tuer. Deux archers et deux lanciers suffiront amplement. De toute manière, il fallait trouver d'autres recrues à différents endroits.


- Hey vous là-bas !! Pourriez-vous m'ouvrir cette bouteille de vin ?

Un homme de la trentaine était venu vers Morpheus et lui montrait du doigt une bouteille posée sur le buffet. Apparemment, cet individu voulait l'apporter à sa table où il devait bien entendu boire avec des personnes de sa connaissance.

- Avec plaisir.

Morpheus prit la bouteille de vin et empoigna le bouchon avant de l'ouvrir. Discrètement, il envoya des oeufs de sangsues dans l'ouverture. Leur couleur et leur taille les camoufleront aisément dans le breuvage bordeau. Il tendit ensuite la bouteille au gentilhomme qui la prit et s'éloigna à sa table où il servit ses amis et autres camarades.

*Hmm.. Inutile de les tuer. Ils me serviront simplement... Au cas où.*

Il fallait vraiment tout prévoir. S'il se faisait prendre, s'il était blessé, il pourra toujours survivre.

*Une belle journée en effet.*

Ses yeux se posèrent sur les deux hommes et l'Elfe.
Revenir en haut Aller en bas
MDJ
Bête de guerre toute puissante
avatar

▌Date d'inscription : 21/12/2009
▌Messages : 157


Feuille de personnage
Niveau: 100
Expérience :
1000000000/1000000000  (1000000000/1000000000)

MessageSujet: Re: [ Fête de Gloredhel ] Le banquet d'ouverture   Dim 30 Mai - 6:30

Lieutenant ! Nous l'avons repéré. Il est bien dans la ville.

L'homme observa le jeune messager.

Très bien, faite parvenir, la missives a la Duchesse et au Commandant en chef de la garde. Nous prenons la ville d'assaut.

Le messager hocha la tête et s'en alla accomplir son devoir. Il couru a toute jambes. Son coeur battait la chamade. Et finalement il arriva aux portes de la ville, tout essoufflé. Il se présenta et délivra ses ordres. Les deux gardèrent furent surpris, et se regardèrent avant d'accepter de l'escorter jusqu'au commandant de la garde. Une fois fait, le commandant renvoya le jeune homme transmettre a son supérieur que la garde de Gloredhel serait a la disposition de la Caste. De retour auprès de son Lieutenant, le messager fut remercié et félicité par son supérieur. émergeant de l'orée des bois, une colonne de cinquante soldats s'engagea sur la route et pénétra dans la ville. Leur cape pourpre frappé de l'insigne de la Caste, laissa silencieux ceux qui purent voir le spectacle de leur défilé. Il arrivèrent sur la place centrale et le Lieutenant monta sur les marche de la fontaine.

Par décret royale, nous plaçons la cité de Gloredhel sous la tutelle de la Caste. Par conséquent, personne ne quittera la ville sans avoir été sondé par l'un de nos prêtres-guerriers. Lorsque notre mission sera accomplie la cité retrouvera son calme et nous retournerons a nos quartiers, en nous engageant a dédommager tout ceux qui seront lésés par nos actions. Mesdames et messieurs, nous considérerons que toute personne s'opposant a notre volonté, sera souillé par un sombre sorcier. En l'occurrence, la peine de mort sans possibilité de faire appel sera appliqué.

Alors qu'une autre colonne de soldat pénétra dans la ville et se disposa aux portes, sur les remparts et a tout les points stratégiques de la cité, le Lieutenant redescendit aux près de ses hommes.

Major, veuillez procédé selon la protocole.

En silence, l'homme se mit a distribuer ses ordres. Les prêtes-guerriers se firent escorté par les soldats du rang. Les patrouilles se mirent a l'oeuvre et se déplacèrent a travers les rues. Le lieutenant quand a lui se rendit auprès du prêtre-guerrier en chef. Avec humilité, il inclina le tronc face a lui et lui demanda.

Je remercie infiniment l'archiprêtre d'avoir autorisé votre venue ici. Pouvez vous assurer la sécurité des citoyens de notre royaume face a cette homme ?

L'homme ouvrit le livre de prière qui pendait autour de son cou. Il feuilleta quelques pages et d'un sourire lui répondit

Les Dieux sont avec nous mon brave. Je ressent bien la même aura que celle laissé dans le cimettière elfique. Cet chose est très puissante, mais il a fait l'erreur d'officier dans un endroit fermé. Les prête guerriers le repèreront très vite. Mais je ferai en sorte que tout ses sbires soit éliminés immédiatement.

A peine eut-il terminé sa phrase, qu'une lueur verte scintilla au dessus de son livre. Ils se mit a incanter dans la langue des mages. Un léger vent se leva. La brise vint caresser la foule, sans pour autant la déranger. Puis subitement, un éclair vert vint foudroyer la bouteille de vin qu'un homme portait en main. Aussi-tôt, un groupe de soldat interpella l'homme qui fut plus surpris que prit de panique.

Ce vint a été souillé par une sombre magie.

Il leva les yeux sur la foule qui se trouvait a proximité. Son regard se porta sur Morpheus un court instant, puis il balaya le reste de la foule.

L'auteur de ce mauvais sort est ici.

Immédiatement, les forces militaires dégagèrent leur lames de leur fourreaux. Aidés de la garde, ils encerclèrent la foule et se préparèrent a agir a l'ordre de leur chef. Un homme arriva au pas de course. Il salua le lieutenant.

Au rapport mon Lieutenant ! Nos patrouilles ont éliminé deux archers et deux soldats de la garde souillé par l'empreinte du mal. Leur corps ont été transporté dans un bâtiment avoisinant les lieux de la rixe. Des prêtres examinent les corps, mais ils sont surs qu'ils ont été victimes de notre cible. Le quartiers est entrain d'être purifié par les prêtres.

Très bien, retournez auprès de votre groupe et continuer la procédure. Puisse l'archimage vous protéger.

Le lieutenant regarda le prêtre.

Veuillez procéder ! Imposez la sceau sacré sur cet homme.

Le prêtre continua son incantation et un lueur rouge vive l'entoura. Une boule de la même couleur, se dessina au dessus de lui dans les airs, et en l'espace d'une seconde, la boule frappa un homme au cheveux noir dans la foule. Cet homme, qui selon un témoin qui hurla, était celui qui avait ouvert la bouteille. Immédiatement, le prêtre sonda l'âme de l'homme et regarda le Lieutenant. Un signe de tête plus tard, l'ordre était donné. les prêtres guerriers usèrent de leur puissante magie, et encerclèrent l'homme dans un dôme de lumière. Des éclairs le frappèrent et le traversèrent depuis tout les plans de l'univers. Maintenu dans cette prison magique, il était a la botte des soldats de la Caste. Le lieutenant eut une pensée pour Dame Marhak, disparue au combat, qui aurait tout donné pour voir cet instant. La capture et la mise a mort d'un puissant et dangereux nécromancien.

Pour tes crimes nécromanciens, et par ta simple existence, tu es destinée a embrassé celle que tu toujours chercher a tromper. La Magie de nos hommes a déjà mit a terre plus d'un nécromancien, et des nécromanciens, bien plus puissant que toi. Une garnison de deux cents hommes est venues spécialement pour ta mise a mort. Les elfes que tu as souillés et qui sont des amis précieux du royaume, ont tout fait pour nous aider a te retrouver. En plus d'avoir semé le trouble dans des festivité, et dans un endroit au la sécurité était très grande, je ne te permettrai pas de respirer notre air, une seconde de plus.

Les archers sur les toits bandèrent leurs arcs et visèrent la créature. Les prêtes guerriers maintenaient, une pression incroyable sur l'homme et aucun mouvements, ni aucune magie, n'était possible pour lui dans cette prison de lumière. Cette magie ne le tuerait pas et ce fut la raison pour laquelle, le Lieutenant leva la main vers le firmament et la descendit d'un geste rapide, donnant ainsi l'ordre aux archers de procéder. La foule ayant était écartée pour éviter tout accident, le sifflement mortel des flèches, fut la dernière note de cette mélodie funeste. Le corps criblé de flèche du nécromancien s'écroula au sol.

Prêtres-guerriers, maintenant cet homme dans sa prison durant les prochaines heures, afin de s'assurer que son âme maudite ai bien quitté son corps.

Les troupes restèrent autour des prêtres pour s'assurer que rien ne leur arrive, tandis que d'autre hommes, protégé de la magie des prêtres, déplacèrent le corps dans un bâtiment, ou il serait conservé pour ne pas troubler les festivités. Le lieutenant et ses hommes, se postèrent dans la ville et la présence de la Caste fut maintenu dans la cité afin d'assurer une sécurité optimale.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

▌Date d'inscription : 27/05/2010
▌Messages : 956
▌Age : 22



Feuille de personnage
Niveau: 6
Expérience :
297/367  (297/367)

MessageSujet: Re: [ Fête de Gloredhel ] Le banquet d'ouverture   Dim 30 Mai - 11:19

    Je suivis les passants. Silencieusement. Ils parlaient des genres de nourritures qui y seraient. Ma salive en coulait. A quelques pas de l’endroit je pus sentir les succulents repas. N’était-ce pas un paradis ? Je passais mes journées difficilement, ne mangeant que peu de nourritures. Mais là, un festin. Je me grouillais de marcher.

    J’arrive à la porte. Pénétrant l’immeuble d’un pas et on m’arrêta.
    ‘Que penses-tu faire ici ? Gamin ?’ Fit-il d’un amusement certain. Je le fixe de mon regard de glace. Les enfants qui venaient avec leur parent entraient sans problèmes. Pourtant, on m’arrêtait. Ce n’était pas une entrée libre ? Je m’étais donné tant de peine, et m’accrochait à un espoir inutile pour en fin être déçu. J’avais vu l’amas des armes juste à coté. J’enlève mon shinai de mon dos, le poussant au torse de l’homme. Il recula d’un pas en arrière.

    ‘Si mes parents t’entendaient dire ça, je ne donnerais plus cher de ta peau.’ Lui dis-je d’un air menaçant. Il ricana, chuchotant à son camarade qui vint à son tour planter son nez dans mes affaires. ‘Tes parents sont à l’intérieur ?’ Demanda-t-il. Je baisse la tête. Je n’allais pas mentir. Et j’étais prêt à renoncer à cette fête si ça venait à mentir sur mes parents. Ces humbles gens qui honorent le pays de leurs noms.

    Ces honorables personne qui pour le moment veillent sur moi du ciel, ils n’auraient pas aimé voir leurs seul fils mentir afin d’assister à une fête qui ne m’apportera rien.

    ‘ Non, ils ne sont pas à l’intérieur ‘ répondis-je, en baissant toujours la tête.

    ‘ En voila un qui est honnête ‘ fis un des deux soldats ‘ nous ne pouvons pas permettre que quelqu’un entre et perturbe le banquet ‘
    ‘Alors rentre chez toi sale gamin’ ajouta le deuxième

    Et sur ce, je lève mon visage et le pointa du regard, ‘m’insulter, c’est insulter mes parents alors, n’ose pas les offenser ’
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hàdes
Admin
avatar

▌Date d'inscription : 22/05/2010
▌Messages : 896
▌Age : 27



Feuille de personnage
Niveau: 13
Expérience :
881/985  (881/985)

MessageSujet: Re: [ Fête de Gloredhel ] Le banquet d'ouverture   Dim 30 Mai - 11:24

    Je devais lui transmettre en détail ce qui était arrivé. J’allais le retrouver au banquet. La fête en elle-même ne m’intéressait point. A moins de recevoir l’ordre de faire ou de ne rien faire, j’y allais pour transmettre et m’amuser de la nourriture. Je ne voulais pas manquer ce festin. Cela me permettrait de gouter de nouvelles sensations. J’en chavirais d’excitation.

    J’eu entendu que les armes étaient interdites. Et je n’allais aucunement me permettre de laisser mon épée avec des inconnus. Je pris le soin de la cacher. Personne ne la retrouverait accroché là où elle était. D’ailleurs, en cas de besoin, je pouvais la récupérer.

    Justement, devant l’endroit promis. J’assistais à la discussion entre un enfant et deux gardes qui s’amusaient de lui. Ses yeux pourtant ne montraient aucune indignation. Il ne se sentit intimidé que lorsque ces deux là l’insultèrent. A mes savoirs, la fête était ouverte à tout le monde. Cette terre humaine manquait de discipline. Je mis ma main sur mes hanches m’avançant de pas fermes vers ces deux gardes abjects. Je m’arrête à leur hauteur, fixant leurs yeux de mes pupilles rouges sang, je pus même sentir leur fragile chavirement.

    ‘Et vous vous pensez propres, vous, à vous en prendre à un enfant ?’ Demandais-je froidement. Ma voix aussi glaciale que mon regard. Ils ne répondirent pas. Je me baisse enlacer l’enfant de derrière. J’entourais pratiquement ses épaules, et je lui souriais. ‘Allons-y, tu es invité aussi puisque c’est pour tout le monde’ Lui fis-je aussi amicalement que je pus. ‘N’est ce pas ?’ Complétais-je en vis des deux gardes. Ils s’écartèrent du chemin. Je relâche l’enfant et m’avance de deux pas. ‘Allons-y’ Lui souriais-je. Ce n’était pas un enfant qui allait perturber la fête, c’était plus tôt les loups noirs. Et ceux là, ces gardes ne pouvaient pas les arrêter.

    Les festivités. J’en voyais un chaque jour, en retournant gagnante de mes missions implacable. Les gens félicitaient. Père se ventait et s’amusait en éclat. Mais je ne les avais jamais désirées autant que celle-ci. J’étais impatiente de voir, et je voyais les décorations et les tables si bien faites. Les gens qui n’avait pratiquement aucun tourment et qui s’amusaient parlant de tout et de rien. Je lance mon regard cherchant l’homme qui m’avait fait venir ici. Aucun signe. Dans tous les cas, il allait me trouver.

    Je me retourne une seconde fois vers l’enfant. Je ne voulais pas tourmenter son regard innocent et fier. Je ne voulais pas le voir blessé. Cet enfant m’intimidait entièrement. Il me disait clairement l’énumération de ce qui m’avait tellement manqué. L’audace de dire non à mon père. Il se tenait fièrement, sa démarche, ses yeux, son regard si fière mais si sincère.

    ‘Je ne sais pas si la fête sera aussi calme pour longtemps. Reste à mes cotés. Sinon, trouves-moi en cas d’agitation !’ Lui fis-je un sourire au visage. Je ne manquais pas de faire un clin d’œil amical. Puis je me retourne voir les tables si bien faites. Qu’allais-je manger en premier ? Je remarque un énorme gâteau de vanille à quelques pas de moi, et je me dirige vers le servant. ‘Un énorme morceau je te prie’. Je mis une main sur la table observant la foule, il me servit. J’en demande un autre pour mon petit compagnon.


__________________________________

> - Trahir autant que l'on aime - <



Mes Liens <()>
Mon archive
<()>
Mon ART
<()>

6
Merci à
|Abby| & |Aslan| & |Kan'rei| & |Jeni| & |Iuhk| & |Erwan|
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Slorak
Roi Phoenix
avatar

▌Date d'inscription : 27/09/2009
▌Messages : 499
▌Age : 28



Feuille de personnage
Niveau: 16
Expérience :
1310/1398  (1310/1398)

MessageSujet: Re: [ Fête de Gloredhel ] Le banquet d'ouverture   Dim 30 Mai - 11:28

[ Afin que ce topic soit gérable et facile a lire pour tout le monde, essayer de respecter un ordre bien précis pour poster vos réponses =)

Demain je posterais a la suite de message ma réponse, et nous reprendrons les réponses après la mienne, dans l'ordre de départ ( je sais pas si tout le monde comprend ou je veux en venir ? :p ) ]

__________________________________





- Nous sommes les alliés de la justice -
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MDJ
Bête de guerre toute puissante
avatar

▌Date d'inscription : 21/12/2009
▌Messages : 157


Feuille de personnage
Niveau: 100
Expérience :
1000000000/1000000000  (1000000000/1000000000)

MessageSujet: Re: [ Fête de Gloredhel ] Le banquet d'ouverture   Lun 31 Mai - 10:51

Alors qu'Hadès profitait de la fête, un homme encapuchonné s'approcha d'elle. Il s'agissait d'un homme de main du Loup d'hecara. Il se faufila derrière elle et lui murmura a l'oreille.

_Un problème très grave a retenu celui que vous attendez. Il me demande que vous lui transmettiez les informations qu'il attendait.

L'homme observa les alentours et les gardes qui surveillaient la foule depuis que le nécromancien avait été mis a mort. Il attendit une réponse de la jeune femme afin de pouvoir faire son rapport a son chef.

[ A partir de maintenant, l'ordre des réponses devrai être respecté pour une meilleur lecture du topic =) ]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hàdes
Admin
avatar

▌Date d'inscription : 22/05/2010
▌Messages : 896
▌Age : 27



Feuille de personnage
Niveau: 13
Expérience :
881/985  (881/985)

MessageSujet: Re: [ Fête de Gloredhel ] Le banquet d'ouverture   Lun 31 Mai - 11:47

    Je dégustais mon gâteau observant la foule qui s’amusait. Il n’y avait jamais une telle harmonie en enfer. Vu la hiérarchie, l’invitation n’était jamais ouverte. Et ce n’était jamais mixte. On avait toujours le banquet de la famille plus loin de celui des gradés. Même si ça donnait cette impression de respect, c’était froid. Beaucoup trop froid pour une fête.

    Je me permis de prendre un autre morceau du même gâteau. D’ailleurs, je n’allais surement rien manger d’autre que de la vanille. Ce gout n’était pas juste succulent. Il rappelait des souvenirs heureux. J’observais l’enfant manger. Et l’enviais sérieusement. Si j’avais son regard à son âge, mère n’aurait pas finie morte à cause de moi.

    Je ressentie une approche de l’arrière. Pourtant, je ne bougeais pas. Ce n’était pas Slorak, ni Aslan, puisque celui-ci était à quelques tables de là s’amusant autant qu’il pouvait. Je ne reconnaissais pas l’odeur. Il me souffla que Slorak l’envoie, il me demanda de lui confier les informations que j’avais collectées. Je respire. Déposant l’assiette sur la table, je pris un verre de jus. Et je me retourne aisément, fixant notre ami. Il avait son capuchon sur son visage. Finalement, tous ceux qui travaillent avec cet homme l’imitaient, où était-ce une simple précaution ?

    Il n’avait rien sur lui pour me faire croire qu’il venait de Slorak. Qu’est ce qui me prouvait qu’il n’était pas un imposteur ? Comment saurais-je s’il ne se jouait pas de moi, utilisant le titre de mon protégé ? Si j’étais une simple humaine comme tout le monde le croit, je n’aurais surement pas remarqué cette odeur qui émanait de lui. Ceux qui se connaissent aux odeurs savent que chaque personne a son propre arôme. Cet homme avait celle du loup en lui. Il était un messager pour de vrai.

    Pourtant, je ne voulais pas lui pardonner cette gaffe. S’aurait pu facilement mis en danger la vie de Slorak. Et si jamais ce messager se trompait de personne ? Je soupire. Ramenant le verre vers mes lèvres et buvant une large gorgée. Je le fixe de mon regard sang. Et je m’avance un peu plus près. Pénétrant ses yeux de mon regard agaçant. ‘Qui me prouve que tu viens de lui ?’ Demandais-je d’une voix assez entendue. Il fronça les sourcils perturbé. Faute de jugement. Je ne suis pas si facile à ériger. ‘La prochaine fois qu’on t’envois, ne dépend pas du destinataire, tu pourrais te faire tuer !’ Fis-je comme simple conseil. Il comprit aussi tôt que je l’avais reconnue. Et il en fut largement soulagé. Je m’avance et trébuche, évitant de tomber, mais relâchant le verre, qui lui finit en miettes. Je me baisse alors rangeant les débris, tendis que le servant cherchait un ballais. Le messager se baissa lui aussi pour m’aider.‘Les assassinats on été commis par un utilisateur d’ombres. Il y’a eu plus de deux meurtres. Et quelques chose trame dans les sous sols du temple’ Fis-je à voix claire. Le servant nous rejoignit. Je me relève, m’excusant banalement. Il s’empara des débris que j’avais en main et repris le travail. J’ignorais si cet homme avait des informations de son coté.

    Il se releva, me fit signe de tête. Je lui sourie. Il en fut surpris. ‘Salue-le de ma part ! Et dis lui qu’il ne sait pas ce qu’il rate ! Ce gâteau est vraiment succulent !’ Annonçais-je amicalement. Il baissa son visage en guise de salut, puis disparu. Je m’excuse une seconde fois en vis du servant. Puis je parts m’asseoir un peut plus loin un autre verre de jus en main. Celui-ci pourtant, je n’allais pas le briser.

__________________________________

> - Trahir autant que l'on aime - <



Mes Liens <()>
Mon archive
<()>
Mon ART
<()>

6
Merci à
|Abby| & |Aslan| & |Kan'rei| & |Jeni| & |Iuhk| & |Erwan|
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

▌Date d'inscription : 27/05/2010
▌Messages : 956
▌Age : 22



Feuille de personnage
Niveau: 6
Expérience :
297/367  (297/367)

MessageSujet: Re: [ Fête de Gloredhel ] Le banquet d'ouverture   Lun 31 Mai - 13:03

    Je gardais mes yeux froids en parlant aux gardes, où est ce qu’on va arriver avec cette attitude répugnante, je brulais intérieurement, non parce que je n’allais pas entrer mais, je brulais par pitié de ces deux gardes qui ont passés toute leur vie pour arriver à ce niveau très bas.
    Juste au temps ou je voulais reprendre mon Shinai, la même demoiselle de tout à l’heure arriva, elle avait un regard différent, elle était plus sérieuse.
    Elle était surement venue pour la même raison que moi « manger ». Ils allaient la laisser entrer, et j’allais rester ici, je ricane. Pourtant, elle fixa les deux gardes du regard et après quelques paroles de sa bouche, ils s’écartèrent de notre chemin.

    Elle m’enlaça en disant que c’était ouvert pour tout le monde, bon ce n’est pas une nouvelle information, mais au fond de moi j’ai senti un grand soulagement. J’avais tellement peur devant les soldats, de nous trois j’admets qu’ils étaient les plus fort, juste un coup d’un des deux et je serais en hôpital, alors son arrivée m’étais d’une très grande aide.

    Que devais-je faire ?? La remercier ?, il est hors de question que je le fasse, je suis sûr qu’elle n’éprouvait que de la pitié envers un petit garçon comme moi. Mais allons, n’importe la cause, elle m’a aidée, alors un tout petit merci ne me fera pas de mal.

    Quand je voulais le lui dire, elle pénétra la salle, je la suivis. Entrant là-bas j’étais ébloui par la splendeur, la chose qui me fit oublier le remerciement. Je contemplais tout autour de moi, ouvrant grands mes yeux, je n’ai jamais rêvé d’assister à un festin comme celui-ci. Concernant ma sauveuse, elle était prête à voler de joie, ca se voyait clairement dans ses yeux.

    Elle m’avait dit de rester à ses côtés pour ne pas avoir de problèmes. Sur ce je réagis en disant ‘’Est ce que j’ai le choix ?? Au moins à tes côtés les gardes me laisseront tranquille, et je pourrais bien manger’’

    Au fait je ne pensais qu’à manger pour le moment, et elle était la seule qui pourrait me garantir mon souhait.

    Elle s’avança vers une table, demanda un morceau de gâteau à la vanille, et me passa un, je l’acceptai, c’était très bon. Le meilleur que j’eus jamais dégusté.

    Après quelques minutes, un homme vint à côté de la femme aux yeux rouges sang, et chuchota quelques paroles, il semblait vouloir des informations secrètes vu son comportement, celle-ci trouva une façon de lui dire ce qu’il voulait, elle me faisait vraiment rire, elle était amusante même au sérieux.

    Je contemplais la scène, et dés que son invité quitta la sale, je fis en souriant

    ‘’ Tu sembles être la seule à ne pas mettre un capuchon entre tes amis’’
    C’était quelque chose bizarre que j’avais remarqué.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

▌Date d'inscription : 16/05/2010
▌Messages : 21
▌Age : 33



Feuille de personnage
Niveau: 1
Expérience :
59/63  (59/63)

MessageSujet: Re: [ Fête de Gloredhel ] Le banquet d'ouverture   Mar 1 Juin - 11:43

Dès que la jolie elfe me donna l’autorisation de s’assoir sur la chaise libre, je m’y installai aussitôt et je me tournai vers la table afin de découvrir les denrées qui y étaient déposées. A ma grande surprise, la jeune fille se leva et parti, me laissant seul avec un inconnu. Je le regardai dans les yeux en me demandant si lui non plus n’allait pas partir.

*Puais-je ?* Me demandai-je alors, moi qui ai pris un bain, il y a à peine trois heures !
Je croisai le regard de l’homme avant de le baisser vers la table vers les merveilles qu’elle abritait. Il s’agissait d’une table ordinaire en bois, avec des couverts et des écuelles. Mais point de denrées alimentaires. Je jetai un œil au loin. Bien sûre ! Un buffet ! Dressé à quelques mètres. Je devais donc me bouger le popotin pour me servir.


_ Vous voulez bien garder ma place ? demanda l’homme avant de s’en aller.

Décidément, ce n’étais pas mon jour ! A mon tour je me levai et me dirigea vers le buffet. La jeune femme y était et semblait épier quelqu’un. Sans chercher à en savoir plus je me servis. Je me mis en quête de faire mon choix parmi tous ces mets.
Devant moi des gâteaux à la vanille. C’est alors que des souvenirs me revinrent en tête. Mon enfance, les gâteaux que mes parents me préparaient.
"La vanille, le dessert des moutons !" Tonnai je alors avec une pointe de colère.

Je n’en revenais pas ! Ces propos m’avaient échappé. Mais comprenez que pour moi ce dessert représente les mensonges qu’on m'avait fait avaler lorsque encore chez mes parents fervents adorateur du roi. Mon père lui léchait les pieds dans le but de monter toujours plus haut dans l’échelle de la société. Je devais devenir chevalier du roi pour défendre la justice et combattre pour la gloire, alors que ce même roi, laissait crever son peuple de faim ! C’était ce qu’il m’avait toujours raconté et l’excitation de faire plaisir à mon père m’eut tout fait gober.
Qu’elle était belle la justice du roi! La vanille, symbole de trahison. L’agneau et le loup, le morceau de fromage et la souris.

Désireux de ne point me mettre en colère pour un morceau de gâteau, je décidai de bouger. A présent une tarte aux fruits rouges me faisait face. Que valait vraiment la politique de Slorak ? Qui était cet homme ?

Je pris un morceau de gâteau et le porta à mes lèvres afin de découvrir son goût fondant et savoureux. Puis, je me saisi de pichet d’hydromel lorsque quelqu’un me bouscula. L’objet m’échappa des mains et alla se fracasser dans le sol répandant son contenu sur le sol.
La foule semblait apeuré, des patrouilles militaires se déplaçaient dans les rues et certaine passèrent à proximité de moi.

Je vis une sorte de boule magique dans le ciel qui s’abattit vers la foule et frappa quelqu’un à proximité de moi qui hurla de douleur.

Cet homme était étrange, il s’agissait d’un elfe, et son allure était très sombre. Les soldats l’encerclèrent. Tout se passait très vite. L’homme se retrouva dans une sorte de bulle.
Un Lieutenant lui fit un procès. Il en sortit le mot nécromancien, légion de deux cents hommes.
Je ne perdis pas une miette de l’événement car combattre le mal était ma mission. J’aurais moi aussi à combattre des nécromanciens plus tard. Peut-être.

Le Lieutenant leva le bras et le baissa. J’entendis le sifflement des flèches qui allèrent se planter dans le nécromancien qui s’écroula au sol. L’officier ordonna à ses hommes d’emporter le corps et s’exécutèrent.

Justice faite, je me rendit à proximité de la jeune elfe et me servi une choppe d’hydromel.


_ Vous me semblez inquiète. Me tromperai-je ? Lui demandai-je alors Est ce la violence des hommes qui vous perturbe à ce point?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jenifael
Gardienne du forum
avatar

▌Date d'inscription : 22/09/2009
▌Messages : 1811
▌Age : 31



Feuille de personnage
Niveau: 100
Expérience :
1000000000/1000000000  (1000000000/1000000000)

MessageSujet: Re: [ Fête de Gloredhel ] Le banquet d'ouverture   Mer 2 Juin - 2:43

    Ce poste sera l'unique pour moi. Pas la peine de me compter dans un ordre de passage, je ne posterai plus à Gloredhel.


    Encore une apparition publique. Jenifeal n'aimait pas ce genre de cérémonie où l'hypocrisie et la vanité passait au-dessus de tout. Mais étant la future compagne du Prince Hadrian, elle se devait de faire bonne figure. Ainsi, la Duchesse Soa, organisatrice de la foire, avait organisé ce banquet pour l'ouverture des festivités. Et bien sûr, le couple royal se devait d'être présent. Hadrian avait insisté pour que sa fiancée porte une robe, laissant de côté, le temps d'une soirée son éternel armure de chevalier. L'elfe accepta sans grande joie, mais cela ne pourrait être que plus agréable, d'oublier le temps d'une soirée, son statut militaire. Ce soir, elle serait donc la future princesse de Kleryana. Tant que tout les regards ne seraient pas sur elle, cela lui convenait. Elle avait donc choisi de porter une robe bleue et blanche, avec un laçage discret. Ses longs cheveux étaient remontés avec un pince, dégageant sa nuque fine. Elle ressemblait davantage à une princesse digne de son rang qu'à un femme chevalier.

    La demeure de la duchesse se trouvant sur la place centrale, il n'y avait pas chemin à faire. Assise sur son lit, Jenifael écoutait distraite, la musique qui lui venait aux oreilles. Tant que le peuple passait une bonne soirée, que les gens oubliaient l'incident de la matinée, tout irait pour le mieux. Puis un grand bruit interrompit la fête. Piquer par la curiosité, l'elfe s'était levée pour aller voir de sa fenêtre ce qu'il s'était passé. La Caste Royale était intervenue, et d'un regard absent, elle observait un des groupe d'élite du roi mettre un homme hors du nuire. Debout devant la fenêtre, Jenifael sentit une présence familière s'approcher d'elle dans son dos. Hadrian passa ses mains autour de sa taille et déposa un baiser dans sa nuque.

    _ Une fois que la Caste aura finit son travail, nous pourrons descendre.


    La jeune femme ne répondit pas et attendit que le temps passe, tout simplement. Le prince libéra son étreinte et lui fit signe de le suivre. Ce qu'elle fit en silence. Ensemble, ils descendirent les escaliers en pierres et rejoignirent Soa dans le hall d'entrée. Hadrian prit la main de sa fiancée avec douceur. La duchesse leur montra le chemin et tous les trois, accompagnés d'une garde très rapproché sortirent de la demeure pour aller sur le petit balcon qui donnait vue sur la place centrale où se déroulait le banquet. Les musiciens arrêtèrent de jouer, annonçant la venue de la duchesse et du couple princier, qui fut applaudit chaleureusement. Jenifael cachait son malaise derrière un sourire arrangé. Hadrian avança de quelques pas jusqu'à la rambarde et s'engouffra dans un discours de bienvenue. La foule l'écoutait avec attention tandis que les yeux de la princesse s'égarait sur tout ce monde. Elle sentit la présence d'Aslan et ses yeux n'eurent pas de mal à le retrouver; son sourire devint sincère, et elle lui fit une signe de tête discret. Une autre essence plus forte prit le dessus, familière à l'esprit de l'elfe. Mais ses yeux avaient beau se promener sur la foule, elle ne trouva pas celui qu'elle cherchait.

    _ Et je déclare donc la foire annuelle de Gloredhel officiellement ouverte !!

    La foule hurla de joie, approuvant le jeune souverain et la musique reprit de plus belle. Hadrian se tourna vers Jenifael et l'invita à danser. Elle accepta avec un sourire honnête, et ils descendirent main dans la main les marches de pierres pour rejoindre la piste de danse. Leurs gardes les suivirent, tout en restant en retrait mais près à agir à n'importe quel moment. La musique reprit de plus belle, et beaucoup de personnes se mirent à danser sur le même rythme, avec les même pas de danse. L'elfe commença avec son fiancé, mais au fur et à mesure des notes, les partenaires changeaient, suivant le fil de la chanson. Jenifael oublia un court instant tout ce qu'il l'entourait dans sa vie, et prenait du plaisir à être à cette fête, dansant avec des gens des plus normaux. Son rire se fit naturel et son sourire devint sincère et joyeux. Mais de courte durée...

    Elle changea de partenaire pour se retrouver dans les bras de celui qu'elle cherchait. Elle reconnut son odeur, son esprit et ses yeux émeraudes dissimulés dans l'ombre de sa capuche. Son sourire s'effaça brusquement, alors qu'ils interrompirent pas leurs pas de danse. Sans un mot, Jenifael sonda le coeur de l'assassin, et vit clairement ce à quoi il s'apprêtait. Ses yeux se perdirent dans ses iris, tandis que les battements de son coeur s'accéléraient. Elle voulut parler, lui dire qu'il était plus dangereux pour lui que pour Hadrian de se trouver à cette fête, à visage découvert. L'elfe observa les alentours et remarqua que les gardes regardaient attentivement l'homme avec qui elle dansait. Avec subtilité, elle dirigea Slorak et elle-même au centre de la piste de dans, là où il y avait le plus de monde. Ses yeux se posèrent sur Hadrian qui dansait avec Soa. Peut-être qu'une femme comme la duchesse lui aurait été plus adéquat pour ce mariage stupide. Jenifael tourna la tête vers Slorak et lui murmura;

    _ Vous ne pouvez pas rester ici.

    Il fallait trouver un endroit plus tranquille et à l'abri des regards. Jenifael soupira; tant pis, elle mettrait son plan à exécution ce soir. Elle attira Slorak davantage contre elle, puis ils se dématérialisèrent ensemble, sans que personne en le remarque.

__________________________________


Gardienne du forum
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://kleryana.forumactif.org
Naràemy
Chef de classe d'arme
avatar

▌Date d'inscription : 25/09/2009
▌Messages : 157
▌Age : 24



Feuille de personnage
Niveau: 2
Expérience :
92/118  (92/118)

MessageSujet: Re: [ Fête de Gloredhel ] Le banquet d'ouverture   Mer 2 Juin - 4:03

    Du monde continuait à rentrer sur la place après être passé entre les deux gardes et s'être fait fouiller. Un petite fille s'approcha alors du Nécromancien, si s'en était bien un, à deux reprise, je n'entendis que "Gâteau" et "Triste" dans ces phrases mais je doutais beaucoup qu'elle soit de connivence avec ce dernier. Je vis alors le premier homme se lever de la table et je le perdis du regard avant qu'il ne revienne vers moi, regardant d'un air tout aussi intrigué l'homme qui avait donné une raclée aux deux gardes. C'est alors que l'homme aux cheveux noirs partit, je restais là pendant quelques temps et il revint ensuite, l'air satisfait, *mais qu'est-ce qu'il avait bien pu faire* Un homme enjoué lui demanda alors de l'autre côté de la table une bouteille. Il en ouvrit le capuchon et glissa quelque chose que je ne pus mieux voir dedans. Il passa alors le breuvage à l'homme qui paraissait satisfait et se dirigeait vers la table. j'allais l'accoster quand une troupe de soldats arrivèrent. Je n'eus même pas le temps de tout cerner. Ils observaient et une boule magique fila plusieurs fois ; je n'avais aucune idée de ce qu'il se passait. On aurait pu croire à tes magiciens ou encore à des chevaliers, mais il n'en était rien. J'entendis plusieurs personnes parmi la foule souffler *La Caste est là, il doit y avoir un Nécromancien parmi nous*. je regardais autour de moi, l'homme aux cheveux noir paraissait inquiet quand une boule de couleur fondit sur lui. On me pousser du buffet en m'éloignant de lui ; il était emprisonné dans une aura et la mort l'avait saisi en une poignée de seconde. Mes deux gardes étaient mort, deux archers étaient mort et l'homme à la bouteille et ses amis auraient pu faire partis de la joyeuse bande de lurons s'ils avaient bu une gorgée du breuvage, je ne m'étais pas trompée, il s'agissait bien d'un Nécromancien. Ils le menèrent dans un endroit sûr et une jeune femme annonça à l'assemblée.

  • Et je déclare donc la foire annuelle de Gloredhel officiellement ouverte !!

    C'est alors que les deux hommes de ma table s'approchèrent tout deux de moi, me cernant de chaque côté. *Dis donc, ils ont l'air de s'être attaché à moi, ils ne veulent même plus me quitter.* J'aurais facilement trouvé un moyen de me glisser dans la foule mais je restais là, attendant qu'ils approchent.

  • L'hydromel aurait été payant, j'aurais dit que je vous l'offrais... Mais profitez-donc de celui-là, c'est une des meilleures années que je connaisse.

  • Vous me semblez inquiète. Me tromperai-je ? Est ce la violence des hommes qui vous perturbe à ce point ?

    Je pris le verre que me proposait l'homme aux cheveux bruns et m'adossais à la tbale avant d'en boire une gorgée.

  • Avant tout, merci à toi... heu ?!... Pour l'hydromel, c'est vrai que c'est la meilleure des années qu'on puisse trouvé à Kleryana. Ensuite je me retournais vers le blond après avoir affiché un sourire quelque peu maladroit au brun. Et non, je ne suis pas du tout inquiète, crois moi que la fureur et la violence des hommes ne me fait plus peur depuis longtemps et seul les dieux savent depuis quand je vis.

    J'approchais à nouveau le verre de mes lèvres et le bu d'un trait. J'étais née il y avait plus de cent ans, étant une elfe, la vieillesse de mes traits était encore lointaine. Bien que le blond soit un chevalier qui aurait facilement pu croire qu'une femme soit faible et seulement bonne à faire le ménage, le brun n'avait pas l'air de me sous estimer et devait bien deviner qu'un combattant, homme ou femme avait toujours les valeurs de sa force et non de son sexe. Je sentais toujours cette sensation que j'avais ressenti à notre premier abord et je n'avais aucune idée de ce dont il s'agissait, ni crainte, ni haine, ni bonheur, ce n'avait rien d'un sentiment, c'était plus un ressentiment, voir un présage ; ni bon, ni mauvais. La soirée n'était pas prête de se terminer et c'est alors que la musique recommença de plus belle et que les danseurs se remirent à gesticuler sur la place, entourés d'enfants joueurs.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

▌Date d'inscription : 30/05/2010
▌Messages : 56
▌Age : 25



Feuille de personnage
Niveau: 2
Expérience :
76/118  (76/118)

MessageSujet: Re: [ Fête de Gloredhel ] Le banquet d'ouverture   Mer 9 Juin - 13:32

En passant des semaines à ne pas être en contacte avec des humains, à passé beaucoup plus de temps en forme animal qu’en forme humain pour éviter que le froid ne le tue, Seth devait rentré à Gloredhel pour au moins se loué une chambre pendant quelque jours, se reposer et se réchauffer était les buts premiers. Il détestait l’hiver, les arbres nu de tout feuillage ne l’aidait pas à se cacher lorsqu’il redevenait humain, nu comme un bébé naissant, et le froid lui mordait la peau pendant qu’il se rhabillait aussi vite que possible. Même ses vêtements n’était pas toujours bien chaud, puisqu’il les cachaient dans la forêt, alors ils devenaient glacés. La chaleur d’une auberge ferait du bien à son corps humain. Le loup en lui, adorait l’hiver et ses rigueurs, courir dans la neige folle, chasser le caribou dans les pleines vierges de cachette, se rouler en boule sous un sapin, bref seul une partit de son être aimait l’hiver.

Il avait prit soin de redevenir humain avant de pénétré dans la ville, Seth était surpris de voir que la ville était en plein festival, il soupirait tout en souriant, il devait définitivement quitté la forêt plus souvent. Il marchait dans les rues bondés de personne qui assistait au festival. Seth était arriver au moment une femme chevalier venait de terminer de parler et la musique avait reprit de plus belle. Un sourire illuminait son visage, il n’avait pas raté grand chose, heureusement. Jetant des coups d’œil partout autour de lui, il voyait les lanternes, les kiosques d’a peu près n’importe quoi, les gardes postés partout sur la grande place central. Le seigneur de la ville n’avait pas prit ça à la légère. Seth jetait ensuite un coup d’œil aux convives, il y avait des habitants de la ville et des gens de partout dans le monde. À voir l’allure des invités, Seth se demandait si ses vêtements usés et sale était approprier pour un tel événement. Le jeune homme continuait de marcher dans la place central, se laissant emporter par le bruit de la musique, il s’arrêtait même un instant pour observé des personnes dansés avec entrain.

Des odeurs lui effleurait les narines, il les suivait sans même s’en rendre compte. Quand il sortit finalement de cette grande foule, il aboutissait sur un grand buffet. On y servait de la boisson, des repas chaud et des déserts. Un grondement sourd venant de son ventre et une douleur aux côtes lui rappelait qu’il n’avait rien mangé depuis un peu trop longtemps. Seth s’avançait vers le banquet remplis de nourriture de toute sorte. Qu’allait-il manger en premier ? Trop de choix s’opposait pour un affamer comme lui. Seth empoignait une assiette et la remplis avec appétit, tout se qui pouvait entré dans on assiette s’y trouvait. Plusieurs hommes l’avoisinant le regardait remplir son assiette, il ne savait pas si il devait de réjouir ou être dégoûter. Seth allait finalement s’asseoir à une table, sans vraiment regarder s’il y avait quelqu’un, et engloutissait son assiette. Il savourait les épices et les parfums délicat des aliments lui chatouiller les papilles, se qu’il mangeait habituellement n’était pas aussi savoureux et délicieux. Seth prenait son temps pour manger, il n’était pas pressé, et manger trop vite l’aurait rendu malade. Se qui, en ce moment de fête, aurait été fort désagréable.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hàdes
Admin
avatar

▌Date d'inscription : 22/05/2010
▌Messages : 896
▌Age : 27



Feuille de personnage
Niveau: 13
Expérience :
881/985  (881/985)

MessageSujet: Re: [ Fête de Gloredhel ] Le banquet d'ouverture   Ven 11 Juin - 3:29


__________________________________

> - Trahir autant que l'on aime - <



Mes Liens <()>
Mon archive
<()>
Mon ART
<()>

6
Merci à
|Abby| & |Aslan| & |Kan'rei| & |Jeni| & |Iuhk| & |Erwan|
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MDJ
Bête de guerre toute puissante
avatar

▌Date d'inscription : 21/12/2009
▌Messages : 157


Feuille de personnage
Niveau: 100
Expérience :
1000000000/1000000000  (1000000000/1000000000)

MessageSujet: Re: [ Fête de Gloredhel ] Le banquet d'ouverture   Jeu 17 Juin - 5:20

Le banquet bat son plein et la fête est à l'honneur.
Les quelques jours de la foire se sont assez bien passées, et il n'y a plus eu de conflit, surtout grâce à l'important système de sécurité.

La foire touche à sa fin. Il ne vous reste plus que quelques heures pour en profiter...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

▌Date d'inscription : 10/12/2009
▌Messages : 32
▌Age : 31



Feuille de personnage
Niveau: 1
Expérience :
59/63  (59/63)

MessageSujet: Re: [ Fête de Gloredhel ] Le banquet d'ouverture   Sam 19 Juin - 1:17

L'heure était encore à la fête; Aëlwenn chercha un endroit où elle pouvait restée à l'écart observant une fois de plus ce qu'il se passait à cette foire. Elle n'avait rien perdue de depuis le début, depuis l'assassinat au temple. Et quelle délectation! Perchée sur un toit, elle n'avait rien manqué de tout se qui c'était passé; entre l'arrivée de Jenifael, la présence de Slorak mais aussi d'un certain Aslan et d'un archer nommée Naraémy. Le monde était petit, et même si la jeune fille venait d'arriver à Kleryana, elle en savait plus que d'autre. Son commanditaire lui avait offert tous les renseignements dont elle avait besoin pour cette mission. Cependant, son regard était destiné uniquement à Jenifael, la future princesse du royaume. Les ordres avaient été clairs la concernant, et l'assassin savait aussi bien que ses supérieurs qu'elle était une gêne dans leurs projets. Elle devait donc rapidement disparaître, mais son aura semblait bien plus puissante que prévu.
Ce qui surprit Aëlwenn fut surtout de la voir avec son frère. S'il l'a connaissait, alors elle devait agir plus vite avant que tout lui échappe. Seulement, elle avait perdu leur trace brusquement, et ses journées à la chercher n'avaient rien donné. L'elfe avait surement quitté le royaume.

Peu importe, la jeune fille avait décidé de rester à Gloredhel pour en apprendre davantage. Son intrigue l'avait mené au jeune prince Hadrian, qui n'était autre que son frère. Elle n'avait pas tenté de prendre contact avec lui, mais l'avait souvent observé de loin, cherchant à comprendre comment il pouvait servir leur père commun. Hadrian n'avait rien à voir avec cette famille et Aëlwenn pouvait ressentir quelque chose d'étrange dans le coeur de ce frère inconnu. Il portait en lui autre chose que la lignée familiale, mais qui était impossible de décrire et de comprendre.

La semaine avait rapidement prit fin sans qu'elle voit le temps passé, et il était temps de rentrer voir son commanditaire. La duchesse avait organisée un grand feux d'artifice afin de mettre fin aux festivités. Réunis sur la place centrale, la foule regardait ébahie les gerbes colorées, inconscients de ce qu'il se passait au delà des frontières de Kleryana, mais aussi sur leurs propres terres. Perchée sur un toit, dissimulée des regards des gardes, Aëlwenn observait la scène avec délectation. Le monde sombrerait rapidement, et plus vite que prévu...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jenifael
Gardienne du forum
avatar

▌Date d'inscription : 22/09/2009
▌Messages : 1811
▌Age : 31



Feuille de personnage
Niveau: 100
Expérience :
1000000000/1000000000  (1000000000/1000000000)

MessageSujet: Re: [ Fête de Gloredhel ] Le banquet d'ouverture   Mar 22 Juin - 6:20


    [ EVENT TERMINE - TOPIC CLOS ]

    Merci de votre participation ^^

__________________________________


Gardienne du forum
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://kleryana.forumactif.org
MDJ
Bête de guerre toute puissante
avatar

▌Date d'inscription : 21/12/2009
▌Messages : 157


Feuille de personnage
Niveau: 100
Expérience :
1000000000/1000000000  (1000000000/1000000000)

MessageSujet: Re: [ Fête de Gloredhel ] Le banquet d'ouverture   Sam 31 Juil - 23:47

Jenifael : 18 xP
Seth : 18 xP
Aëlwenn : 18 xP
Naraemy : 26 xP
Aslan : 21 xP
Desmont : 21 xP
Kanrei : 21 xP
Hàdes : 21 xP
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [ Fête de Gloredhel ] Le banquet d'ouverture   

Revenir en haut Aller en bas
 

[ Fête de Gloredhel ] Le banquet d'ouverture

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» Canada- Ségrégation raciale: Débat pour l’ouverture d’une école noire
» Ouverture de la saison de la chasse
» Ré-ouverture du forum "Centre de Recrutement"
» Banquet du Tournoi des 3 Sorciers
» ouverture des serveur
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Kingdom of Kleryana  :: Le Royaume de Kleryana :: + Vlùgwei + :: Glòredhel :: Rues & Place centrale-
Sauter vers: