AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
          

Partagez | 
 

 Ce que l'on fait dans sa vie résonne dans l'éternité [PV libre]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

▌Date d'inscription : 10/12/2009
▌Messages : 32
▌Age : 30



Feuille de personnage
Niveau: 1
Expérience :
59/63  (59/63)

MessageSujet: Ce que l'on fait dans sa vie résonne dans l'éternité [PV libre]   Mer 24 Nov - 4:58

Ce que l'on fait dans sa vie résonne dans l'éternité
[PV libre]



Trois jours qui m'avaient paru une éternité tant j'attendais ce moment. Tant j'attendais la venue de mon frère. Qui n'était pas venu... Je n'avais pas pour autant, de la pitié pour Enora qui espérait tant un miracle. Finalement, elle été vouée à l'exécution, ce qui arrangeait également Hadrian. Plongée dans l'obscurité de la cellule de l'assassin, je souriais sous un mince filet de soleil. Si Slorak n'était pas venu, c'était que la victoire nous était alors offerte sur un plateau d'argent. Tout pouvait être tellement simple et Enora nous avait été d'une grande aide. Je me retournais et m'approchais d'elle. Je baissais les yeux et m'agenouillais pour lui murmurer à l'oreille:

" Je devrai te féliciter pour le grand service que tu as rendu à la couronne en tuant la reine. Tu n'auras été qu'un grand pion dans nos projets. Cependant, nous n'avons plus besoin de toi."

Son regard noir m'insupportai et je lui infligeais une nouvelle gifle. J'observais dans quel piteux état elle se trouvait: si la potence ne la tuait pas, ça serait la fièvre et l'infection de ses plaies. Je me relevais et fis un signe de tête aux gardes qui se trouvaient dans l'entrée de la cellule. Ils vinrent soutenir Enora pour qu'elle quitte définitivement cet endroit.

" Il est l'heure pour vous ma chère."


Tandis que les deux gardes l'a soutenaient par les bras, je sortis ma dague de ma ceinture et m'approchait de l'assassin. Je lui assénais un coup de lame entre les cotes, au flanc droit. Je savourais son hurlement. Je retirais l'arme que j'essuyais avec la cape d'un des gardes et leur fis signe de prendre la route.

La ville toute entière avait connaissance de l'exécution d'Enora. La vieille rancune d'Arzhael coulait dans les veines d'Hadrian qui avait ordonné une exécution publique. Le but était aussi d'atteindre notre frère. Cependant, il n'avait pas montré le moindre signe de vie depuis des jours, ce qui rendait la tâche encore plus facile.

Nous regagnons la place centrale sur laquelle s'élevait une potence faite de bois. Le bourreau se tenait prêts, tandis que je prenais la tête de notre petite troupe. Hadrian avait posté de nombreux soldats partout en ville, sur les toits et dans la foule. Si Slorak pointait le bout de son nez, il ne ferait pas long feu. Le roi, mon frère n'était pas loin habillé en simple manant pour s'infiltrer dans la foule pour sa sécurité, mais aussi pour voir l'exécution de la femme qui avait tuée son épouse.

Nous arrivâmes sur la place: la foule était présente, curieuse de voir le visage de l'assassin. Je m'attendais à ce qu'ils crient pour l'insulter, mais les voix ne s'élevaient pas tant que ça. Devais-je comprendre que Slorak avait plus d'influence que je le pensais ? Enora ne fut pas insulté, et la foule semblait plus l'acclamer. Est-ce que nous risquions une révolte ? Non, je ne crois pas, car entre les acclamations, je pouvais percevoir de nombreuses insultes étouffées. Les ordres avaient été clairs, et il en serait ainsi.

Les gardes montèrent Enora sur la plate forme en hauteur et l'a maintenait debout pour pas qu'elle chute avec sa jambe brisée. Je posais un nouveau regard sur elle: son visage était parsemé de petites plaies ou d'hématomes comme sur tout son corps caché par une tunique plus que sale. On pouvait nettement voir le sang séché, marques de ces derniers jours passés sous la torture. Je lui murmurai à l'oreille pendant que le bourreau lui passait la corde au cou:

"Pour lui, tu n'as été qu'un pion parmi tant d'autres."


Je m'avançais pour surplomber la fouler, à laquelle je m'adressais:

"Cher peuple de Kleryana: voici l'assassin de la reine Jenifael ! Pour vous aujourd'hui, elle va payer sa longue dette avec la couronne."


Je me décalais sur le coté, et fis un signe de tête au bourreau pour qu'il actionne le mécanisme.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Slorak
Roi Phoenix
avatar

▌Date d'inscription : 27/09/2009
▌Messages : 499
▌Age : 27



Feuille de personnage
Niveau: 16
Expérience :
1310/1398  (1310/1398)

MessageSujet: Re: Ce que l'on fait dans sa vie résonne dans l'éternité [PV libre]   Mer 24 Nov - 5:32

La scène toute entière était un grand déchirement pour moi même comme pour les hommes qui servaient ma cause. Celle qui avait éliminer le bouclier du Roi, se trouvait seule face a son destin. Mais ce n'était pas tant de la voir la corde cou, qui me brisais le cœur. S'était en réalité de voir la traitresse qui se tenait a ses côtés et qui exhibait fièrement son appartenance a la famille des tyrans. Ainsi j'étais donc le seul capable de relever le niveau de ma lignée. Posté dans l'ombre sur un toit, l'abris d'une corniche, je scrutais la foule. Les gardes étaient nombreux. Il faudrait donc agir rapidement, mais cela signifierai déclencher notre plan plus tôt que prévu. Il fallait que mes hommes sois prêts ! Je bouillait d'impatience de pouvoir agir. Mais la patience était une vertu que je fus contraint d'acquérir au fil du temps. Je fis un pas en avant vers le bord du toit. Une main m'agrippa le coude.

Ce n'est pas le moment ! Tout risquerais d'échouer.

Je posais mon regard sur Artyom Gassler, un officier de la garde noire très prometteur.

Nous ne pouvons plus attendre. Lorsque le signal sera donné, continuer la mission telle qu'elle a été prévue. Si Enora meurt, je n'aurai pas tenu ma parole que j'ai donné a son ami.

Je voyais son regard inquiet.

Tout ira bien !

Sans ajouter un mot de plus, j'entamais ma descente en ecnhainant cascades et sauts acrobatiques, jusqu'a ce que mes pieds foulent les pavés d'Elbereth. Cela faisait tellement longtemps.Je respirais l'air frais du matin a mesure que je traversais la foule. Capuche sur le visage, lame a la ceinture. Le coeur haut et la tête froide je progressais au milieu du peuple de Kleryana venu assister a l'exécution de l'assassin de sa reine. Tous des sympathisants au régime en plance, trié sur le volet par la couronne. Il était temps que tout cela cesse. J'arrivais face a la ligne de garde, qui allait m'obstruer la route. Le bourreaux s'était avancé prêt du levier. je ne pouvais pas agir, tant que le signal n'était pas donné. Les mains du bourreau attrapèrent le levier. Ma gorge se resserrait. Je déglutissais avec peine. Mes yeux fixé sur la corde. Ma propre soeur continuais a cracher son venin. Elle ne se doutait de rien. Elle me faisait gagner du temps. un temps plus que précieux. Puis alors qu'elle jetais un regard approbateur vers l'assassin. Les cloches de l'église se mirent a résonner. Ce n'était pas l'heure de prier. Non ! S'était mon signal. Un déluge de flèche cribla le bourreau qui s'éffondra. alors que mes hommes firent irruption sur la place, affrontant la garde, je profitais de la baisse d'attention de la ligne de soldat face a moi, pour les envoyer dans l'autre monde aussi rapidement que mes dagues me le permirent. Me voila a présent debout sur l'estrade. Prêt a agir. Le regard inquiet de ma soeur me fis sourire. La place était presque sous contrôle. je couru vers la prisonnière, lançant un couteau sur la corde qui céda. J'eus le temps de rattraper Enora in-extremis. Je le déposais au sol avec douceur. Je lui accordais un sourire et même un phrase pleine d'attention.

Tout va bien maintenant...

alors que j'allais me relever, ma soeur engagea le combat; je n'était pas prêt du tout. Une volée de flèches se planta au sol juste face a elle, l'obligeant a faire un pas en arrière; Le temps suffisant pour me redresser, dégainer Ecarlate, et m'interposer entre elle et Enora.

C'est finit Aëlwenn ! Tu vas répondre de tes actes !

__________________________________





- Nous sommes les alliés de la justice -
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

▌Date d'inscription : 10/12/2009
▌Messages : 32
▌Age : 30



Feuille de personnage
Niveau: 1
Expérience :
59/63  (59/63)

MessageSujet: Re: Ce que l'on fait dans sa vie résonne dans l'éternité [PV libre]   Mer 24 Nov - 10:26

Je m'y attendais, il devait forcément venir un moment où un autre, mais j'aurai préféré une fois Enora morte. Je jetais un rapide coup d'oeil dans la foule qui s'éparpillait en hurlant. Je pensais voir Hadrian, mais il y avait beaucoup trop d'agitation. Partout, les gardes étaient les proies des assassins d'Hecara. Je maudissait mon frère qui n'avait pas eu le courage de venir seul; son armée personnelle avait fait le déplacement avec lui. Je voyais d'autres gardes qui venaient sur la place, mais à chaque fois, un nouvel assassin leur tombait dessus. Je reportais mon attention sur Slorak:

" Je pensais que tu allais venir plus tôt. Je savais que tu viendrai, tu es toujours au service de la veuve et de l'orphelin non ? J'ai quand même eu le temps de passer trois agréables journées avec elle."

Un sourire sadique et malsain défigurait mon visage tandis que regardais Enora, murée dans un mutisme depuis des jours. J'avais tout de même réussi à blesser mon frère, je le savais.

"Comment va ton état de santé mon cher frère ? Je pense que tu n'es pas au meilleur de ta forme et je te comprends tout à fait. Il suffit de regarder le bijou que porte Enora."

Un rire vif s'échappa de ma gorge. Je pouvais tout gagner à l'issu de ce combat. Mais tout perdre aussi... Je devais jouer serrer si je voulais m'en sortir. Il était hors de question que Slorak prenne le pouvoir et je savais Hadrian trop faible pour le combattre. Il fuirait, tel était le plan... Et moi je resterai là. J'avais trahis Slorak et je n'imaginais pas me mettre à genoux pour me faire pardonner. Soit j'arrivais à fuir, soit je mourrais... je pouvais jouer le tout pour le tout.

"Elle doit payer de sa vie pour la justice. Non seulement elle a désobéit à notre père en te laissant en vie et elle a tué la reine. C'est un crime impardonnable ! Regarde toi Slorak, tu es tout aussi impardonnable et pitoyable ! Tu crois que tu peux lever un royaume contre la couronne, tu te trompe ! Tu es aussi pathétique que notre mère l'était ! Des idéaux stupides pour un monde qui dépasse les limites de l'entendement. Rien mon frère, absolument rien n'arrêtera la machination qui est en cours !"


Sans attendre plus longtemps, je dégainais mon épée de son fourreau et je me jetais sur Slorak.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Slorak
Roi Phoenix
avatar

▌Date d'inscription : 27/09/2009
▌Messages : 499
▌Age : 27



Feuille de personnage
Niveau: 16
Expérience :
1310/1398  (1310/1398)

MessageSujet: Re: Ce que l'on fait dans sa vie résonne dans l'éternité [PV libre]   Jeu 25 Nov - 5:11

Ainsi donc tout s'expliquait. Elle avait osé trahir ! Et elle se donnait bonne conscience en agissant pour celui qui était mon frère. Je la regardais me charger. Cela était trop facile. Aëlwenn savait a peine marcher, et déjà elle voulais courir. Je la regardais me charger. S'était trop prévisible. Alors que sa lame s'abattait sur moi, un simple pas sur le coté, et je me retrouvais dans son dos. Elle frappa dans le vide, et la force de son coup, me permis alors d'agir. Une attaque par l'arrière, un grand geste circulaire, et je sentait la chair dans son dos, se fendre, a mesure qu'elle tombait genoux a terre. Alors que je l'entendais gémir je m'avançais lentement vers elle. M'assurant de rester dans son dos, et sans ajouter une parole de plus, pour éviter qu'elle ne crache son venin, je posais ma main sur sa bouche, et tirant sur mon épaule, je le relevais face a la foule, avant de la pourfendre d'un coup de lame entre les deux omoplates. Je lâchais le cors inerte de ma soeur et voyant la place sous contrôle, je m'adressais a la foule qui était resté bouche bée.

Voila ce qui attends ceux qui serviront le Faux-Roi Hadrian !

Je m'approchais du bord de l'estrade, satisfait de n'avoir plus qu'un seul et unique adversaire entre le trône et moi.

Peuple de Kleryana ! L'heure de la libération est arrivé. Les points stratégiques de la ville sont déjà sont notre contrôle, et la garde de la cité est infiltré depuis des années. En clair. Moi Slorak Hartsok Vi Kleryana, premier prince du Royaume, viens revendiquer la légitimité de mon trône.

Je me souviendrais de ceux qui aujourd'hui combattrons a a mes côtés. Fils et fille de notre royaume, vous qui avez souffert si longtemps de la folie d'un Roi indigne et de son fils qui n'a pas su faire ce qui était bon pour vous ! Combattez. L'heure de la révolte est venue.

Je pointais de l'épée le palais royal, qui de toute sa splendeur me narguait.

Marchez a mes côté pour prendre le contrôle du palais ! Et mettre un terme a ce règne de terreur !

__________________________________





- Nous sommes les alliés de la justice -
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MDJ
Bête de guerre toute puissante
avatar

▌Date d'inscription : 21/12/2009
▌Messages : 157


Feuille de personnage
Niveau: 100
Expérience :
1000000000/1000000000  (1000000000/1000000000)

MessageSujet: Re: Ce que l'on fait dans sa vie résonne dans l'éternité [PV libre]   Jeu 25 Nov - 9:23


Post ouvert à tous
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Elvira Von Kilmt
Disciple de Slorak
avatar

▌Date d'inscription : 06/07/2010
▌Messages : 333
▌Age : 25



Feuille de personnage
Niveau: 5
Expérience :
292/300  (292/300)

MessageSujet: Re: Ce que l'on fait dans sa vie résonne dans l'éternité [PV libre]   Jeu 25 Nov - 11:32

[Je viens de : Siège d'Hecara]

Par chance, j'étais là. J'avais tout vu. Tout. J'étais perchée sur une corniche. Elle donnait sur la place et de là, je voyais toute la populace de Kleryana. Ils étaient tous là pour voir Enora se faire tuer. Elle avait réussi sa mission. Celle de faire tuer la Reine Jenifael. Un véritable stratagême. La pauvre Enora avait en fait éxécuté son contrat, certes, mais malheureusement, elle s'était faite avoir apparamment. Maintenant que le sale boulot avait été fait, elle devait périr. Le plan mis à éxécution, plus personne n'avait besoin d'elle. Je trouvais ça vraiment lamentable. De plus, cela me faisait horriblement mal de ne rien pouvoir faire. Et Slorak. Mon maître. Celui que je considérais aussi comme mon père, depuis la mort de celui qui l'était vraiment. Je le cherchais encore, sans savoir où il était. Il fallait que je le retrouve. Mais où, quand et comment surtout ? Là, se trouvaient les questions que je me posaient.

Sans que je ne le sache encore, il était là, tout près même. Il veillait. Mais je n'en savais rien, strictement rien. Je voyais alors Enora se faire emmener sur l'estrade, pour qu'on puisse lui passer la corde au cou. Mon teint était devenu blême. Je sentais presque comme une douleur, comme si ... Comme si mon coeur s'arrêtait de battre un instant. J'avais peur. Je ne voulais pas voir souffrir Enora comme ça. Ca non. Elle qui avait l'air de tellement m'aimer. Soudain, j'entendis un corbeau dans le ciel, et, instinctivement je leva les yeux au ciel. Et là, ce fut la grande surprise. Slorak ! Il était là ! Bel et bien là ! Je savais bien que quelque chose se tramait, je le sentais. Mais je ne savais pas qu'il allait arriver si vite. D'ailleurs, s'il était là, c'était forcément pour une bonne raison. Il était intelligent et très efficace. Pas étonnant que les assassins du pays l'aient pris comme chef.

Je l'avais vu faire tout un tas de geste gracieux dans le ciel, comme des cabrioles et des sauts, de toits en toits, pour se retrouver sur le sol ferme que les pavés formaient dans cette ville d'Elbereth. Il s'était ensuite avancé peu à peu, vers la foule toujours ammassée devant la potence, sur laquelle se trouvait toujours Enora. Je restais sur ma corniche, attendant le bon moment avant de bouger. Je savais que quelque chose se préparait du coup. Mais quoi ? Sûrement la libération de Enora. Ca oui ! Elle ne pouvait pas finir comme ça ... Slorak n'allait pas la laisser dans cet état. Il fallait faire quelque chose. Je le voyais alors, fondu dans l'amas de personnes, qui était resté là, concentré sur le bourreau. Sur l'estrade, une femme parlait. Elle était en train de s'adresser au peuple. De loin, je l'entendais dire que Enora était celle qui avait sali la Royauté, en ayant assassiné la Reine. Il fallait selon les dires, que Enora en paye les frais. Là, mon pouls s'accélérait. Ma gorge devenait de plus en plus sèche, et je commençais à avoir des sueurs froides ...

Je sentais le dénouement approcher et ce silence qui accablait la ville me rendait encore plus soucieuse. Enfin, la femme sur l'estrade, ordonna au bourreau d'un coup de tête, d'actionner le levier. Là, le glas avait rententi. A ce moment précis, comme je le présumais, quelque chose allait se passer. Une pluie de flèches s'étaient soudainement abbatue sur le bourreau qui allait tout juste faire basculer le mécanisme. Je retins alors mon souffle et je vis Slorak s'élancer pour récupérer Enora.
- Maintenant ! M'étais-je dis.

Je m'étais alors élancée pour sortir de ma cachette et m'approcher un peu plus de cette potence. Sur le moment, je vis Slorak se faire charger mais détourner l'attaque de la jeune femme. Elle s'était ensuite écroulée à ses pieds. Slorak était ressorti vainqueur de l'affrontement. Il se retourna vers la population, pour s'adresser à eux. Je m'approcha alors, n'ayant aucune difficulté à l'atteindre, de part ma petite taille. J'étais derrière lui, et, d'un petit mouvement, je tira alors sur sa tunique :
- Maître, maître ! Je vous cherchais partout ! Je ne pouvais pas rentrer dans Elbereth, autrement que par les toits. Je l'ai réussi, mais très difficilement. Qu'est-il arrivé à Enora ? Elle va bien ?

Son état m'inquiétait. Mais ce qui était sûr, c'était que j'étais heureuse d'avoir retrouvé Slorak et Enora, une bonne fois pour toute, depuis que j'étais partie d'Hecara.

[HRP : Et oui ! Elvira fait son grand retour dans le RP ! Razz ]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Slorak
Roi Phoenix
avatar

▌Date d'inscription : 27/09/2009
▌Messages : 499
▌Age : 27



Feuille de personnage
Niveau: 16
Expérience :
1310/1398  (1310/1398)

MessageSujet: Re: Ce que l'on fait dans sa vie résonne dans l'éternité [PV libre]   Ven 3 Déc - 3:19


Je voyais l'agitation dans la foule. La populace allait se libérer de ses entraves. Leur rage serait ma plus grande force. Quelque chose, tout du moins quelqu'un s'excitait sur ma manche. Mon regard se porta a hauteur d'homme, mais je ne vis qu'une enfant. Elvira, avait donc survécu a ces violents combats. Elle était la digne de fille de son père. Se serait avec elle et mes hommes que nous allions monter a l'assaut du Palais Royal. La fin de la dynastie des tyran était proche. Le Glas avait sonné pour eux. Tout ce spectacle me réjouissait, mais une présence dans la foule m'intriguait. Je sentais bien que quelque chose n'allait pas. Mon regard se porta sur la foule. Ce fut a cet instant précis que je croisais le regard d'un homme, qui faisait tâche dans se paysage d'homme épris de liberté; L'oppresseur des peuples en personne était la. Caché sous une capuche, comme une ombre filante. Nos regard se captèrent un instant. Il était venu assister a l'exécution. J'allais lui offrir la sienne.

Elvira, occupe toi d'Enora ! Fait la conduire en lieu sur.

Je rajustais ma prise sur ma lame. Puis utilisant toute ma puissance, et tout le savoir faire acquis au fil des années, je fit s'écarter la foule toute entière par une puissante poussé télékinésique. J'isolais une seul et unique homme. Il ne pouvait rien faire pour éviter son destin. Je descendais de l'estrade, dont les planches de bois grincèrent a mesure de ma progression.

HAdrian !

Le temps semblait s'être arrêté; J'intensifiais la force qui nous séparé de la foule pour créer une bulle hermétique, autour de nous. Rien ni personne ne pouvait alors s'interposer.

Je vois que ton courage n'a d'égal que ta légitimité a gouverner ce royaume.

Je m'avançais encore un peu plus près de lui.

Il est temps pour toi de répondre de tes crimes. Rends toi sur l'estrade et accepte ton sort. Si tu refuse, je te tuerais de ma lame, et je laisserai ta dépouille aux rapaces.

Un long silence s'installa. Il n'était résolument pas décidé a obtempérer. J'allais devoir mettre a exécution mes menaces. Il avait choisit de mourir en combattant. Je n'espérais que cette réponse. Ce combat allait être l'un des plus beau que j'allais mener. En mettant fin a la vie de mon frère, j'allais libérer notre royaume de deux générations d'oppression. J'allais entrer dans l'histoire comme l'homme qui écrasa l'armée du mal, et remporta le combat de la justice et de la paix durable. Je m'installais, prêt a engager le combat. Les cloches sonnèrent une fois encore. La ville était entièrement sous notre contrôle. Il ne me restait plus qu'a abattre le chef ennemi, et le royaume serait libéré.

Bien, ton silence, viens de signer ton arrêt de mort. Prépare toi, frère ! Prépare toi a périr !

__________________________________





- Nous sommes les alliés de la justice -
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Elvira Von Kilmt
Disciple de Slorak
avatar

▌Date d'inscription : 06/07/2010
▌Messages : 333
▌Age : 25



Feuille de personnage
Niveau: 5
Expérience :
292/300  (292/300)

MessageSujet: Re: Ce que l'on fait dans sa vie résonne dans l'éternité [PV libre]   Sam 4 Déc - 9:07

Alors que je l'avais retrouvé, Slorak m'avait ordonné d'emmener Enora en lieu sûr. Immédiatement après qu'il m'est donné l'ordre, je m'étais diriger vers elle, pour l'aider à quitter l'estrade. Cela dit, une chose était probable : s'il me demandait de faire ça, c'était forcément parce qu'il allait se passer quelque chose. Quelque chose de dangereux. Oui, d'accord. Mais quoi ? C'est en le regardant une nouvelle fois, que je m'étais aperçue qu'il fixait quelqu'un dans la foule. À ce moment là, j'avais compris qu'il valait mieux que je file avec Enora. Elle était déjà assez amochée comme ça. Il fallait qu'elle se fasse soigner, et qu'on panse ses blessures.
[skyblue]- Viens Enora, ne restons pas là. L'air est malsain et je n'ai pas envie que tu t'effondres, inerte sur le sol. Les rebelles assassins ont encore besoin d'une recrue comme toi ![/color]

Je l'avais donc accompagnée, difficilement certes, dans une petite ruelle sûre et non fréquentée. J'espérais que ce Kaveh qu'elle connaissait, vienne m'aider. Tout les villageois et le reste des troupes était au centre de la Grande Place d'Elbereth. Me posant à côté d'elle, j'avais sortie ma petite gourde d'eau, ainsi qu'un petit chiffon de tissu, gardé au préalable dans une poche intérieure de mon manteau.
- Je vais nettoyer ton visage. Sinon les plaies vont s'infecter. Il faut que tu reste en lieu sûr pour l'instant. Slorak s'occupe de tout. Ne t'en fais pas, je suis là.
J'essayais tant bien que mal de la rassurer. Elle qui avait l'air de vouloir prendre soin de moi, il y avait quelques jours de cela, c'était maintenant à moi de m'en occuper …

La pauvre Enora avait l'air dans un sale état après avoir passé plusieurs jours d'affilées au cachot. De plus, elle avait l'air aussi fatiguée. Il lui fallait du repos. Elle devait encore être sous le choc, étant donné que il y avait encore quelques minutes, elle se retrouvait sur une potence, avec la corde au cou.
- Je serais toujours à tes côtés s'il le faut. Je te protégerais tout comme tu l'as si bien fait pour moi, jusqu'à présent.
Les mots étaient peut être trop forts étant donné mon âge par rapport au sien, mais je le pensais très fortement. Je voulais l'aider, je voulais qu'elle s'en sorte. Il le fallait …


Dernière édition par Elvira Von Kilmt le Lun 13 Déc - 6:41, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

▌Date d'inscription : 10/12/2009
▌Messages : 39
▌Age : 30



Feuille de personnage
Niveau: 2
Expérience :
91/118  (91/118)

MessageSujet: Re: Ce que l'on fait dans sa vie résonne dans l'éternité [PV libre]   Lun 13 Déc - 6:13

Mon cœur s’arrêta lorsque je vis le souffle de la vie quitter ma sœur. Je lâchais un juron dans ma barbe, juré de venger Aëlwenn. Le mouvement de panique de la foule s’arrêta brusquement, et je levais les yeux partout autour de la place : les hommes d’Hecara nous encerclaient, ne permettant aucun échappatoire. Je grimaçais de rage, voyant ce que mon fou de frère tentait de faire. Je ne pouvais tolérer une telle usurpation de pouvoir. Mais il fut plus rapide que moi et utilisa son pouvoir pour me provoquer. Je le regardais en coin, le visage caché sous ma capuche. Je me devais de répondre à cette provocation, le titre de la couronne étant subitement en jeu.

Il descendit de l’estrade et je lui adressais un regard dans lequel je pouvais déverser toute la haine que je lui dévouais. Comme si j’allais facilement accepter mon sort, et lui obéir docilement. J’avais dans la foule, des personnes qui étaient prêtes à m’aider. Je regardais rapidement dans cette direction et ils me firent un signe de tête : ils agiraient en cas de besoin. Je n’étais donc pas seul comme pouvait le prétendre mon abruti de frère.

J’avais cependant un atout que je me devais d’utiliser sur lui. Je le fixai, et propageais mon pouvoir jusqu’à lui, l’incitant à se rendre docilement. Puis, sans attendre, je dégainais mon épée et parlais à voix haute :

« Mon cher frère, si tu crois que je vais me laisser dicter par un assassin, tu te trompe. Rien d’étonnant que notre père t’ai renié ! Moi, je vais carrément te tuer ! »

Portant mon épée à deux mains, je fonçais sur lui, prêt à lui faire payer ces années de clandestinité, de meurtres et de parjure
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Slorak
Roi Phoenix
avatar

▌Date d'inscription : 27/09/2009
▌Messages : 499
▌Age : 27



Feuille de personnage
Niveau: 16
Expérience :
1310/1398  (1310/1398)

MessageSujet: Re: Ce que l'on fait dans sa vie résonne dans l'éternité [PV libre]   Mer 15 Déc - 3:03

Le venin que mon frère venait de me lancer ne m'atteignez même pas. S'était au contraire, pour moi, une source d'amusement incroyable. Et dire qu'il se prétendait Roi de Kleryana. Quel ironie ! Il parait de clandestinité ? Pour ma part, s'était plutôt de l'exil. Mes meurtres ? Je rendais justice ! Et ce qui pour lui était de la parjure, n'était pour moi que la vérité la plus stricte. Je le regardais, portant son épée avec haine, et tentant de faire régner un semblant de justice royale. Il se prenait pour un Dieu, il n'était qu'un ubiste sans avenir. Je n'eus aucune difficulté a parer son attaque; Sa lame s'écrasa de haut en bas en ricochant sur la mienne. Ma riposte ne fut que l'égal de son attaque. Une simple gifle, qui le déséquilibra et le laissa tomber a terre. Sa lame percuta le sol. Il était allongé le dos, redressé sur ses coudes, ma lame face a sa poitrine.

Echec et mat mon frère. Décidément tu n'est pas plus impressionnant que lorsque nous étions enfants.

J'avançais a mesure qu'il reculait a même le sol. Quel triste spectacle qu'offrait se faux Roi. cet usurpateur. ce tyran ! Le dernier de sa lignée. Alors que l'euphorie s'emparait de la foule, je fut contraint et forcé de diminuer mon emprise spirituel sur la foule. ce fut alors qu'une horde d'homme en arme de mon frère surgirent sur la place. Immédiatement la foule se dispersa, et le chaos gagnait mon entourage. Un homme se rua sur moi. Un quart de tour et ma lame embrocha sa poitrine. Il retomba lourdement au sol. Les gens couraient et hurlaient. Mes hommes tentaient de contenir cette marée humaine, mais rien n'y faisait. J'aperçus Hadrian se relever et s'emparer de son épée. La ville était bouclée, il n'irait pas loin de toute manière. deux soldat ennemis surgirent. L'un tenait une lance, l'autre une hache. Le lancier me désarma habillement. Je dois admettre que ma surprise fut la plus total lorsque ma lame tomba au sol. Il tenta une estocade. Mes mains agrippèrent son arme, et se refusant a la lâcher, je le tirais vers moi rapidement. D'un geste du poignet je fit place ma lame secrète. L'attrapant de la main droit par le col de son mantel, je le frappait a plusieurs reprise sous et dans le thorax. L'homme a la hache était déjà sur moi. d'autre garde s'en prirent a mes hommes. Et Hadrian prenait la fuite. Le gens se bousculait, et se marchait dessus. Malheureusement mes pouvoirs de contrôle par l'esprit était hors d'usage par l'utilisation intensive que j'en avais fait. Je ne pouvais que compter sur mes aptitudes d'Homme. L'homme a la hache lança deux attaque maladroite. Il m'en fallait moins pour ramasser ma lame et le décapiter sur le champs.

alors que la situation redevenez normale, mon frère avait disparu. Une fois encore sa lâcheté faisait de lui un rescapé de son destin. Un homme s'approcha de moi. Il était blessé, mais se tenait fièrement, comme le soldat qu'il était.

Monseigneur ! La ville est bouclé ! Il ne pourra pas fuir ! Ce n'est qu'une question de temps. Annonca-t-il alors que je toisais sa blessure.

-Vous êtes blessé soldat ?

-Une estoc peu profonde ! Cela est superficiel !

- Bien alors dirigez les opérations, je veux mon frère vivant ! Il doit être exécuté publiquement avant mon ascension sur le trône

-Bien monseigneur.Il en sera fait selon votre volonté. Dit il en commençant a se mettre

- Soldat !

- Oui ?

-Vous avez jusqu'au couché du soleil ! Faite vous aider de la population; S'il n'est pendu avant le couché du soleil, je me chargerai personnellement de lui. En revanche, si vous réussissait, je ferait de vous un Lieutenant de mon armée. Ne me décevez pas...

__________________________________





- Nous sommes les alliés de la justice -
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MDJ
Bête de guerre toute puissante
avatar

▌Date d'inscription : 21/12/2009
▌Messages : 157


Feuille de personnage
Niveau: 100
Expérience :
1000000000/1000000000  (1000000000/1000000000)

MessageSujet: Re: Ce que l'on fait dans sa vie résonne dans l'éternité [PV libre]   Jeu 16 Déc - 1:47

Hadrian prend la fuite et réussi à quitter la ville, grâce à quelques acolytes.

Slorak devient ainsi maître de la ville, mais aussi roi de Kleryana.

La suite se déroule au palais impérial.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jenifael
Gardienne du forum
avatar

▌Date d'inscription : 22/09/2009
▌Messages : 1811
▌Age : 30



Feuille de personnage
Niveau: 100
Expérience :
1000000000/1000000000  (1000000000/1000000000)

MessageSujet: Re: Ce que l'on fait dans sa vie résonne dans l'éternité [PV libre]   Dim 17 Avr - 4:46

Slorak : 24 xP

Création du sujet : 0/4
Réponse : 3/3*4
Longueur : 1/2*4
Orthographe : 2/2*4


Elvira : 15 xP


Création du sujet : 0/4
Réponse : 3/3*2
Longueur : 1/2*2
Orthographe :2/2*2



Hadrian : 7 xP


Création du sujet : 0/4
Réponse : 3/3*1
Longueur : 2/2*1
Orthographe :2/2*1


__________________________________


Gardienne du forum
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://kleryana.forumactif.org
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Ce que l'on fait dans sa vie résonne dans l'éternité [PV libre]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Ce que l'on fait dans sa vie résonne dans l'éternité [PV libre]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» [Terminé] Ce que vous faites dans la vie résonne dans l’éternité - PV Livia
» La grandeur d'un homme se mesure dans ses actes et non dans ses paroles
» ShinBae ❤ Ils nous ont fait oublier qu'on s'aimait plus que tout.
» Ticket pour pose de MS
» Rho Kappa ρκ 4/4
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Kingdom of Kleryana  :: Le Royaume de Kleryana :: + Elhenis + :: Elbereth :: Rues & Place du Roi Phoenix-
Sauter vers: