AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
          

Partagez | 
 

 Seul face a sa destinée

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Slorak
Roi Phoenix
avatar

▌Date d'inscription : 27/09/2009
▌Messages : 499
▌Age : 27



Feuille de personnage
Niveau: 16
Expérience :
1310/1398  (1310/1398)

MessageSujet: Seul face a sa destinée   Mer 16 Juin - 9:37

L'amphithéâtre était désert a cette heure de la nuit. la foule avait regagné sa demeure. Le vent qui caressait les marches de pierres vide, semblait provenir des entrailles de la terre. La lune était absente dans le ciel en cette nuit de mauvais présage. Avait elle compris ce qui se tramerait en ce soir de malheur ? Dans la brume un homme avançait. Il marchait d'un pas lent mais ferme. Savait il ce qui se préparait. Savait il que la mort en personne l'attendait ? Il ne devait en tenir compte. Il avait rendez vous avec le destin. Il savait qu'un homme allait venir pour le chercher et il n'avait pas l'intention de fuir devant la menace des royalistes. alors que les douze coups de minuits venait de déchirer le calme trop pesant de cette fraiche nuit d'hiver. Alors que la brume envahissait cette arène improvisée, six ombre se dessinèrent face a l'assassin. Des chevaliers en apparence ! Slorak esquissa un léger sourire la tête enfoncé sous son capuchon, et laissa Ecarlate danser en dehors de son fourreau.

Je vous attendais messieurs !

Puis dans un hurlement barbare, la foudre de Kleryana se rua sur eux. Le premier homme succomba dès le premier coup de lame, et le second l'imita. Une parade a droite, et un revers de lame plus tard, un troisième homme heurta le sol, le corps vide de toute vie. L'assassin para un coup frontal par une roulade vers l'arrière. La parade suivante le désarma. Contraint et forcé, il s'équipa de deux dague courte. Son assaillant surpris par la ressource du guerrier fut pourfendit en plein gorge. alors que les deux autres tentèrent de fuir. L'assassin rappela par un jet de dague, que les fuyard au combat ne méritait ni la vie, ni la gloire a travers la mort. Après avoir essuyer sa tunique et débarrasser la poussière qui s'y trouvait, il récupéra ses armes. Il toisa un court instant les corps sans vie au sol et ne pu s'empecher une reflexion pour lui même.

Si mon père n'avait personne d'autre a envoyer me chercher, je crois que cette guerre est gagné d'avance.

Un rire narquois s'échappa des entrailles de l'homme. Il fit quelques pas vers une marche et s'y installa, en prenant le soins de planter Ecarlate dans le sable face a lui. Il fixait l'entrée de l'amphithéâtre, en sachant pertinemment que quelqu'un d'autre viendrais accomplir la besogne de son père. La Caste ? Un magicien, , Ou pouvait-il compter sur un Chevalier Royal, les seul homme capable de faire concurrence a une compagnie entière de la Garde Noire, et qui composait l'élite personnelle du Roi ?

__________________________________





- Nous sommes les alliés de la justice -
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar



MessageSujet: Re: Seul face a sa destinée   Mer 16 Juin - 11:12

"Détrompe toi! Sa majesté n'a pas envoyé qu'eux contre toi, Loup noir. Sois honoré car si je suis présent c'est que tu n'es guère sous-estimé."

Dalken passa l'entrée de amphithéâtre avec calme et lenteur et continua d'avancer jusqu'à ce qu'il se retrouve au centre des lieux. Le sire Stryder semblait légèrement plus tendu que d'habitude mais paraissait déterminé à accomplir avec ferveur et fierté les ordres qui lui avait été donnés.


"Pour t'être dressé contre ton monarque et pour une longue et triste série d'odieuses actions criminelles, tu vas être jugé!
Au nom de l'ordre des chevaliers de la couronne et par décret royal de sa majesté Arzahel II, souverain de ce royaume, je te mets aux arrêts et te condamne à subir la peine que le roi trouvera appropriée. Il est préférable que tu te rendes sans opposer de résistance. Dans le cas contraire je me verrais dans l'obligation de te châtier."


Le loup garou parlait d'une voix forte et décidée mais avec une légère touche de mélancolie, chose que lui même ne s'expliquait pas. Il brandit son épée et la planta avec force devant ses pieds et posa ses mains sur le pommeau de l'arme. Si la lame tremblait c'était certes lié au choc qu'elle venait de subir mais également au fait que Dalken lui même tremblait de plus en plus et avait un mal fou à garder son calme apparent. Quelque chose le troublait visiblement. Un mélange de peur, de colère et de fierté...mais il en était peut être tout autre? Quelque part au fond de lui, Dalken savait que le terrible loup noir d'Hecara ne se rendrait pas sans combattre et cela l'attristait! Il essayait de chasser de tels sentiments de son cœur car il ne pouvait pas éprouver une quelconque clémence envers le plus dangereux des ennemis du roi! Les pensées de Dalken vinrent l'accaparer d'avantage...

*Par les dieux concentre toi Dalken! Tu ne peux pas te permettre de laisser de fausses émotions troubler ton jugement! Reprends toi, reprends toi! Sinon tu finiras comme ces hommes...*

Le regard de Dalken se posa sur les cadavres de ces hommes. Ils possédaient sans doute femmes et enfants et le chevalier étaient certain que leurs pleurs viendraient le hanter. Pourtant il n'était nullement responsable de leur mort mais il se sentait coupable de n'avoir rien fait pour leur venir en aide. Il savait que ces guerriers n'étaient pas de taille contre un tel gibier. Il était grand temps de prouver que le sacrifice de ces valeureux combattants ne sera pas vain.
Dalken secoua légèrement la tête avant de fixer durement son adversaire dont il ne voyait presque rien car la luminosité des lieux laissait à désirer.
Revenir en haut Aller en bas
Slorak
Roi Phoenix
avatar

▌Date d'inscription : 27/09/2009
▌Messages : 499
▌Age : 27



Feuille de personnage
Niveau: 16
Expérience :
1310/1398  (1310/1398)

MessageSujet: Re: Seul face a sa destinée   Jeu 17 Juin - 2:00

DEBUT DE COMBAT


( Trois tours )

Le brave chevalier avait fait une entrée digne des plus grand récit d'aventurier. Il parlait avec fierté de son Roi, de ses valeurs et de la longue liste de méfaits de l'assassin. Un homme aveuglé par sa foi envers un homme qui cherchait non pas a gouverner, mais a dominer. Cet homme fit sourire intérieurement le maitre d'Hecara. Mais toutefois, il le prenait très au sérieux. Il n'y avait rien de plus dangereux qu'un homme convaincu après tout.

Chevalier ! J'aurais vraiment aimé épargner ta vie.

Slorak se leva, et enserra de son poing le manche d'Ecarlate. Il la dégagea du sol, laissant virevolter la poussière soulevé par son geste.

Mais tu ne me laisse aucun autre choix que de t'envoyer danser avec les ombres de Nargulfr. Ta vie va s'arreter ici, si tu ne me laisse pas passer, et quitter ce lieu en toute quiétude.

Un long silence s'instaura alors. L'assassin savait très bien ce que cela signifiait. Il ajusta la sangle de ses bracelet de protection sa tunique et prit un profonde inspiration. Il fixa droit dans les yeux cet homme qui le défiait. Un homme au service d'un Roi fou et arrogant. Mais un homme loyal. Loyal a une cause injuste. Mais Slorak n'était pas pour juger de l'allégeance de cet individu. Il était là pour mettre un terme a la folie d'un homme qui allait mener un royaume entier a sa perte.

Prêt a croiser le fer...Chevalier ?

Sans attendre de réponse, le Loup d'Hecara, chargea le chevalier a une allure presque incroyable. Il allait se heurter a un mur de muscle et d'acier, lorsqu'il utilisa sa capacité a disparaitre, La nuit l'enveloppa instantanément et définitivement. Il n'y avait plus que le chevalier, et le silence de la nuit dans cet immense amphithéâtre. La perfidie était le mot qui caractérisait, selon ses ennemis, l'assassin. Progressant a sa guise dans la nuit, il se trouva derrière le chevalier. Sa position l'avantageait largement, puisqu'il contourna sans aucune discrétion le pauvre Dalken. Il se plaisait de jouer avec ses nerfs et de provoquer en lui un véritable vent de panique. Après quelques dizaines de seconde de ce petit jeu, il s'arreta face a lui, et projetant une poignée de sable dans les yeux de son adversaire, il asséna un violent revers de lame sur le flanc droit du guerrier. Profitant de l'effet de rebond, il tacla l'homme pour le voir s'écrouler au sol. Cette attaque avait été rapide, mais efficace. Bien entendu, elle ne se voulait pas létale, mais simplement handicapante. Prenant du recul, l'homme a la tunique blanche réapparut face a son adversaire, a quelques pas de sa position de départ. Posant sa jambe gauche en appui face a lui, il se préparait a la riposte de son opposant.

Alors Chevalier, ta foi est elle plus forte que ta volonté de vivre ? Va tu persister, ou va tu te rendre ?

__________________________________





- Nous sommes les alliés de la justice -
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar



MessageSujet: Re: Seul face a sa destinée   Jeu 17 Juin - 9:40

Dalken n'eut même pas le temps de brandir son arme lorsque le loup noir lança son assaut! Une telle agilité allait sans doute lui poser quelques problèmes. Son adversaire continuait de l’agacer en se montrant parfaitement insaisissable et alors que le chevalier essayait de suivre son ennemi du regard, sans y parvenir, il se retrouva au sol et son flanc le faisait souffrir !! En seulement quelques secondes Dalken s’était retrouvé à terre et touché ! Il n’en revenait guère !

*Comment est-ce possible ?! Je n’ai pas pu suivre son déplacement ! Il va falloir que je me montre fort vigilant ou ce combat pourrait tourner court…et en ma défaveur.*


Dalken se redressa afin de se remettre debout et repris ses esprits en secouant sèchement la tête. Il ne prêta pas une attention immédiate aux paroles de Slorak car son malaise ne cessait d’augmenter, il était de plus en plus en proie à une folie insoutenable et son corps lui-même se dressait contre lui ! Il ne mit pas longtemps à comprendre… Cela faisait trop longtemps maintenant qu’il tentait de contenir la bête. La nuit avait jeté son voile d’ébène et Dalken avait toutes les peines du monde à rester concentré et sage. Ses cauchemars récurrents depuis quelques temps n’arrangeaient rien, bien au contraire, c’était la principale raison de son instabilité ! C’était peut être une erreur que d’être parti à la traque du loup noir d’Hecara dans des conditions pareilles. Mais il était de toutes manières trop tard car désormais le combat était engagé et il devait y avoir un vainqueur et un vaincu. Dalken tenta à nouveau de brandir son épée en direction de son adversaire mais lorsque ce fut le cas, il lâcha immédiatement son arme et retomba à terre ! A genoux sur le sol poussiéreux, le chevalier tenait sa tête entre ses mains et se mit à hurler comme aucun homme ne pourrait le faire !

Un phénomène que peu de gens peuvent se targuer d’avoir vu de leur yeux était entrain de se produire ! Les habits de Dalken s’intégrèrent soudain à la peau de ce dernier qui elle-même changeait à vue d’œil. Elle se couvrait d’une fourrure grise impressionnante et en très peu de temps les traits humains du corps du seigneur Stryder disparurent pour laisser place à ceux d’un prédateur animal d’une taille impensable et d’une musculature impressionnante ! Ses pattes étaient ornées de griffes terrifiantes et ses crocs saillants semblaient pouvoir broyer n’importe quel os ! Il était devenu un loup-garou énorme et fou de rage ! Il raclait le sol de ses monstrueuses pattes et laissait tomber sur elles sa bave répugnante issue de sa gueule béante. Grognant fermement et fixant sa proie sans relâche, les pattes arrières donnèrent l’impulsion nécessaire à sa charge et il parcouru les quelques mètres qui le séparait de Slorak bien plus rapidement qu’auparavant. Etrangement le lycanthrope ne se servit pas de ses griffes pour lacérer son ennemi, il préféra lui rentrer dedans tête la première tel un bélier enragé ! Ainsi Slorak reçut un formidable assaut droit dans l’estomac et roula à terre quelques mètres en arrière ! Celui que tout le monde surnommait le Loup noir d’Hecara affrontait désormais un véritable loup de légende. Pour certains ce combat aurait presque pu être fratricide hormis le fait que les deux adversaires ne partageaient aucun lien de sang. Alors que sa cible était au sol et légèrement sonnée, Dalken aurait pu continuer à le frapper mais étrangement il n’en fit rien ! Bien au contraire, il hurla le cri d’un loup aux abois et fonça dans le mur sur sa gauche, se heurtant à la pierre avec violence puis il griffa frénétiquement le mur en question comme si il avait s’agit de son ennemi !! Le chevalier lycan était très clairement en proie à la folie qui le rongeait de manière stupéfiante ! Il semblait incapable de réfléchir clairement, il avait laissé sa rage et ses peurs se mêler et dominer sa sagesse. Une chose bien absurde contre un opposant aussi dangereux que Slorak…
Revenir en haut Aller en bas
MDJ
Bête de guerre toute puissante
avatar

▌Date d'inscription : 21/12/2009
▌Messages : 157


Feuille de personnage
Niveau: 100
Expérience :
1000000000/1000000000  (1000000000/1000000000)

MessageSujet: Re: Seul face a sa destinée   Jeu 17 Juin - 9:57

Dalken est blessé sur le flanc droit; La lame de l'assassin a créer une scissure assez profonde, et le sang coule abondamment. La blessure n'est pas mortelle mais très handicapante. L'assassin quand a lui, a subit une violente charge de face. Sa position de parade lui a permis d'éviter le pire, mais le choc contre le sol, a légèrement fragiliser son bassin. Son jeu de jambe est donc diminué.

Les deux adversaire reprennent le combat.


Fin du Tour 1
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Slorak
Roi Phoenix
avatar

▌Date d'inscription : 27/09/2009
▌Messages : 499
▌Age : 27



Feuille de personnage
Niveau: 16
Expérience :
1310/1398  (1310/1398)

MessageSujet: Re: Seul face a sa destinée   Jeu 17 Juin - 10:13

Alors que son corps percuta douloureusement le sol, l'assassin poussa un cri de rage. Il se releva tant bien que mal. Ramassa sa lame et posa douloureusement sa jambe au sol. Il prit appui sur ses membres et observa le spectacle de folie qui se tramait devant ses yeux. la bête avait perdue toute notion de raison et frappait les murs en grognant. La situation avait bien changé, et l'assassin devait faire vite s'il ne voulait pas finir en charpie. Il cracha un glaire sanglant sur le sable, et essuya sa bouche du revers de sa main gauche. Son visage toujours invisible pour son adversaire, il comptez bien user de ses pouvoir pour le défaire. Il chargea la bête disparaissant totalement a ses yeux, et utilisant ses capacité mentale, il fit virevolter le sable autour de la bête. Son état de rage et de stress, ne ferait qu'empirer, et la déconcentration serait absolue. Profitant de sa situation, il dégaina ses lames secrètes, et posant ses mains sur le dos de la bête, il laissa le métal froid pénétrer son corps et déchirer ses muscles dorsaux. D'un bond il esquiva une attaque probable, et s'empara a nouveau de sa favorite, Ecarlate.

Son attaque avait pour but non pas de le tuer, car la musculature et la résistance des lycanthrope était extraordinaire. Il cherchait a l' handicaper, en rendant douloureux les mouvements de ses bras, régit par les muscles atteints. Le vent se leva sur l'arène, et la situation allait vite dégénérer. L'assassin devait en finir au prochain coup avec cette créature infernale, et rejoindre la cité d'Hecara au plus vite. Pointant la lame vers l'animal, il affirma un regard strict et puissant.

Chevalier, ta vie ne m'importe peu, et le royaume de Kleryana de demain aura besoin d'hommes de ta trempe. Ton sacrifice est inutile. Je sais que tu comprend parfaitement ce que je te dis. Cesse tes inepties et rend toi. J'ai combattu pour le Royaume lors de diverse croisade, et crois moi que tu ne sera pas le premier de ton espèce que je tuerai.

Il fixa silencieusement la créature, en avouant une once d'admiration pour sa férocité et sa volonté. Si son armée pouvait compter des hommes de cette qualité, la guerre serait très rapidement terminée.

Chevalier !

Il marqua une pause, déglutissant lentement.

Cesse ! Ou trépasse !

Ses paroles dansèrent dans les airs, et semblaient ne jamais trouver un auditoire. La folie de la bête continuait, et l'assassin était contraint et forcé malgré la douleur que sa dernière attaque engendrait, de se préparer a une riposte tout aussi violente...

__________________________________





- Nous sommes les alliés de la justice -
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar



MessageSujet: Re: Seul face a sa destinée   Jeu 17 Juin - 11:28



"AAAAARGRRH!!! Tu seras châtié pour un tel agissement! Je dois te tuer!! Oui te tu...Non! Non je ne dois pas tu dois être jugé je dois donc t'arrêter! Mais après tout c'est inutile tu es bien trop dangereux pour que je te laisse en vie! Je vais dévorer ton cœur et balafrer tes chairs et je...Non!Non!Non! Par la grâce divine je ne dois rien faire de tel! Ah! Je ne sais plus que faire, que dire!"

La voix de Dalken était sombre, grave et puissante. Il y résonnait comme un étrange écho. Il était désormais très clair que le loup-garou tentait de reprendre le dessus sur sa déraison mais c'était là une bien dure bataille. Dalken frappa alors dans le mur devant lui, brisant une partie sans trop de difficulté puis écouta attentivement les paroles de son opposant qui tentait tant bien que mal de le raisonner et de le pousser à se rendre. Dalken grogna fortement et émit un jappement qui ressemblait à celui d'une meute de loup.

"Folie! Me rendre alors que je vais te purifier? M'avouer vaincu? Moi? Non!! Tu perds ton temps! Je..je vais t'arracher la tête et en faire un trophée et tous sauront que j'ai vaincu le loup noir d'Hecara!!"

Sur ces mots Dalken courut frénétiquement en direction de Slorak, griffant l'air de toutes parts! Il n'avait pas prévu que ces simples gestes allaient le faire souffrir ainsi mais il semblait que l'attaque précédemment subie soit suffisamment profonde pour avoir atteint un muscle important! La douleur fit hésiter le loup garou tellement elle était intense mais cette fois il ne ferait pas la même erreur que lors de sa dernière offensive aussi était-il mieux préparer à attaquer l'assassin. Arrivant sans trop de peine au corps à corps avec sa proie Dalken n'avait pas oublié la rapidité avec laquelle cette dernière pouvait esquiver aussi il usa d'une feinte; il mordit pleinement en direction de la tête de son adversaire mais griffa en même temps sur le flanc gauche! Son attaque qui avait pour cible la hanche du loup noir vint finalement déchirer le biceps du bras gauche envoyant une giclée de sang virevolter devant les deux rivaux! Le chevalier saisit alors Slorak à la gorge fermement! Mais alors que la situation semblait tourner en sa faveur. Dalken lâcha sa cible et tomba instantanément à genoux, les bras pendants et inertes et la tête vers le bas!

"...Je...je cesse. Tu as bien entendu, j'arrête ce combat perdu d'avance. Je reconnais qu'en cet instant la lumière ne me guide plus car j'ai laissé les ténèbres prendre le dessus sur mon âme. De plus tu es un adversaire d'une valeur bien trop élevée pour que je ne sois pas en pleine mesure de mes moyens lors d'un tel affrontement. Tu avais sans doute raison, mon sacrifice est inutile. Tu as remporté cette bataille mais pas la guerre! D'autres viendront venger ma mort et réussiront là où j'ai échoué."

Pendant qu'il parlait le corps de Dalken tremblait et ses muscles endoloris étaient tendus à leur paroxysme.

*J'aurais dû le vaincre, j'aurais pu le vaincre! Qu'ai-je fait? Quelle folie m'aveuglait pour que je ne donne pas le maximum de moi même comme je l'ai toujours fait? Où est donc passée ma combativité et ma persévérance? Enfin désormais tout cela n'a plus d'importance...*
Revenir en haut Aller en bas
MDJ
Bête de guerre toute puissante
avatar

▌Date d'inscription : 21/12/2009
▌Messages : 157


Feuille de personnage
Niveau: 100
Expérience :
1000000000/1000000000  (1000000000/1000000000)

MessageSujet: Re: Seul face a sa destinée   Ven 18 Juin - 3:32

Alors que Slorak fut grièvement blessé au bras gauche, son adversaire se prosterna face a lui. Le combat prend fin, et il revient a Slorak de décider du sort du vaincu...La clémence ! Ou la mort !


FIN DU COMBAT


Slorak : 50 xP
Dalken : 25 xP
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Slorak
Roi Phoenix
avatar

▌Date d'inscription : 27/09/2009
▌Messages : 499
▌Age : 27



Feuille de personnage
Niveau: 16
Expérience :
1310/1398  (1310/1398)

MessageSujet: Re: Seul face a sa destinée   Ven 18 Juin - 3:53

La douleur rappela un seconde fois l'assassin a l'ordre. A présent, son bras gauche, ne serait plus capable de porter de coup a l'ennemi. Il replia le coude par reflexe, pour lutter contre la douleur, mais ce geste n'était pas des plus efficace. Il serra les dents, en regardant l'homme tomber a genoux face a lui. La toute gloire de ce chevalier n'était plus. Le dominant était devenu le dominé. Le loup d'Hecara, venait de remporter le combat. Il était le mâle alpha.

Chevalier, comme je te l'ai déjà dis, ta vie ne m'importe peu. Assez de sang a déjà couler pour ce soir, et je ne voudrais qu'une goutte de plus de nos sang ne coule.

L'assassin fit quelques pas vers lui, et posa la pointe de son épée sous le menton de la bête. J'ai déjà tué plus d'une créature de ta race. Mais en raison de nombre de vie que j'ai déjà ôté, je me dois de ne supprimer que celle d'être mauvais et impurs.

D'un geste rapide il posa son pied sur la poitrine du lycanthrope, et le poussa avec force. Son adversaire tomba sur le dos, et Slorak marcha sur sa main gauche et pointant sa lame au dessus de son coeur. Le vent avait cessé d'abattre sa fureur sur les deux frères ennemis, et la nuit avait retrouvé son calme. Un calme qui était trop pesant. Les yeux émeraude de l'homme au visage masqué s'illuminèrent et fixaient avec leur intensité légendaire l'homme qui s'était avoué vaincu.

Durant toutes ces années de guerre, de combat et de mort, je n'avais jamais croiser le fer avec un ennemi de ta valeur chevalier. Ta loyauté et ta force sont tes meilleurs alliés et ton cœur est d'une pureté presque jamais vue. C'est pourquoi je ne te tuerai pas.

L'assassin recula, cessant toute pression sur son adversaire, et rangea son glaive au fourreau.

En revanche, si nos chemins se recroisent, c'est que le destin aura été forcé. Et comprend bien, que si cela se produit, seul l'un d'entre nous survivra...

Alors qu'il quittait l'amphithéâtre et préparait son évasion de la cité pour retourner dans les terres lugubres d'Hecara, il adressa une dernière tirade a celui qui avait croisé le fer avec lui, et lui avait offert l'excitation d'un combat intense et palpitant.

Si ta mission prime par dessus tout, alors tu me trouvera a Hecara dans dix jours. Je serais au abord de la maison close. Rejoins moi, et peut être tu aura l'occasion de laver ton honneur avant que ton souverain ne succombe a la voix du peuple...

Et ce fut sur ces belles paroles, qu'aspiré par le voile ténébreux de la nuit, le loup noir d'Hecara disparut avec la prestance et le charisme du chef d'une meute...

__________________________________





- Nous sommes les alliés de la justice -
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar



MessageSujet: Re: Seul face a sa destinée   Ven 18 Juin - 11:47

Alors que la nuit ne fait que continuer pour certain à Halzaroth, pour Edelas la fin devenait proche. Plusieurs heures à tourner dans les rues marchandes, cherchant la moindre bonne affaire, poissons, algue étranges, rien n'ai oublié sur les tables des échoppes. L'odeur du port et l'ambiance n'avait rien à voir avec les paysages qu'elle côtoie habituellement, un brin d'amusement l'accompagna tout le long de la journée. Le soir venu, l'elfe laissa place à sa curiosité, visitant plus en profondeur les ruelles étroites et sombres, les grands lieux incontournables, jusqu'à ce que l'ennuie l'appel doucement sur le chemin d'un auberge qu'elle avait repérée plus tôt dans la soirée.
Sur sa route elle passa devant l'amphithéâtre, elle s'arrêta voyant les quelques hommes qui siègent devant le bâtiment et s'approcha, écoutant conversations, les une après les autres. Plusieurs marins et pêcheurs, dans un état plus désolant, étaient attroupés là devant et parlèrent plus que fort, l'alcool qu'ils semblaient avoir ingurgiter ne devait pas les aider à être plus discret, la jeune femme s'appuya contre le mur à côté de la porte et n'entra pas, écoutant avec attention.

-Je sais pas trop, mais se soir j'ai pas voulu rester la dedans, y a du grabuge..Hips !

-Heiiin ? Bé tu raconte quoi ! C'est du spectacle, couard, tu as peur de mise en scène.

-Quoi couard ! J'vais te montrer moi !

Le première homme à avoir pris la parole, un marin sans doute, commença à bousculer le pêcheur qui se moquait ouvertement de lui, cela tourna vite à la bagarre de rue et plusieurs autres passant, voulant les arrêter s'en mêla, rien de bien étonnant. L'elfe profita du moment pour entre dans le lieu à spectacle, intriguée par les dires des hommes.
Arrivée presque au centre de la salle, elle aperçue la créature, l'être poilu qui était blessé à plusieurs endroit. Il perdait son sang sur le sol, ce liquide rouge se mélangeant avec la poussière du sol et ses poiles de loup, grande créature de la nuit réduite à gémir sur le sol, tel un enfant. Edelas resta loin, observant l'immense créature, sans être assez folle pour approcher, elle posa son sablier au sol et pris son bâton jusque là accroché dans son dos, d'une simple sangle de cuir noire et de crochets en argent. L'elfe passa sa main sur le métal de son bâton, le rendant lumineux et s'approcha quelque peu, tendant son arme devant elle, tel une torche, prenant une voix clair et puissante, pour s'imposer.

-Créature, écoute moi. Je vais m'approcher de ton être pour te soigner, tu comprend j'espère.

Edelas s'approche doucement et remarque que le bisclaveret s'agite toujours, énervement, souffrance, peu importe, le calmer est la première chose à faire, le choix n'est plus libre, c'est une obligation. L'elfe approcha de l'animal et frappa avec sa paume d'un geste net et violent sur le torse du lycan, au niveau du cœur, le coup semble d'une grande force et dégage une lueur blanche étrange, provoquant une douleur aigüe dans le corps du loup-garou. La jeune femme essaye de calmer l'être sauvage qui est à terre, pour mieux le soigner, sans être elle même blessée.

-Calme toi, je ne peux rien faire si tu ne prend pas sur toi la douleur que je viens de t'infliger.

L'elfe recula de deux, trois pas, son bâton tendu vers le loup géant, la lumière toujours aussi lumineuse, attendant une quelconque réaction venant de cet être.


Dernière édition par Edelas Âme-Sang le Sam 19 Juin - 14:51, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar



MessageSujet: Re: Seul face a sa destinée   Sam 19 Juin - 14:12

Dalken avait été épargné. Malgré le fait que son ennemi aurait pu l'achever à n'importe quel moment. Acte de pitié? D'honneur? Il ne le savait guère mais ça sur le moment ça n'avait pas une importance de premier ordre. Ce qui était prioritaire était sa survie car d'elle découlerait une inéluctable vengeance, le loup garou en avait décidé ainsi et personne ne pourrait le faire dévier de sa voie. La trame du destin devait être fort malicieuse pour agir de la sorte avec l'esprit déjà accablé de Dalken, et à ce sujet il n'avait nul de doute. La terrifiante créature bien plus animale qu'humaine ne luttait plus et son regard vitreux ne cessait de fixer l'obscurité infinie représentée par le ciel de cette nuit au goût amer. Perdu dans ses pensées troubles, Dalken ne vit ni n'entendit arriver la demoiselle auprès de lui. Alors que cette dernière semblait amicale, le chevalier encore sous le coup de folies temporaires se mit à s'agiter quelque peu. Cependant les blessures subies ce soir, quelles soient de nature physique ou psychologique l'empêchèrent de disposer de sa force et de sa vigueur habituelle, heureusement pour la femme qui était désormais très proche de lui. Et alors qu'il ne parvenait toujours pas à se calmer, Dalken ressenti une impulsion d'une violence inouïe et il eu l'impression que toute sa cage thoracique allait soudainement se disloquer! L'ensemble de son corps était devenu douloureux à un point impensable! C'était comme si chacun de os de son anatomie se brisait en deux et que sa peau venait à être arrachée de son squelette!!

"Non! Qu'avez vous fait..QU'AVEZ-VOUS FAIT?! CESSEZ CETTE INFAMIE SUR LE CHAMP! ARRÊTEZ PAR LA LUMIÈRE JE VOUS EN PRIE ARRÊTEZ!!"

Mais ses supplices étaient inutiles car à en croire les dernières paroles de la désaxée qui lui avait infligé ceci, il lui fallait prendre sur lui cette indicible tourmente! Dalken se mit sur ses deux pattes arrières d'un seul bond! Debout de tout sa hauteur, il hurlait sa douleur et sa colère et tenait sa tête fermement entre ses coudes. Plus il s'agitait et plus sa fourrure disparaissait! Son immense stature commençait à diminuer à vue d'œil et très vite les crocs laissèrent place à de belles dents humaines. Tout comme les griffes devinrent des doigts et ses poils se changèrent en sa propre peau accompagnée par sa tenue vestimentaire habituelle!! Tout cela tenait assurément de la magie mais le spectacle n'était pas spécialement appréciable. Tombant à quatre pattes après être complètement redevenu un être humain, Dalken tremblait et son esprit était dominé par l'incompréhension d'un moment aussi étrange! Il ne souffrait plus, tout mal avait disparu et ce malgré le fait que ses plaies ouvertes étaient, elles, toujours présentes!

"Que...se passe t-il? Qui êtes...vous? De grâce...répondez...moi"
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar



MessageSujet: Re: Seul face a sa destinée   Sam 19 Juin - 14:50

L'elfe admira le spectacle curieux qu'offrait le loup, un bisclaveret qui semble soudain si fragile, un simple humain d'apparence, elle s'approcha doucement, la lumière de son bâton s'éteignant doucement à chaque pas qui la rapprochait de Dalken. Edelas posa doucement son arme à côté de l'humain et se baissa, presque à genoux , la grande cape noire qui la recouvre se posa elle à terre, elle prit un voix douce et calme, presque glaciale, retira sa capuche observant les plaies de l'être en face d'elle puis le visage de l'humain, inspectant presque avec impolitesse.

-Patience, patience, il ne serait pas bon de vous excitez avec des blessures pareils et pour vous répondre, j'ignore tout de ce qui vous êtes arrivé, je vous ai trouvé, sur le sol en créature de lune, je n'ai fait que de vous obliger à vous calmer.
Ah ! J'oublie, dame Edelas, pour vous guérir.


La femme avançant ses mains vêtes de gants noir vers le corps meurtri du mâle, sans méfiance au début. Elle lève le regard vers l'homme, réfléchissant et pose finalement ses genoux au sol, arrêtant l'avancée de ses mains. Edelas retira doucement le tissu qui couvre ses outils de travail et dévoila de fine main ornées d'ongles pointus et propres et de deux bagues en argents, une à chaque auriculaires.

-J'ose vous toucher ? Ou je vous laisse ainsi et je m'en vais ? Je prend la peine de demander, je ne voudrais pas finir en lambeaux de chair alors que je vous aide, disons que la mort ne me convient pas encore vraiment, navrée.

L'elfe qui semble détendue garde tout de même son bâton à sa gauche, son énorme crochet de métal proche des poignets de Dalken, après ce qu'elle venait de voir, la méfiance est le premier mot qui trône en son esprit morose, perdre la vie ou se faire blesser en aidant, l'idée ne lui plais guère. Edelas posa doucement une de ses mains sur son arme, ne lâchant pas l'homme du regard, à l'aise dans ses geste de prévention, elle semble avoir l'habitude d'être trahis ou attaquée, qui sait ? C'est peut-être compréhensible suivant la vie que l'on a dans un monde comme le leur.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar



MessageSujet: Re: Seul face a sa destinée   Lun 21 Juin - 3:00

Dalken se sentait un peu mieux et il avait réussi à calmer son esprit et ses sens de manière à pouvoir réfléchir et surtout répondre correctement à celle qui l'avait aidée. Lorsque l'efle prénomée Edelas se proposa de l'aider encore, Dalken s'empressa de se lever et de rétorquer:

"Vous m'avez déjà beaucoup aidé. Sans vous je n'aurais peut être pas été en mesure de reprendre possession de mes moyens et je me serais sans doute blessé d'avantage. Vous ne me connaissez guère et pourtant vous êtes venu à mon secours et ce au risque d'être blessé! Et pour cela je vous suis de tout coeur reconnaissant et j'ai désormais une dette envers vous! Sachez qu'à partir de ce jour vous pourrez compter sur moi, mon bras et l'épée qui le prolonge seront vôtres lorsque vous le souhaiterez! Mais j'oublie la plus élémentaire des politesses, je me présente, Sire Dalken Stryder chevalier de sa majesté Harazel deuxième du nom, monarque du royaume de Kleryana. Je suis votre obligé."

A ce moment, Dalken eut une chute de tension importante et tituba quelques pas vers l'avant et réussit à se rattrapper de justesse! Malgré le fait qu'il dise se sentir bien mieux, ses blessures pouvaient s'aggraver et continuaient allègrément à le faire souffrir. C'est pourquoi malgré sa fierté de chevalier, il jugea cette dernière mal placée car il était évident qu'il avait besoin d'une aide médicale immédiate et il semblait que la damoiselle devant lui soit en mesure de le soigner.

"Bien que vous m'ayez déja sauvé oserais-je vous demander de me rendre un service supplémentaire? Voyez-vous je suis encore fortement blessé et j'ai bien peur de me vider lentement mais sûrement de mon sang si personne n'intervient. J'ai cru comprendre que vous possédiez quelque talent de guérison et ces derniers me seraient fort utile! Je saurais vous récompenser pour l'ensemble de ce que vous faites pour moi, il en va de soi. Je..."

Dalken faillit tomber à la renverse et encore une fois il réussit à se ravoir à la dernière minute avant de chuter! Sa tête était comme prise dans une tornade et l'ensemble de son corps à l'inverse paraissait incroyablement lourd! Une impression qui le déstabilisait particulièrement mais il était heureux car il n'était pas seul et la personne auprès de lui était disposée à lui venir en aide apparemment. Le chevalier était chanceux pour une fois et il ne laisserait pas passer une telle occasion. De plus la dame elfe arborait une superbe tenue, une prestance et un charisme assez troublant et pour ne rien gâcher...elle était d'une grande beauté.

*Et bien...j'ai prié la lumière d'intervenir en ma faveur et c'est ainsi qu'elle me répond? Avec bienveillance et malice les dieux veillent sur moi. J'en ai la preuve sous les yeux. Par saint-Elwen...merci.*
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar



MessageSujet: Re: Seul face a sa destinée   Lun 21 Juin - 8:35

L'elfe retira sa cape dévoilant sa tenue plus clair et avança doucement vers l'homme, ses mains pâles et froides se posa à hauteur de son omoplate.

-Si je vous l'ai proposé ce n'ai pas pour le refuser et me le demander après voyons, je vais retirer votre manteau, pour soigner au mieux vos blessures, je risque de vous faire mal lorsque je vous l'enlève, navrée d'avance.

Edelas détacha doucement la grande veste de Dalken, la retira et la posa sur le côté, de manière plus que soigneuse, elle vérifia l'état de la plaie dans le dos visuellement avant de l'inspecter à l'aide de magie. La femme posa doucement ses paumes au dessus de la blessure, une aura étrange ce dégage de ses mains, entre le frisson de froid et la chaleur d'un rayon du soleil, une brume de lumière se forma doucement sous ses mains, cela donne un peu l'imprécision d'une rosée matinal, le soleil ce levant tout juste. La chair se reconstitua très lentement, l'humain doit surement ressentir un picotement désagréable, l'entaille était plutôt profonde. L'elfe soigna doucement l'omoplate de l'humain, dans un silence digne d'une église, pas un mot, les souffles des deux êtres ne se fit même pas entendre, ils semblent seuls dans leurs pensées.

*Bel blessure, il a eu de la chance, beaucoup de chance, j'aurais peut-être du le laisser ici, mais je n'y gagne comme y perd rien.*


La dame elfe arrêta son soin, laissant juste une marque de la lame dans la chair de Dalken, une belle cicatrice qui partira au bout de quelques semaines, surement. Edelas allongea un peu le mâle humain, le forçant à s'appuyer sur ses coudes, la manière la plus simple pour elle d'observer la blessure au flanc.

-Je ne suis pas au mieux de ma forme, cela vous laissera des traces, mais les cicatrices partirons dans une ou deux semaines je pense, je finis de rendre forme respectable à votre corps et je m'en vais, un ami m'attend, je n'ai guère le temps de m'attarder ici.

Edelas soigna lentement la plaie en dessous des côtes, observant attentivement le déroulement de son travail. La guérison est bien plus rapide, la plaie n'était aussi grave que la première soignée. Après avoir aidé Dalken, elle le redressa et l'aida à remettre son manteau, avant de l'aider aussi à se lever. La femme lâchant doucement l'être et remis sa cape, rattacha son bâton et repris son sablier en main, se dirigeant vers la sortie.

-J'espère que vous arriverez à rentrer chez vous sans encombres, je vous aurais aidé, mais je n'ai pas que cela à faire, du repos et le soin de votre peau fera disparaitre vos marques de combat. Sur ce, prenez soin de vous chevalier Stryder, je serais attristée de vous retrouver mort après avoir dépensé de l'énergie à vous soigner.


L'elfe plaça sa capuche de soie noire sur sa tête et parti son bâton finalement tenue en main son sablier dans l'autre, sans un mot de plus, sans un regard, elle laissa l'humain ici, disparaissant dans les ruelles d'Halzaroth.

[quitte le lieu et s'en va vers http://kleryana.forumactif.org/rues-place-centrale-f48/l-heure-est-a-la-fuite-t180.htm#1721 =]
Revenir en haut Aller en bas
MDJ
Bête de guerre toute puissante
avatar

▌Date d'inscription : 21/12/2009
▌Messages : 157


Feuille de personnage
Niveau: 100
Expérience :
1000000000/1000000000  (1000000000/1000000000)

MessageSujet: Re: Seul face a sa destinée   Sam 31 Juil - 23:31

Slorak : 29 xP + 50 XP pour le combat gagné
Dalken : 30 xP
Edelas : 26 xP
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Seul face a sa destinée   

Revenir en haut Aller en bas
 

Seul face a sa destinée

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» Seul... face à une mer de cadavres [PV Noah]
» Lumière vacillante : seul face aux glaces !
» LE WENDIGO
» A quand le reveil citoyen face a l'insecurite ?
» G20, des mesures adoptées pour faire face à la crise
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Kingdom of Kleryana  :: Le Royaume de Kleryana :: + Elhenis + :: Halzaroth :: Amphithéatre-
Sauter vers: