AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
          

Partagez | 
 

 La faim justifie les moyens !

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité
avatar



MessageSujet: La faim justifie les moyens !   Sam 21 Aoû - 13:39

Cela faisait toute la journée que Faënor recherchait un endroit pour ce reposer, cette foret est mal fréquentée. En forme de chat, il est difficile de lutter contre un prédateur qui est deux à trois plus gros que soit même.

En observant les alentours, il remarqua au loin, quelque chose qui ressemble vaguement à une petite égilse. Intrigué, il prit la direction de celle-ci. Arrivé à ces murs, la vague petite égilse était devenue une chapelle de bonne taille, ornée de plante grimpante au fleur blanche qui escaladait ces murs de pierre. Entretenue au premier abord, elle donne l'impression d'un petit paradis au millieux de cette forêt sauvage. Faënor fixa la porte avec attention, espérant avec naïveté que celle-ci s'ouvre. Au lieu de cela, il aperçu un chat qui ce faufilait en douce dans l'égilse, une sourie à la bouche.

Faënor le regarda passé et prid la direction de l'ouverture par ou le chat est rentré. L'ouverture était un petit passage dans le mur, sans doute spécialement pour lui. Arrivé dedant, il fut presque émérveillé et étonné de voir un tel endroit entretenu. Il était arrivé dans une grande salle avec une serie de pillier horné de rideaux de couleurs différentes. Embiance curieuse pour une église.

Le chat que Faënor avait suivit était au millieux du couloir, dévorant sa sourie avec appétit. Visiblement, la personne qui doit s'occuper de ces lieux a du s'absenté depuis quelques jours, la poussière s'accumulait et les toiles commençaient à ce multiplier. Faënor s'avança vers le vorace et lança un miaulement pour lui prévenir de sa présence.

- "Mieeee ?!"

La réponse du félin fut sans détour, Faënor ce fit soufflé et menacé par ce chat de goutière.

*Visiblement, tu ne conçois pas le partage de territoire toi....*

Faënor prit forme humaine pour le plus grand plaisir de voir le chat prendre peur.

*Sa m'évitera de devoir martiriser cette pauvre petite bête*

Il ce retransforma en félin et, par pur plaisir, alla ce vautré sur un des coussins posé au sol, dévorant la sourie que l'autre chat avait laissé. Faënor n'avait plus qu'a attendre que le détenteur des lieux et de profiter de ce petit coin de paradis. Il allait surement resté ici un bon moment.

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar



MessageSujet: Re: La faim justifie les moyens !   Dim 22 Aoû - 3:36

La porte de l'église s'ouvrit enfin après trois jours d'absence, laissant apparaitre une silhouette- Une personnes avec une cape, capuche sur la tête, un bâton en main gauche et un sac de toile bien remplit dans l'autre. L'être posa son arme contre le mur là où des clous de fer de grandes tailles étaient plantés et par la suite elle retira sa cape, et ses épaulière se dévoilant enfin.

Edelas ferma doucement la porte de sa demeure et prit le sac en mains, avançant sur les pierres froides et bien trop poussiéreuses, elle allait avoir du travail. L'elfe remarqua le chat sur les coussins, le chat qui n'était pas le sien. L'elfe s'approcha déposa le sac en toile et s'installa à côté de l'animal, le prenant doucement sur ses jambes. l'observant.

-Mais tu t'invite chez moi ainsi toi...C'est pas bien boule de poile, j'espère que tu apprécie au moins mes coussins de soie. Dit-elle prenant finalement le chat au niveau de sa poitrine, comme un bébé et remarqua un collier, une plaque de métal noirâtre sur la quelle était gravé un nom "Faënor".

-C'est donc ton nom, Faënor, c'est joli, j'aime bien ! Alors Sire Faënor, comme ça vous vous incrustez chez moi, je ne suis pas sur que Ilusianne Accepet, je verrais à son retour.

La demoiselle gratta un peu le dessous de la mâchoire du chat et l'embrassa sur la tête, souriant, la froideur et le sadique de l'elfe semble disparaitre devant un chat, l'animal l'attendrit horriblement. L'elfe déposa le chat sur les coussins et de leva allant poser son sac de pommes de terre et revint avec deux petites auges en bois sculptées, elle les déposa au sol, non loin des coussins et sourit un peu. L'une des soucoupes avait de l'eau fraiche et l'autre de la viande séchée finement découpée.

-Si tu as faim et soif, mais attention ! Si tu reste avec nous la prochaine fois tu mange en cuisine !

Edelas rit, caressant encore les oreilles du chat et retourna en cuisine.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar



MessageSujet: Re: La faim justifie les moyens !   Dim 22 Aoû - 4:41

Affalé sur son coussin, agonisant de faim....Faënor en était presque à maudir son origine, à quoi bon être un chat alors qu'il a toujour l'appétit d'un homme. Cette petite sourie ne l'avait que peux rassasié, sa lui ai au moin permis de ne pas mourir de faim. Il ferma les yeux, il était fatigué et sa faim ne lui arrangeait pas son état.

Il s'endormit pésiblement, avec un trou dans le ventre...Il n'avait que ça en tête. il débattait avec son esprit, ce traitement vaguement de flémard car il n'avait cas faire un tour dans l'église pour trouvé à manger. Mais un chapardeur de chat n'était pas très apprçié et Faënor était loin d'etre un voleur. Perdu dans ces brèves pensée, il n'avait pas entendu la porte s'ouvrir. Les yeux clots, il ne vit meme pas la lumière s'échappé à l'ouverture de celle-ci.

Surprit d'entendre une voix et d'etre soudain soulevé, le félin ouvrit peinement les yeux. Il aurai bien voulu ce défaire mais son état devait etre proche de la léthargie, 3 jours de course poursuite avec des loups dans une foret d'une densité hors du commun n'est pas de tout repos !

Sa méfiance s'envola rapidement, cela faisait longtemps qu'on ne l'avait pas porté et donné autant d'attention. Il était finalement bien tombé, ronronnant même lorsqu'elle lui gratta le menton et l'achant un "Maow" lorsqu'il reçu le baiser sur la tête.

Il inclina la tête sur le coté en la regardant partir déposer ce gros sac. Soudain, son regard s'illumina. Faënor restait ébahi devant les deux bols.

* De la viande sèchée et de l'eau !* Pensait-il en salivant de plaisir.

Ce jettant sur son bol de viande, il ronnonait encore plus fort qu'avant. Dégustant avec ferveur, il en eu fini tellement rapidement que la jeune femme avait à peine eu de temps de rentrer dans la cuisine.

*Manque de chance......j'ai encore faim...maleur !....je ne devrais pas réclamer mais....Pis à quoi bon, si je le fais une fois, il ne va pas y avoir mort d'homme....de chat plutot* Pensait-il en ce dirigeant vers la cuisine.

*Ceci dit, j'aurai le droit à l'autre part du gateau, l'autre chat n'est pas revenu*Intérieurement, c'est parole le faisait meme sourire.

Arrivant au pas dans la cuisine, il s'arreta après avoir passé la porte. Observant son hôte avec attention en train de ranger quelque peux la cuisine et ce qu'elle avait dans son sac. Faënor décida de passé à l'action....allant ce frotter à ces jambes en ronronnant.

- Miaoew ! Maow ? mieee ?!

*Quel dialecte très développé qu'est celuit du chat*

Après avoir fait quelque passage sur chacun des cotés de la robe, il s'arréta et...regarda en direction de son hote, visiblement embetée d'avoir un chat dans ces pattes qui lui étale une bonne couche de poils sur sa robe. Il ce résigna, pensant qu'elle viendra des qu'elle aura fini. Faënor retourna attendre sur son coussin dans la grande salle, le regard tourné vers la cuisine.



Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar



MessageSujet: Re: La faim justifie les moyens !   Dim 22 Aoû - 6:09

Edelas avait tout nettoyé, la cuisine était comme neuve, une perfection de propreté. Lorsque le chat vint se frotter et quémander l'elfe l'ignora au début, prise dans la préparation d'un plat, sans doute son repart du soir. Après avoir enfin la paix, le petit félin avait abandonné la chasse l'elfe alluma son four à pain et le pôle juste à côté. Elle posa une bassine d'eau sur le pôle, laissant le liquide chauffer doucement et retourna sur sa table de travail découpant en morceaux un carré de viande rouge, saignant beaucoup. l'elfe fini son découpage et déposa la viande dans un plat en terre cuite avec quelques champignons et un peu de crème très épaisse, elle épissa le tout et glissa son plat dans le four, laissant la cuisson se faire. L'odeur de viande et de crème enveloppa doucement la cuisine puis la grande salle, car la porte de la pièce n'était pas fermée.

La demoiselle regarda par la porte et surveilla le chat qui dormait encore, un vrai paresseux à peine arrivé ici, elle sourit et retourna à sa cuisine. La chaleur engloba toute l'église, la vie reprit doucement sa place ici, lumière, chaleur, odeur de nourriture, tout était revenu à la normal.

Après avoir passer le balais dans la cuisine, elle nettoya la grande salle très soigneusement, allumant les bougies, les unes après les autres et retourna à ses fourneaux, revenant dix petites minutes après avec deux assiettes.

-Faënor ? Tu as encore faim ?

La femme posa l'assiette devant le coussin et s'installa sur petit cousin non loin, posa son assiette à elle sur la petite table basse et prit sa cuillère en bois commençant à déguster son repas, observant le chat.

*j'espère qu'il va aimé, le contraire m'étonnerais mais bon.*

La viande était tendre et savoureuse, les champignons encore croquant, la crème onctueuse, c'était une délice et préparé avec amour.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar



MessageSujet: Re: La faim justifie les moyens !   Dim 22 Aoû - 9:31

Ces odeurs faisait complétement tourner la tête à Faënor ce qui le réveilla même. L'espoir d'avoir un aperçu des odeurs qu'il sentait dans sa petit bouche commençait à lui monté à l'esprit.

Dans un moment pareil, l'apparation de la jeune femme avec.....deux plats, fit comme effet à faënor d'avoir une apparation divine ! A un tel niveau, on parle directement de la vision d'un dieu ! La phrase qu'enchaina Edelas était encore plus divine et tel un adorateur ébahi, Faënor ne put répondre qu'une chose:

- Miaou ! !

*Cette fois ci, je dois entre en plein rêve !*

Le plat était délicieux. Faënor prid un plaisir infinie à le déguster tranquillement. La douce ironie du moment était qu'il soit en train de manger des champinions...principaux composant de certain sort morbides dont seul Faënor en a le secret et, que meme à celuit ci, l'envie de rendre le diner lui prend lorsqu'il pense à de telle abomination.....Mais cela est un détail, bien sur !

Après avoir fini de déguster ce plat délicieux, et par simple rituel de politesse, il alla ce frotter sur son hauteur en ronronnant. Il allait falloir passé au chose serieuse. Craintif de nature, Faënor ne pouvait tout de meme pas donné sa confiance à une ame sans rien savoir de celle-ci. Et qui plus est, il n'allait pas resté en forme de chat tout sa vie.

Il alla, en premier lieu, inspecter le baton. L'objet en question, à première vue, n'avait rien d'ordinaire. Ce grand crochet au bout pourrait blaisser très facilement n'importe quel individu. Mais la forme est une chose, reste t il a savoir si il est magique, ce qui compliquerai vite la situation de petit félin. Il frola le baton avec sa patte quelque fois...rien ne ce passait...c'est déja un bon début. Soudain, quelque chose pércuta à la porte et fis sursauté Faënor qui fit lamentablement tomber le baton et alla ce réfugier derrière le pillier le plus proche.

*Au moin, rien a exploser. C'est une deuxïème bonne chose.* pensait-il. De tout façon, il n'a pas d'autre moyen de verifier dans cette forme et qu'il plus est, Il va finir par ce faire jeter dehors à force de tout saccager.

Faënor fit le tour de la salle, au affut, jettant un coup d'oeil pour ne pas ce faire attrapper par la propriètaire, qui était visiblement en train de le dévisager. Mise à part la porte de la cuisine, tout est clos. L'investigation sera pour une autre fois ! Le félin retroussa son chemin et alla ce blottir en ronronnant contre l'âme bien veilliante qui l'herberge comme si rien ce c'était passé !



Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar



MessageSujet: Re: La faim justifie les moyens !   Mar 24 Aoû - 2:47

L'elfe fixa le chat d'un regard entre la douceur et la froideur digne d'un mort, lorsqu'il revint se coucher elle lui frotta vivement la tête, presque pour le prévenir.

-Tu vas pas aller partout et tout faire tomber comme ça toi..Surtout si tu casse quelques chose je te fais comprendre à quoi sert le bâton.
Dit-elle en ricanant. Surtout que tu es pas chez toi mon cher ami, hein !

Edelas se leva, prenant le chat dans ses bras et alla crocher à nouveau son bâton contre le mur, l'observant en détail, rien d'abimé, heureusement. L'elfe appuya sur trois point nerveux dans la nuque de l'animal, un courant électrique plutôt désagréable peut se faire sentir deux petites secondes, puis plus rien. Elle embrassa le chat sur le museau et le posa au sol.

-Si tu es pas sage je te laisse cette sensation à vie ! Alors pas de bêtises. Surtout que tu mangera bien, tu as un toit si tu veux rester et de l'attention ne gâcher pas tout petit félin, cela serait vraiment dommage.

La demoiselle parti jusqu'au fond de la salle et monta les escaliers, ouvrant la porte à l'étage et la refermant derrière elle. Plusieurs minutes passèrent, presque une heure avant que la porte ne s'ouvre à nouveau. L'elfe descendi doucement de l'étage, dans une robe noire, trainant un peu au sol, des manches très large un air de ressemblance avec sa robe blanche d'avant, mais en plus couvert. Elle avait les cheveux humides, elle sort tout juste d'un bain surement, une femme sublime, un côté toujours aussi mort, figé dans le temps, pourtant il émane d'elle une aura d'apaisement et de gentillesse et pourtant un froid et un sarcasme palpable qui rendrait mal à l'aise n'importe qui. Edelas secoua un peu ses longs cheveux et regarda le chat, prenant une voix plutôt agréable.

-Je vais travailler, j'en ai pour quelques heures tu gratte ou mie derrière la porte si tu as besoin Faënor. Une amie va surement venir réparer ma fenêtre, je prendrais une pause à ce moment et t'apporterais à mangé si tu es pas sorti pour te balader...

A peine aillant fini elle ouvra la porte en face de celle de la cuisine avec une clé qu'elle garde toujours près d'elle et s'enferma à double tour, dans son temple à elle.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar



MessageSujet: Re: La faim justifie les moyens !   Mar 24 Aoû - 9:33

*Pas très réjouissant comme vision de finir ces jours en étant un chat diminué*Pensait-il. Electrisante remise en place qu'avait subit le félin. Meintenant, il savait que faire l'idiot n'aillait pas le mener bien loin et, dans un sens, elle marquait un point, je ne suis que locataire de bonne volonter. Mais Faënor n'avait pas dit son dernier mot, et l'envie de s'amuser en peux lui tenais le coeur.

Il suivit des yeux la jeune femme qui montait des escaliers, la voyant s'effacer derrière une porte à l'étage. Faënor c'étala et s'endormir sur un des coussins de soies pour ce réveiller au bruit des pas de la jeune femme. Il la regardait s'apporcher au loin, elle avait enfilé une robe plus déscente à ces yeux. Elle avait un certain charme comme ça. Il l'écouta, ce disant qu'il n'aillait pas dormir toute la journée. Surtout que ces affaires était encore à l'entrée de la foret et qu'il fallait tout de même qu'il les récupèrent. Il attendit que la porte ce ferme et, au bruite de vérrouillage de la porte, s'enfila dans le trou pour ou il était rentré et prid la direction qu'il avait emprunté. Le trajet prendra moin de temps, car cette fois ci, il sait ou aller. Surtout qu'une nouvelle course poursuite avec des loups va etre inévitable pour l'aller, car il était absolument hors de question et même d'imaginer faire le trajet sans vétement.

Faënor courait, il était à l'affut, slalomant entre les arbes, sautant rivères et ruisseaux. Il avait un bon rythme....cela faisait 10minutes qu'il suivait le chemin qu'il avait tracé à coup de griffe en venant. A son grand étonnement, il n'avait encore croisé aucune créature voulant de chat comme déjeuner. . Sans qu'il ne le remarque, les mêmes loup qu'il l'avait poursuivit avant qu'il rentre dans l'église était furtivement en train de le suivre depuis qu'il avait quitté les murs de son salut initial. Arrivé à mi-chemin, les loups avait accéléré leurs allures et il était au patte du félin. Celuit remarqua juste à temps, et esquiva de justesse un des loups qui esseyait de le prendre depuis le coté.

* Vermine canine ! Vous ne m'aurez pas comme diner !*

Après 5minutes de folle course poursuite ! Faënor avait trouvé sa petite cachette et s'y enfila dedant. Les loups était dehort, il attendait. Qu'es qu'ils les empéchaient de rentrer dans cette petite grotte. Cela est un mystère...qui profite merveilleusement bien à Faënor. Celui-ci avait le coeur qui battait comme jamais. Il avait encore eu chaud au patte. Mais pour le retour, les règles vont changer. Et ce n'est surement pas cette meute de chacal mal fammé qui allait en profiter !

Faënor reprid sa forme humanoïde et défaisa ces affaires qui étaient enroulées dans un tissu de soie. Tout était en bonne état, aucunes bètes n'étaient venues fouiner ici. Il y avait peux etre vraiment quelque chose de mal sain ici. Après s'etre vétu correctement, il saisi son amulette et, lança une incantation. Grâce à ce petit rituel, il avait appelé son baton, qui c'était matérialisé devant lui dans une gerbe de fumée noir. Voila qu'il aidera à tenir, en partie, en respect ces maudits loups ! Maintenant, il était temps de sortir et de corriger les meutes !

Sortant prudament de cette grotte, Faënor tomba nez à nez avec les loups. Quelque chose à du ce produire dans leurs petits cranes canin car pandant un temps, il avait cessé de grogner. Mais cela ne durera, même un homme était bon pour eu.

- Je ne pensais pas que vous étiez autant, tas de chacal en putréfaction ! Je crois qu'il va falloir vous ouvrir les yeux.

Faënor avait le sourir au lèvre, il allait découvrir si les animaux, même affamé, ne connaissait pas la peur. Avant même qu'un des loups de deignent à bouger une oreille, Faënor fit apparaitre depuis le sol, une 10ène de goule affamée de chair.

- Désolée mes amies, mais ce n'est pas de la chair humaine cette fois, mais sa devra faire l'affaire.

Sous ces paroles macabres, les groules ce jettèrent sur les loups. Plus de la moitier de la meute avec été décimée en 1minute. Et Faënor en riait, voila que les prédateurs devenait proies. Même si une tel scène d'horreur était en peux trop risible pour une nécromancien, réduit à utiliser des goules pour des loups. Faënor en avait rien à faire, meintenant au moin, il pouvait faire son voyage de retour...en paix ! Renvoyant ces créatures immondes au royaume des morts, il prid le chemin de l'église, une tête de loup à la main et le sourire au lèvre !

Après une paisible marche, il arriva à la lisère de la clairière de l'égilse. Faënor déposa par terre l'étoffe de soie qu'il avait utilisé pour emballer ces affaires et ce déshabilla. Après ce moment de folie, il prid sa forme féline et embarqua son petit paquet par le petit passage dans le mur. La malédiction était qu le sac était à peine trop gros et que Faënor dü prendre forme humaine pour avoir le force de bourrer le sac.

*Si elle sort et qu'elle me voit, je jure que je me banni moi même au royaume des morts !*

Après avoir terminé, il reparti à la lisère et saisi la tête de loup avec sa petit bouche. Il l'a traina jusque devant la porte ou elle c'était enfermé. Cela devait faire une bonne heure qu'il était parti, cela ne devrai pas trop la deranger ! Il déposa le tête et commença à griffer la porte et il miaula sans forcer. Après avoir répeté l'action deux ou trois fois, il stoppa et sauta sur la tête du loup, attendant qu'elle ouvre la porte.



Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar



MessageSujet: Re: La faim justifie les moyens !   Mar 24 Aoû - 11:16

Après avoir fermé la porte et descendu les dix marches en bois, laissant comme sol des pierres grise et lisent. Edelas alla s'installer à son bureau, une table de grande taille et couvert de runes et de gravures, le plateau du meuble était la seule chose lise et sans une marque, comme si il était particulièrement soigné. Sur cette dernière se trouvait plusieurs livres ouverts à divers pages, parlant de plus de dix sujets différent, pour aidé à lire, il y avait aussi plus de vingts allumées autour de la table, laissant le reste de la pièce dans une ombre pesante.

La pièce était gigantesque, moins longue et moins haute que le hall, mais tellement imposant, comme si l'atmosphère de la salle était différente. Contre les murs ont pouvait y voir encore beaucoup d'étagères remplies livre, de grimoires très anciens et de parchemins en tout genre, des fioles, des artéfacts et tant d'autre choses ! Des années et des années de savoir et d'études bien triés et entretenues.
Dans un des coins du laboratoire il y a un table légèrement creuse, d'un bois foncé par ce qui semble être du sang, elle est de taille humaine et à comme voisine une table plus haute, plus entretenue sur la quelle plusieurs lames et outil étaient posés. Lorsque l'on regarde à l'opposer de cet endroit on peut y trouver plusieurs plantes, poussant sous cloches, plusieurs champignons curieux aussi toxique les un que les autres. Cette salle avait tellement d'utilité, tellement d'information à offrir, ça en devenait incroyable.
L'elfe était assise au milieu de tout cela, sur une chaise de taille plutôt surprenante, faite d'un bois sombre et sculpté de manière parfaite. Des roses et des ronces montant des pieds du meuble jusqu'au milieu du dossier, recouvrant un peu les cordières, laissant apparaitre en leur bout un crane, sur les quel l'elfe posa souvent ses mains. Là où les ronces avait laissées place à un dossier lise et propre, plusieurs écritures y étaient inscrites, “mort”, “vie”, “temps”, d'autres en bien d'autre langues peut-être plus connues. A l'intérieur de ce trône morbide se trouvait donc Edelas, assise sur velours violet, sublime et brillant, comme si il était neuf.

Le bureau de la demoiselle était si lugubre, peut-être par le vent froid que la vitre cassée laissait passer et par le décor ou alors, par l'elfe et son aura de sarcasme et de froideur indéniable. Mais ce tableau allait être brisé, alors que le chat miaulait à la porte et fit lever la femme de sa chaise.

Elle prit sa clé et ouvra la porte à l'animal. Elle eu un air d'étonnement lorsqu'elle posa le regard sur Faënor et le crane, elle prit le chat contre elle retenue par son bras gauche et la crane dans l'autre, l'observant, intriguée.

-Je peux savoir ce que cela fait là..? C'est toi qui à trainé cela ici ? Dit-elle regardant le petit félin. Tu trouve cela véritablement utile mon ami ?...Quoi que, c'est quand même un peu lourd, je te vois mal venir avec ça.

L'elfe sorti totalement de son laboratoire et alla en cuisine. Elle posa le chat sur sa table et alla plonger le crane dans la bassine d'eau bouillante qu'elle avait mit sur le feu plus tôt dans la soirée et se tourna doucement vers son félin.

-La prochaine fois que je trouve une chose du genre, j'aimerais mieux que cela soit sur le pas de l'entrée..je suis pénible question hygiène Faënor ! J'espère que tu as rien glissé d'autre dans l'église, même si je reste étonnée que cela vienne d'un chat.

L'elfe haussa un peu l'épaule et caressa la tête de l'animal, souriant un peu. A ce moment là, quelqu'un frappa à la porte, Edelas alla ouvrir d'un pas pressé et accueilli une autre elfe, de grande taille, plutôt musclée, de longs cheveux raids et noir lui recouvrant une grand partie du dos.

-Je t'attendais à Hecara moi ! Tu es pas venue finalement ?

La maîtresse de maison ria un peu et invita son amie à entrée lui ouvrant le pas jusqu'à son bureau.

-Si, si..Rentre, je t'explique ce qui c'est passé de suite, vien ! J'en ai marre d'avoir froid chez moi.

-Tu as une bonne excuse j'espère !

Les deux elfes entra dans le laboratoire, laissant la porte ouverte et l'amie de Edelas observa le vitrail sortant plusieurs chose d'un sac en cuir qu'elle avait avec elle, six sac de lin, contenant on ne sait quoi et des tubes de métal creux.
La guérisseuse reprit sa place et soupira un bon coup.

-Aaah enfin avoir un maison normal ! Sans vitre brisées !

-Ta demeure n'a rien de normal Edelas ! Sache le, tu es pas normal !

-Attention à ce que tu dis toi !


-C'est ça ! Alors Hecara, tu m'explique ? Pas que je m'ennuie pendant mon art ! Déjà que je te fais cela gratuitement ! Dit-elle en riant

Edelas sourit en coin, parlant de manière plutôt calme.

-Et bien je me suis fait voler mon sac lorsque je cherchais ton atelier..C'est un homme qui me l'a rapporté, il m'a tenu compagnie..et vu l'heure et bien, j'ai plus cherché.

-Hein !? Tu l'as pas tué le p'auve type en moins ?

-Mais non ! Ne soit pas bête, j'ai été gentille, car il a été très agréable, j'ai été en taverne avec lui et une longue conversation à suivit, c'est tout.

-M'oui, m'oui..toi, parler à quelqu'un ? Il est bel homme ?

-Chut..Travail au lieu de dire n'importe quoi ! Rajouta t-elle rougissant un peu.


-Il te plait !?

Son amie ria de bon cœur et commença son croquis de vitrail à refaire, sans rien ajouter. Elles continua une toute autre conversation, sans importance.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar



MessageSujet: Re: La faim justifie les moyens !   Lun 30 Aoû - 9:10

La curiosité de Faënor ne put le retenir longtemps, cela faisait à peine 10minutes qu'elles étaient descendues et rien n'arrivait à le retenir. Passant la porte, il déscendit furtivement les marches en bois. On y voyait pas grand chose depuis les escaliers, on y distinguait seulement deux formes humanoïdes qui éclipsait la lumière qui venait du font de la pièce. Avançant tranquillement, Faënor commençait à distinguer les alentours de la pièce. Il y avait comme des étagères sur le mur, remplit de bouquins, de l'autre coté, des composants de diverses factures. Les deux amies ce tenaient devant une table qui était éclairée par plusieurs chandeliers.

*Je ne vois rien d'ici.......tiens, ce coin de table à l'air vide*

Faënor prid son élan et sauta sur le coin pour y atterrir proprement. Elle était tellement prisent dans leurs livres et à discuter qu'elle n'avait même pas remarqué le félin sur le coin de table. Faënor jetta un oeil à ce qu'il y avait sur la table. Ebahit devant tant de connaissance écrite, il en bavait presque et en ronronna même ! Il jetta un oeil au livre posé devant lui et il laissa tombé ces yeux sur un livres qui parlait de magie noir. Décidément, il était vraiment bien tombé.

Il jetta un oeil vers les deux femmes, Edelas c'était assise, ce qui laissa une ouverture à Feänor pour ce faire remarqué ! Il attendit que son amie ce pousse et sauta sur les jambes d'Edelas en ronronnant et en plantant ces griffes par satifaction !

*J'ai vraiment des habitudes inormal quand je suis transformé, ceci dit, il va falloir que je redescende ici avec mes pleines capacités car c'est pas comme cela que je pouvoir profiter de tout ça !*

Faënor tourna la tête et croisa la tête de loup enfermée dans un bocal, pour la plus grande satifaction de celuit ci !

*Tu fais moin le malin comme ça, magnifique déstinée pour un batard comme toi !*

Après ces belles pensées, il s'assoupit en ronronnant. A l'affut de n'importe quel information utile.

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar



MessageSujet: Re: La faim justifie les moyens !   Mar 31 Aoû - 1:47

Edelas regarda Faënor qui venait d'arriver et lui gratta la nuque avec ses ongles bien taillés, elle continua de discuter avec son amie qui c'était finalement mise au travail, un mélange de magie et de savoir faire pour remettre sur pied une vitrail brisé.

-Alors Edelas, tu veux quoi comme image cette fois ? Je garde l'image sainte de base ?

La soigneuse regarda le carde de la fenêtre, réfléchissant longuement, que pouvait-elle mettre ici. Elle se pencha un peu vers sa table et ouvrit un petit livre à écritures sur le quel était dessiné un pentacle de Vénus, ces pentacles sont propre à obtenir faveur et honneur, et toutes les choses qui appartiennent à Vénus, et à accomplir tous ses désirs. Une image de toute beauté, mais surtout très importante pour l'elfe.

-Ça, mais exactement cela, même pour les couleurs.


-Et ça veux dire ? Non, mais parce-que je ne suis pas un puis de science moi madame ! Dit-elle en riant aux éclats.

-C'est compliqué, je vais pas t'expliquer le pourquoi du comment, mais je veux cette image. C'est un porte bonheurs pour moi.


-Bien chef ! Oui chef ! Je vais te faire ça, tu veux un écrit en bas je suppose comme toujours. Tu veux que je note quoi ?


-"Les croyances offrent ce que le temps ne pourras jamais offrir." Je pense que cela fera l'affaire.


-Soit ! Alors je commence, au levé du jour tu devrais avoir cela.


Edelas sourit en coin, caressant toujours son chat, le regard un peu perdu dans le vide, l'air ailleurs, pensive, comme bien souvent. Tout ses livres, tout ce savoir enfermé ici, pourquoi le garder alors qu'elle avait tout en tête sans exception.
Personnes ne toucherais jamais à ses livres, quitte à devoir tuer pour ne pas que cela arrive. Mais dans toutes ses pensées il n'y avait pas que cela, un intrus y trônait depuis quelques jours, une personne qu'elle gardait en tête sans même le vouloir.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar



MessageSujet: Re: La faim justifie les moyens !   Mer 1 Sep - 11:04

*Interessant que peut etre ce pentacle, j'ai plein de chose qui me trourne de la tête, mais c'est dur de faire de la réfléxion dans cette état. Et je me suis assez reposer pour aujourd'hui, va falloir que je trouve ou cacher mes affaires. Histoire de ne pas les retrouvers dans une poubelle !*

Sur ces pensées, Faënor descendit des genoux d'Edelas et remonta sans ce presser. Il laissa une oreille prudente en direction de cette petite cave, les deux femmes était toujour en train de débattre sur les détails de ce pentacle. Il s'arréta sur le pas de l'escalier et observa les alentours de la salle. Il y avait comme une ambiance bizzard, la pièce paraissait plus sombre que d'habitude.

Après ce moment de paranoïa intense, Faënor prid la direction de ces affaires qui étaient cachées. Marchant tranquillement, il ne remarqua pas le félin qu'il avait fait fuir qui ce faufillait dans les escaliers. Il traina son sac vers l'amat de coussin qu'il s'était approprier dans un coin de la pièce et le cacha derrière. Après l'avoir recouvert de coussin, il jetta un oeil à son ouvrage.

*comme si rien n'avait bougé !*

Faënor ce retourna et decida d'allez voir ou en était les deux amies avec ce pentacle. Après avoir passé le pas de l'escalier et descendu quelque marche, il remarqua l'intru qui était en train de ce frotter au jambe de sa maitresse en miaulant.

*La garce ! Elle veut me vendre, maudit soit ce chat !*

Il remonta en hate et ce plaqua contre le mur, cette situation l'amusait presque, il allait enfin pouvoir s'amuser en peux ! Faënor prid forme humaine et resta plaqué contre le mur. Il joigna ces deux mains et ferma les yeux. Il resta dans cette position durant une 10ène de secondes, et il reprid sa forme de félin et attendit avec le sourir au lèvre.

Un courant d'air s'engouffra dans la petit cave, très faible mais d'en froid d'une nuit d'hiver ! Lorsque celuit ci, s'emparra de toute la salle, des voix lointaines et macabres résonna dans la petite pièce. Au début, on distinguait un rire lointain mais mal sain ! Puis, arriva les supplices.

- Aidez nous ! Criait la voix d'une femme ! - Pitez ! Sauvez nous ! suppliait la voix d'un homme, et d'autre suivirent, toutes dans le même genre, comme si elle allait etre vendu au dieux du Chaos en personne !

Et les voix s'arreta, lançant place à des cris de paniques, comme si on assisait à l'assaut d'une cité et que personne n'était épargné ! Tout ceci dura quelque minute et s'arreta.

*J y suis peux etre allez en peux fort........il va y avoir plus d'animation que prévu*

La première chose qu'il vit, c'était l'autre chat fuir comme un couard, comme si il était poursuivit par toutes les meutes de loup de cette foret. Les deux femmes n'allaient surement pas tarder. Pour éviter quelconque soupçon, Faënor ne mit en boule contre le mur et, comme si il était pétrifié, attendit la cavalerie.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar



MessageSujet: Re: La faim justifie les moyens !   Jeu 2 Sep - 2:01

-Oui, je sais bien mais je p...Edelas arrêta de parler a l'entente des cris, elle regarda son chat fuir et tourna doucement le regard vers son amie, qui elle était déjà prête à découper n'importe qui avec l'épée qu'elle avait dans son fourreau.

-C'est quoi ça !? J'aime pas du tout ce que je viens d'entendre !

-Calme toi, nous allons aller voir et si il y a problème je m'en charge, ne touche pas à ton épée, tu es plus dangereuse pour nous que pour ceux qui crient..


Les deux elfes se déplaça vers la porte, très sûr d'elles, ce n'était pas bien effrayant pour elles, Edelas ouvra la main droite, laissant une sphère grise s'y développer et offrir une lumière parfait pour tout coin d'ombre.
Elles passa dans le couloir et regarda à peine Faënor au sol, la maîtresse de maison alla ouvrir la porte, prenant son bâton dans sa main libre de tout, elle fit un tour dehors, mais rien, personnes pas un bruit.

Pendant que Edelas fouilla les extérieurs l'autre Elfe prit le chat dans ses bras et fouina dans les pièces du bas, cuisine, recoin de la grande salle, tout, sauf l'étage. Elle gratta la tête du chat observant les coussins et étagères.

-C'est bizarre, nous ne sommes pourtant point folles, j'aurais donner mes richesses sur le fait que j'ai entendu crier..


La soigneur revint à l'intérieure, crocha son bâton et étouffa dans sa main la boule lumineuse, fermant par la suite la porte à clé.

-Rien du tout, pas un être humanoïde dans la clairière, nous avons ou trop respiré d'air contaminé dans mon atelier, ce qui est impossible ou alors l'on se moque de nous..

-On peux juste avoir cru entendre cela alors que c'était le vent, non ?

Edelas secoua négativement la tête et retourna dans son laboratoire, reprenant son chat au passage et s'installa à nouveau.

-Vient finir ! il n'y aura plus de courant d'air hurlant ainsi. Dit elle en riant.

-Voilà, voilà j'arrive dame Âme-Sang ! Les elfes je vous jure ! Enfin..sauf moi.

Son amie se remit au travail ricanant, alors que Edelas caressa Faënor, passant d'un regard affiné la pièce puis elle le posa sur le chat, elle était peut-être paranoïaque ou tout simplement pas dupe.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar



MessageSujet: Re: La faim justifie les moyens !   Jeu 2 Sep - 9:28

Faënor ronronnait paisiblement, il jetta un regard à Edelas qui était en train de le fixer. Il hocha la tête, il en avait surement trop fait.

*J'ai envie d'allez faire un petit tour. Le temps que les choses ce tasse en peux, sinon je vais me faire mettre dehort !*

Il ce dégagea avec peine de l'étreinte de l'elfe. Après avoir touché le sol, il fit un détour par les jambes de la maitresse des lieux et son amie, laissant comme signature de passage, quelques boules de poils sur leurs habits. Après cette bonne action, il prid la direction de la pièce principale. Montant les escaliers à la vitesse d'une tortue, Faënor était dans ces pensées. Il manqua même de s'encoubler dans les marches.

*Il va falloir que je me calme en peux, je ne vais pas pouvoir assurer ma couverture durant des lunes si je continues à me faire remarquer....et si elle le savait. Je serai dans de beau drap*

Arriver en haut des escaliers, il observa la cachette de fortune de son sac. Il va falloir le changer rapidement d'endroit. Un tas de coussin de soie entassé dans un coin de pièce n'était pas vraiment de la plus grande discretion et ce n'est qu'une question de temps avant qu'elle trouve le sac. Mais Faënor en avait marre de rester enfermer et son envie d'aller crapahuter dans la foret était plus forte....Le sac attendra.

Après être sorti ce l'église, il jetta un oeil à droite et à gauche et traversa dans une sérénité sucidaire la clairière. A peine qu'il aie mit une patte dans la lisère que 4 loups embusqués sortirent des fourrés.

*Ah non !!! Pas encore eux ! Maudit soit ces batards de rapace ! Il va encore falloir que je sévissent. A ce rythme, ces pourritures de chacals vont disparaitre de la région* Faënor jetta un oeil en arrière, deux loup c'était incrusté dans la course poursuite.

*Ce ne serai pas plus mal......* Pensa Faënor avec un soupçon de sourire. Plus de loup, ce serai un véritable paradis. Sur de si belle pérspéctive d'avenir qui tenait fortement à coeur le félin. Une nouvelle et intérminable course poursuite, avec les loups, avait commencé !

(HRP: Suite du poste ici: http://kleryana.forumactif.org/les-bords-d-elwing-f100/funerailles-du-roi-arzhael-ii-t316.htm#5488)
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar



MessageSujet: Re: La faim justifie les moyens !   Jeu 2 Sep - 9:43

Edelas regarda attentivement son chat, elle en avait vu des choses, beaucoup de choses, mais elle n'était pas si paranoïaque, elle se leva lorsque le chat avait quitté la pièce et se tourna vers son amie.

-Je m'excuse, mais je vais voir une chose, cela te gêne si je te laisse seule ici, tu connais la maison et ses règles de toute manière. J'en ai pour une petite heure, pas plus.


Son amie ne se tourna pas et continua ses calcules, le dessin prenant forme sur le papier, la magie dont elle était capable allait enfin être utilisée, la concentration était plus que présente.

-Oui, oui ! Vas-y ! Mais si jamais tu met trop long je vais me poser dans tes coussins jusqu'à ton retour, tu es prévenue ! Surtout que c'est confortable chez toi !

L'elfe ria et continua son art alors que la maîtresse de maison suivait doucement l'animal, observant ses pas et son regard vers les coussins, beaucoup la prendrait pour une malade mais elle préférait être folle que trahis, elle avait bien assez vécu pour connaitre les pièges.

Alors que le chat sorti, la soigneuse alla fouiller les coussins de soie et trouva la besace, c'était plus que clair, ce simple animal cachait quelque chose et elle allait savoir quoi. Elle prit sa cape noire, qu'elle vêtit et son bâton en main avant de sorti de la maison, le sac dans sa main libre. Voyant les loups poursuivre son félin, la demoiselle eu un vague sourire sadique et suivit le pas des animaux, bien décidée à tout comprendre, elle ne supportait pas que l'on se moque d'elle. Il aura pas l'occasion de revenir ici si aucune explication à été trouvées.

*C'est suffisant, je ne suis pas une sotte, loin de là, je vais disséquer cet animal après avoir vu son maître ! Voyons où tout cela nous mène..*

L'elfe suivait avec une facilité déconcertante les animaux, connaissant la forêt et ses raccourcis par cœur.

(Fin du topic ! =)
Revenir en haut Aller en bas
MDJ
Bête de guerre toute puissante
avatar

▌Date d'inscription : 21/12/2009
▌Messages : 157


Feuille de personnage
Niveau: 100
Expérience :
1000000000/1000000000  (1000000000/1000000000)

MessageSujet: Re: La faim justifie les moyens !   Ven 1 Oct - 8:36


Edelas : 25 xP


Création du sujet : 0/4
Réponse : 3/3*7
Longueur : 2/2
Orthographe : 2/2

Faënor : 24 xP


Création du sujet : 4/4
Réponse : 3/3*6
Longueur : 1/2
Orthographe : 1/2
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: La faim justifie les moyens !   

Revenir en haut Aller en bas
 

La faim justifie les moyens !

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» [Tyrannia] La faim justifie les moyens
» JOAO LIVEN THERON. ‡ la fin justifie les moyens
» La faim justifie les moyens
» La faim justifie les moyens [Belinda A. Goldsmith]
» La Faim Justifie Les Moyens
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Kingdom of Kleryana  :: Le Royaume de Kleryana :: + Elhenis + :: Lieux intermédiaires :: La forêt de Gwinhen-
Sauter vers: