AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
          

Partagez | 
 

 Une rencontre plus paisible [PV Abby]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Aslan l'Ardent
Chef de classe d'arme
avatar

▌Date d'inscription : 12/04/2010
▌Messages : 715
▌Age : 26



Feuille de personnage
Niveau: 5
Expérience :
267/300  (267/300)

MessageSujet: Une rencontre plus paisible [PV Abby]   Dim 22 Aoû - 21:02

Le premier combat du tournoi - mon premier combat - est terminé. Abbygaëlle, bonne joueuse, ne s'est pas vantée de sa victoire mais je vois bien qu'elle lui a fait le plus grand plaisir. Il faut dire que je n'ai pas l'allure de quelqu'un pouvant être battu par une jeune fille de dix-huit ans. Ma colère d'orgueil s'est en partie apaisée. Abby était une bonne adversaire. Et puis, mieux valait apprendre que l'électricité est très dangereuse pour moi dans un combat amical que dans un duel à mort... J'aurais peut-être survécu en développant mes pouvoirs, en combinant le feu et le métal, mais ç'aurait été du suicide. Surtout que quelque chose me dit qu'Abby a des connaissances à propos du feu. Une intuition, sans que je sache très bien pourquoi.
Abbygaëlle, avant de quitter l'arène, m'a laissé entendre qu'elle me paierait bien une bière à l'Auberge du Vieux Loup. Ce serait inconvenant de refuser. Et puis, j'ai bien envie d'en apprendre plus au sujet de cette étrange jeune fille. Accessoirement, j'ai bien soif et on dit le plus grand bien de cet établissement. Je suis donc retourné dans les vestiaires avec une humeur un peu mitigée, comme le temps qui nous a vu se combattre. Là, on m'a rendu mon sac, on m'a donné une serviette pour me décrasser un peu et c'est tout. Mes blessures sont légères : Abby ne m'a touché qu'au flanc et mes côtes ont dévié la lame. Rien qui requiert le guérisseur en poste dans l'arène. Je quitte les lieux, passant par les sous-sols. Je peux entendre la foule qui continue à acclamer d'autres combattants. J'espère bien que mon échec ne m'éliminera pas d'office du tournoi et que les organisateurs sont assez sensés pour organiser une rencontre entre tous avant de faire des sélections. Sinon, je serais de mauvaise humeur, c'est certain.
Les rues de la capitale sont agitées, comme d'habitude. Pourtant, je ne récolte pas plus que les regards mi étonnés mi effrayés de d'habitude. Sans doute les gens ont-ils coutume de voir des soldats blessés et autres hurluberlus. Peu importe. Une troupe de gardes me croise au pas de course. Je flâne un moment avant de retrouver le chemin de l'auberge si réputée.
L'établissement est vaste, propre et bien tenu. Une vingtaine de tables occupent la salle du rez-de-chaussée ; à l'autre extrémité de la pièce, une cheminée assez grande pour faire cuire un boeuf garde au chaud une marmite bouillonnante. Des dizaines de tonnelets s'alignent derrière le comptoir. Il y a déjà foule et on se retourne sur mon passage en discutant vivement. Je m'approche de l'aubergiste.

- Est-il possible de faire un brin de toilette, messire ?

L'homme me regarde un moment, suspicieux, puis appelle une servante. Je me retrouve bientôt dans une salle de bains commune, heureusement déserte, que l'auberge réserve aux voyageurs les moins fortunés. Cela n'empêche pas l'eau du bain d'être bien chaude et parfumée. Je me débarrasse de la poussière et du sang. Dans mon dos, les plaies sont déjà guéries. Je cicatrise rapidement pour un humain, mais les blessures que la sortie de mes ailes et de mes griffes m'inflige se résorbent à une vitesse hautement anormale. Ce sont les seules, mais c'est bien plus pratique : si mon dos me fait encore mal, il est maintenant lisse et dépourvu de toute trace de plaie, tout comme ma main. Reste la blessure au flanc, bien peu de choses en vérité. Je veux dire que j'ai eu à en subir de nombreuses. Je la nettoie avec soin et je prends du fil et une aiguille dans mon sac. Recoudre ses propres plaies n'a jamais été une partie de plaisir mais c'est un mal nécessaire. Une fois lavé et pansé, je nettoie mon plastron de cuir, fidèle armure. Quelque chose me dit que ce serait imprudent de passer une simple tenue civile. Pas que je doute d'Abby, mais je ne sais pas, un pressentiment... Je dissimule tout de même mon armure débarrassée du sable sous une chemise de lin beige propre. C'est donc vêtu apparemment normalement que je rejoins la salle principale de l'auberge, exception faite de mes cheveux mouillés qui tombent, comme d'habitude, anarchiquement sur mon visage. Je les écarte d'une main. Comme la salle principale est pleine, l'aubergiste me conduit vers une salle adjacente, ouverte sur le rez-de-chaussée mais plus petite. Il y reste une table de libre, entourée de sièges confortables. Je m'y installe en soupirant et attends Abby en sirotant une bière. Il est vrai que le breuvage est à la hauteur de la réputation de l'auberge...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MDJ
Bête de guerre toute puissante
avatar

▌Date d'inscription : 21/12/2009
▌Messages : 157


Feuille de personnage
Niveau: 100
Expérience :
1000000000/1000000000  (1000000000/1000000000)

MessageSujet: Re: Une rencontre plus paisible [PV Abby]   Ven 1 Oct - 8:48



Ce rp est-il toujours d'actualité ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Abbygaëlle Nacht
Chef de classe d'arme
avatar

▌Date d'inscription : 20/06/2010
▌Messages : 861


Feuille de personnage
Niveau: 4
Expérience :
216/236  (216/236)

MessageSujet: Re: Une rencontre plus paisible [PV Abby]   Mar 9 Nov - 11:32

Le tout premier combat – en compétition, cependant- d' Abbygaëlle avait prit fin. Elle en était ressortie vainqueur. Une chose qu'elle n'aurait pas cru possible, à la base. Oui, elle avait un sérieux désavantage par rapport à l'expérience sur le terrain. Mais petit à petit, elle allait en gagner, elle a vraiment beaucoup de choses à apprendre et à comprendre, elle en était certaine. De toutes manières, personne ne peut tout savoir. Tout le monde a quelque chose à apprendre. Chaque minute, chaque heure, chaque jour, même sans s'en rendre compte, on apprend. C'est un peu comme si l'on était dans une école de la vie. Aslan avait accepté son invitation à l'auberge. Refuser, n'aurait pas vraiment été fair-play de sa part...Mais là n'est pas le problème, car il viendrait. Elle avait plusieurs questions à lui poser...Étant curieuse, elle voulait lui demander le plus rapidement possible. Peut être un peu prompt, comme invitation, juste après le combat. Oui. Peut-être. Mais si elle ne lui avait pas demandé tout de suite, peut être qu'elle n'aurait pu le revoir, et lui soumettre sa grande curiosité. Elle quittait les lices. Les spectateurs criaient et hurlaient à tout rompre... Des combattants étaient en pleine action, en ce même moment de départ. Les vestiaires, à l'arrivée de la jeune femme, étaient vides. Tant mieux. Elle se rhabilla, après avoir pris une douche rapide. En simple tenue de citoyenne. Chemisier de lin, attaché avec des lacets. Très joli, très simple. Avec un bas plus court, de lin également, lui arrivant légèrement au dessous du genoux. Elle quitta les lieux, et elle savait pertinemment, qu'elle devrait y remettre les pieds, dans ce sable si fin, cette ambiance, incroyable qu'est celui du combat , et les cris des spectateurs.

Son cheval était là. À la sortie. Il remuait un peu plus, en voyant arriver sa maîtresse. Lui avait été attaché à l'ombre, à côté de son abreuvoir et de son sceau de grains. Avait. Il s'était détaché, tout seul. Parfois, la jeune femme se demande si son cheval n'est pas un peu plus intelligent que la normale... Bref. Quelques temps après, elle arrivait à l'auberge où elle avait donné rendez-vous à Aslan. Le soleil brillait, dans le ciel, le temps, qui était fort mitigé, s'était relevé. Il faisait même chaud. Quelques nuages grisâtres par-ci et par là; mais sinon, rien de bien menaçant. Elle laisse son fidèle destrier, Koya, dans les écuries de l'auberge, et donna deux piécettes à l'écuyer, pour qu'il s'occupe convenablement de Koya, de l'eau, des grains, de la paille.

Elle rentra dans l'auberge, qui était bondée. Normal, à cette heure. Puis s'adressa à l'aubergiste, afin de lui décrire la personne qu'elle recherchait. Aslan. -très- Grand, large d'épaule, cheveux mi-longs... Il avait bien une personne de cette description dans son auberge, installée peu auparavant. L'aubergiste demanda alors à la jeune femme de le suivre, puis la conduisit dans une salle plus petite, et désigna une table.

Aslan était là, assis à cette dernière. La jeune femme le rejoignit alors, d'une démarche assez rapide, et s'assit , avec sourire en face d'Aslan.



« Bonjour !»

Elle espérait qu'il avait réussi à se soigner, car même si le coup infligée par la jeune femme au flanc, bien que superficiel; pourrait s'infecter. Elle était enfin devant son interlocuteur, et avait beaucoup de questions à lui soumettre.

[HS : oui toujours d'actualité. Je m'excuse de la longueur , de la qualité, et du temps que j'ai mis pour poster ça... >O<' ]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jenifael
Gardienne du forum
avatar

▌Date d'inscription : 22/09/2009
▌Messages : 1811
▌Age : 30



Feuille de personnage
Niveau: 100
Expérience :
1000000000/1000000000  (1000000000/1000000000)

MessageSujet: Re: Une rencontre plus paisible [PV Abby]   Lun 7 Mar - 0:20


Qu'en est-il de ce topic ?

__________________________________


Gardienne du forum
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://kleryana.forumactif.org
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Une rencontre plus paisible [PV Abby]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Une rencontre plus paisible [PV Abby]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» [Ab] Allez quoi ! [Abby]
» 06 - I had a dream .. || Abby Summer
» Abby Cooper is here o/
» La ferme, un endroit paisible? Pas sûr... [Libre]
» Mon cher journal, Abby • J'écris tout tout tout!
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Kingdom of Kleryana  :: Le Royaume de Kleryana :: + Elhenis + :: Elbereth :: Auberge du Vieux Loup-
Sauter vers: