AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
          

Partagez | 
 

 Un temps pour tout [LIBRE]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Enora Abd al-Krim
Hashishiyyin
avatar

▌Date d'inscription : 06/08/2010
▌Messages : 532
▌Age : 29



Feuille de personnage
Niveau: 9
Expérience :
577/589  (577/589)

MessageSujet: Un temps pour tout [LIBRE]   Dim 20 Mar - 4:26

Sept jours de voyage. J’étais littéralement épuisée, et pourtant, je ne me plaignais pas. Le temps était propice pou faire de la route, car le soleil s’était montré clément. Partout, les gens semaient leurs champs, sortaient les bêtes tandis que les arbres fleurissaient, les oiseaux chantaient… Kleryana revivait, non seulement grâce au printemps mais aussi à la nouvelle couronne. C’était tellement perceptible dans l’air. Le peuple revivait comme s’il venait de passer les dernières années profondément endormi. Puisse le nouveau roi porter le royaume au-delà de ses espérances. Je revoyais lentement les quelques instants du couronnement auxquels j’avais assisté depuis ma chambre ou le jardin royal du palais d’Elbereth. Le fait de ne pas avoir assisté à la cérémoni ou à la fête était mon choix et je ne regrettais pas. Je devais oublier Slorak, oublier mon passage dans la cité des monarques, oublier ce pourquoi j’avais fait ce voyage. Mes pensées étaient dorénavant dirigées vers Shahnaz. Revoir mes terres m’emplissait le cœur de joie et je n’avais qu’une envie ; que ce voyage se termine.

Jamsheed, qui m’accompagnait tentait de me faire la conversation comme il le pouvait, mais je restais le plus souvent murée dans un mutisme. Et l’absence de Kaveh me rongeait. Il avait donner son aide à la cause de Slorak, voulant capturer Hadrian. Mort ou vif. Je savais que c’était pas pure vengeance vis-à-vis de moi et mes moments passés dans la prison d’Elbereth. Je ne comprenais pas vraiment sa décision et avais du mal à accepter qu’il reste à Kleryana le temps de la quête. Je ne voulais qu’oublier et poursuivre ma vie telle qu’elle l’était avant cette épisode.

«Je te propose de faire une halte dans l’auberge. » Je me retournais vers Jamsheed en lui souriant pour lui faire part de mon accord. Nous avions dormi dehors les dernières nuits et il était temps que nous savourions une bonne couche. Shahnaz n’était plus très loin, mais nous avions besoin de nous reposer. « Comment va ta blessure ? » Je ralentis mon cheval pour rester à la hauteur de mon compagnon de voyage. Nous chevauchions tranquillement à l’ombre des arbres, croisant par moment quelques paysans ou voyageurs à pieds qui ne nous accordaient aucun regard en particulier. Je posais un main sur mon flan droit et je pouvais sentir les bandages sous ma tunique. La seule plaie qui ne guérissait pas correctement. Je restais pensive un moment, la douleur étant ancrée dans mon esprit. Cependant, je ne voulais alerter personne. « Je vais bien mon ami. La plaie est douloureuse mais en bonne voie de guérison. » Je lui adressais un sourire qui sembla lui convaincre.

Lorsque nous arrivions aux portes de la ville, nous descendîmes de cheval, tout en les tenant par la bride. Les gardes seigneuriaux nous laissèrent entrer sans problèmes. Le soleil se couchait lentement et les rayons effleuraient doucement les bâtiments en pierres grises. Les gens nous regardaient en coin, habitué au commerce avec Ilinsah. Nous passions inaperçus dans cette cité. Arrivés devant l’auberge, un jeune apprentis se proposa de conduire nos chevaux dans les écuries de l’établissement. Nous acceptâmes et je souriais en voyant Jamsheed suivre du regard le garçonnet. Je le tirai par la manche et entrais dans l’auberge. L’endroit était animé mais d’une grand simplicité. On pouvait reconnaître les habitués tandis que trois musiciens jouaient tranquillement au fond de la pièce. Mon compagnon de voyage m’indiqua qu’il allait réservé deux chambres pour la nuit. J’acquieçais en hochant la tête, et me dirigeais vers une table dans un coin de la pièce. Je n’avais pas fait trois pas qu’une main se posa sur mon épaule, arrêtant mes pas.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Elvira Von Kilmt
Disciple de Slorak
avatar

▌Date d'inscription : 06/07/2010
▌Messages : 333
▌Age : 25



Feuille de personnage
Niveau: 5
Expérience :
292/300  (292/300)

MessageSujet: Re: Un temps pour tout [LIBRE]   Lun 21 Mar - 9:40

Depuis que Slorak avait été couronné, je sentais en les Terres de Kleryana comme une Renaissance. J'étais heureuse ; soulagée ; rassurée d'avoir fait le bon choix en considérant cet homme comme un tout pour moi. Lui, Enora et Kaveh étaient actuellement les seules personnes en qui je pouvais avoir confiance. Et j'avais ouïe dire qu'Enora était partie en direction de l'Empire d'Ilinsah, Shahnaz. Les Terres des « Hashashiyyin » comme ils se faisaient appeler. Tout s'était bousculé dans ma tête … Je m'étais souvenue de nos retrouvailles, avant que je ne la croise pour la dernière fois, à Elbereth, au pilori. Elle m'avait vaguement parlé de ce peuple. Sachant où la trouver, elle devait très certainement être en route vers ses Terres d'origine. Je me devais de la retrouver. Probablement que Kaveh se trouvait avec elle, à moins … À moins qu'il ne soit resté à Kleryana pour aider Slorak et ses compagnons. C'est pourquoi, sans ne rien dire à Slorak pour ne pas l'inquiéter, je m'étais mise en route, avec un baluchon rempli de nourriture avec une gourde d'eau, en direction de Shahnaz.

La route avait été longue, et de part mon jeune âge, il était imprudent de s'aventurer seule. C'est pourquoi je me cachais dans divers chariot que je pouvais trouver sur ma route qui me transportait sans le savoir. Il me fallait retrouver Enora. J'avais décidé d'en apprendre d'avantage. Je voulais me perfectionner encore et encore dans l'art de l'assassinat. Kleryana ne s'imaginait sûrement pas à quel point avoir un enfant dans leurs rangs était une aubaine. Non … Je ne me surestimais pas. Je savais ce que j'avançais. J'étais persuadée qu'avec encore de l'entraînement, j'allais devenir une très grande recrue. Qui plus est, en rejoignant Enora sur la route de Shahnaz j'étais sûre de découvrir de nouveaux paysages, ce qui m'emplissait de joie également. Cette route était bien épuisante pour une enfant de mon âge, mais il le fallait. Je pouvais rester des heures entières assoupie dans les chariots des commerçants ambulants, cachés derrières des sacs de blé, d'orge, d'avoine, de son et que sais-je encore. Il était dangereux de procéder ainsi, mais j'avais une grande confiance en moi. Cette confiance intérieure, elle s'était forgée depuis la connaissance de Slorak puis celle d'Enora. Je me sentais plus forte et donc, moins fragile, moins débutante. J'étais plus déterminée que jamais. J'avais hâte de découvrir ces nouvelles terres, sûrement emplies de nouvelles choses. J'avais hâte de retrouver Enora. Elle me manquait terriblement. Il était vrai que j'avais pu devenir autonome avec le temps, mais la présence de cette personne me rassurait. Tout comme pour Slorak, même si c'était tout de même un peu différent.

C'était toutes ces pensées qui me redonnaient le sourire et le courage. J'étais sûre de pouvoir réussir, aux prix de quelques sacrifices qu'était la prise de risques et la fatigue. Mais ces deux choses me donnait d'autant plus la force pour continuer, l'envie de réussir. Une semaine était passée. Sept jours de voyage en tout. Cela m'avait paru très long, depuis mon départ d'Elbereth. Mais je sentais que Shahnaz, la cité des « Hashashiyyin » était proche. Je n'étais pas mécontente d'être presque arrivée. Après tout ce chemin parcouru, en quête de retrouvailles, la petite ville de Llewenig pointait le bout de son nez. Quelle chance. D'après des renseignements que j'avais eu à Elbereth, une auberge s'y trouvait. Une aubaine. Il fallait à tout prix que j'y trouve un lit de libre. Cela faisait bien longtemps que je n'avais plu toucher à de la bonne literie en la troquant contre des fétus de paille. J'en avais assez. Mes pauvres cheveux en récoltaient souvent. Je n'allais pas être mécontente de dormir plus convenablement. Et qui sait … Peut-être qu'Enora et Kaveh s'y étaient arrêtés aussi … Sans plus attendre, j'étais descendue de la charrette dans laquelle je me trouvait pour courir en direction de cet établissement. De loin, j'avais aperçu un homme et une femme, s'affairant avec un écuyer pour y laisser leurs montures. Ce devait sûrement être elle ! Un sourire s'était marqué sur mon visage, puis je m'étais mise à courir dans sa direction. Puis, j'avais ralenti le pas, pour déposer ma main sur son épaule, en risquant de me tromper de personne. J'avais marqué le silence de ma voix cristalline …

« Enora … »

Elle allait très probablement se retourner. De là, j'allais bien apercevoir si, oui ou non, il s'agissait bien de Enora, la recrue « Hashashiyyin » que je connaissais.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Enora Abd al-Krim
Hashishiyyin
avatar

▌Date d'inscription : 06/08/2010
▌Messages : 532
▌Age : 29



Feuille de personnage
Niveau: 9
Expérience :
577/589  (577/589)

MessageSujet: Re: Un temps pour tout [LIBRE]   Lun 28 Mar - 6:18

Je me retournais brusquement, comme si je devais faire face au danger. Cependant, le visage enfantin qui s’offrit à moi fit naître un grand sourire sur mes lèvres. Elvira. Cette vision me réchauffait le cœur. Impulsive, je me penchais vers elle et l’a pris dans mes bras. J’étais heureuse de la voir en vie. Notre dernière entrevue datait de la prise d’Elbereth par les troupes de Slorak au moment de mon exécution. Depuis cet instant, je ne savais pas ce qu’il était advenu de la fillette.

« Elvira ! » Je me redressais et posais mes yeux clairs dans les siens. Un tel débordement d’affection ne me ressemblait absolument pas. Je m’interrogeais rapidement sur mon comportement ; peut-être voyais-je en elle ma propre histoire. De toute façon, ce n’était pas le moment de se poser de telles questions. J’avais plutôt envie de lui en poser à elle. Mais, il ne fallait pas la submerger non plus. Nous avions le temps, car même à travers mon impatience de retrouver mes terres, j’étais libre de toute mission. Quant à Slorak, il faisait désormais de mon passé.

Je prenais la main d’Elvira et lui fit signe de la tête de me suivre : « Viens t’installer avec nous. » Nous passâmes entre les tables sous quelques regards étonnés, mais personne ne vint nous importuner. Je pris la décision de nous installer à une table un peu à l’écart mais pas trop non plus, afin de ne pas éveiller des soupçons. Ainsi, nous prenions place sur une table rectangulaire, où se trouvaient des bancs de chaque côté. A peine assises, Jamsheed nous rejoignait et offrit un sourire sincère à la fillette. Ils s’étaient déjà rencontrés dans une auberge à Elbereth. Je serrai la mâchoire et chassais cette pensée de mon esprit. Il s’adressa en toute simplicité à Elvira : « Quel plaisir de te voir ici jeune fille ! Que veux-tu boire ? » . Elle commanda et mon ami repartit au comptoir prendre commande. Je restais ainsi seule avec durant quelques instants. « Qu’es-tu devenue après la prise d’Elbereth ? Et que fais-tu ici ? » Peut-être avait-elle été présente aux festivités du couronnement de Slorak, mais n’y étant pas, je n’avais pu la voir. J’avais envie de savoir ce qu’il était advenu d’elle, mais ce qui m’intéressais réellement, était le fait qu’elle soit si loin de ce cher roi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Elvira Von Kilmt
Disciple de Slorak
avatar

▌Date d'inscription : 06/07/2010
▌Messages : 333
▌Age : 25



Feuille de personnage
Niveau: 5
Expérience :
292/300  (292/300)

MessageSujet: Re: Un temps pour tout [LIBRE]   Mar 5 Avr - 10:40

Quand je m'étais présentée devant Enora, la jeune femme avait eu le sourire aux lèvres. Visiblement, elle était heureuse de me savoir en vie. Elle s'était même penchée pour me prendre dans ses bras. Cette accolade franche m'avait emplie d'un sentiment humain qu'était la sécurité. Avec Enora, tout comme avec Slorak, je ne risquais rien. Je n'étais pas mécontente de retrouver ma camarade après un si long voyage. En effet, pour une fillette de mon âge, parcourir autant de kilomètres est assez éprouvant, et ce, même si j'avais pu par moment profiter des charrettes de marchands ambulants, que je pouvais trouver sur ma route. Mais à présent, il commençait à se faire tard, et je ressentais la fatigue m'envahir. Après ce que je venais de faire, j'avais bien besoin de repos. Et apparemment, eux aussi avaient faits de la route. L'homme qui l'accompagnait, me disait vaguement quelque chose, sans plus. Je l'avais déjà entraperçu, mais cela faisait un petit moment déjà. Qui plus est, c'était exactement la même chose à propos d'Enora. La dernière fois que nous nous étions vus, c'était lors de la prise d'Elbereth, par Slorak et ses troupes. Je l'avais approchée cette fois là … Oui. Je m'en souvenais encore. Elle avait été mise dans un sale état. Heureusement là, elle avait l'air d'être remise sur pieds depuis le temps … Oui. J'étais vraiment fière de l'avoir retrouvée.

Une fois que les retrouvailles avaient été effectuées, Enora m'avait gentillement proposé de les suivres, elle et son compagnon, afin de s'attabler dans une auberge. Lorsque nous étions entré, quelques regards un peu étonnés nous avaient fixés l'espace d'un instant, sans pour autant être hostiles. En passant entre les quelques tables de l'établissement, deux bancs posés de part et d'autre d'une table rectangulaire, avait retenu notre attention. C'est lorsque j'avais pu prendre place à leurs côtés, que le regard de l'homme, franc et amical s'était posé sur moi. Il m'avait adressé un sourire, me proposant ainsi quelque chose à boire. Volontiers. Après tout ce chemin, je commençais à avoir la gorge sèche. C'est donc avec le sourire, que j'avais répondu de ma petite voix cristalline :

« Un verre d'hydromel serait parfait. Merci »

C'est seulement après ma réponse que j'avais réaliser qu'actuellement, je voyageais léger, et donc, sans un sou. C'est pourquoi, sur le moment, je fus un peu gênée …

« Oh, euh … C'est que … Depuis mes péripéties, je n'ai pas eu l'occasion de toucher un peu d'or. Je n'ai point de sou sur moi. »

Après tout, peut-être que l'un des deux allait m'aider à régler ce problème, en m'offrant ce verre, qui sait. Après quoi donc, Enora m'avait retirée de mes pensées, en me posant quelques questions. Elle voulait savoir ce que j'étais devenue après la prise d'Elbereth et le pourquoi de ma venue ici. À vrai dire, les deux questions se rejoignaient en une seule et même réponse … L'insécurité. Avec le travail qu'entreprenait Slorak, aidé de ses hommes un peu sur les dents, et cette population qui craignait certainement une réponse des Royalistes après cette prise de la ville, je ne me sentais plus trop à l'aise en ville. C'est pourquoi j'avais préféré fuir …

« Et bien … Ces derniers temps à Elbereth, je me sens seule et donc en insécurité. L'air devient de plus en plus lourd, et depuis la prise de la ville, je crains des représailles. J'ai préféré me retirer, et j'ai suivi mon destin … Qui m'a amené jusqu'à toi … Ici ! »

Dans ma réponse, j'avais voulu être la plus claire possible. Avec elle au moins, j'étais beaucoup moins exposée au danger. J'en étais certaine.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Enora Abd al-Krim
Hashishiyyin
avatar

▌Date d'inscription : 06/08/2010
▌Messages : 532
▌Age : 29



Feuille de personnage
Niveau: 9
Expérience :
577/589  (577/589)

MessageSujet: Re: Un temps pour tout [LIBRE]   Jeu 9 Juin - 3:37

Je regardais la fillette, songeuse, tout en écoutant ses paroles. L’insécurité d’Elbereth. Quelque chose de fort possible et que je craignais aussi. Hadrian n’était pas mort et restait toujours une menace pour Slorak. Même s’il ne le pensait pas.
Pour ma part, les choses avaient été claires ; je rentrais chez moi afin de ne plus m’attirer de problèmes. La blessure qui me faisait souffrir au flan était le parfait symbole de mes souvenirs de ces terres. La douleur. Je fermais les yeux un instant, songeant à ce que je pouvais manquer dans ce royaume, et l’idée de revenir sur mes pas m’effleura délicatement l’esprit. Pourtant, je devais rester sur ma lancée et avancer. Je serrai la mâchoire et ouvris les yeux. Je ne devais pas flancher.

Je reposais mes yeux sur Elvira. Je savais que même si Elbereth était moins sûre, elle aurait pu parfaitement s’en sortir grâce à la vivacité de son esprit. Cependant, j’étais heureuse de la retrouver. Je me souvenais parfaitement de lui avoir promis de l’emmener sur mes terres et je pensais que c’était l’occasion.

« Je pense que tu as bien fais Elvira, même si… »

Ma question restait en suspens, comme bloquée dans ma gorge. J’étais troublée car mentionner son nom me serrait le cœur. Je ne laissais rien paraître, comme à mon habitude et on pouvait croire que je cherchais simplement comment formuler ma phrase. J’en changeais sa tournure pour la transformée en question :

« Slorak ne t’a-t-il pas offert une place dans sa cour royale ? »


J’y avais pensé. Elvira avait aidé le roi et il aurait pu avoir la décence de lui faire une offre pour la récompenser. Il devait garder ses alliés à ses côtés et éviter de les disperser ainsi. Mais après tout, je n’étais pas à sa place, et c’était à lui de créer son cercle.

« Oublie ma question, ce n’était que de la pure curiosité. Et vu que je compte quitter ce royaume au plus vite, je pense ne pas m’attarder sur ce genre de futilités. »

Je pensais à Shahnaz et à la place que pourrait occuper Elvira. J’avais certainement quelque chose pour elle qui lui permettrait de se faire une place dans la cité et dans la hiérarchie des Hashashiyyin. Je jetais un œil à Jamsheed qui venait de nous rejoindre avec nos consommations. Il offrit le verre d’hydromel à Elvira avec un clin d’œil. La scène me fit sourire intérieurement. Je m’adossais à la chaise. Je décidais de prendre la fillette sous mes ordres directement, tout en lui enseignant l’art oriental de l’assassinat. Elle avait de grandes capacités et je ne doutais pas des rapides progrès qu’elle ferait.
J’allais lui soumettre mon idée, lorsqu’un homme entra brusquement dans l’auberge, affolé. Il se planta au milieu de la pièce qui se réduisit au silence aussi rapidement que son entrée. Les yeux braqués sur lui, toutes les personnes présentes attendaient qu’il parle. Il hurla :

« J’ai vu une ombre , une grande ombre dans la ville !! Nous sommes perdu, nous sommes perdu !!! La guerre va s’abattre sur nous, nous allons tous mourir !! »

Mes yeux restaient sur cet homme tandis que des personnes de l'auberge tentaient de le calmer. Je regardais furtivement Elvira, puis Jamsheed, et l'échange de nos regards m'indiquait qu'eux aussi étaient interloqués par cette soudaine irruption. Vu comment les gens réagissaient à cela, l'homme semblait être fou. Et pourtant, au fond de moi, je savais que ses paroles avaient un double sens.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

▌Date d'inscription : 23/03/2011
▌Messages : 54


Feuille de personnage
Niveau: 1
Expérience :
50/63  (50/63)

MessageSujet: Re: Un temps pour tout [LIBRE]   Sam 25 Juin - 7:11

Inlassablement, je repensais à cette journée. J'avais Slorak entre mes mains et je ne comprenais toujours pas pourquoi il en était autrement désormais. La colère ne me quittait plus depuis des semaines et nourrissait une nouvelle haine. Ma place était sur le trône, et pas dans cette ville miteuse où je devais constamment rester sur mes gardes. Mon frère devait payer et je m'y emploierai avec minutie afin qu'il ne voit pas la trahison grandir autour de lui.
Isowen m'appartenait toujours et les nobles étaient à ma botte; je n'avais qu'à leur faire de belles promesses pour qu'ils me suivent comme des chiens galeux. Dans l'ombre, une nouvelle armée prenait forme et était assez perfide pour atteindre la couronne. Mon père me l'avait légué de plein droits, et c'est ce fourbe d'exilé qui l'avait récupéré par duperie et mensonge. Slorak n'avait rien d'un roi et j'étais décidé à aller au-delà de la punition; je voulais sa mort. Un plan avait prit naissance dans mon esprit et je m'en tenais à la lettre, certain d'avoir tous les éléments nécessaire pour agir. Je savais pertinemment qu'il se doutait de quelque chose, mais temps qu'il me croyait en fuite, je pouvais agir librement. J'attendais juste de frapper au bon moment.

Le seigneur Glenn nous envoie encore une vingtaine d'hommes prêts à se battre pour vous, Majesté.

Et pourtant, je n'étais pas certain d'être entouré que de bonnes personnes. A commencer par cette auberge miteuse où nous nous trouvions. Pourquoi avoir choisi un tel endroit ? Je soupirais alors que Rory, maître de la ville m'extirpa des mes songes. Je le regardais dans les yeux avant de baisser mon regard sur le parchemin qu'il tenait en main. Je lui fis signe de me le donner, ce qu'il fit comme un brave chien. Je parcourais la missive de Glenn. Il m'envoyait vingt-trois hommes, s'ajoutant au cent cinquante que je venais d'enrôler. C'était parfait, car je ne cherchais pas à créer une armée, mais avoir suffisamment d'hommes pour rentrer à Elbereth et reprendre la couronne par la ruse. Après tout, je suivais les dignes traces de mon frère. Je reposais la lettre sur la table.

Vous n'avez pas l'air satisfait messire.

Je bu une gorgée de cervoise et reposais l'échoppe sur la table. Je m'y accoudais pour m'approcher de Rory, afin que personne d'autre entende.

Je serai satisfait une fois que la tête de mon frère servira de repas aux vautours. Je serai satisfait quand je serai à nouveau roi !


Je m'y emploie majesté !

Je soupirais à nouveau, ne prenant même pas le temps de répondre à ses niaiseries. Je m'adossais à ma chaise et parcourais doucement l'auberge du regard. Mes yeux s'arrêtèrent sur un petit groupe de trois personnes et un sourire sadique naquit sur mes lèvres. Je ne les avais même pas vu entrer. Enora. Ainsi cette garce était toujours en vie. Je pensais que le coup d'Aëlwenn lui aurait été fatal. Comme quoi, on ne peut se fier aux autres. Je l'observais attentivement, discuter avec son éternel méfiance. Elle était là, et non aux côtés de Slorak. Un picotement m'apparut soudain dans les paumes de mes deux mains. Tiens donc, il l'a connaissait aussi. Voilà une chose intéressante. J'avais appris à vivre avec cette sensation lorsque j'ai accepté ce corps. Les souvenirs d'un autre ne tarderaient pas à me submerger, m'aidant à jouer ce personnage à la perfection. Et s'il l'avait connu, cela ne me sera plus que facile pour atteindre Enora.

Un homme entra brusquement dans l'auberge, profanant des paroles incompréhensibles. Je l'écoutais avec attention, car chaque chose qui se passait dans cette région me concernait. Je plissais les yeux, tandis que mon sang ne faisait qu'un tour dans mon corps. J'ordonnais à Rory d'aller voir ce qu'il se passe de plus près.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Elvira Von Kilmt
Disciple de Slorak
avatar

▌Date d'inscription : 06/07/2010
▌Messages : 333
▌Age : 25



Feuille de personnage
Niveau: 5
Expérience :
292/300  (292/300)

MessageSujet: Re: Un temps pour tout [LIBRE]   Sam 9 Juil - 0:33

Il fallait à tout prix que je puisse faire un choix au plus vite. Mais lequel ? Retourner sur Elbereth et rejoindre Slorak pour voir ce qui m'attendait là-bas ? Ou bien rester au côté d'Enora pour me rendre sur sa terre natale de Shahnaz et voir ce qu'elle pouvait me reserver. Le choix allait être dur à faire, très dur. J'y songeait en buvant ce verre d'hydromel qui m'avait été offert. Je ne voulais ni trahir - en quelques sortes - Slorak, ni décevoir Enora ... Tout se bousculait dans ma tête. Je ne savais pas trop quoi penser sur le moment. Machinalement, je détournais le regard, histoire de balayer un peu la pièce de mes yeux, ce qui allait sûrement m'aider à réfléchir. Les paroles de l'Hashashiyyin qui se trouvait devant moi, résonnait dans ma tête. Elle avait l'air complètement sûre de son coup. Histoire d'avoir son avis sur la question, je m'étais décidé à lui en poser une :

« Mais ... ? Est qu'est-ce que penserait Slorak, s'il venait à savoir que je quitte Kleryana pour ce territoire encore inconnu de Shahnaz ? Je ... Il m'en voudras, tu crois ? »

J'avais laissé quelques petites secondes de silence, avant de reprendre, tête plus ou moins baissée, les mains jointes en position de réfléxion ...

« Je ne sais pas ce qui pourrait se passer. J'ai peur qu'il le prenne comme une trahison. Qu'il ne veuille plus de moi, si, un jour, je reviendrais sur Kleryana, quand tout se sera calmé ... Mais pour le moment ... Je ... Je pense qu'il vaut mieux que je me mette en sécurité ! Je n'ai pas envie de mourir tout de suite ! J'ai encore beaucoup de choses à accomplir. Je dois continuer. Oui ... Je pense que ... »

Je relevais la tête face à Enora, en continuant :

« Je pense que je vais te suivre jusqu'à Shahnaz ! » Lui avait-elle dit, avec le sourire.

Après cette réponse, je n'espérais ne pas trop le regretter. M'enfin, cela restait à voir ... Comme la plupart des gens le disait souvent : « La vie est faite de surprise ! »

[ HRP : Désolé pour cette piètre longueur, mais j'ai du recommencer le RP à zéro que j'avais malencontreusement perdu ! Navré ... ]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Enora Abd al-Krim
Hashishiyyin
avatar

▌Date d'inscription : 06/08/2010
▌Messages : 532
▌Age : 29



Feuille de personnage
Niveau: 9
Expérience :
577/589  (577/589)

MessageSujet: Re: Un temps pour tout [LIBRE]   Dim 7 Aoû - 3:52

Je me levais doucement en faisant un signe de tête à Jamsheed. Il acquiesça et se leva à son tour. Je pris Elvira par la main et me décidait à sortir de l'établissement. Des habitués de l'auberge tentaient de calmer l'homme qui essayait de crier encore plus fort. Je le regardais furtivement et passais la porte, suivis de mes deux compagnons. La rue était plus ou moins calme mais il n'y avait aucun signe du passage du "fou". Seul un petit groupe de personnes chuchotaient entre elles et je savais qu'elles parlaient de ce qui venait de se passer dans l'auberge.

Je relâchais la main d'Elvira et ouvrais la marche pour m'éloigner de cet endroit. Il fallait que je sois sûre de quelque chose à la sortie de la ville. Tout en marchant, je parlais à la fillette : [color=chocolate] « Je ne pense pas que Slorak t'en voudra. Tu es libre non ? La décision de partir où bon te semble te revient de droit. Et lorsque tu reviendras à Kleryana, il sera heureux de te retrouver. » [/ccolor] Je m'arrêtais pour me tourner face à elle : « Je m'étonne tout de même qu'il ne t'ai pas proposé une place à la cour royale. » Ou alors, il avait d'autres projets pour la jeune fille, ce qui ne me surprenait pas.

Je me remis en marche, d'un pas rapide et décidé. Je me faufilais entre les passants, ignorants de l'incident de l'auberge. Et pourtant, j'étais certaine que tous ces gens cachaient un secret. L'ambiance qui régnait dans cette ville n'avait rien de bienveillante, et je commençais à me sentir mal à l'aise. Une bribe de conversation me vint à l'oreille, et je m'arrêtais : un peu plus loi, deux soldats parlaient discrètement : « Si si , je t'assure. Le village a été complètement détruit. Une partie du régiment part aujourd'hui même avec le notable chercher des survivants. » Je grimaçais à l'idée que ces créatures aient mis un pieds sur ces terres. Je me tournais vers mes compagnons sans attendre : « Partez à Shahnaz aujourd'hui. Je vous rejoins dès que possible. » Je me tournais ensuite vers Elvira, plongeant mes yeux dans les siens : « Pars avec Jamsheed, il te guidera à travers le désert. Je te rejoins rapidement. Tu seras logée dans ma propre demeure. »

Je leur fis un signe de tête et me mis en marche pour rejoindre ce village dévasté. Il y avait quelque chose que je voulais voir de mes propres yeux. Si le Royaume Sombre attaquait Kleryana, cela ne ferait qu'affaiblir davantage le royaume. Bien sûr, cela n'était absolument pas mes affaires, mais les Uruloki ne déployaient pas leurs forces pour rien. Je me devais de trouver quelque chose qui prouve ce que cachait une telle attaque, et avant que les troupes du seigneur de la contée ne s'y rendent.


[HRP : moi aussi, c'est très court :/ On peut continuer à Shahnaz, une fois que je t'ai rejoins Wink ]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Elvira Von Kilmt
Disciple de Slorak
avatar

▌Date d'inscription : 06/07/2010
▌Messages : 333
▌Age : 25



Feuille de personnage
Niveau: 5
Expérience :
292/300  (292/300)

MessageSujet: Re: Un temps pour tout [LIBRE]   Jeu 17 Nov - 13:00

On se trouvait encore dans cette auberge. L'atmosphère en devenait malsaine, inquiétante. C'est pourquoi, Enora, Jamsheed et moi, étions sortis. Enora me tenait par la main. La rue était déserte. Ou plutôt calme finalement. Rien de bien particulier à vrai dire, mise à part un petit groupe de personnes, qui chuchotait entre elles. Je ne m'étais pas attardée sur ce qu'elles étaient en train de se dire. Étant donné les circonstances, j'en avais pas vraiment le temps. Nous devions partir. Partir très certainement à Shahnaz. D'ailleurs, je me demandais encore si en partant là-bas, Slorak allait m'en vouloir pour la décision que j'allais prendre.

Ceci dit, Enora, relâchant ma main, avait voulu me rassurer ... Me rassurer, en me disant que j'étais libre de droit. Que Slorak n'allait pas m'en vouloir, quel que soit le choix que j'allais faire. Et que lorsque je reviendrais sur les Terres de Kleryana, notre Roi allait certainement être fière de me retrouver. Tout comme moi, d'ailleurs. En effet, je n'avais pas vraiment eu le temps de lui parler, durant cette cérémonie. Lui même d'ailleurs, m'avait dit que l'on reprendrait notre discussion à plus tard, tous les deux. Il était vrai qu'actuellement, Slorak devait être bien occupé.

En se retournant face à moi, me regardant droit dans les yeux, Enora m'avait aussi dit qu'elle était étonnée de voir que notre Roi ne m'avait pas offert de place, dans la Cour Royale. Oui, étrange. Ou peut-être que ... Peut-être que Slorak avait d'autres projets en tête, quant à mon sujet. Cela en était même presque certain. Quand on s'était avancé, en restant près d'Enora et de Jamsheed, j'avais entendu deux hommes parler entre eux. Ils disait qu'un village avait été complétement détruit. Et que des hommes étaient partis avec un notaire, pour chercher les survivants. De quel village parlaient-ils ? Elbereth ? Non. Ce ne devait pas être Elbereth ... Elbereth était une ville à ma connaissance ! En tous les cas, cela m'inquiétait. Je ne voulais pas imaginer cette si belle forteresse entre les mains de n'importe quel félon ! J'osais espérer que tout aille bien pour ses villageois ...

À ce moment là, Enora s'était retournée vers Jamsheed et moi, pour nous ordonner de partir pour Shahnaz. Aujourd'hui. Là-bas, j'allais certainement me trouver en sécurité. De plus, elle m'avait dit que son ami allait me guider dans le désert. Ce désert qui m'était encore inconnu. Jamais je ne l'avais vu, et encore moins traversé. Jamsheed allait donc m'être d'une grande aide. Sans compter qu'elle m'avait dit qu'elle me rejoindrait rapidement et qu'en attendant, je serais logée dans sa propre demeure. Avec eux, mon destin était scellé. J'étais sûre de me trouver en sécurité, à leurs côté. Je me rendais compte petit à petit que les Hashishiyyins étaient des alliés de poids pour le Royaume. Sans aucun doute. C'est donc sans discuter que j'avais décidé de suivre Jamsheed, en acquiesçant ce que m'avait dit Enora ...

« Pour sûr, Enora ! Je vais aller à Shahnaz. J'y serais plus en sécurité qu'en restant ici, ou en retournant à Elbereth. Je t'attendrais. Fais juste ... Fais juste attention à toi. »

Je lui avais pris la main, me mettant sur la pointe des pieds, essayant désespéremment de lui faire la bise, avant de me mettre en route avec son ami Jamsheed, devenu alors mon compagnon de route, jusqu'à Shahnaz ...

[HRP : J'ai voulu me racheter, en faisant une bonne réponse, afin de clore le sujet. Je t'attends donc du côté de Shahnaz. Je te laisse me donner le feu vert pour ouvrir un sujet, ou attendre que tu l'ai fait ! Wink ]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Un temps pour tout [LIBRE]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Un temps pour tout [LIBRE]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» Il y a un temps pour tout [Pomona]
» Un Temps pour chaque chose:Le Choix Judicieux
» Mathilda de Cologne ϟ « Le temps malgré tout a trouvé la solution malgré toi. »
» Il est temps pour moi de partir ...
» "Le temps efface tout, et à la fin, il ne reste que les ténèbres"
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Kingdom of Kleryana  :: Le Royaume de Kleryana :: + Vlùgwei + :: Karyanis :: Auberge-
Sauter vers: