AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
          

Partagez | 
 

 Pour vous, monseigneur.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité
avatar



MessageSujet: Pour vous, monseigneur.   Jeu 22 Juil - 22:07

[HRP: Chronologiquement, ce post est la suite de celui de mon affrontement contre Slorak à la maison close d'Hecara.]

Dalken n'eut évidemment aucune peine à franchir les portes de sa cité de résidence bien que les gardes soient particulièrement surpris de le voir chevaucher aussi prestement et avec un corps inanimé et fermement arnaché à l'arrière de son cheval. Mais comme ce n'était pas la première fois que Dalken ramenait un criminel en ville pour qu'il y subisse le jugement approprié, les gardes ne se posaient même plus de questions.

Arrivant à hauteur du palais impérial, Dalken ne put réprimer un sourire accompagné d'un soupir de soulagement.

*Tout sera bientôt fini. Je vais enfin délivrer le royaume de la peur que lui avait infligé cet homme. Le roi en sera heureux au possible! Je dois me hâter car mon impatience va finir par me tuer sinon.*

Une fois devant les escalier menant à l'entrée du palais, le chevalier fit s'arrêter sa fière monture et descendit prestement de cette dernière et chargea Slorak sur son épaule avant de se diriger, toujours aussi vite, vers les lourdes portes du fantastique endroit. Bien entendu il se vit stopper par deux gardes solidement bâtis et lourdement armurés qui pointèrent instantanément leur hallebarde sur Dalken avant de crier:

"Pas un pas de plus! Nommez vous et faites preuve de votre identité et de vos intentions ou il vous en coûtera!"

Dalken soupira longuement avant de secouer doucement la tête de gauche à droite. Puis il s'adressa au plus proche des deux gardes.

"Vous êtes nouveau ici n'est ce pas? Je suis le seigneur chevalier Stryder au service de sa majesté et j'amène au pied de notre souverain l'ennemi du peuple et du royaume tout entier, j'ai nommé le loup noir d'Hecara lui-même! J'exige que vous me laissiez passer et ce sur le champ car sa majesté n'est pas aussi patiente et compréhensive que je le suis."

Le garde observa un instant Dalken avant d'apercevoir le blason royal sur son épaule et la croix sainte autour de son cou ce qui mit un terme à tous ses soupçons.

"Veuillez nous pardonner monseigneur. Nous devons être vigilants, vous comprendrez cela mieux encore que quiconque. Entrez je vous en prie."


Dalken fit quelques pas en avant et remercia les gardes une fois à leur hauteur.

"Ce n'est rien messieurs, vous ne faites que votre travail et vous le faites consciencieusement et avec fougue. Continuez à veiller ainsi sur notre roi."

Dalken avançait d'un pas léger malgré le sur-poids sur ses épaules et il parcourait les lieux avec une vitesse incroyable ne prenant même pas un instant pour admirer la merveilleuse architecture des lieux ainsi que la décoration remarquable que l'on y avait ajouté. Sans aucun doute connaissait il par cœur cet endroit qui lui était si familier aussi n'était il peut être plus autant réceptif à sa beauté qu'autres fois. Il pénétra alors dans une salle d'une grandeur et d'une splendeur inégalée, vêtue d'une décoration d'un goût sans faille et admirablement bien tenue. Il s'agissait bien entendu de la salle du trône dans laquelle se tenait le roi Harzael, impassible. Quelques conseillers étaient présents entrain de se chamailler sur des sujets politiques qui ne devait certainement concernés qu'eux-même. Mais à peine Dalken avait il franchi le seuil de la porte qu'une autre paire de garde l'arrêta.

"Qui dois-je annoncer?"

Dit clairement le plus chétif des deux soldats.

"Le seigneur Stryder. Chevalier de sa majesté et j'amène en ces lieux le loup noir d'Hecara vaincu comme me l'avait demandé sa seigneurie."

Le garde hocha la tête laissa son camarade surveiller Dalken, et s'approcha à mi chemin du roi. Par la suite il se mit à hausser fièrement le ton.

"Le seigneur chevalier Stryder demande audience. Il prétend détenir le corps de légendaire loup noir de la cité d'Hecara sur votre commandement majesté. Dois je le faire venir jusqu'à vous?"

Le roi écarquilla les yeux avant de se dresser presque d'un bond, il pointa le garde du doigt avant de lui dire...

"Imbécile! Dalken devrait déjà être à ma hauteur en ce moment même! Depuis quand ne laisses tu pas entrer mon plus grand chevalier?! Tu es un incompétent en plus d'être un idiot!"


Le garde se senti soudainement perdu et tenta alors de répliquer...

"Mais monseigneur c'est vous qui m'avez commandé de prendre bien garde à ce que..."


Mais le soldat n'eut pas le temps de terminer sa phrase que le roi fit passer le tranchant de sa main en travers de son cou indiquant ainsi que le garde devait être mis à mort par décapitation et ce dès maintenant. Deux autres gardes saisirent le condamné et l'emmenèrent hors de la pièce. Ce dernier essaya tout de même de plaider sa cause...

"MONSEIGNEUR!! NON JE VOUS EN PRIE!! PAR PITIÉ MONSEIGNEUR JE NE RECOMMENCERAIS PLUS, JE VOUS EN SUPPLIE NE FAITES PAS ÇA!!"

...mais en vain.

Dalken avança alors jusqu'à se trouver à une distance respectable de son souverain. Puis il déposa le corps inconscient de Slorak en l'allongeant sur le dos. Il avait bien sûr prit soin de liés pieds et poings de manière à ne prendre aucun risque. Il mit genoux à terre et se prosterna devant celui qui était la quintessence de la suprématie, le roi Harzael en personne. Ce dernier leva les bras en signe d'accueil et prit aussitôt la parole à l'égard de Dalken...

"Aaaaah! Mon délicieux, mon très cher petit, mon adoré chevalier! Tu reviens à moi tel le fils prodigue et comble de joie tu m'apportes un présent?"


Le roi s'approcha alors du corps de Slorak et n'y porta qu'un bref regard mais d'une intensité tout à fait surprenante.

"Oui...c'est bien lui...ce chien galeux, ce rat d'égout! AH! Et le voila à ma merci. BAH! Il aurait pu être tellement plus si seulement il avait accepté...ma toute divine puissance. Il subira mille tourments avant que dans mon infinie miséricorde je ne lui accord la mort! Mais je passe à côté de l'essentiel. Mon grand et preux chevalier qui revient victorieux en sa cité et qui vient de libérer le royaume de son plus féroce ennemi! Dalken lève toi mon enfant."

Dalken s'exécuta avec une rapidité et une précision militaire et fixait le roi avec admiration.

"Alors chevalier? Tires-tu satisfaction de ton acte? Es-tu fier de toi? S'est il au moins défendu ce misérable?"

"Oh majesté je ne suis satisfait que de votre bon plaisir et je ne fier que d'être à votre service. Je ne fait qu'appliquer votre justice à ce mécréant qui refusait votre illustre autorité, majesté. Slorak s'est battu comme aucun homme avant lui ne l'avait jamais fait et j'ai dû avoir recours à la foudre divine pour le mettre hors d'état de nuire mais ce fut un affrontement de longue haleine et il je pense qu'il à donné la pleine mesure de ses moyens dans ce combat. Mais cela n'a pas suffit car je suis le bras droit de la justice et j'ai abattu sur lui tout ce que le ciel réservait à un traître de son espèce!"

"Et tu as on ne peut plus raison. Ah je me souviens de l'époque où tu étais encore un jeune écervelé, passionné mais stupide! Tu tenais absolument à me rendre le moindre service et je dois dire que tu m'étais fort utile en majordome obéissant. Mais comme tout bon enfant tu as grandi et mes enseignements ont fait de toi le remarquable chevalier que tu es aujourd'hui. Je suis fier, Dalken, de t'avoir à mon service. Et je pense que toute cette racaille dehors, tous ces paysans baveux et ces travailleurs aigris te seront reconnaissant à jamais pour ce que tu viens d'accomplir!"


Dalken tira alors une légère révérence en s'inclinant promptement.

"Majesté, c'est trop d'honneur. Je ne vis que pour vous servir!"

"Et il ne doit jamais en être différemment car sinon je n'hésiterais pas à te faire décapiter si il devait en être autrement!! Mais...je sais que jamais cela ne sera le cas car j'ai en toi la confiance la plus absolue et je sais que tu seras toujours à mes côtés. Mais j'y songe une telle capture, un tel accomplissement mérite une récompense digne de tel. Mmmh laisse moi donc réfléchir."



"Bien sûr majesté il en sera selon vos désirs!"


Dalken attendait et son esprit était presque vide de toutes pensées car il lui fallait rester clair et surtout ne pas laisser intervenir un quelconque sentiment en cet instant qui lui paraissait magique!
Revenir en haut Aller en bas
MDJ
Bête de guerre toute puissante
avatar

▌Date d'inscription : 21/12/2009
▌Messages : 157


Feuille de personnage
Niveau: 100
Expérience :
1000000000/1000000000  (1000000000/1000000000)

MessageSujet: Re: Pour vous, monseigneur.   Ven 1 Oct - 8:57


Dalken : 8 xP


Création du sujet : 4/4
Réponse : 0/3
Longueur : 2/2
Orthographe : 2/2



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

Pour vous, monseigneur.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» Dark',pour vous servir...
» Pour vous remonter le moral
» Je suis de retour pour vous jouer un mauvais tour #SBAFF#
» Que puis-je faire pour vous aider....? [Pv Maximilien Shreck]
» Je suis de retour pour vous jouer un mauvais tour...
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Kingdom of Kleryana  :: Le Royaume de Kleryana :: + Elhenis + :: Elbereth :: Palais impérial-
Sauter vers: