AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
          

Partagez | 
 

 Un abri pour la journée[Pv Slorak]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité
avatar



MessageSujet: Un abri pour la journée[Pv Slorak]   Mar 26 Oct - 6:27

Elle était apparu là, sur une chaise dans un coin de l'auberge d'Hecara, dans une voilée de fumée noire, personne n'avait rien vu, ils étaient tous occupés à crier leur joie et leur soulagement, la bataille était finie ! Ils avaient gagné !
Le bonheur qui trônait dans la pièce était inexplicable, unique et touchant, mais pour Nymphea, c'était écœurant, méprisable. « Vous ne vous rendez pas compte, fêtez d'être encore vivant..alors que vous vous plaignez de votre vie. Soyez heureux de vivre, tout simplement, profiter des petites plaisirs, supporter les coups dur et vous verrez, que vous n'aurez jamais rien de plus beau à fêtez que votre vie..elle même. Bande d'ignorant..» Marmonna t-elle, visage baissé, gravant avec ses ongles sur le bois de la table qui était juste devant elle, une phrase; Ignorer les ignorants. Cette femme était seule, dans un manteau noir fait de laine, brodé de fil d'argents, fermée par de petits crochets fait eux aussi d'argent. La grande veste avait aussi un col, cintré et remontant très haut derrière la tête, soutenant une capuche qui recouvrait le visage de lait de son porteur, ce n'était pas un vêtement que l'on pouvait trouver n'importe où, finement ouvragé et dans des matières de qualités étonnantes. De cette capuche, dépassait quelques mèches de cheveux bouclé et blond clair. Était-ce vraiment la femme qui avait massacré des soldats pendant la bataille ?Mais pourquoi était-elle là ? C'était pourtant simple, savourer la malheurs des autres, observant ceux qui ont perdu des proches dans cette bataille, ceux qui ne seront jamais plus les mêmes.
La Vampire posa son regard sanguin sur deux soldats, deux hommes, heureux d'être en vie, buvant et chantant comme des poissonniers, ils tenaient à peine debout, ça en devenait presque comique. Ils regardèrent la salle de l'auberge et rirent sans raisons, jusqu'à remarquer que la table où était installée Nymphea était vide, il n'y avait qu'elle ! L'un des deux hommes s'approcha de la table en titubant et s'écroula sur la chaine en face de la femme, il sourit bêtement et prit la parole.

L.« S-Salutation mon bon seiggggneur ! V-Vous nous accordez l'HONNEUR !...De nous assoyiez à v'ot table ? »

Nymphea leva le visage caché par son capuche et hocha doucement la tête, présentant les deux autres chaises libres, à l'opposé de sa place.

L.« Hein ? Mais non ! Vous en faites pas ! Vous gênez pas ! Hé ! Tristan ! Viens t'installer ! Excusez le, il a un peu trop bu. » Dit-le soldat qui ne tenait plus debout.

La Nosferatu soupira doucement, laissant les soldats prendre place, l'heure n'était pas à l'assassina publique, même si ils ne savaient absolument pas se comporter. Le soldat nommé Tristan posa lourdement sa choppe sur la table, en reversent une partie du contenu sur cette dernier. Il posa sa main sur l'épaule de son ami et se mit à parler, à un volume plus que désagréable.

T.« Merci bien monsieur ! Pour la place hein ! Lucien, finalement..la patrouille en terre elfe là, elle c'est bien passée ? »

L'homme questionné s'étouffa avec sa boisson et rit à gorge déployé !


L.« Trop facile même ! Rien à voir avec le retour à la bataille. Mais nous avons trouvés une église gardé par des gardes Royalistes. Vraiment Improbable ! Enfin, vu le nombre ont s'y est pas frotté ! ..Mhm, il fait froid d'un coup, tu trouve pas ?»
« C'est le contre coup d'avoir vu la mort de si près à la bataille ! » Dit le soldat Tristan.

Les deux humains rigolèrent très grossièrement, renversant l'une des choppes d'hydromel sur la table, éclaboussant ainsi de quelque peu la manche du manteau de ce qui prenaient pour un homme noble. Nymphea leva net la tête, fixant avec un regard froid les deux hommes, dévoilant ainsi son visage de porcelaine plus que féminin. Elle pencha un peu la tête sur le côté, les observant toujours, ses yeux aux couleurs de ses envies figés sur le coupable de ce que certain appellerait un banal accident. La Vampire secoua doucement la partie touchée de sa tenue, d'un geste rapide et simple, prenant très doucement la parole.

« Excusez-vous... »

Le soldat recula un peu dans le fond de sa chaise, un brin mal à l'aise et baissa le visage.

L.« Pardonnez notre m-maldre..Rah..Maladresse Madame, je ne pensais pas provoquer un accident. »

« Vous ne pensiez pas, effectivement, j'ai cru comprendre. Faites attentions, je ne suis pas clémente à chaque fois. »Dit-elle, reprenant sa place, comme si de rien était.
Tristan, l'homme qui ne c'était pas excusez se leva de sa chaise et approcha de la femme, posant une main sur l'épaule de cette dernière, de manière rustre et déplaisante.

T.« Voyons demoiselle ! Détendez-vous, c'est la fête ! Regardez nous ! Nous sommes en vie et nous avons gagnés ! Profitez donc et buvez avec nous ! Je vous invi..Crakch ! »

A peine avait-il terminé sa phrase que son poignet fut littéralement broyez par la main froide de Nymphea, l'homme hurla et mit un genoux à terre sous la force de la douleur, la main de l'homme avait été retournée à 360 degrés et cela sans aucune difficulté. La femme se penche vers lui, engouffrant le visage de l'humain dans la capuche qu'elle portait, alors qu'il était devant elle au sol et lui sourit lèvres fermés, avant de lui susurré doucement.

« On ne touche pas une demoiselle ainsi, j'espère que tu t'en souviendra. »

La femme repoussa avec force le soldat, le jetant un peu plus à terre, puis s'installa comme avant, comme si de rien, les regards et les représailles ne l'effrayant absolument pas, bien au contraire.
Revenir en haut Aller en bas
Slorak
Roi Phoenix
avatar

▌Date d'inscription : 27/09/2009
▌Messages : 499
▌Age : 27



Feuille de personnage
Niveau: 16
Expérience :
1310/1398  (1310/1398)

MessageSujet: Re: Un abri pour la journée[Pv Slorak]   Sam 6 Nov - 3:31

L'euphorie avait gagné toute la ville. LA bataille était terminée. MAis a quel prix ? Tant d'hommes, tant de braves tombé héroîquement au combat ! Je déambulais machinalement dans les rues empestant l'odeur de la mort. Nos morts étaient brûlés, comme le voulait la tradition militaire, et ceux de l'ennemis, eux étaient brûlés, a l'exterieur de notre cité, toujours selon les même traditions. Je cherchais du regard, parmi les visages de ceux qui restaient, celui de mon plus vieil ami. Mais je savais que je ne le retrouverais pas. Il avait reçu la mort par l'épée, le plus grand privilège pour un homme de la garde noire, mais il ne la méritait pas si tôt. Ce bon vieux Rodric, avait su se battre a mes côtés durant toute sa vie, convaincu de la légitimité de notre cause. Sa mort était vengée, mais cela n'appaissait pas la peine qui rongeait mon coeur. JE me devais de finir ce que j'avais commencé pour l'honnorer. Je me devais de m'assoir sur le trône usurpé par mon propre frère. Il était temps de mettre un terme a la dynastie des tyrans.

Je poussais les portes de l'auberge. Les soldats festoyaient, et chantaient la gloire de notre république. Ils avaient vaincu. Ils en étaient fiers, et il y avait de quoi l'être. En fix an de lutte dans l'ombre, notre premier véritable affrontement aux yeux de tous s'était soldé par une victoire éclatante. L'armée royale avait prouvé que la force ne pouvait rien face a la détermination. Je me dirigeais silencieusement, tout en saluant mes hommes, vers la table au fond de la pièce. Cette même table ou je l'avais rencontré quelques semaines plus tôt. Cette femme qui avait ravivé en moi, une chose terrée depuis fort longtemps. Ma surprise ne fut que complète lorsque j'aperçu la silhouette d'une jeune femme a l'endroit même ou mes derniers souvenirs avaient relégué l'elfe au fond de ma mémoire. Deux soldats semblaient l'importuner. Je m'avançais. Mon ombre leur fit faire volte face. LEs deux hommes se resaisirent et me saluèrent.

MOnseigneur !

Retirez vous soldats ! Je pense que vous avez assez bu pour se soir ! Il y a dehors des corps a incénérer. Allez vous rendre utile !

les hommes acquiescèrent et s'en allèrent, dévoilant ainsi le visage de la jeune femme, qui se tenait face a moi. Ce n'était pas la première fois que je la rencontrais. S'était l'inconnue croisé devant la porte noire quelques heures auparavent ! Qu iétait elle, et que voulait elle ? Je tirais une chaise, et m'installa face a elle. Ses cheveux semblait plus clair, mais son visage était bien identique. Et surtout, elle dégageait d'elle une energie propre a celle que dégagent les alliés de NEssa.

Qui êtes vous ? Et que faites vous ici ?

__________________________________





- Nous sommes les alliés de la justice -
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar



MessageSujet: Re: Un abri pour la journée[Pv Slorak]   Sam 6 Nov - 13:40

La femme baissa un peu sa capuche, voilant à nouveau son visage, ne laissant comme seul signe de vie, un sourire fermé sur les lèvres. Elle posa doucement les poignets sur la table, se tenant face au Loup Noir d'Hecara. La Vampire tapait de ses doigts gantés sur la table, un rythme rapide et sourd, après trois longues minutes sans dire un mot...

« Qui suis-je ? Très bonne question ! Je suis personne et tout le monde à la fois ! Je suis la fin et pourtant un début, Intemporelle et pourtant..inexistante.. mais faisons simple, juste pour vous. Je me prénomme Nymphea, Nymphea Darann, troisième du nom selon certain, mais n'en croyez rien. » Dit-elle, sur une voix amusée et pourtant si froide.

L'ambiance de la taverne n'avait pas changé, tout était animé, joyeux et plaisant, pourtant, cette table, ce coin de la pièce, cet endroit semblait si froid, si sombre, comme si un courant d'air lugubre venait d'entrer par une fenêtre. La demoiselle se pencha un peu sur la table, levant se capuche et fixa l'homme qui se tenait à sa table, de son regard rouge sang, une couleur chaleureuse et pourtant, un regard si perturbant, tant en bien qu'en mal. Elle pencha un peu la tête, effaçant son sourire, un air hautain apparu sur son visage de porcelaine et une voix amusée et taquin sorti de sa bouche.

« Ce que je fais ici ? Hmmm..très bonne question, rien, ou alors je suis venue pour vous, qui sait ? Ahaha...Et suis-je véritablement obligée de vous répondre après tout ? Non, je pourrais vous mentir, me mentir, mais dans quel but ? Vous tuez peut-être, me faire tuer aussi ! Mais je vous l'avoue, il n'en n'ai rien ! Je suis ici par simple hasard, c'est un ami qui à voulu mettre son nez dans la bataille d'Hecara et vu que je ne suis pas si loin et que l'idée était amusante, me voilà ! Mais c'est sans doute une information complètement inutile. Mais c'est vous qui avez posé la question, pas moi qui vous le dit sans raison ! Oh mais pardon, je dois manquer de respect au chef de la ville, non ? Mais je m'en moque à vrai dire, surtout lorsque ce dernier s'invite à la table d'une dame sans demande. »

La Nosferatu rit un peu, se calant dans sa chaise, observant l'extérieur de la taverne par la fenêtre,le bas du visage tout juste éclairé par la lune, sa capuche en cachant le reste. Elle garda toujours à vu, cette homme, ce soldat, ce meneur. Slorak était peut-être un allié, mais peu importe, elle le surveillait, comme tout les autres, son regard aiguisé posé sur les lèvres de se dernier, comme attendant ses paroles avec mépris. Il n'avait rien fait de mal pourtant, mais le simple fait de ne pas avoir demandé la place avait éveillé en cette femme, une haine étrange et inexplicable, qui n'était pas pour autant irréversible.
Nymphea arrêta de tapoter sur la table avec ses doigts et croisa doucement ces derniers, soupirant avant de questionner à son tour.

« Et vous alors ? Que faites vous exactement à ma table ? Envie, curiosité, peur ? Ennuie peut-être ou pire encore stupidité !? Non, non, non..cela m'étonnerait vu la personne, je suppose que vous avez un but, une idée bien précise de l'imprécis, me trompes-je ? »
Revenir en haut Aller en bas
Slorak
Roi Phoenix
avatar

▌Date d'inscription : 27/09/2009
▌Messages : 499
▌Age : 27



Feuille de personnage
Niveau: 16
Expérience :
1310/1398  (1310/1398)

MessageSujet: Re: Un abri pour la journée[Pv Slorak]   Dim 7 Nov - 4:25

La réponse fulgurante et véloce de cette jeune femme me surpris. SA personnalité et son caractère si fort me plaisait déjà. Elle ne devait rien savoir de moi. Elle ne devait pas savoir qui j'étais, pour se tenir ainsi face a moi. A mes côtés, la bête massive a qui je devais mon surnom faisait son apparition, s'asseyant silencieusement a gauche. Son regard était braqué sur la jeune femme, tout comme moi d'ailleurs. Son audace m'impressionnait vraiment. Je posais mes coudes sur la table et penchait mon buste vers elle.

Je vois qu'il vous plait de me répondre par énigmes. Bien ! Je n'ai pas de temps a perdre en formalitées déplacées. Vous souhaitez savoir ce que je fais ici ? Regardais donc autour de vous !

Je montrais la salle derrière moi d'un geste criculaire du bras. La fête battait de son plein.

Je viens savourer mon triomphe, et surtout celui de mes hommes. Et je viens sans doute m'assoir ici pour la dernière fois de ma vie avant de m'asseoir sur le trône qui m'est du !

J'esquissais un sourire taquin.

Et vous ? Que faites vous ici ? Assise a ma table ?

Je fixais intensement la jeune femme, qui dégageait d'elle une essence malsaine, une essence pleine de violence et de rage refoulé au plus profond d'elle même. Elle avait le regard pétillant, mais sa voix et son attitude faisait d'elle une femme distante, qui semblait être la personnification de la mort elle-même. Je m'adossais au fond de ma chaise, posant mon coude sur l'accoudoir de la chaise, et soutenant mon visage fatigué, en posant mes doigts sur ma tempe droite. Je l'observant, me plaisant dans cette lutte de pouvoir ,et ce jeu de regard. Je pouvais la soumettre a ma volonté a tout instant, mais je n'en n'avais pas l'intention, je prefèrais les combats loyaux. Sans même bouger je soulignais ma question.

Alors ?

__________________________________





- Nous sommes les alliés de la justice -
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar



MessageSujet: Re: Un abri pour la journée[Pv Slorak]   Lun 15 Nov - 9:35

La femme pencha un peu la tête sur le côté, souriant, lèvres toujours closes, un sourire curieux et presque malsain. Elle fini par retirer sa capuche, dévoilant son visage au complet et ses cheveux blond aux reflets couleur bronze. Elle se pencha un peu plus sur la table, regardant fixement l'homme assit en face d'elle, le regard froid et pourtant, un regard enflammé, rouge rubis, rainuré de noir. Elle avait à ses côtés, posé contre le mure, une objet de taille humaine, peut-être même plus, emballé dans une tenture de lin. C'était une planche ? le plateau d'une table ?

« Votre table ? Ahaha..ce n'est pas par ce que vous êtes un futur monarque que tout vous appartient, enfin, il me semble que vous avez encore un obstacle, mais il ne devrait pas tenir bien long ! Quoi que, nous ne connaissons pas l'avenir. Mais je peux au moins répondre à votre question, pour une fois, je suis de bonne humeur. Je suis ici pour trois raisons ! Ou quatre, j'hésite encore voyez-vous. La première, je suis venue savourer la victoire de votre ville, voir les gens heureux d'être encore en vie et vainqueurs, voir la joie qu'ils ont de garder la vie qui leur semblait horrible avant cela. La deuxième, j'avais un objet à récupérer, je me suis dit que le passage rapide à Hecara pouvait se clore par une bonne surprise ! Non ? Et la troisième raison, je vous l'avoue, j'ai toujours aimé les bataille sanglante..enfin, j'ai surtout suivi un ami qui avait envie d'y mettre sa truffe ! Je ne regrette pas, elle était des plus distrayante. »

Nymphea posa doucement son menton dans le creux de sa main gauche, le coude posé sur la table, un petit air provocateur et taquin sur le visage, cette demoiselle était sûre d'elle et amusée d'avoir quelqu'un avec qui palabrer. Une conversation entre deux êtres si différents, unique autant l'un que l'autre et pourtant avec un énorme point commun, qui ne pouvait pas effacer, leurs rôles. La Vampire, pencha un peu la tête, observant sans gêne Slorak, détaillant la moindre parcelle de son visage, comme pour ne pas l'oublier, humant doucement l'odeur de son sang, chaud et amère. Elle ne pouvait s'empêcher de sourire, n'affichant point ses dents, se gardant d'afficher trop à la fois, au moment de parler à nouveau, elle ouvrit à peine la bouche, lui donnant un air hautain et blasé et tendit sa main ganté et froide jusqu'à la joue de l'homme qu'elle frôla tout juste.

« Vous savez que vous avez une mine Affreuse ? Vous êtes cerné et tout abimé, c'est dommage ! Vous seriez presque beau sans cette tête de cadavre malade. La bataille à dû être longue et dure pour quelqu'un comme vous, non ? Pourquoi je demande. C'est évident que oui ! N'oubliez pas de vous reposez, sinon c'est un simple épuisement qui causera votre perte, seigneur Hartsok. Si près du but, cela serait navrant, non ? »

La Vampire laissa échapper un petit ricanement, un fin sourire dessiner sur ses lèvres, elle replia doucement sa main vers son corps, son regard glissant sur du visage de l'humain, avant de se déplacer sur plusieurs personnes dans la salle, entre faim et dégout. Les temps étaient dur, les nobles étaient de moins en moins courant dans les rues, le sang de plus en plus fade, alors que en face d'elle, il y avait un fils de roi, un prince déchut qui n'allait pas tarder à gravir les échelons, son envie et sa force de vaincre allait payer, sa place l'attendait presque à bras ouverts et pourtant, elle ne pouvait pas le toucher, le nectar divin qu'il renfermait devait y rester. Il fallait qu'elle regarde ailleurs, se concentrer de ce qui les entouraient, pour le plus grand de ses malheurs.
Alors que toutes ses pensées l'envahir, une femme plutôt en chair, aux cheveux roux et âgée d'une trentaine d'années passa à côté de leur table, touchant de quelque peu le colis que gardait la vampire. Elle avait laisser sur son passage, une odeur âcre de sang, que seul Nymphea pouvait sentir, par ce fait et par la proximité avec le contenue de la toile de lin, la vampire posa immédiatement son regard sur cette femme, l'observant discrètement, comme analysant la personne et son entourage. La nosferatu remarqua à la tenu et aux gestes déplacés des clients que c'était une catin, une femme qui n'avait rien trouvé de mieux que de se vendre, un concepts qui dégoutait au plus haut point Nymphea.

« Votre ville est remplit de petites surprises, aussi bonnes que mauvaises, c'est plaisant et sa me change de ma région. De plus, j'avoue aimé vos rues, elles sont remplies de peur, de passion, de secrets, après tant d'années, Hecara à tellement changé et vous l'avez fait devenir une cité étonnante, vraiment. »Dit-elle, posant à nouveau son regard sur Slorak, les yeux à demi clos.

« Mais que va-t-elle devenir après votre changement de rôle, une ville lumineuse et honnête ? Un tas de pierre, oublié de votre esprit ? C'est presque triste de penser que vous n'allez plus être ce bandit respecte, adoré et pourtant craint de beaucoup, cela va vous retirer une partie de votre mystère et votre charme violent et sombre ! Sauf si, vous devenez un roi un brin curieux et à éviter, bien que juste, comme toujours, drôle de mélange, mais plaisant par sa nouveauté. »
Revenir en haut Aller en bas
Slorak
Roi Phoenix
avatar

▌Date d'inscription : 27/09/2009
▌Messages : 499
▌Age : 27



Feuille de personnage
Niveau: 16
Expérience :
1310/1398  (1310/1398)

MessageSujet: Re: Un abri pour la journée[Pv Slorak]   Sam 20 Nov - 3:46

Je fixais sans broncher mon interlocutrice. Qui était elle pour juger un homme, qui venait de mener l'un des plus grand combat de l'histoire de Kleryana. Après tout malgré ma décheance, je restais la Foudre de KLeryana. L'homme qui avait conquis les terres du nord, et a présent, celui qui venait d'écraser une armée trois fois plus grande que la sienne, dans le coupe gorge ou il était retranché depuis dix ans. Elle parlait de cet affrontement, avec un amusement non dissimulé. Comment pouvait elle ? Des hommes étaient morts. Des femmes et des enfants innocents aussis. Des hommes de valeurs avaient donnés leur vie pour servir une cause des plus importante et des plus légitime. Et tout ce qu'elle trouvait a ajouter, était qu'elle s'était amusé ? Malgré la force que je sentais en elle, je n'avais qu'une seule envie, et s'était de la faire taire. Mais cette alliée malgré elle, cette femme choisit par Nessa pour être l'une de mes homologues, était protégée par le serment que j'avait fait a la Sorcière de Oilissé.

Hecara restera le bastion militaire le plus important de notre royaume. Il y a de bien lourd secret sur cette cité sombre que vous ignorez. C'est pourquoi elle restera une forteresse dont le rôle sera le même qu'en ce jour ! Ecraser tout les ennemis de mon régime qui chercherons a s'en prendre a nos interêt.

Je la toisais, sans aucune expression supplementaire sur mon visage. Elle avait soulever quelque chose de juste, et d'interessant. Je ne devais pas être beau a voir. Le sang seché sur mon visage, melée a la suie, la terre et la poussière composaient une cocktail très représentatif des evennements passés. Cette femme se jouait de moi. Son attitude le démontrait. Elle cherchait quelque chose ! Mais quoi ? Je devais jouer le franc-jeu.

Je présume que si vous êtes ici, ce n'était pas que pour observer ce qui était pour vous un jeu. Je sais qui vous êtes, bien que j'ignore pourquoi Nessa vous ai envoyé ici. J'ai parfois du mal a comprendre les sombres desseins de cette sage. Alors soyez franche. Dites moi ce qui vous voulez, et vite, car comprenez, que j'ai royaume a reconquérir...

__________________________________





- Nous sommes les alliés de la justice -
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar



MessageSujet: Re: Un abri pour la journée[Pv Slorak]   Sam 20 Nov - 4:34

La Vampire se mit à rire, plutôt franchement, laissant apparaitre ses longues canines. Elle se reprit très rapidement, penchant la tête, encore plus amusée et pris très franchement la parole.

« Un but ? Une raison ? Le temps m'a apprit qu'il n'y a pas de raison à avoir lorsque le temps lui même ne nous calcule plus. Je vous dis franchement, je suis juste ici pour récupérer ce qui me revient de droit, j'ai participer à votre bataille, j'ai vu les morts, j'en ai causé, mais cela ne me touche pas vraiment comme ça vous touche. Je suis dégoutée des gens dans cette taverne, heureux d'être en vie, plus que jamais..alors qu'ils devraient l'être tout les jours. Heureux de sentir les odeurs, la température, les goûts ! Mais non..Bien sur que non, ils leurs faut un combat triste et violent pour se rendre compte qu'ils ont de la chance. Vous allez être un bon roi, si Hadrian se couche comme votre père sur le sol. Mais apprenez à votre peuple à vivre pleinement et non à se plaindre de leur vie, offrez leur ce qui faut pour qu'ils arrêtent d'être ce tas de sots ignorant. »

La femme regarda encore une fois la pièce, prise entre dégout, envie, tristesse et haine, un tourbillon d'émotions les plus horrible, les une que les autres. Elle remit doucement sa capuche, soupirant, se préparant doucement à quitter la table. Elle se leva doucement, frottant son manteau qui couvrait son corps et se pencha vers Slorak, une main sur la table pour se soutenir et lui chuchote dans un souffle froid.

« Même la femme qui à tué le roi avec vous est morte, selon mes espions, croyez-vous qu'elle est heureuse à présent ? Heureuse d'avoir défendu une cause au péril de sa vie et finir dans une boite en bois, sans personne pour la pleurer. Pensez-vous que elle aussi était heureuse de sa vie ? Si vraiment ça aurait été le cas, elle n'aurait jamais voulu se retournement et elle serait encore en vie, comme tout vos soldats. Pensez-vous que tout cela soit suffisant pour une prise de trône ? Je vous envie Slorak, j'envie votre vie, votre chaleur et votre haine de vivre, mais sachez qu'une bataille n'est jamais vraiment finie, même lorsque vous serez roi. Je ne suis pas là pour vous provoquez, vous causer des ennuis, je ne cherche rien et ne veux rien, j'agis sans but et sans loi et que je sache, c'est vous qui êtes venu à moi à cette table, pas moi. J'espère que votre attaque final vous mènera à votre but. Prise de pouvoir ou vengeance, je l'ignore, mais finissez tout cela, que les morts de votre peuple s'arrête. »

Nymphea se redresse lentement, prit dans les mains son colis, observant la salle, réfléchissant comment se frayer un passage sans abimer ses biens et les passants. Elle fit trois mètres et ne se retourna pas pour saluer le futur roi.

« Bonne chance et a jamais je suppose, vous serez sûrement mort avant moi, alors d'ici à ce que je reviennes en ville se sera votre fils le roi ou je ne sais qui et l'on ne me retient pas en général, je pense que c'est à cause de ma personne désagréable..qui sait.. »

Elle continua sa route, jusqu'à l'entrée de la salle et entrouvrit la porte, regardant l'extérieur, pour être sûr de sa route, laissant derrière elle ses paroles et cet homme.
Revenir en haut Aller en bas
Slorak
Roi Phoenix
avatar

▌Date d'inscription : 27/09/2009
▌Messages : 499
▌Age : 27



Feuille de personnage
Niveau: 16
Expérience :
1310/1398  (1310/1398)

MessageSujet: Re: Un abri pour la journée[Pv Slorak]   Sam 20 Nov - 13:37

Mon sang ne fit qu'un seul et unique tour. Comment cette femme pouvait déblatérer de telles inepties ? Comment pouvait elle parler d'une femme que j'aime sur ce ton là, et prétendre de telle bétises. Si elle mentait, elle venait de signer son arrêt de mort ! Si elle disait la vérité, j'avais perdu le plus grand de tout les combat. J'avais perdu toute volonté de changer ce monde. Je me levait brutalement, et avant qu'elle n'eu le temps de quitter la table, je l'arrêtait en l'empoignant par le bras pour la faire pivoter face a moi. Mon regard était vide de tout affect. En cet instant j'aurais pu tuer n'importe qui, de la pire des façon sans éprouver le moindre frisson. Je lachais l'étreinte autour de son bras. LEs hommes aux alentours, du moins ceux qui n'étaient pas ivres cessèrent leur conversations, et se tenèrent prêt a intervenir.

Comment pouvez vous oser prétendre une telle chose ?

En cet instant, je n'eu qu'une seule et unique envie. LA gifler. Mais a quoi cela aurait pu me conduire, si ce n'était qu'a un conflit supplementaire ? Un conflit contre quelqu'un de ma trempe. Un conflit dont je n'avais absolument pas besoin. J'utilisais toute ma concentration pour ne pas céder a la tentation de faire taire définitivement cette femme. Je me voyais déja, d'une estoc rapide et puissante, la pourfendre en pleine poitrine, et la regarder périr a même le sol de cette auberge. Je chassais ces images de ma tête. Il me fallait me ressaisir. LE sang battait dans mes tempes. Ma respiration était rapide, et je savais au fond de moi, qu'il était fort probable qu'elle ne mente pas. Mais je ne pouvais pas le croire.
Je ne voulais pas le croire...

Avez vous simplement la moindre preuve de ce que vous dites ?

__________________________________





- Nous sommes les alliés de la justice -
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar



MessageSujet: Re: Un abri pour la journée[Pv Slorak]   Sam 20 Nov - 14:16

« Une preuve ? Je n'ai rien à prouver. Si j'ai tort tant mieux, si je ne me trompe pas et bien j'en suis navrée. J'ai beaucoup d'oreilles qui trainent, je ne peux dire si cela était de bonne qualité, si c'est la cas navrée pour vous, car cela semble vous toucher bien plus que je ne l'aurais imaginez. Si c'est vrai, l'on ma dit que c'est un garde rapproché de la reine qui l'a tué, je ne sais rien de plus. Je ne suis pas dieu non plus..» Dit-elle souriant un peu.

« Je suis navrée pour vous, dur à croire, mais j'ai un coeur, les sentiments ne m'ont pas été retiré à ma mort, bien malheureusement, je sais comme c'est dur de perdre un être cher. Pour vous, j'espère me tromper, vraiment. J'imagine bien que nous ne sommes pas amis, loin de là et que nous ne le serons même jamais, mais sachez une chose, je suis quelqu'un de parole, de confiance et franche, je n'ai donc pas dit cela pour vous écraser, mais pour vous faire vous rendre compte de l'étendu du problème, ne lâcher pas prise aussi proche du but, ou tout vos morts, le seront pour rien et je ne pense pas que c'est ce que vous souhaitez, seigneur Hartsok. »

La demoiselle au teint de lait regarda l'homme de haut en bas, avant de remettre sa manche correctement, elle n'aimait pas être empoigner de la sorte, elle à brisé le poignet d'un soldat pour moins que cela, mais elle respectait sa peine et surtout ce qu'il était. Elle fit un pas de plus vers la sortie, se retournant vers l'homme.

« Vous pouvez me haïr, vouloir ma mort, vous ne serrez pas le premier, ni le dernier je pense, mais vous êtes au courant de ce qui se passe loin de vous grâce à ces quelques mots, peut-être de trop pour vous. N'abandonnez pas, utilisez votre peine comme force et prouvez moi que j'ai tort sur votre race, qu'il y a tout de même certain humain qui sont heureux d'être en vie. »

Nymphea observa au final par la fenêtre, soupirant à la vue du jour qui se lève et retourne s'assoir, comme de rien, sa capuche lui protégeant le visage, même à l'intérieur, on ne sais jamais. Elle soupira longuement, retirant un gant et reprenant sa gravure dans la table. La Vampire redressa la tête vers Slorak, comme curieuse de son choix, de sa réaction, sera-t-il aussi prévisible qu'elle l'imagine et abandonner pour stupidité ? Ou alors..bien au contraire. Dans tout les cas, elle attendrait d'entendre sa décision pour partir, comme elle fait toujours.

Revenir en haut Aller en bas
Slorak
Roi Phoenix
avatar

▌Date d'inscription : 27/09/2009
▌Messages : 499
▌Age : 27



Feuille de personnage
Niveau: 16
Expérience :
1310/1398  (1310/1398)

MessageSujet: Re: Un abri pour la journée[Pv Slorak]   Sam 20 Nov - 23:29

Ses paroles traversèrent mon âme comme les carreaux de nos arbalètes. Après tout pourquoi mentirait elle ? Ce n'était pas possible ! J4avais déja ma petite idée quand a son meurtrier. Un garde rapprocher de la reine ! Je n'en connaissais qu'un seul prêt a tuer une innocente, pour les yeux de cette lefe stupide, qui avait abandonné son peuple pour suivre un Roi indigne. Je l'avais déjà affronté, et j'aurais mieux fait de le tuer ce jour là. UN garde s'approcha de moi. Je sentait son souffle juste derrière moi. Il semblait nerveux.

Tout va bien mon seingeur ?

Mon regard ne quitta pas la jeune inconnue. Je reprenais doucement le contrôle de mon esprit.

Rassemblez la garde noire soldat !

Je sentis l'homme se raidir derrière moi.

Transmettez aux officiers, que nous passons a la deuxième partie du plan. Que tout le monde se tienne prêt jusqu'au signal.

Ma voix était sèche et brutale. C'était le coeur meurtris que je repartais en guerre ! Dabord Rodric ! Puis Edelas ! Il fallait mettre un terme a tout cela. L'homme s'executa sans ajouter un mot de plus. Il entraina dans son pas, quelques hommes supplementaires. Je m'avancez vers cette femme. Je tirais la chaise sans faire demi-mesure. Je m'asseyais face a elle. Je restais silencieux quelques secondes, comptemplant sous son capuchon ses traits forts plaisants. Je chassais ses pensées de mon conscience, pour les reléguer a mon sub-conscient.

Ce garde ! Qui est il ? Le nom de Sire Stryder, vous est il familier ?

Je posais l'une de mes nombreuses dagues sur la table. Mon regard était figé, mais déterminé. J'étais a présent aveuglé par la vengeance ! Je n'avais plus d'autre crédo...

__________________________________





- Nous sommes les alliés de la justice -
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar



MessageSujet: Re: Un abri pour la journée[Pv Slorak]   Dim 21 Nov - 2:14

La vampire souriait largement, léchant une de ses canines aiguisée, elle leva un peu plus le visage vers l'humain, prenant une voix presque plus agréable, plus grave, comme si une barrière venait d'être passée pour elle.

« Stryder, Stryder..mhm, le favori du roi à l'époque non ? J'en ai entendu parlé plus d'une fois, oui. Je ne sais pas grand chose sur lui, bon combattant, fidèle à en être stupide, je crois qu'il a tué votre amie et fait enfermé un homme qui était avec elle. Sinon, pas d'information de plus pour le moment, mon espion devrait revenir d'ici trois jours seulement. »

L'intrigante demoiselle posa son regard sur la dague, comme amusée. Amusée de cet homme et étonnée par sa rage de vivre, par son amour de vengeance, plus d'un homme à ses yeux ne vaux pas mieux qu'un tas de chair pourrie qui ne sait jamais s'offrir ce dont ils rêvent. Nymphea croisa doucement les bras, souriant à bouche close cette fois, le regard posé sur l'être en face d'elle, sur, son nez, son regard, sa bouche, son menton, chaque détail, tout sans exception. Elle avait plus que du mépris pour un humain, plus que du dégout et cela la touchait. Touchée de voir qu'elle avait enfin trouvé un sujet, une personne sur qui elle s'était trompée après deux-cent années de haine et de meurtres sur les couards de son peuple.
Il était une révélation, il était différent.

La Nosferatu se pencha un peu en avant, vers Slorak, murmurant doucement.

« Je vous admire, bravo, moi qui pensais faire face à quelqu'un de quelconque, pour une fois, c'est faux...merci. »

Elle se redressa doucement et s'appuya dans le fond de sa chaise, se tenant droite et de manière noble. Avec peut-être un brin de provocation, par sa jambe croisée sur l'autre, dépassant du manteau. L'on pouvait ainsi remarquer qu'elle portait un pantalon de tissu, noir et moulant, ainsi que des bottes à talons plats, remontant jusqu'aux genoux. Nymphea remit doucement son gant de cuir, le tirant au maximum sur la longueur de ses doigts, rendant ainsi le bout des doigts pointus, à cause de ses ongles. Elle regardait toujours Slorak, sans le quitter des yeux une seconde, son regard fixé dans celui de l'homme.

« Si vous avez besoin d'informations, en général, je suis plutôt bien placée, après tout, c'est presque mon métier de prendre ce dont les autres ont besoin. Je ne me propose pas plus, car j'ai bien peur que mes méthodes ne vous conviennent pas et surtout je doute que vous aillez besoin d'aide, seigneur Hartsok. »
Revenir en haut Aller en bas
Jenifael
Gardienne du forum
avatar

▌Date d'inscription : 22/09/2009
▌Messages : 1811
▌Age : 30



Feuille de personnage
Niveau: 100
Expérience :
1000000000/1000000000  (1000000000/1000000000)

MessageSujet: Re: Un abri pour la journée[Pv Slorak]   Dim 6 Mar - 23:46

Slorak : 45 xP

Création du sujet : 0/4
Réponse : 3/3*5
Longueur : 1/2*5
Orthographe : 2/2*5

[b]

__________________________________


Gardienne du forum
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://kleryana.forumactif.org
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Un abri pour la journée[Pv Slorak]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Un abri pour la journée[Pv Slorak]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» Deux petites mignonnes pour la journée....
» [RP Privé] Et Hop! On chope Athé pour une journée inoubliable!
» C'est parti pour une journée détente et shopping ~ [PV :Elsa]
» Land des Gabions, un modèle de site pour les sans-abri
» Pétition pour sauver les galgos. (lévriers espagnols)
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Kingdom of Kleryana  :: Le Royaume de Kleryana :: + Llegwen + :: Hecara :: Auberge de la Lune-
Sauter vers: