AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
          

Partagez | 
 

 " Le plus lâche des assassins, c'est celui qui a des remords. " [pv Slorak]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

▌Date d'inscription : 10/12/2009
▌Messages : 32
▌Age : 30



Feuille de personnage
Niveau: 1
Expérience :
59/63  (59/63)

MessageSujet: " Le plus lâche des assassins, c'est celui qui a des remords. " [pv Slorak]   Dim 11 Avr - 3:16

Avançant dans l'obscurité, une ombre se faufila à travers les maisons d'où émanaient les dernières lueurs de la soirées. Lorsqu'elle passait devant ces maisons, le visage d'Aëlwenn s'illuminait rapidement pour retomber dans la noirceur de la ville soutenue par la nuit. Elle devait l'avouer, Hecara était la ville rêvée pour les actions de Slorak, car elle émanait une haine invincible qui semblait s'infiltrer dans les murs et dans les rues. Les gens respiraient la colère pour leur suzerain, et tout était prêt à devenir une arme puissante. Aëlwenn l'avait déjà vu, plus un groupe de personne chérissait la haine pour quelque chose, plus leurs actions et leurs pouvoirs étaient sans limites. Enfin, pour le moment, ce n'était pas ses affaires et elle avait plus important à faire. La jeune femme ajusta sa capuche sur sa tête et accéléra le pas avant que le couvre feu ne soit sonné.

Aëlwenn arriva rapidement dans le quartier résidentiel; ses yeux sombres se promenaient sur chaque maison, assez coquette qui se trouvaient là. Hecara avait quand même réussit à engrosser certaines personnes au profit des autres. Finalement, rien ne changeait, c'était partout pareil. Toutes ces demeures semblaient toutes aussi grandes et confortables les unes que les autres. On lui avait dit qu'Hecara était surtout le refuge d'assassins, de voleurs, de meurtriers tous renégats de la société. Et c'était vrai car ces hommes si recherché dans le reste du royaume étaient venus s'établir dans cette ville. Cette idée fit sourire la jeune femme. Ne faisait-elle pas partie de ce genre de personne ?

Ses pas résonnèrent sur le sol en pavé alors qu'elle était la seule à traverser la rue. Ce coin de la ville était beaucoup plus silencieux que la place centrale qui regorgeait d'animations encore après la tombée de la nuit. Une silhouette sombre se tenait devant une grille en fer, gardant précieusement la grande maison qui se trouvait derrière. Un sourire naquit sur les lèvre de la jeune femme; elle venait de trouver sa destination. Elle fit mine de poursuivre son chemin sous le regard du garde. Mais celui-ci, voyant qu'elle ne faisait que passer, baissa sa garde et reprit le cours de ses pensées où il s'en était arrêté. Aëlwenn profita de ce moment d'inattention pour escalader, sans grande difficulté le petit muret et se retrouva rapidement dans l'enceinte de la principale maison des assassins. Elle ajusta sa capuche et sa cape et se dirigea vers la porte en bois qu'elle ouvrit sans attendre. Trois hommes se tenaient dans l'entrée, gardant eux-aussi l'antre. La jeune femme baissa la tête pour mettre son visage dans l'ombre de sa capuche et contourna les trois gardes. Aucun ne fit attention à elle, et elle put s'engouffrer dans un couloir. Elle ne connaissait pas les lieux, mais le pendentif qu'elle portait autour du cou la guidait dans la demeure. C'était comme si elle était ddéjà venu ou alors que les murs lui chuchotaient quel chemin elle devait prendre.

Sans réfléchir, elle tourna le loquet de la troisième porte à gauche et poussa la porte doucement. Aëlwenn vit alors un homme d'une trentaine d'année, aux cheveux ébènes et aux yeux émeraudes assit dans un fauteuil à un bureau en bois sombre. L'homme était plongé dans une paperasse alors qu'un bon feu crépitait dans une cheminée en pierres juste à côté. Le coeur d'Aëlwenn battait rapidement, sûrement trop rapidement. Mais elle passa outre et entra dans la pièce. Le plancher sous ses pieds grinça, attirant l'attention sur elle. Ce manque de tact l'entraîna directement dans la pièce où se trouvait Slorak; elle s'avança avec un large sourire. Sa capuche cachait encore une bonne partie de son visage. Tant mieux, l'effet de surprise serait encore meilleur. Seule sa voix à la fois sèche et douce se fit entendre :

" Bien le bonjour, Slorak Vi Kleryana. "
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Slorak
Roi Phoenix
avatar

▌Date d'inscription : 27/09/2009
▌Messages : 499
▌Age : 28



Feuille de personnage
Niveau: 16
Expérience :
1310/1398  (1310/1398)

MessageSujet: Re: " Le plus lâche des assassins, c'est celui qui a des remords. " [pv Slorak]   Lun 12 Avr - 1:27

Hecara ! Ville de désolation, dernière demeure des renégats, des assassin, ds voleurs, des impies et autres rebuts de la société. Derrière sa muraille épaisse, en son coeur se trouvait la demeure d'un homme. Un homme vu par certain comme un héros, un libérateur, un frère, et considéré comme un criminel, un traitre, un assassin, sans foi ni loi, par d'autre. l'esprit plongé dans d'intrigantes lectures L'assassin n'entendit pas arriver la personne qui quelques secondes plus tard allé s'adresser a lui.

Bien le bonjour, Slorak Vi Kleryana.


Cela faisait bien longtemps que personne ne s'était adressé a lui de cette manière. Il y avait deux solutions. Soit cette personne était un assassin mandaté par le Roi mais, si tel était le cas, il s'agissait d'un débutant qui indiquait sa présence en parlant, alors qu'il ne savait pas a qui il avait affaire. Soit cette personne était quelqu'un qui avait connu le prince déchu alors qu'il n'était encore qu'un pion au service de son père. L'assassin porta sa coupe d'hydromel a ses lèvres, s'offrit une gorgée de son doux breuvage, posa sa main sur la garde d'Ecarlate près a en découdre.

A qui ais- je l'honneur ?

Il jeta un rapide coup d'oeil a Kryos qui couché au coin du feu, posait son regard meurtrier sur l'énigmatique visiteur.

__________________________________





- Nous sommes les alliés de la justice -
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

▌Date d'inscription : 10/12/2009
▌Messages : 32
▌Age : 30



Feuille de personnage
Niveau: 1
Expérience :
59/63  (59/63)

MessageSujet: Re: " Le plus lâche des assassins, c'est celui qui a des remords. " [pv Slorak]   Sam 17 Avr - 4:56

Un sourire naquit sous la capuche cachant son visage. Un sourire à la fois chaleureux et glacial qui pouvait être interprété de mile et une façon. La jeune femme savourait chaque instant de cette rencontre et observait attentivement celui qu'elle n'avait jamais connu et qui ne semblait rien savoir de son existence. Elle avait déjà imaginé tant de réactions aussi différentes l'une de l'autre qu'il pourrait avoir en l'a voyant. Elle ressemblait tellement à sa mère, qu'il lui serait impossible de ne pas la reconnaître, même depuis tout ce temps. Aëlwenn décida de faire durer cet instant magique qui pourrait aussi lui permettre de savoir si Slorak était un homme de confiance et si ce qu'on disait sur lui s'avérait être vrai. Elle ne bougea pas, continuant de le fixer dans l'ombre, lui qui semblait nullement dérangé par cette intrusion.

" J'ai réussi à approcher l'assassin le plus recherché du royaume sans aucune aide magique. Tu devrais t'entourer de plus de gardes, même si je ne doute pas de tes compétences. "

Elle s'était permit de le tutoyer sans aucune gêne et cela ne la troublait pas plus pour autant. Elle planta ses yeux sombres dans les iris émeraudes de son interlocuteur, observant attentivement sa moindre réaction. Elle voulait faire durer le plaisir, quitte à en passer toute la nuit, mais elle se doutait que Slorak n'était pas aussi patient qu'elle. Cependant, les révélations qu'elle avait à lui faire valait vraiment le coup.

Aëlwenn prit ses aises, mais ne dévoila pas son visage tout de suite. Elle se dirigea vers une commode assez haute sur laquelle était disposée un collection d'armes assez impressionnante. La femme fit fi de la moindre réaction de Slorak et se permit de prendre une petite dague dans ses mains pour l'admirer. Elle semblait dater de quelques années seulement. La jeune femme la fit passer entre ses doigts pour voir le symbole de la monarchie de Kleryana rayée volontairement par une autre arme pour l'effacer. Elle le reconnu parfaitement pour l'avoir déjà vu plusieurs fois dans des livres qu'elle étudiait dans un royaume voisin. Ce symbole représentait le renouveau de Kleryana et avait été dessiné par Elaine, sa mère. Aëlwenn passa son index dessus, retirant un peu de poussière. Le symbole d'un vestige qui était de plus en plus fragilisé par son propre sang. Sans la poser, la jeune femme prit la parole tout en la fixant du regard :

" Avant de mourir, une vieille dame à qui je tenais beaucoup m'a dit d'apporter mon aide à celui qui mettrait fin aux supplices de Kleryana. Que cet homme savait ce qu'il faisait et même le mur contre lequel il se battait finirait bien par tomber un jour. "


Aëlwenn déposa la dague que sa mère avait offert à Slorak quand il était enfant. Elle se retourna et s'approcha de l'assassin reconnaissant parfaitement les traits de sa famille, celle qu'il reniait tant. Mais il était temps de se présenter; la jeune femme de planta en face de lui, derrière son bureau et le fixa intensément dans les yeux.

" Tu m'as demandé qui je suis, alors je réponds à ta question. Je me présente, Aëlwenn Hartsok, une des héritières du trône de Kleryana. "

Tout en parlant, elle retira sa capuche pour libérer ses long cheveux sombres qui descendaient en cascade dans son dos. Ses yeux tout aussi sombres étaient semblables à ceux de leur mère. Elle lui ressemblait tellement... Pour appuyer son identité, Aëlwenn tira un peu sur sa tunique au niveau du col pour montrer un tatouage en forme de dragon un peu particulier, sur le haut de la poitrine. Slorak connaissait bien ce dragon car il représentait un des dragons d'Hilsîn qu'il portait également autour du cou.

La jeune femme relâcha sa tunique et avec un sourire déconcertant, elle posa une question :

" Ravie de faire ta connaissance grand frère. "
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Slorak
Roi Phoenix
avatar

▌Date d'inscription : 27/09/2009
▌Messages : 499
▌Age : 28



Feuille de personnage
Niveau: 16
Expérience :
1310/1398  (1310/1398)

MessageSujet: Re: " Le plus lâche des assassins, c'est celui qui a des remords. " [pv Slorak]   Dim 18 Avr - 2:58

L'espace d'un instant le coeur de l'assassin s'arreta. Avait-il seulement déjà battu ? Là n'était pas la question. Il toisa un long moment la jeune femme qui faisait surface dans sa vie. Il ne savait pas comment il devait prendre cette venue. Un affront ? Une joie ? Un piège ? A l'heure ou toute son attention devait se porter sur une mission bien précise. A l'heure ou il devait la retrouver, comment devait il réagir face a cette venue. Il prit une profonde inspiration et regarda cette jeune fille, de plus de dix années sa cadette, droit dans les yeux.

Je dois admettre que je ne pensais jamais te voir.

L'assassin se tourna face a la fenêtre et s'en approcha en contemplant la neige fraiche qui tombait du firmament. Cette rencontre le surprenait, mais dans le fond, il savait que tôt ou tard se moment allait se présenter; Il aurait préférer qu'il se présente le plus tard possible. Il ouvrit un tiroir de son bureau et en sortit une pipe et une boite. Il ouvrit la boite en silence et sortit du tabac séché, puis le plaça dans la pipe en la bourrant au maximum. Il l'alluma a l'aide d'une bougie et porta son instrument a sa bouche. la fumée sortant de sa bouche, et passant devant ses yeux irritaient ceux-ci, mais l'assassin ne s'arrêta pas de fixer la jeune femme. Il s'était installé dans un fauteuil a côté de Kryos qui fixait en silence la jeune femme. Il devait sentir une odeur semblable a celle de l'assassin sur elle, et il savait d'instinct qu'en l'absence d'ordre de son maitre, il ne devait pas attaquer un autre humain. sans prévenir l'assassin se leva et d'un bond il plaqua la jeune femme contre le mur, écrasant sa gorge avec sa main; aussi tot Kryos se leva et se mit a grogner en avançant vers elle.

Si j'avais du avoir une soeur, elle aurait les visage marqué par le poids de quelques années supplémentaire. Adrian, a envoyé ma mère aux enfers a sa naissance. Qui que tu sois, tu ne peux être du même sang que moi.

La ressemblance avec la mère de l'assassin, le troublait. Il avait failli se faire avoir par le jeu de la fillette. Sans perdre une seconde il l'envoya a même le sol, et dégaina Ecarlate de son fourreau. Il pointa alors la gorge de la femme qui se remettait seulement de ses émotions.

Tu a bien faillit m'avoir, mais je n'ai jamais vu de tentative d'assassinat plus mesquine que celle-ci.

Il leva la tête de la femme, en appuyant la pointe de son épée sous son menton.

Maintenant donne moi une seule bonne raison de ne pas te tuer.

Le coeur de l'assassin battait la chamade. Rongé entre la colère et la douleur il ne savait pas ce qu'il allait faire de cette insolente. Kryos lui salivait déja a l'idée de pouvoir déchiqueter ce corps si fin. Son regard Émeraude planté sur le visage de l'intrus, il attendait une réponse avec impatience, tiraillé entre l'envie de lui trancher la gorge et celle de la faire exécuter sur la place publique d'Hecara pour l'exemple.

__________________________________





- Nous sommes les alliés de la justice -
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

▌Date d'inscription : 10/12/2009
▌Messages : 32
▌Age : 30



Feuille de personnage
Niveau: 1
Expérience :
59/63  (59/63)

MessageSujet: Re: " Le plus lâche des assassins, c'est celui qui a des remords. " [pv Slorak]   Lun 26 Avr - 8:38

Elle se doutait que l'opération ne serait pas aussi facile que prévu. Et pourtant, même au sol, une lame sous la gorge, Aëlwenn affichait un sourire victorieux. Peut-être savourait-elle sa victoire trop tôt, mais elle savait au fond d'elle que Slorak ne pourrait pas la tuer. L'assassin ne pouvait tuer sa propre sœur même avec le doute qui pouvait se lire au fond de ses yeux émeraudes.

" Elle m'avait dit que tu réagirai comme ça. Même avec le peu d'années passé en ta compagnie, notre mère te connaît mieux que quiconque. "


Un récit aurait été beaucoup trop long. Aëlwenn prit donc la décision d'utiliser son esprit pour lui faire part d'un secret d'État. Avec son index et son majeur de la main gauche, elle poussa doucement la lame de l'épée de Slorak. Puis, elle se leva lentement, les deux mains tournées vers son interlocuteur pour lui montrer qu'elle ne ferait pas de choses stupides. Une fois debout, elle fit mine de chercher quelque chose dans sa tunique, mais rapidement, avec sa main gauche, elle attrapa l'avant bras droit de l'assassin et plongea son regard sombre dans les iris émeraudes. Avant qu'il ne puisse réagir, elle se concentra violemment et fit passer les images qu'elle avait en tête dans l'esprit de Slorak. Elle lui montra d'abord les images que leur mère lui avait transmises et qui pourraient s'avérer très utiles, comme à cet instant. Aëlwenn montra donc à son frère la fois où il s'était cassé le bras lorsqu'il avait cinq ans. Il s'était d'abord réfugié dans les bras de son grand-père Jaoven, qu'il aimait tant. Sa mère, Elaine était alors rapidement arrivée pour s'occuper du garçonnet qui ne mit pas longtemps à se remettre. La scène devint floue, mais une autre arriva derrière; elle présentait Slorak, tout juste âgé de sept ans qui apprenait à dresser son premier cheval, sous l'oeil bienveillant de Jaoven. L'image devint à nouveau floue et montra ensuite Elaine offrir une dague à son fils de neuf ans, sur laquelle elle avait fait graver le symbole du renouveau de Kleryana. Slorak avait été heureux et émut de recevoir un tel présent de sa mère adorée. Il ne quittait plus l'arme et souvent, la reine venait lui retirer la nuit pour ne pas qu'il se blesse durant son sommeil. La transition avec la scène suivante fut plus brutale; on y voyait Slorak, âgé de dix ans qui attendait dans un couloir sombre du palais. Des domestiques couraient dans tous les sens alors que les cris d'un nouveau né se faisait entendre dans une pièce voisine, celle de la chambre de la reine. Puis ce fut le calme plat et son père lui demanda d'entrer. Le garçonnet entra, inquiet de voir que tout le monde avait quitter la pièce, sauf un prêtre du temple royal. Arzhael présenta à Slorak un nourrisson qui portait le nome d'Hadrian, son jeune frère. Mais son regard fut attiré par le corps inerte de sa mère dans son lit. Il s'en approcha, bouleversé rien qu'à l'idée de perdre celle qu'il aimait tant. La scène disparut rapidement pour faire place aux funérailles d'Elaine, le corps couvert d'un drap blanc et engouffré dans le tombeau de la famille royale. Jaoven était encore le roi, et tenait son petit fils par la main. Ce que Slorak ne vit pas le jour là était bien dissimulé derrière un arbre; une silhouette sombre observait pour la dernière fois son fils qu'elle aimait tant avant de monter sur un cheval et de partir vers le nord, escorté par deux hommes.

Aëlwenn émit un faible gémissement en fermant les yeux. Son énergie se vidait petit à petit, mais elle ne voulait pas rompre le transfert avant de montrer à son frère ce qu'était devenue leur mère. Elle venait de lui prouver son lien de parenté, ce n'était pas le moment d'abandonner. Elle lui montra donc les contrées du nord d'Arzyalev, situées dans le royaume d'Alyos, juste derrière les montagnes d'Elwen, où se trouvait la ville d'Hecara. Elle montra l'arrivée d'Elaine dans une maison dans les montagnes. Un des deux hommes s'avérait être Meloard, un sage de Kleryana qui savait lire dans les étoiles et qui possédait de grands pouvoirs. Il avait toujours été très proche de la reine, et ce vieil homme la considérait comme sa propre fille. Le deuxième homme était Brivael, un capitaine de la garde royale. Tous les trois s'installèrent dans cette grande demeure, située à côté d'un petit hameau où quelques paysans vivaient simplement. L'image devint floue et présenta une nouvelle scène; celle d'Elaine, en habit de paysanne qui participait aux travaux de la terre sous un soleil de plomb. Brivael ne portait plus sa tunique de garde et travaillait également avec les paysans. Ils semblaient heureux. La scène suivante présentait un cheval qui arrivait au galop devant cette demeure; Arzhael avait fait tout ce voyage pour voir sa bien aimée. Cela faisait deux ans qu'ils ne s'étaient pas vu et le prince de Kleryana venait passer quelques jours avec Elaine. Aëlwenn se concentre davantage pour faire face à la fatigue qui gagnait en elle. Elle montra à Slorak une nouvelle image: leur mère porte une petite fille brune de quatre ans dans ses bras lorsqu'un cheval arrive dans le hameau. Arzhael venait annoncer une nouvelle importante. Mais avant tout, il embrassa sa femme ainsi que la petite qui l'appelait "père" et qui voulait aller dans ses bras. Le nouveau roi la prit avec affection et passa beaucoup de temps avec sa dernière fille. Ce fut la dernière fois qu'Aëlwenn vit son père. Une fois nommé roi de Kleryana, à la mort de Jaoven, il ne vint plus rendre visite à sa famille. Une nouvelle scène montra Elaine dans les bras de Brivael qui avait comblé son coeur déchiré. Lui l'aimait tellement fort, qu'il faisait tout pour qu'elle soit heureuse. Ce fut lui qui s'occupa de l'éducation de la fillette. D'autres scènes firent leur apparition, montrant la jeune fille grandir dans l'amour de sa mère et de son père adoptif. Elle apprit à se battre à l'épée avec Brivael, la lecture et l'écriture avec Elaine et à lire dans les étoiles, ainsi que la magie avec Meloard. Au fur et à mesure que le temps passait, Aëlwenn ressemblait de plus en plus à sa mère qu'à son père. Et Elaine avait des projets pour sa fille. Celle-ci chancela, ne sachant plus si elle tenait sur ses jambes où si c'était Slorak qui l'a maintenait. Cependant, dans un dernier effort, elle lui montra un scène douloureuse; on y voyait Elaine alitée, en mauvaise santé. L'hiver rude avait fait beaucoup de victime. L'ancienne reine parlait à sa jeune fille alors âgée de dix-sept ans; elle lui racontait sa vraie nature, l'existence des ses frères, et elle lui parlait surtout de Slorak. On ne pouvait percevoir les autres paroles, car Aëlwenn était vidée d'énergie. Mais alors que l'image était entrecoupée de noir, on pouvait voir le collier, un rubis dans un anneau d'argent, qu'offrait Elaine à sa fille avant de mourir.

Aëlwenn lâcha le bras de son frère, haletante et prise d'un vertige. Elle se rattrapa tant bien que mal au bureau. Courbée sur elle-même, elle leva le regard vers Slorak cherchant une réponse. D'un geste sec, elle arracha un collier, sur lequel se trouvait un pendentif en forme d'anneau en argent avec un rubis, à son cou et le tendit vers son frère :

" Tu vois bien que je ne mens pas. "
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MDJ
Bête de guerre toute puissante
avatar

▌Date d'inscription : 21/12/2009
▌Messages : 157


Feuille de personnage
Niveau: 100
Expérience :
1000000000/1000000000  (1000000000/1000000000)

MessageSujet: Re: " Le plus lâche des assassins, c'est celui qui a des remords. " [pv Slorak]   Mer 12 Mai - 8:38

Alors qu'Aëlwenn se rétablit tant bien que mal, une odeur de fumée arrive jusqu'au bureau de Slorak. Un homme entre en panique, et annonce qu'une partie des écuries est en flamme mais que le périmètre est bouclé également.

Le responsable serait encore sur les lieux. Il peut aussi s'agir d'un membre de la maison des assassins.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Slorak
Roi Phoenix
avatar

▌Date d'inscription : 27/09/2009
▌Messages : 499
▌Age : 28



Feuille de personnage
Niveau: 16
Expérience :
1310/1398  (1310/1398)

MessageSujet: Re: " Le plus lâche des assassins, c'est celui qui a des remords. " [pv Slorak]   Sam 22 Mai - 0:04

Slorak ne perdit pas une seule seconde. Kryos sentant le danger était déja prêt a suivre son maitre. L'assassin enfila sa toge, s'empra de son fourreaux qu'il scella a son ceinturon et y enfila sa fidèle lame afin de parer a toute éventualité. Le maitre de lieux regarda l'homme droit dans les yeux.

Prévenez le capitaine de la garde qu'il boucle les portes de la ville. Envoyer des patrouilles d'archers aux abords de la cité. Nous allons peut être nous faire attaquer. Trouvez le le chef de la milice populaire, et faite le mettre les femmes et les enfants a l'abris. Donnez l'ordre a toutes les troupes de combats de se préparer a de violents affrontements.

L'homme hocha la tête en guise de réponse positive et fit un signe de tête vers la femme. Il la toisa du regard un long moment, avant de reporter son attention sur son chef.

Et pour elle ?

L'assassin lança un regard sur sa " jeune soeur " avant de détourner complètement son attention de celle ci.

Gardez la ici. Tant que nous n'en savons pas plus, c 'est une prisonnière de guerre.

Les mots de l'assassin étaient durs, mais il n'avait d'autre choix. Il savait que si s'était bel et bien ca jeune soeur, alors de simple soldats ne pourraient pas la garder a vue.

Je veux un sorcier, et deux hommes de la garde dans la pièce. Vous mettrez trois autre soldats de la garde devant la porte. Personne n'entre ou ne sort de cette pièce, sans mon consentement écrit. Je vais aller voir ce qui se passe en ville. Si les choses devaient tourner au vinaigre, asssurez vous que l'ennemi ne mette pas la main sur les documents secrets de l'ordre. Brulez tout si une telle situation devait arriver.

L'homme porta sa main droite sur sa poitrine et s'inclina légèrement en sifflant deux mots, doctrine de l'ordre.

" Honneur et fidélité "

Slorak l'imita avant de s'en aller, suivit dans son sillon de Kryos qui mourrait d'impatience de gouter a de la chair humaine...

__________________________________





- Nous sommes les alliés de la justice -
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MDJ
Bête de guerre toute puissante
avatar

▌Date d'inscription : 21/12/2009
▌Messages : 157


Feuille de personnage
Niveau: 100
Expérience :
1000000000/1000000000  (1000000000/1000000000)

MessageSujet: Re: " Le plus lâche des assassins, c'est celui qui a des remords. " [pv Slorak]   Ven 30 Juil - 23:15

Aëlwenn: 31 xP

Slorak : 26 xP
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: " Le plus lâche des assassins, c'est celui qui a des remords. " [pv Slorak]   

Revenir en haut Aller en bas
 

" Le plus lâche des assassins, c'est celui qui a des remords. " [pv Slorak]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» Bande d'assassins, voleurs, truands
» [Formation] Entrainement d'assassins
» Des idées pour faire des death cult assassins?
» La Ligue des Assassins
» Credo des Assassins | Rien n'est vrai, tout est permis.
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Kingdom of Kleryana  :: Le Royaume de Kleryana :: + Llegwen + :: Hecara :: Quartier résidentiel-
Sauter vers: