AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
          

Partagez | 
 

 Libérée de tout [PV Rikyu, Kan'rei]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Hàdes
Admin
avatar

▌Date d'inscription : 22/05/2010
▌Messages : 896
▌Age : 27



Feuille de personnage
Niveau: 13
Expérience :
881/985  (881/985)

MessageSujet: Libérée de tout [PV Rikyu, Kan'rei]   Sam 13 Nov - 15:44

    On revient souvent sur nos moments de paix lorsqu’on se perd. On ravive nos souvenirs les plus chaleureux, les plus doux… nos petits trésors qui nous remontent le moral aussi bas soit-il… ceux-là restent notre dernier petit refuge lorsque la vie entière nous ferme ses portes d’espoirs ou de joie ! Mais il se trouve que parfois, par faute ou par malheur on ferme ces issues de secours sur nous même. Ces souvenirs deviennent alors notre plus pire cauchemar ! Lorsque la beauté du passé ne s’étend pas jusqu’au bout d’enlacer le présent… c’est que la beauté du passé est déjà devenue… la plus insupportable abomination du futur !

    Je ne croyais même pas mes sens. J’avais mal, tellement mal ! Raison pour ma certitude, j’étais… encore… vivante ! Je respirais péniblement. Allongée sous cet arbre d’olivier. Qu’était-il arrivé ? Avais-je vraiment affronté… père ? Après TOUTES ces années ? !!! L’impressionnant, c’est que j’étais à part entière ! Je bouge légèrement le pied et une douleur maladive me prit… Ah… que cette peine était… insupportable ! Oh mais oh combien ma joie était… inimaginable ! Le poids le plus lourd que j’avais, ma méfiance, mon inquiétude, ma blessure… Aujourd’hui j’avais tout affronté ! Oui, certes ! Je remuais le couteau dans la blessure… Mais ça me faisait du bien d’avoir ENFIN dit mon mot ! Je sourie un sourire narquois. Respirant, emplissant mes poumons d’air ! Je respirais pour la première fois pendant des années ! Finalement, ce que mon esprit détestait n’était pas tous ces souvenirs malheureux ! Mais ce brin de respect que j’avais pour lui ! Cette envie de ne pas le croire mort ! Ce désir de croire en lui ! Cette contradiction ! Je ramène ma main vers mes cheveux… tellement courts! Si court que j’en rie ! Si court que j’en pleure ! Posant délicatement mon avant bras sur mon front. Je me laissais pleurer sa mort ! Après toutes ces années ! Je faisais face à sa trahison !

    Les gouttelettes d’eau salées se succédèrent une à une, dessinant un petit trait et mouillant la terre délicatement. La dernière fois que j’avais pleuré c’était… des siècles avant ! La mort de mère ! Je trouvais ce sentiment si aigu, que le simple souvenir me serrait la gorge ! Mais là, là, c’était mille et une fois plus intense ! Comparé à cette douleur… tout s’écroulait ! Tout s’annihilait ! Je respire silencieusement l’amertume de la situation ! Je ne croyais plus au parfait ! Peut être avais-je un complexe nommé ‘père’. Une envie de le savoir meilleur que tous, parfait plus que tous ! Divin ? Je redresse mon bras essuyant de ma paume mon œil droit. Le ciel était… si sombre. Je ne me rendais plus compte du temps qui passait. La pluie commença à tomber. Le petit trait dessiné par mes larmes fut effacé par un océan de froideur… Je ne fermais même pas l’œil. Regardant les gouttelettes d’eau tomber une à une de leur hauteur jusqu’à mon oeil gauche. Et je respirais le parfum de la terre ! Et je respirais le parfum de la pluie ! Et je respirais le parfum de la douleur… celui de la trahison ! Mais aussi celui de la vie ! Une fois libérée de tout… peut être que j’existerais plus que tout !


[PS: Père n'est pas mort! C'est Hàdes qui a décidé de le croire mort! Voir le RP du combat pour comprendre!]

__________________________________

> - Trahir autant que l'on aime - <



Mes Liens <()>
Mon archive
<()>
Mon ART
<()>

6
Merci à
|Abby| & |Aslan| & |Kan'rei| & |Jeni| & |Iuhk| & |Erwan|
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

▌Date d'inscription : 30/08/2010
▌Messages : 53


Feuille de personnage
Niveau: 2
Expérience :
106/118  (106/118)

MessageSujet: Re: Libérée de tout [PV Rikyu, Kan'rei]   Mar 16 Nov - 7:27

La bataille s'était achevée rapidement. Très rapidement, c'était un fait, un fait, qui ne pouvait être contesté, mis à part l'accumulation des cadavres sur les lieux. Il y avait eu des grandes pertes, des deux côtés. Mais Rikyu n'était qu'un simple spectateur, un simple spectateur, qui profitait entièrement de la situation pour son plaisir personnel. Tant de sang, tant de souffrances, toutes ces odeurs enivraient le jeune animorphe, et le remplissaient de bien-être. C'était son élément. Toutes ces couleurs, que sont le noir, le rouge, tout cela lui rappela aisément l'idéologie de la mort. Bien qu'il ne sache pas exactement comment s'était stoppée cette si magnifique guerre, il ne put s'empêcher de le regretter, car jouir du malheur des autres était aussi l'un de ses passe-temps favori, il faut le reconnaître. Voir les traits d'une personne se déformer sous la douleur, lire à travers son regard ce qu'elle peut ressentir, à quel point elle peut souffrir... tout ceci est vraiment délectant. Quand il regardait tous ces visages, ces corps, qui sont soumis à un songe éternel , auquel jamais personne ne pourra y remédier... Cela lui donnait des frissons de plaisir.
La mort. C'est vraiment quelque chose dont Rikyu n'a pas peur. Pas qu'il puisse fuir la vie, loin de là, mais il avait toujours trouvé que la mort avait quelque chose d'intéressant. Car celle-ci, est un long voyage auquel personne n'est jamais revenu. Pourquoi vouloir fuir à tout pris ce si long voyage? Qui sait ce qui nous attend après? Cela, personne ne peut donner une réponse dont on est vraiment sur. Chacun s'en est fourni une idée, un croyance, même, mais la réponse ne nous apparaîtra vraiment que lorsque notre heure viendra. On a tous un destin, il ne vaudrait mieux pas le fuir. Tenter de résister devant la mort , de s'accrocher à la vie, alors que celle-ci est proche de la toute fin, c'est redemander du dessert alors que l'on a pas même terminé notre part. C'est pour cela que Rikyu, lui, l'attend de pied ferme, sans crainte, ni peur. Certes, quitter la vie dont il est le possesseur en ce moment même le chagrinera un temps soit peu, mais cette même tristesse ne sera que très vite balayée par l'arrivée d'une aventure nouvelle, aussi excitante que stressante. La peur de l'inconnu. Cette peur tétanise beaucoup de personnes. C'est comme de sauter d'une falaise, alors qu'il y aurait de l'eau en dessous, on sait que l'on ne va pas mourir, mais que ce que l'on va ressentir sera une expérience nouvelle, alors beaucoup n'osent pas sauter. Et ceux qui s'y offusquent, voudront surement recommencer, et ne seront plus apeuré , car l'expérience ne sera désormais plus nouvelle. Il en est de même pour la mort. Qui peut affirmer, vraiment, en étant sûr de ses propos, que ce qui nous attend est négatif? Personne n'est jamais revenu pour nous le dire, de toutes manières. Ou alors, cette dite personne ne serait pas venue le clamer haut et fort, c'était un fait! Soit.

Rikyu se releva, quelque peu engourdi, en considération de la vitesse à laquelle il s'était mis debout, et du très long moment où il été resté assis à cet endroit. Ce n'était pas bien grave, Deux ou trois minutes de marche, et ce léger inconvénient ne serait qu'un misérable souvenir, qui n'effleurera plus jamais son humble esprit! Il marchait, d'un pas lent. Les cadavres qui jonchaient le sol l'inspiraient. Ce rouge, ce liquide, si inestimable aux yeux de tous , était en train de couler à flot sur le sol, de se déverser dans répit. Ce rouge, si profond, si attirant... LE rouge était d'ailleurs une de ses couleurs préférées. Ceci dit, cette même couleur est aussi désignée pour l'amour. Mais il n'en avait cure, pour lui , le rouge restait le sang. Et cela le resterait pour toujours.
Les nuages, d'un noir intense, recouvraient le ciel de leur épaisse pellicule. Ils commenceraient certainement à pleurer dans peu de temps. Et se retrouver recouvert d'un liquide froid et pour l'heure, sans aucune utilité ne l'attirait que très peu.

Soudainement, il senti l'aura. Cette même aura que dégageait la jeune femme qu'il avait « rencontré » lors de cette guerre. Il s'était immiscé dans son esprit, pour en voir le rêve. Un rêve qui était troublant. D'ailleurs, il avait appris pas mal de chose sur elle. Il était curieux. Curieux de cette si formidable puissance. Elle n'était pas loin, il en était certain.
Oui, elle était adossé à un arbre, dont il suspectait la nature, un olivier. Bref, un détail sans rude importance. D'un pas toujours aussi lent, il se rapprocha D' Hadès. Ou plutôt, d' Hell. Elle ne savait pas qu'il avait ce genre de pouvoir, de lire dans les esprits, mais c'est tant mieux. Et elle n'en était pas plus au courant sur ses origines. Un animorphe, rien que ça! Sa réaction ne sera pas certaine face à un secret si rapidement dévoilé. Il n'utiliserait d'ailleurs sa « transformation » que dans un cas désespéré. Pour sauver sa peau , entre autre, car, son heure était loin d'être arrivée, il le sentait, il devait accomplir certaines choses, avant, des choses dont il ne connait pas encore l'existence. Il arrive près d'elle, et remarqua son grand désespoir. Elle pleurait. Rikyu ne sait pas exactement ce qu'était ce sentiment, la tristesse. Il l'avait considérablement , et inexorablement bafouée de son vocabulaire. Jamais plus il n'utiliserait ce mot pour se décrire. Il ne pleurerait plus jamais, de toutes manières. Bref, il s'était stoppé, à deux pas et demi de la jeune femme, et la fixait intensément. Il voulait savoir ce qui se passait.

« ...Heu. Pourrais-je avoir l'obligeance de connaître la raison de ton si grand désespoir? »

Il avait dit tout cela avec le sourire. De toutes façons, si elle refusait, il l'appellerait par son prénom, rien que pour la chambouler un peu. Pour lui faire cracher la vérité, que se soit avec mansuétude, ou par les coups d'une épée invisible, qu'est le maniement d'un esprit. Il la regardait toujours d'un même regard froid. Pour la regarder, d'ailleurs, il devait baisser la tête. N'aimant pas cela, par ailleurs, il s'assit. Genoux droit relevé, coude sur ce dernier, main sous le menton. Dubitatif, il attendait sa réponse.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hàdes
Admin
avatar

▌Date d'inscription : 22/05/2010
▌Messages : 896
▌Age : 27



Feuille de personnage
Niveau: 13
Expérience :
881/985  (881/985)

MessageSujet: Re: Libérée de tout [PV Rikyu, Kan'rei]   Mer 24 Nov - 5:25

    Allongée, sur ce sol déjà humide… je m’égarais dans le nombre des émotions que je ressentais !! Je me trouvais pourtant, pour la première fois entièrement vide, parfaitement libre ! Je sentais mon cœur battre doucement, délicatement, rajoutant sa touche à cette composition musicale que chantonnait le paysage harmonieux… le chuchotement des arbres feuilletés, le ruissellement d’eau qui coule doucement, et le picotement des gouttelettes… puis le petit tambour que faisait mon cœur, organisant l’orchestre… que de beauté… plein d’amertume, plein de douleur, mais beaucoup de joie amère… très amère !

    Je respire. Et alors que ce fin moment de répit laissait place à un silence très facilement rattrapé par le bruit, j’entendis les pas d’un être à quelques pas d’ici. Mes forces me trahissaient, oui, mais pas mes sens ! D’ailleurs, malgré la distance je reconnaissais que l’aura n’était pas menaçante. Je restais alors inerte. Etrangement, je ne prêtais pas attention au fait qu’on allait me voir alors que je pleurais ! Je me sentais libre même de cette fierté inutile ! Ou peut être est-ce que cette présence ne m’inspirait aucune méfiance ?

    Il s’approcha… la même aura que l’animal de tout à l’heure !! Il suivait apparemment le déroulement de mon histoire ! Le ciel était toujours aussi noir, l’eau tellement froide ! Et l’instant si incompréhensible ! Il s’assit à coté, il me fixait alors que je n’approuvais pas de sortir de mon monde perturbé. Je n’avais pas manqué de remarquer qu’il était en forme humaine, ça ne m’étonnait pas ! Son aura n’était pas semblable à celle d’un animal ni à celle d’un humain depuis le début ! Il articula… sa question perturba la musique… l’a pluie s’estompait déjà. Le spectacle donnait à sa fin. Mes larmes ne tardèrent d’ailleurs pas à arrêter leur tombée…

    Je me redresse doucement, fixant l’horizon. Bougeant ma tête je sentais de nouveau combien elle était légère ! Souriais. Respirais. Puis je regardais mon invité… sourire profond.

    Je ne nommerais pas ça désespoir’ Déclarais-je. La capacité de mes yeux me permettait de contempler la beauté rare de cette créature. Sans aucun doute moins âgée que moi, de quelques dizaines de siècles. Ses cheveux mouillés tombaient sur ses épaules et son visage, et son regard bleu sinistre me regardait… je trouvais, remarquablement son regard pénétrant ! Ce qui me vola d’ailleurs un sourire d’ironie ! Voilà donc pourquoi, quelques instants avant… je baisse ma tête, amusant ! Finalement, héritière de l’enfer ou pas, une fois perturbée, il avait réussi à lire en moi ! Impressionnant !

    Relevant mon regard, une idée tourmentait mon esprit !! Étrangement, alors vraiment étrangement, on avait presque la même coupe de cheveux ? Les miens un peu plus courts ? Je relève ma main toucher sa soie, sourire béat ! D’accord ! Je comprends que c’était un peu inapproprié ! Beaucoup inapproprié ! Mais vraiment… là, j’aurais bien aimé avoir Kan’rei à coté, le déranger, rire, l’entendre gueuler… et savourer mélancoliquement ce petit début… cette nouvelle vie !! Cette nouvelle…

    Je nommerais plus ça Liberté’ Annonçais-je. Un sourire sincère au visage ! Aucune comédie… J’ignore vraiment ce qui m’attends… j’ignore ce qui viendra, j’ignore ce que le sort me cache !! Mais à quoi bon penser à un futur qui je n’ai pas encore ! J’ai l’éternité, et une autre que j’ai tué... j’ai plus de temps que qui ce soit pour me retrouver ! Et prochainement, j’espère pouvoir trouver mon chemin, ma voix, mon éternelle liberté !

__________________________________

> - Trahir autant que l'on aime - <



Mes Liens <()>
Mon archive
<()>
Mon ART
<()>

6
Merci à
|Abby| & |Aslan| & |Kan'rei| & |Jeni| & |Iuhk| & |Erwan|
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

▌Date d'inscription : 27/05/2010
▌Messages : 956
▌Age : 22



Feuille de personnage
Niveau: 6
Expérience :
297/367  (297/367)

MessageSujet: Re: Libérée de tout [PV Rikyu, Kan'rei]   Ven 26 Nov - 9:06

    J’étais assis sur la chaise que j’avais fabriqué il y’a quelques semaines, contemplant le jardin, pensant à ce que j’allais être si je n’avais pas rencontré la vieille, elle avait changée tant de choses dans ma vie, sa présence devenait de plus en plus importante, je sentais déjà un vide puisqu’elle n’est pas présente, elle m’avait dit qu’elle devait aller à Hecara, afin de régler quelques trucs, elle n’allait sûrement pas tarder, car se Dojo est devenu l’endroit ou elle appartient, son refuge, et plutôt son passe temps favoris….

    Le vent soufflait caressant mon petit visage, ça me faisait sentir un plaisir incomparable, Une sensation extraordinaire. Je regardais le ciel, les nuages jouaient à cache-cache, ceci me fit montrer un sourire au coin, je me sentais à l’aise, tout était paisible, Je n’entendais que le bruit des arbres qui dansaient avec le vent.

    Je n’avais pas pris conscience du temps qui passait, à présent je devais me lever afin d’aller acheter ce dont j’ai besoin grâce à l’argent que la vieille avait gagnée au tournoi, après tout….elle avait tenue sa promesse, au fait, le combat qui s’était passé là-bas était la raison pour laquelle j’avais accepté qu’elle soit mon maître, et je ne regrette point mon choix.

    Je me mis en route vers le bazar, j’étais extrêmement heureux. J’allais enfin revivre mon Dojo, J’allais finalement prouver que je peux le faire, que j’en suis capable….
    J’avais un long chemin devant moi, mais je n’allais pas flemmarder. Mes pas s’accéléraient peu à peu, j’étais très enthousiasmé, J’allais acheter plein de trucs, je vais commencer par des produits de nettoyage, et après…
    -----
    Au milieu de la route, j’avais sur entendu une conversation qui me laissa bouche –bée, choqué, terrifié…..Comment ?? Savait-t-elle que….Il y’avait une guerre à Hecara ?? s’était-elle dirigée là-bas en sachant cela ?? Si « oui » qu’en est il de son but ?? Faisait-t-elle partie d’un des deux camps ?? Non mais sincèrement est-t-elle au courant que ce n’est pas un jeu, que c’est plus dangereux que le tournoi ?? Voulait –elle tester ses capacités ?? Mais contre qui ?? ……. Tant de questions sans réponses me perturbèrent, mais celles qui se marquaient dans ma cervelle n’étaient autre que……Pourquoi ne l’avait-elle pas mentionnée ?? Ne suis-je pas digne de savoir ?? N’avait-elle pas confiance en moi ??......
    Attendez un moment…et si elle n’était pas au courant ?? Elle serait vraiment dans un sale pétrin…..Faut absolument que j’aille la prévenir.

    Je me mis à courir, je ne connaissais pas ma destination, je n’avais aucune idée de quel chemin prendre. J’étais conscient que ma destination n’est pas un endroit que je devrais visiter, toutefois, mes jambes ne pouvaient pas cesser de courir, à présent je ne pouvait pas stopper, je m’étais décidé de la trouver, et ce n’est qu’en l’ayant à mes côtés que je reviendrai au Dojo, il est hors de question que je la laisse toute seul au milieu d’un combat, elle était avec moi quand j’avais besoin d’elle, et j’allais sûrement faire de même. Je sais que je ne pourrais faire que peu, cependant, aux profondeurs de mon cœur je sentais que je devais aller la chercher, que je devais la trouver. Que je devais, à tout prix lui dire qu’elle devait mener sa mission jusqu'à la fin.

    C’était vraiment étrange pour quelqu’un comme moi d’être attaché à une vielle femme comme elle, même moi, je n’avais pas encore trouvé de réponses à cette énigme, il se peut qu’elle ait utilisée un sort afin que je l’accepte…..

    Je m’arrêtais un moment afin de contempler mon entourage, je devais en moins savoir ou mes pieds m’avaient mené, je vis une grande affiche au coin d’une route, je savais lire, et c’était bel et bien le chemin vers Hécara, je repris mon chemin avec un mini sourire au coin. Je courais toujours, au moment que les citoyens fuyaient, moi ?? Je fonçais.
    Je m’approchais peu à peu, je le sentais, je pouvais bien le voir grâce aux milliers cadavres qui m’empêchaient de voir le sol, j’étais plus qu’horrifié, c’était effrayant, mes jambes tremblaient de peur, mon cœur battait à en éclater…..après tout, je ne suis qu’un enfant, c’était évident que cela allait arriver, mais je n’allais pas laisser tout tomber. Je marchais doucement en évitant de piétiner les morts, je pris mon épée, j’étais en position de défense, je regardais à gauche puis à droite. Je ne savais pas quoi faire, j’étais perdu, mon visage n’avait aucune expression. Je la cherchais, je voulais la trouver, mais….Kami-sama Onegai fait qu’elle soit vivante…..

    J’étais à présent devant une vaste forêt, j’entendis quelques sons parvenant de celle-ci, ça pouvait être un ennemi, et il y’avait une petite possibilité que ça soit ELLE, c’est pour cette seule petite alternative que je pénétrais la bosquet……Un trouillard fuirait..Mais moi ?? Je fonce encore…



HRP: ça fait du bien d'RP aprés une longue absence....Amusez-vous en le lisant ^^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

▌Date d'inscription : 30/08/2010
▌Messages : 53


Feuille de personnage
Niveau: 2
Expérience :
106/118  (106/118)

MessageSujet: Re: Libérée de tout [PV Rikyu, Kan'rei]   Mer 5 Jan - 3:50

Hell, s'était redressée. Elle regardait dubitativement le ciel. Un ciel particulièrement beau, d'ailleurs. Il inspirait maintes émotions, qui ne firent pourtant qu'effleurer la surface du cœur de glace de Rikyu. Parlons-en, d'ailleurs. En le regardant, comme cela, d'aplomb, Rikyu ne paraît pas être une personne très affectueuse, et c'est le cas. Pourtant, son cœur n'est pas fait de glace, loin de là. Ce n'est qu'une couche de glace par dessus un cœur de feu. Même si cela est difficile à croire, Rikyu peut parfaitement éprouver de l'affection, ou encore être heureux. Un sourire sur son visage est pourtant si rare. Les seuls sourires que ses lèvres arborent sont les sourires vengeurs, ou encore, le sourire pervers, complètement démoniaque, face à une personne qui se meurt. Dans les conditions les plus douloureuses, si possible. C'est tellement plus agréable à regarder, une personne souffrante de quelque maux que se fusse.

Ses larmes cessèrent. Une voix claire et légère répondit donc à sa question.

« Je ne nommerais pas ça désespoir... »

Elle posa enfin son regard sur lui. Les yeux dans les yeux, Rikyu afficha un sourire poli, juste avant que la jeune femme ne rebaisse la tête. Elle était troublée? C'était un sentiment que beaucoup de personnes ressentaient lorsqu'il croisait le regard du jeune homme. Son regard se fit plus pénétrant encore, si cela se pouvait. Elle releva la tête, et posa la main sur les cheveux trempés de l'animorphe. Il eut pour toute réponse un léger recul, et une incompréhension soutenue, qui ne s'afficha cependant aucunement sur son visage. Il avait attrapé le bras de la jeune femme, avec puissance, rapidité, mais délicatesse.

« Je nommerais plus cela Liberté. »

Liberté? Était-elle donc captive? Pour l'heure, en effet, du bras de Rikyu. Mais celui-ci relâcha son emprise. Face à cette femme, on ne pouvait vraiment pas s'imaginer une seule seconde qu'elle puisse être captive de quoi que se soit. De plus, la puissance d'esprit qu'elle dégageait était d'une force redoutable.

En repensant à son rêve, il y avait en effet une explication qui puisse être utilisée comme principale hypothèse.

« La famille? »

Il avait décidé d'en révéler un peu sur ses connaissances à son sujet. La suite viendrait, c'était certain. Il voulait en savoir plus sur elle.




[ HRP tout petit post tout mignon <3 XD ]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hàdes
Admin
avatar

▌Date d'inscription : 22/05/2010
▌Messages : 896
▌Age : 27



Feuille de personnage
Niveau: 13
Expérience :
881/985  (881/985)

MessageSujet: Re: Libérée de tout [PV Rikyu, Kan'rei]   Lun 10 Jan - 11:12

    Il retient ma main puis la relâcha. Très normal ! Même la mioche aurait fait la même chose ou plus ; J’aurais eus le droit à une séance de cris interminables… ah combien j’aimerai le serrer. L’entendre bouder et contrarier ses désirs m’amusant en regardant ses réactions. Le gamin était surement mon passe temps favori ! Loin de la cruauté et de la bêtise humaine –et démoniaque…- Il était un petit refuge aussi blanc que la blancheur de ses cheveux ! Aussi serein que la sérénité de ses yeux… Je souriais presque ; Je ne quittais pas pour autant mon présent ! Réalisant son recul, je n’allais tout de même pas ignorer son isolement –Si le mot est bien placé, bien qu’il ne l’est pas !-.

    Après que j’eus annoncé mon point de vue, il me proclama une question des plus… Un seul mot ! Vraiment ! Rien qu’un seul ! Je sentais déjà le sol tourner, et avec le combat que je venais tout juste de livrer, je n’étais pas entièrement concentrée ! La famille ? Ce que je fis illico fut une analyse de tous les moments que j’ai partagé avec cet animorphe. J’étais troublée, mais je ne laissais rien paraître. Jusqu’au moment où je compris ce qui était arrivé. Je ricanais délicatement ne cachant point mon expression. Aaah, je m’étais laissé avoir à cause de mon manque de contrôle. Mes sentiments m’aveuglaient tout à l’heur… alors donc c’était tout à l’heur où ?... sacrée capacité ! Fixant ses yeux et chassant cette expression de mon visage, j’étais bonnement sérieuse pour une fois ! S’introduire dans l’esprit des autres… c’est une capacité que j’ai travaillée pendant des siècles ! Mais que j’ai finis par détester ! Manquant au respect de la créature, s’introduire dans le contient d’une personne, dans son petit coin intime, son coin personnel ! D’ailleurs, cette histoire qu’il venait de savoir, cette partie du rêve qu’il venait de déchiffrer… c’est un mauvais départ pour une rencontre !

    Fixant ses yeux de mes pupilles d’enfer, je me demandais ce que je devais faire… je ne tuais plus pendant un certain temps, mais me contenir, retenir l’envie… il aurait du sentir cette aura maléfique qui s’élevait. Un lion affamé qui voyait sa proie, un précipice de fureur sortant des yeux d’un démon et s’abattant, sans réserve, sur un simple animorphe. Ce fut pour une parcelle de seconde, un petit instant, une évasion incontrôlée. Je me ressaisi. M’allégeant et, doucement, mes yeux pourpres retrouvèrent leur allure normale. Je ricanai un sourire léger. Famille ? Famille ? Quelle famille ? Celle que je venais de détruire ? Celle que je venais d’achever ? J’avais de mes mains, détruit tout lien avec ces gens…

    -‘Quelle famille ?’ Demandai-je. Fixant profondément les yeux de Rikyu. Il y’avait des sujets qu’il valait mieux ne pas remuer ! Respirant profondément. Je ne pouvais pas lui faire confiance ni à qui que ce soit d’autre ! Je ne pouvais pas non plus disposer de lui, comme je faisais jadis des êtres qui me gâchaient la vie… que faire donc ? Je soupire. Ramenant mon regard vers le néant. Une présence familière m’en retira. Me penchant presque en avant, la logique disait que je l’avais laissé derrière moi, au dojo ! Que faisait-il ici ? Ecarquillant mes yeux, et me relevant lourdement. Je restais assise, attendant son apparition. Ses pas précipités, son souffle corrompu, même son cœur palpitant, j’entendais tout ! Me concentrant sur l’endroit d’où il venait, et me demandant grandement la raison qui l’avait ramenée ici…


__________________________________

> - Trahir autant que l'on aime - <



Mes Liens <()>
Mon archive
<()>
Mon ART
<()>

6
Merci à
|Abby| & |Aslan| & |Kan'rei| & |Jeni| & |Iuhk| & |Erwan|
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

▌Date d'inscription : 27/05/2010
▌Messages : 956
▌Age : 22



Feuille de personnage
Niveau: 6
Expérience :
297/367  (297/367)

MessageSujet: Re: Libérée de tout [PV Rikyu, Kan'rei]   Mar 11 Jan - 7:12

    Mon cœur battait toujours à en exploser, mon souffle n’était plus régulier, mes pieds tremblaient, je n’arrivai plus à marcher correctement, mais ma résolution était déjà faite, arrivant jusqu’ici….je n’allais sûrement pas reculer. Le volume des sons parvenant de la forêt augmentait, la voix de l’un des interlocuteurs devenait de plus en plus familière, je n’allais sûrement pas me tromper. Cette voix à la fois calme et terrifiante, n’était autre que la voix de……..
    J’accélérais mes pas, je vis un grand arbre, une des deux formes aux côtés de celui-ci m’était inconnue, toutefois je connaissais très bien son interlocuteur, celle-ci semblait différente. Le rouge de ses yeux brillait en cette sombre forêt. Je fixe mon regard interrogeur vers ses pupilles, sans aucun mouvement, je froncis mes sourcils légèrement, me demandant de ce qui s’était arrivé.

    J’essayais de savoir la raison de cette différence, toujours en train de la regarder……
    Libre
    Était le mot qui me vint en esprit, je ne suis pas sûre si c’était vrai ou pas, mais ayant vécu avec elle pour un moment, je puis constater un grand changement, elle paraissait plus…….Vivante ?? J’ai pu apercevoir sa vivacité, je me demandais bien comment est ce possible qu’une telle modification soit faite en ce court moment ?? Je m’approchais d’elle. Une fois face à celle-ci, je sentis une drôle envie de rire car la situation était bizarre, plutôt amusante. J’étais debout, et elle par terre, toutefois c’étais le première fois que mon visage étais TOUT A FAIT devant le sien. Je laissai paraître un petit sourire……Mioche ?? C’est ce qu’elle disait toujours, mais c’était juste maintenant que je me rendis compte qu’elle disait……vrai.

    Elle avait sur elle un petit collier, celui-ci n’avait pas de diamant, ni quelque chose de rare, elle y avait raccroché une pierre….Précisément celle que j’avais jetée sur elle…*hein* Cette vielle est vraiment bizarre, personne ne pourra la dépasser en cela. Je la fixe de nouveau, et c’est là que j’aperçus que ses cheveux étaient…coupés?? Elle ressemblait plus à une vielle femme ainsi. Je mis ma main sur ceux-ci et essaya de les déformer, sa chevelure était plus soyeuse que la mienne…..Je ne puis expliquer la raison de mon acte, ma main avait bougée toute seule, je voulais peut être lui dire………Me voilà.

    Depuis que je l’avais vu saine et sauve, ma respiration devint normale, je ne tremblais plus….Me sentais-je protégé, alors que j’étais sensé être celui qui voulais la protéger ??? Peu importe tout cela… Ma joie était très grande en l’ayant vu une autre fois. Je remis mon épée dans son fourreau en disant de ma voix habituelle, un peu menaçante….

    ‘’ Ne disparais plus sans prévenir…….Je ne serai pas toujours la pour te secourir…..Baa-Chan ‘’

    C’est vrai que je ne l’avais pas secouru, toutefois…..n’étais-ce pas ma raison de venir ???

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jenifael
Gardienne du forum
avatar

▌Date d'inscription : 22/09/2009
▌Messages : 1811
▌Age : 30



Feuille de personnage
Niveau: 100
Expérience :
1000000000/1000000000  (1000000000/1000000000)

MessageSujet: Re: Libérée de tout [PV Rikyu, Kan'rei]   Lun 7 Mar - 0:13

Qu'en est-il de ce topic ?

__________________________________


Gardienne du forum
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://kleryana.forumactif.org
Hàdes
Admin
avatar

▌Date d'inscription : 22/05/2010
▌Messages : 896
▌Age : 27



Feuille de personnage
Niveau: 13
Expérience :
881/985  (881/985)

MessageSujet: Re: Libérée de tout [PV Rikyu, Kan'rei]   Jeu 14 Avr - 2:53

Il apparut, lueur de blancheur dans la noirceur de la nuit. Et sourire sur mon visage profondément tracé ! Il ralentit, retrouvant son allure normale. Les battements de son cœur ralentirent, son regard fut soulagé… Et il me cracha comme à son habitude l’une de ses répliques. Il avait donc… incontrôlable fut l’urge du rire qui me prit, et j’éclatais ! Brisant le silence d’un son si léger et apaisé ! Qui était-il pour m’aider à supporter le poids et le fardeau de cette nuit. Minable sentiment de joie, minable et si grand… Je me redresse et joue avec ses cheveux si bien désordonnés. Chose qu’il n’aime normalement pas ! Mais le mouvement lui plait surement là, il se sentira plus en sécurité avec un mouvement si chaleureux !

J’ai analysé pendant des années les réactions des humains, et depuis l’âge je connais certaines choses qui plaisent ou déplaisent à ces gens là, et avec le temps j’ai même appris à comprendre. Je ne me suis jamais vue les utilisant ! Utiliser ce contacte m’implique étrangement… je me sens contaminée par cette chaleur et cette joie innées… Le sifflement du vent s’occupa des descriptions, l’atmosphère, à présent légère me marquait. J’avais envie de rentrer au dojo, de retrouver le cycle banal des choses et d’oublier –ou de me préparer- aux histoires qui arrivent, à un combat inévitable avec père... Mais chaque chose en son temps !

Je me relève doucement. Fixant Kan’rei puis Rikyu…

On rentre !’ Déclarais-je fermement. Je n’ignorais point que Kan’rei est sans doutes épuisé ! Mais je ne désirais aucunement rester ici. Accueillant l’accord de Kan’rei, j’attends une réaction de l’animal, aucune ! La créature s’étant déjà changée lors de l’arrivée de Kan’rei restait inerte, silencieuse et domptée. ‘Tu viens avec nous !’ Rajoutais-je à son propos. Un sourire amical. Je n’allais pas le laisser derrière moi alors qu’il sait, d’une manière ou d’une autre, des histoires que, sur cette terre, seul moi, a le droit de connaître !


[FIN]

__________________________________

> - Trahir autant que l'on aime - <



Mes Liens <()>
Mon archive
<()>
Mon ART
<()>

6
Merci à
|Abby| & |Aslan| & |Kan'rei| & |Jeni| & |Iuhk| & |Erwan|
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jenifael
Gardienne du forum
avatar

▌Date d'inscription : 22/09/2009
▌Messages : 1811
▌Age : 30



Feuille de personnage
Niveau: 100
Expérience :
1000000000/1000000000  (1000000000/1000000000)

MessageSujet: Re: Libérée de tout [PV Rikyu, Kan'rei]   Dim 17 Avr - 2:33

Hàdes : 17 xP

Création du sujet : 4/4
Réponse : 3/3*3
Longueur : 1/2*4
Orthographe : 1/2*4


Kan'rei : 10 xP


Création du sujet : 0/4
Réponse : 3/3*2
Longueur : 1/2*2
Orthographe :1/2*2



Rikyu : 14 xP


Création du sujet : 0/4
Réponse : 3/3*2
Longueur : 2/2*2
Orthographe :2/2*2


__________________________________


Gardienne du forum
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://kleryana.forumactif.org
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Libérée de tout [PV Rikyu, Kan'rei]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Libérée de tout [PV Rikyu, Kan'rei]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» Les aventuriers vont jamais tout droit...
» Les dix commandements du libéralisme mondialisé . ERICQ PIERRE PAS LADAN !
» Libéralisation et production agricole : le riz en Haiti
» Le plus féroce de tout les chiens... Mouk!
» Libéralisation agricole : éviter les erreurs du passé!
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Kingdom of Kleryana  :: Le Royaume de Kleryana :: + Llegwen + :: Hecara-
Sauter vers: