AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
          

Partagez | 
 

 La nuit tombée offre bien des surprises [pv Merik]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité
Anonymous



La nuit tombée offre bien des surprises [pv Merik] Empty
MessageSujet: La nuit tombée offre bien des surprises [pv Merik]   La nuit tombée offre bien des surprises [pv Merik] Icon_minitimeJeu 16 Sep - 14:50

Des semaines, cela faisait des semaines que je n'avais pas posé les pieds dans la région, j'avais passé des mois sur des terres éloignées. Rien n'avait changé, Volweng était toujours aussi calme et silencieux lors de la nuit tombée. Il y avait un vent doux et frai qui me appelait beaucoup de souvenir. Il n'y a que ici que j'aime le vent, celui de ma ville, de ma région, il est unique. Je levais le regard vers le ciel sombre, qui avait comme seule lumière celle de la lune qui était en croissant, un croissant d'une perfection et d'une pâleur hypnotisante, je ne décrochais plus mon regard de cette astre jusqu'à voir la silhouette de Thana, mon corbeau, qui me fit revenir à la faible et fragile réalité, une réalité qui ne m'avait pas quitté depuis plus de deux cent années. Pendant ma marche, je regardais partout, laissant mes sens me guider, mon envie de sang montant de plus en plus, le moindre battement de cœur animalier raisonnait dans ma tête, cela faisait bien trop longtemps, trop longtemps que je n'avais pas mangé.
J'étais enfin arrivé à une ferme, une petite maison entourée de champ de blé à perte de vue d'un côté alors que de l'autre il y en avait d'autres comme elle, mais c'était la seule éloignée ainsi, malheureusement pour elle.
Malheureusement pour sa vie.
La maison était chaleureuse, accueillante et entièrement fait de boit tout juste noirci par le temps, elle avait comme seul voisins les souris qui devaient vivres dans la grande grange juste à côté. Le toit de la ferme était en travaux, elle semblait avoir subit un incendie, ma victime devait être en train de reconstruire sa vie.

Je tendais mon bras devant moi et mon oiseau de mauvaise augure vint se poser sur ce dernier, remontant avec ses sers jusqu'à mon épaule gauche, je lui caressa le bec avec deux de mes doigts et posa mon regard sanguin sur la porte de la bâtisse, affichant un sourire fin et affamé laissant comme seule témoins de ma faim mes canines aiguisées.

-Regarde moi ça, il est bien mal tombé celui qui a si longuement fait pousser ce champ de blé, tu ne trouve pas ? On va attendre doucement, très patiemment, la vie va vite se manifester.

Je gardais mon regard figé sur cette maison, sur la porte fragile de cette cage dorée qui protégeait sa vie, j'avais le respect de ne pas la briser lorsque c'était dans ma région, mon seul et unique respect envers ce qui avait été ma vie passée. Je souris un peu, entendant les âmes de la régions, certaines me passèrent à côté me maudissant, d'autres m'aidèrent, comme là, alors que ma faim monta j'entendis trois mots dit d'une voix femme,qui m'excitèrent au plus haut point "Il va sortir".
Je retins le frisson qui m'éveilla doucement et m'apprêta pour ma chasse. La porte s'ouvra doucement, un humain en sorti, un père de famille sans doute, les bras chargés de sac qu'il alla déposer vers le champ derrière la maison, c'était le moment de jouer, le moment de tuer.

-Il est l'heure Thana.

Mon compagnon de vie s'envolait, alors que moi je me lançais dans une course effrénée, je parcouru la distance qui nous séparait moi et l'homme à une vite choquante, il y avait presque deux cent mètres, mais il ne me fallu que dix secondes pour y arriver, sans me fouler. Le pauvre homme ne me senti même pas arrivé, il se fit faucher comme à la saison de la récolte pour son champ de blé, son sac de grain tomba au sol et il s'écrasait à peine sur le sol que l'on entendit des os se briser, craquement douloureux et rapide "Crlac".
Je me jetais sur lui comme en manque, j'avais fantasmer sur le sang sucré d'un humanoïde coulant entre mes lèvres depuis des heures. Des heures à imaginer ce nectar de vie au goût multiple me contenter de cette faim insoutenable. La proie était à terre, encore sous le choc, j'étais au dessus de lui, assise au niveau de sa ceinture tel deux amants dans les creux d'un champ. Après cette pensée amusante qui me fit sourire, je me baissais à sa gorge et le fit souffrir. Mes dents se planta doucement dans cette chair tendre et fraiche, cédant sous ma mâchoire, comme si je croquais dans une pomme à la peau tendue et fine. Le sang de son corps devenant enfin mon vin, sa vie devenant à présent mon plaisir. Je sentais cet humain se crisper, j'entendais son souffle étouffer dans un rythme rapide et saccadé, il m'offrit ses derniers battement de cœur, il m'offrit son dernier gémissement de douleur avant de m'offrir dans un pleur sa vie, son âme.
Alors que mes canines quitta son corps, je me redressa, toujours assise sur lui, levant le visage vers le ciel qui était à présent passementé d'étoiles, je regarda les yeux mi-closm ce tableau, alors que perlait sur mon menton, une larme rougeoyante de la vie que que je venais de voler sans préambule. Je soupirais longuement, laissant une voix grave de soulagement s'envoler.

*Humm..Oh oui, c'est si bon...*

Un sourire de plaisir se dessinait doucement sur mon visage alors que je me léchais encore les lèvres, m'offrant le temps d'une seconde un air de poupée, aux lèvres rougies, tout juste reflétées par la lueur froide et clair de la lune. Thana se posait sur le sac de grain, observant autour, attendant que comme toujours je reviennes de mon plaisir sans non. J'avais toujours le même plaisir, depuis ma première fois et surement jusqu'à ma dernière morsure, à la fin de cette immortalité, lorsque l'on me volerait la possibilité, de chaque nuit me lever. Je fermais les yeux, savourant jusqu'au bout, restant fixe cachée par les blés dressés autour de moi et se corps sans vie, auquel je devais avoir cassé plus d'une côte.
Revenir en haut Aller en bas

▌Date d'inscription : 12/09/2010
▌Messages : 25


Feuille de personnage
Niveau: 1
Expérience :
La nuit tombée offre bien des surprises [pv Merik] Left_bar_bleue13/63La nuit tombée offre bien des surprises [pv Merik] Empty_bar_bleue  (13/63)

La nuit tombée offre bien des surprises [pv Merik] Empty
MessageSujet: Re: La nuit tombée offre bien des surprises [pv Merik]   La nuit tombée offre bien des surprises [pv Merik] Icon_minitimeVen 17 Sep - 13:35

Sous le croissant de lune pâle, le loup trotte, langue pendante, oreilles frémissantes, les yeux mouvants et prudent, son pas feutré fait coucher le blé autour de lui, tandis que la lueur blafarde du disque lumineux au dessus de sa tête éclaire brièvement sa maigreur. Il avance doucement, d’un pas rapide et un peu incertain, s’arrêtant parfois pour écouter et sentir, respirer cette odeur familière, sans nom mais qui l’attire. Un parfum aux notes sucrés, alléchantes, aux relents âcre et presque écœurant s’y mêle en douceur et brutalité. La mort, le sang et un parfum étrange de femme viennent tour à tour caresser et agresser son odorat.
La noirceur abyssale de son pelage fournis luit silencieusement sous la nuit, ses longues pattes sembles caresser le blé qu’il foule, il gémit et claque un peu la mâchoire arrivant aux abords des fermes, un endroit plein de danger pour l’animal, il le sait et se tapis, levant le museau. Quelle odeur étrange….un parfum amical mélangé à celui du sang, de la peur et de la résignation, un peu de douleur, sensuelle et rougeoyante. Il avance encore, silencieux au milieu des champs, contournant prudemment ce point qui l’appelle alors que son esprit lui gronde « piège… » Peut être était-ce un appât pour commencer la traque ? Il gronde doucement, découvrant légèrement ses crocs et s’immobilise. Les hauts épis autour de lui glissent sur ses flancs, la courbe fine et musclée de son corps animal, lui laissant entendre avec une douceur impudique leurs désirs, le chuchotement des champs sous la caresse du vent frais.

Enfin, le battement d’aile d’un oiseau se fait entendre, léger et rapide et devant les yeux éveillés du loup, la lueur fantomatique de la nuit fait dresser une silhouette. Derrière elle il ne peut que voir la forme caresser de deux doigts tranquilles et reconnaissant, automatique, le bec du corbeau au plumage d’encre. Lentement, d’une prudence farouche, les muscles bandés prêt a fuir, le grand animal se glisse entre les épis de blé et contourne sa cible. La silhouette se penche soudain, déjà sur sa proie et mouvante, sensuelle et effrayante, l‘odeur grimpe en puissance accompagné d‘un bruit de sucions avide. Le loup couche ses oreilles ou deux anneaux d’argent tressaillent, se tapis un peu plus lorsque l’odeur poisseuse du sang frais vient envelopper le champs et voler jusqu’à lui, mélangeant toujours cette odeur de femme troublante à celle de la mort. Silencieux, trop curieux, l’animal arrives assez proche des deux formes, bataillant un court instant dans l’herbe, un soupire, un gémissement et le froid. Il hume un peu plus, les relents familiers plus fort sous le parfum de la crasse et de la vie enfuit et impatient, se poste devant les deux formes, dont la plus dominante se lève bientôt. Elle s’immobilise, semble fermer les yeux, et se dresse, seule et souveraine, sous la nuit, au dessus de sa proie vidée de sang et d’âme.
Et soudain, fermant ses yeux à lui, s’asseyant sur son arrière train, il se souvient.

«  Nymphea… »

Le grand loup noir s’est arrêté maintenant, la clarté de la nuit éclaire son pelage sombre, alors que de ses yeux rouverts, son regard d’un bleu d’océan reste fixé sur la silhouette de la vampire comme un mirage...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
Anonymous



La nuit tombée offre bien des surprises [pv Merik] Empty
MessageSujet: Re: La nuit tombée offre bien des surprises [pv Merik]   La nuit tombée offre bien des surprises [pv Merik] Icon_minitimeVen 17 Sep - 15:57

-Un battement de cœur, un vivant !

M'exclamais-je. J'ouvre grand mes yeux couleur marron et baisse vivement la tête, mains ouvertes, prête à invoquer mes lames. Le temps d'une seconde, c'était image était figée, l'animal face à moi, l'immortelle au choix et au envies futiles et violentes. Le vent ce levait comme suivant la montée de méfiance qui c'était dressée en moi, un vent froid et rapide, appuyant sur les blés qui nous entouraient. Mon regard croise celui de cet animal, me laissant comme une impression de déjà vu, déjà vécu. Ce regard bleu, pour un animal.

*Non, pas après tant de temps !?*

Je me lève lentement et m'approche doucement, mes cheveux portés par le vent, me voilant une partie du visage. Je n'arrive pas à y croire, c'est bien lui, face à moi. Je m'essuie délicatement les lèvres avant de me baisser à sa hauteur, posant un genou à terre, fixant ses yeux avec intensité.

-C'est bien toi Merik ? Tu es encore en vie ou je parle à un loup qui ne me comprend pas ?

Je tends une main, vêtue d'un gant de cuir noir vers le museau de l'animal et observe attentivement sa réaction, je ne me trompe que rarement, trop rarement. Le vent s'adoucit tout juste, laissant la lumière caresser mon visage, éclairant mes yeux couleur bois, il n'y a que moi et ce loup de couleur sombre, sous les rayons aigües de la lune.

*Je vais voir si j'ai toujours bonne mémoire.*

Je posais ma main sur sa truffe, il ne m'agressait pas, rien, pas un grognement, je ne m'étais pas trompée ! Je posais tout juste mon deuxième genoux à terre, que mon sourire c'était déjà affiché.

-C'est bien toi, je n'aurais jamais pensé te revoir. Cela te dérangerait de te présenter à moi sous forme humain ! Espèce de mal poli ! Après tant de temps tu pourrais avoir la courtoisie de te montrer ! Tu as mal vieilli ! Avoue..


Je laissais échapper un petit rire moqueur, le regardant toujours, oubliant le vent, oubliant mon repas passé, oublier tout ce qui m'entourait, laissant comme seul garde de ma vie, Thana. J'avais Face à moi, un ami, de longue date, je devais lui accorder bien plus qu'un simple regard.
Revenir en haut Aller en bas

▌Date d'inscription : 12/09/2010
▌Messages : 25


Feuille de personnage
Niveau: 1
Expérience :
La nuit tombée offre bien des surprises [pv Merik] Left_bar_bleue13/63La nuit tombée offre bien des surprises [pv Merik] Empty_bar_bleue  (13/63)

La nuit tombée offre bien des surprises [pv Merik] Empty
MessageSujet: Re: La nuit tombée offre bien des surprises [pv Merik]   La nuit tombée offre bien des surprises [pv Merik] Icon_minitimeSam 18 Sep - 4:13

Nymphea s’agites une brève seconde mais le loup reste figé dans son immobilité statuaire, seul ses yeux le trahissent de leurs éclats océan, luisant, et naturellement, ce regard vient s’emboiter avec celui de la femme éternelle. Les yeux se chevauchent, mêlant leurs brûlures opposées et le loup hume l’odeur pleine et violente du sang et de la fleur inconnue, semblant s’évaporer de tous les pores de la peau glacée de la vampire. Une brume transperçant les vêtements, pâle et odorante, traçant les limites de son corps, la rapidité brutale de ses gestes et les contours sensuelle de ses désirs.
Elle s’approche, déplaçant ses cheveux, son corps et ses relents capiteux avec souplesse et prudence, tandis que ses doigts délicat essuient le sang frais qui perle à ses lèvres, rendant sa bouche aussi mûre et alléchante qu’un fruit. Elle pose son genoux à terre, ses yeux de bois luisant, aux fines lueurs rougeâtres se vissent intensément dans ceux de la bête, qui ne bronche pas, patient.

« - C’est bien toi Merik ? Tu es encore en vie ou je parles à un loup qui ne me comprends pas ? »


La lueur blanchâtre de la lune semble tracer sur le museau de l’animal noir, un long sourire moqueur. Elle pose sa main sur sa truffe, sous le cuir, le loup sent ses doigts de femmes, odorant, délicat et se laisse faire, venant même jusqu’à glisser sous la paume de Nymphea, le sommet de sa tête, les oreilles mouvantes faisant tressauter les deux anneaux d’argent. Elle ne peut le comprendre mais au creux de son esprit son nom résonne, associé à des images et des souvenirs inoubliables.
La vampire sourit, laissant voir ses canines aigües encore tâchées de sang, la lune éclaire son visage harmonieux, la lumière jouant sur les cils, traçant une fine ligne d’ombre sur le haut de sa joue, son regard irradiant accroché a celui du loup.


« - C’est bien toi, je n’aurais jamais pensé te revoir. Cela te dérangerait de te présenter à moi sous forme humaine ! Espèce de mal polie ! Après tant de temps tu pourrais avoir la courtoisie de te montrer ! Tu as mal vieilli ! Avoue… »


«  Comme tu veux Nymphea… » semble dire l’animal, se reculant doucement, s’enfonçant un peu dans le blé, qui encore, caresse ses flancs en douceur, la brise s’est apaisé mais sa fraîcheur est toujours là, indifférente. Le loup aboi en direction de la vampire, un son bref et discordant et souplement, se dresse sur ses pattes arrière, en équilibre.
La lune inonde le grand canidé de sa lumière de songes, faisant danser sur son pelage des reflets gris, il tends la tête vers le ciel et alors que le temps sembles se figer, il se transforme. Un corps brun, fuselé, masculin et nerveux se dresse sous le disque pâle, la poitrine se soulevant sous une respiration d’abord difficile, essoufflée, les rayons de la lune traçant les lignes fines des muscles sec et acérés. La nuit sembles donner a sa nudité la beauté d’une statue de marbre, glissant son regard d’esthète sur la grande silhouette, la courbe de la cuisse remontant sa lumière sur les hanches qui saillent sous la peau, mais encore animale…

Merik Agamand.

L’homme pose son regard inchangé sur la vampire, le sourire bestial, sans agressivité, coiffant ses lèvres, paisible et satisfait avec une pointe de moquerie. Ses longs favoris doux sur ses joues n’étaient pas présent autrefois, la ligne de sa mâchoire moins virile mais ce long sourire, qu’une cicatrice barre à la verticale, cette lueur turquoise et ces hautes pommettes sont les même. Le temps ne sembles pas avoir eu la main cruelle sur Merik et dans ce champ, seul avec la vampire, il semble que le tête à tête a fait cessé de respirer les alentours, les champs ont arrêté de chuchoter et courbent l’échine en silence, laissant les deux prédateurs à la vigilance matriarcale de la Lune.

« - Mal vieilli vraiment ? »

La voix qui chante, le glissement de l’eau de la rivière sur les berge humides, le froissement des feuilles sous une brise de printemps… Merik s’avance doucement vers Nymphea, son pas feutré touchant à peine les blés, qui continuent de glisser leurs ombres frémissantes sur les flancs et le ventre du loup devenu homme, et s’accroupit souplement devant son amie.
Ses mains chaudes viennent pousser les cheveux de la dame sanglante, doux et farouche, toucher sa joue brièvement, en replongeant son regard reconnaissant au creux de celui de la vampire.

« - Et toi tu n’as évidemment pas changé… Je suis un homme discourtois mais heureux de te rencontrer par ici. »


Brièvement, le regard de Merik se détache de celui de la vampire pour venir se poser sur le corps oublié à leurs côtés, témoin aveugle, sourd et muet, figé dans sa stupeur.

« - Il faudrait que tu songes a ne tuer que les imbéciles, les despotes et les traîtres Nymphea… »

L’homme sourit, ce sourire qu’il ne donne qu’à elle, sa seule amie, la seule et unique dépositaire de son secret, rassuré par sa froideur et le pacte inébranlable qui les joignent tous deux sans les unir. Il n’y avait qu’avec elle sue son ton devenait badin, narquois… Levant le visage, tendant le cou, Merik ouvre ses narines, absorbant les relents du corps sans vie, fronçant le nez sous l’agressivité d’odeurs écœurantes.

« - De plus…ton dîner sent les déjections, la semence et la crasse. Répugnant. »

Agamand lâche un bref rire de gorge, comme un grondement de bête, accroupit devant la vampire, inconscient de son impudeur, la méfiance ayant laissé place a une sensation chaude et agréable, lui faisant oublier la fraîcheur du vent sur sa peau.




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
Anonymous



La nuit tombée offre bien des surprises [pv Merik] Empty
MessageSujet: Re: La nuit tombée offre bien des surprises [pv Merik]   La nuit tombée offre bien des surprises [pv Merik] Icon_minitimeSam 18 Sep - 13:24



La vampire sourit en coin, regardant la nudité parfait de son ami de l'époque, elle était entre amusée et affamée, affamée d'un homme qui avait particulièrement bien grandi. Elle tourna un peu le regard vers son "dîner", riant doucement, l'espace d'une seconde. Il semblait si repoussant une fois mort, si inutile, pourtant de son vivant, il devait avoir tellement fait.
La femme rit d'une voix sombre et glissa son regard de bois braisé à nouveau vers Merik et prit à nouveau la parole, le regardant de manière très crue et naturel.

-Tu sais bien que je n'aime pas choisir mes vins à leur niveau social..plus ils sont protecteurs du peuple et d'eux même, meilleurs ils sont et je t'avoue que tu as plutôt bien vieilli, au final, même très bien ! Elle sourit un peu plus et se leva, détachant de sa taille un foulard rouge sombre, long de plus d'un mètre un fois déplié et assez large pour cacher la nudité virile du mâle.
-Tu seras plus présentable avec cela, tu sais que malgré mon penchant pour vos corps masculin et suave, un homme, même voilé et bien plus agréable à regarder ..du moins au début.

Nymphea lâcha le tissu sur la tête de Merik, ricanant, croisant doucement ses bras, dessinant du regard les formes de sa plastique, il avait bien changé, le temps ne lui avait pas fait de mal. La vampire tendit un bras en direction du sac de blé, qui était percé par son oiseau, comblant sa faim. Thana leva nerveusement la tête vers son maître et s'envola jusqu'à se poser sur le poignet, tendu pour lui. L'animal au plumage noir, fixa longuement, tête penchée, Merik, comme prenant compte de sa nudité tout juste éclairée par la fraicheur blanchâtre de la Lune.

* Il est sublime, mais toujours aussi.."sauvage", c'est amusant, le temps n'a pas changé cela.*

C'était un tableau bien étrange, ce blé qui devrait être doré, était couleur argent, la terre sous leur pieds, était sombre et uni-couleur, le ciel lumineux, la maison effacée, comme étant partie du décor avec la vie de son propriétaire, mort au sol. La vampire se tenait debout, face à Merik, les cheveux dansant un peu dans son dos, le regard fixé sur cet être nu à terre, comme à genoux devant elle. Une imprécision de servitude, de respect ou de soumission, pourtant, il n'en n'était rien.

L'oiseau de mauvaise augure croassa, s'envolant à nouveau, laissant Nymphea et son ami seul, sa silhouette s'afficha une dernière fois devant l'astre blanc, les battement de ses ailes signalant sa présence. Présence qui fini par disparaitre, net ! Comme si il n'avait jamais été là.

-Je pensais plus jamais te croiser, a vrai dire, je te pensais mort depuis des lustres mon ami. Je suis heureuse de voir que ta carcasse peut encore se mouvoir ! Merik Agamand, si on m'avait dit que je te rencontrerais nu un jour dans un champ. Dit-elle éclatant de rire, de manière presque folle et contenue.

-Alors, dit moi..Comment vas-tu après sept années sans moi ?
Revenir en haut Aller en bas

▌Date d'inscription : 12/09/2010
▌Messages : 25


Feuille de personnage
Niveau: 1
Expérience :
La nuit tombée offre bien des surprises [pv Merik] Left_bar_bleue13/63La nuit tombée offre bien des surprises [pv Merik] Empty_bar_bleue  (13/63)

La nuit tombée offre bien des surprises [pv Merik] Empty
MessageSujet: Re: La nuit tombée offre bien des surprises [pv Merik]   La nuit tombée offre bien des surprises [pv Merik] Icon_minitimeDim 19 Sep - 5:13

Merik sent sur son corps le regard de Nymphea, acéré et affamé tandis que le sien s’échappe dans une réaction qui ressemble à de la gène… Le même qu’il y a des années en réalité, cette crainte des femmes, ce trouble déstabilisant le faisant frissonner et fuir, la peur de la volupté des corps, qui lui avait toujours paru plus mortelle que celle qu’il goutte auprès de la Nature. La vampire lui lâche sur la tête un long foulard rouge qui embaume de son odeur à elle, sucrée, odorante et délicate en riant et Merik, remerciant la femme d’un regard prudent, se l’attache autour des hanches.

« - Merci pour ce compliment Nymphea, dont je ne doutes pas de la chaleur… Et pour dire la vérité, je n’ai pas enfilé de vêtement depuis quatre jours » dit l’animorphe sur un ton simple en gratifiant son amie d’un léger sourire presque timide, faisant un nœuds assez serré autour de sa taille, le geste rapide et nerveux.

Merik tourne son regard d’océan sur le cadavre à leurs pieds un instant, constatant son immobilité mortuaire, sa pâleur cadavérique et le masque tordu de son visage rendu d’une teinte blanchâtre écœurante sous les rayons de la Lune.

« Iso ne me pardonnerait sûrement pas de laisser les restes d’un homme pourrir ainsi… Il doit retourner à sa nature première et rejoindre la terre. »

Merik se penche vers la dépouille, nouant ses doigts autour de son bras maintenant inutile, le contact de se corps qui n’est plus que noirceur et vide le fait frissonner, hérissant les poils de son corps à moitié nu. Sous cette lueur blafarde, un simple foulard de sang autour de ses hanches, tenant la dépouille molle et désarticulée, grotesque, l’homme-animal semble être le point centrale d’une peinture romanesque, s’étalant en couche épaisse et brumeuse sur la toile des champs de blés.
Son regard croise celui de la vampire, magnifique souveraine, spectatrice devant le nettoyage de son propre massacre, et Merik sait qu’elle se délecte de cette peinture dont les éclats rouges ont été tracé par sa main et sa faim barbare.

Agamand suit l’oiseau de charogne s’envoler et piquer la rondeur parfaite de la lune par sa silhouette hideuse puis callant le cadavre entre ses bras, sans vraiment de difficulté malgré la finesse de son corps, fait signe à Nymphea de le suivre sous le couvert bruissant des arbres.

« - Je ne pensais plus jamais te croiser, à vrai dire, je te pensais mort depuis des lustres mon ami. Je suis heureuse de voir que ta carcasse peut encore se mouvoir ! Merik Agamand, si on m’avait dit que rencontrerais nu un jour dans un champ… »

La vampire lâche son rire féminin, sonnant aigu et d’une pointe de folie que l’animorphe sait se rapprocher plutôt d’un sarcasme caractériel et propre à son amie. Il ne peut s’empêcher de faire éclore son rire à lui, grondant, grimpant de son ventre plus que de sa gorge, animal et masculin mais bref.

« - A vrai dire ma chère Nymphea, je suis touché de ton inquiétude à mon égard ! Comme tu peux le constater, ma carcasse se porte assez bien, un peu maigre peut être… Et tu devais avoir un peu moins d’une chance sur cent de me trouver dans un champ de blé à t’espionner en plein dîner! »

Merik sourit à la vampire, entrant sous le couvert des arbres, la moitié du visage voilé par le creux sombre de la forêt, donnant a ses cheveux d’encre une profondeur abyssale, tandis que le cadavre dans ses bras semble être pour les deux compagnons bien moins important qu’un linge sale oublié dans le fond d’une armoire.

« -Alors, dis moi… Comment vas-tu après sept années sans moi ? » Clame t-elle, si sûre d’elle et de son impact, le ton légèrement prétentieux et ironique. Merik sourit encore, cette énergie de femme éternelle, rendue acerbe et inquiétante par le temps et les nombreux désirs assouvis lui a manqué, indéniablement.

« - Ma foi… Iso a été ma seule compagne durant ces sept ans, j’ai appris les armes après nos adieu et suis resté un peu plus de trois ans dans les bois. »

Le pas léger et sans effort de Merik, le frottement du foulard sur les herbes et l’herbe piétinée par sa compagne a ses côtés sont les seule bruits qu’ils entendent. La nature semble avoir retenu son essoufflement à mesure que la vampire et l’animorphe s’enfonce en son cœur, protectrice.

« - En vérité… il y a comme un tremblement sous la terre. J’ai la sensation d’une effervescence grandissante… et il me semble avoir entendu une armée en marche vers les montagnes au Nord. »

Merik s’arrête un instant, regarde sur sa droite, puis sur sa gauche, sa vision perçant le voile opaque d’obscurité devant eux, son odorat récoltant au creux de ses narines les parfums familiers et entraîne la vampire vers un point choisis avec soin, écarté d’eux d’une centaine de mètres.

« - Ton ami d’un repas sera parfait dans cet endroit là. Au creux de la forêt, il trouvera la paix. Même si je suis à peut prés certain que tu t’en contrefiches ma chère… »

L’homme sourit, dépose la dépouille au pieds d’un arbre, aussi soigneux que possible, ne donnant a ce corps déjà mort, à l’âme envolée, qu’une absolution automatique. Ses doigts se plantent dans la terre, s’enfoncent dans la fraîcheur enivrante de la chaire de la forêt, grouillante de vie et tout en creusant le sol, l’échine courbée, la lumière éclairant les mouvements de son dos, il parle à son amie, dressée derrière lui.

« - Sais-tu si quelque chose se prépare sur Hécara ? Parce que, même loin de la politique, je suis presque sûre qu’il s’agissait de l’armée du roi et qu’elle allait au siège de la citée du Loup Noir… »

L’homme se tourne un peu vers la vampire, étudiant sa réaction, attentif à une quelconque information, le gouffre sous son corps athlétique, peu profond, s’étire jusque sous les racines de l’arbre, comme un passage. L’animorphe y fait glisser le corps, commençant déjà à le recouvrir de terre, masquant son visage tordu, hideux, refermant les pans de la terre noire sur cette dépouille sinistre.

« - Je souhaiterais m’y rendre et je t’avoue que tu tombes à points nommés… J’ai toujours aimé voyager en ta compagnie… M’accompagneras-tu à Hécara Nymphea ? »

Doucement, la brise fait frémir un peu violement les feuillages, les arbre laissent entendre leurs clameurs lente et grave, la nature semble soudainement s’être réveillée, la lune perce la voûte feuillue et vient précisément glisser un rayon curieux sur Merik et Nymphea…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
Anonymous



La nuit tombée offre bien des surprises [pv Merik] Empty
MessageSujet: Re: La nuit tombée offre bien des surprises [pv Merik]   La nuit tombée offre bien des surprises [pv Merik] Icon_minitimeLun 20 Sep - 3:53

Nymphea haussa un peu les épaules après l'avoir écouté, sans avoir dit un mot, jusqu'à ce que.

-Hecara ? Oui, j'en ai vaguement entendu parlé, je crois que le roi est mort ou je ne sais plus trop quoi, enfin, j'ai été trop loin, trop longtemps, je vais rattraper le temps perdu ! Je sais pas vraiment ce que tu veux y faire, surtout si il y a des ennuies, mais moi, l'idée me plais bien !

La Vampire ria un peu, regardant son ami, encore presque nu. Elle haussa un sourcil et pencha la tête.

-Par contre, je pense que comme ça tu passeras pas ! J'espère pour ta vie que tu compte passer en loup, sinon je te jure que je t'oblige à rester avec, en âme !
Dit-elle souriant.

Elle tourna le regard en direction d'Hecara, imaginant la chemin qu'ils avaient à faire. Plusieurs kilomètres, plusieurs heures de course, ou plusieurs jour de marches. Il ne fallait plus perdre de temps, plus une minute.

-Bon, allez ! On y va ! Si on va vite, on y sera avant le levé du jour, ça m'arrangerait !
Mais nous nous séparerons lorsque nous serons à deux bornes de la ville, je peux pas passer aussi facilement qu'un animal moi. Tu nous retrouveras dedans, je pense que tu arriveras à me pister !


La Vampire ne lui laissa pas le temps de donner son avis, elle ouvra la marche, sifflotant un air joyeux au milieu de son terrain de chasse.

*J'ai suffisamment de sang en moi pour la nuit, c'est parfait ! Je trouverais bien de quoi m'amuser en ville et puis, ça fait longtemps que je ne suis pas allé !*


Le vent était enfin calme, l'air agréable, la Lune toujours aussi blanche, leur offrant une vue parfaite et agréable. Ils n'avaient cas rejoindre le chemin de terre, non loin et le suivre, jusqu'à Hecara.
Revenir en haut Aller en bas
MDJ
Bête de guerre toute puissante
MDJ

▌Date d'inscription : 21/12/2009
▌Messages : 157


Feuille de personnage
Niveau: 100
Expérience :
La nuit tombée offre bien des surprises [pv Merik] Left_bar_bleue1000000000/1000000000La nuit tombée offre bien des surprises [pv Merik] Empty_bar_bleue  (1000000000/1000000000)

La nuit tombée offre bien des surprises [pv Merik] Empty
MessageSujet: Re: La nuit tombée offre bien des surprises [pv Merik]   La nuit tombée offre bien des surprises [pv Merik] Icon_minitimeVen 1 Oct - 9:44


Nymphéa : 17 xP


Création du sujet : 4/4
Réponse : 3/3*3
Longueur : 2/2
Orthographe : 2/2



Merik : 13 xP


Création du sujet : 0/4
Réponse : 3/3*3
Longueur : 2/2
Orthographe : 2/2
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




La nuit tombée offre bien des surprises [pv Merik] Empty
MessageSujet: Re: La nuit tombée offre bien des surprises [pv Merik]   La nuit tombée offre bien des surprises [pv Merik] Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 

La nuit tombée offre bien des surprises [pv Merik]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» Les belles fleurs s'épanouissent à la nuit tombée [Solo|Modéré] 09/08/2020
» la vie nous réserve bien des surprises (Numa chéri)
» La nuit est reposante, tout comme tes yeux sont réconfortant [Chase]
» Une nuit qui prend tout son sens [Hentaï PV Kaine] [Terminé]
» Quand Mère Nature vous offre des surprises... pas toujours bonnes. | Adrian & Willy
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Kingdom of Kleryana  :: Le Royaume de Kleryana :: + Llegwen + :: Volweng :: Fermes isolées-
Sauter vers: