AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
          

Partagez | 
 

 Un développement innatendu...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité
avatar



MessageSujet: Un développement innatendu...   Lun 15 Nov - 13:02

[HRP: CE SUJET EST LA SUITE DE CELUI CI CHRONOLOGIQUEMENT PARLANT: http://kleryana.forumactif.org/prison-f22/jouons-a-chat-perche-pv-faenor-blackmoon-t366.htm#6722 ]




Le soleil réchauffait la ville de ses doux rayons en cette fraîche matinée. C'est alors que marchands et commerçants en tous genre commençaient à déployer leurs stands et à y étaler leurs marchandises diverses et variées. Certains tentaient déjà d'alpaguer les passants afin d'être les premiers à leur fournir ce dont ils n'avaient parfois pas besoin. Les chiens errants quémandaient quelques restes qui d'ailleurs leur étaient souvent octroyés, les gens de la grande cité aimant particulièrement les bêtes quelles qu'elles soient. Les chats quant à eux préféraient courir après les rats et les oiseaux après les vieux morceaux de pain rassis qui étaient laissé là tel un merveilleux trésor pour eux.

Les rues malgré tout étaient calmes et peu de bruits s'en échappaient si ce ne sont les sabots de chevaux et de bœufs ainsi que quelques charrettes. A l'intersection de la rue de l'or et de la place du duché se trouvait une toute petite ruelle très étroite et quelque peu mal éclairée. Un ou deux vendeurs d'objets aussi peu recommandables qu'eux étaient assis dans les recoins de ce lieux rarement fréquenté mais pourtant pas mal famé. Deux personnages plus intrigants que le reste de la populace étaient entrain de scruter la place du duché attendant certainement quelque chose ou quelqu'un.

*Mmmh je ne sais pas si nous avons eu raison de venir ici mais après tout maintenant c'est chose faite et plus question de reculer!*

Dalken le redoutable chevalier corrompu était en compagnie de son nouvel acolyte, Faenor Blackmoon, un nécromancien animorphe aux pouvoirs ténébreux et inquiétants. Un duo de noirceur mais qui jusqu'ici restait passablement discrets. De plus leurs intentions s'avéraient un secret fort bien gardé. Se retournant vers le nécromancien Dalken appuya son dos contre le mur et baissa la tête vers le sol en fermant les yeux avant de s'adresser à lui...

"Faenor. As tu inspecté les lieux comme je te l'ai demandé? Mmmh c'est étrange mais je crois que nous ne sommes pas en sécurité ici. Même si un vieil ami m'a assuré que je pouvais faire en ces lieux des rencontres terriblement intéressantes. Il serait temps que cela soit le cas. Je lui fait confiance nous patienterons donc mais tout de même..."




Dernière édition par Dalken Stryder le Ven 19 Nov - 9:58, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Hàdes
Admin
avatar

▌Date d'inscription : 22/05/2010
▌Messages : 896
▌Age : 26



Feuille de personnage
Niveau: 13
Expérience :
881/985  (881/985)

MessageSujet: Re: Un développement innatendu...   Mar 16 Nov - 3:25

    Qu’il est facile de s’égarer, qu’il est facile de perdre sa route… qu’il est facile de se laisser emporter pas des sentiments qui ne font pas partie de sa définition ! L’être humain, aussi fort était-il est faible ! Tellement faible ! Ce qui faisait notre force un jour pourrait faire notre faiblesse un autre… et ainsi de suite ! Le secret de la survie est donc autre chose ! Pas une force minable qui pourrait quitter en une parcelle de seconde ! Quelque chose d’autre ! Quelque chose qui ne devrait pas pour autant être la plus forte mais la plus importante !... Je me demande… depuis que l’enfer m’a trahi… je me demande depuis que mes forces se sont avérée inutiles devant père… elles m’ont pourtant gardé en vie je ne sais comment ! Je ne sais pas comment ! Parce que lors du réveil… j’étais sous cet arbre d’olivier… un moment de paix… un instant de larmes… une explosion de vie sous le titre de la liberté !

    Je fus accompagnée au dojo ! Ne m’étant même pas suffisamment relaxée, je me remettais en travail ! Remettre le dojo en état ! Voilà d’ailleurs deux petites journées que je marche cherchant la capitale ! J’ai entendu dire que le marché là-bas pourrait répondre aux sommes qu’avait ‘la mioche’ ! Ainsi, avais-je quitté le dojo une matinée sans prévenir. J’aurais pu faire autrement et raccourcir le délai de temps que j’utilisais, je refusais pourtant ! La leçon que j’avais tout juste apprit était que toute chose vient en son temps. Ça m’avait bien prit des années et presque des siècles de faire enfin face à la vérité, et annoncer que, vraiment, le parfait m’avait vraiment trahi !

    N’y pensons pourtant pas !

    J’étais déjà venue ici pour voir si le Slorak s’était vraiment enfuie ! J’avais d’ailleurs fait une rencontre des plus étonnantes ! Mais n’en parlons pas et concentrons nous sur notre quête ! Après, en chemin de retour, je me demande si je trouverais Slorak… je me demande ce qu’il était devenu après notre petit combat avec les royautés de sa famille… Je soupire. Contemple le sol usé. Les ruelles se succédaient une à une… Et je me retrouvais finalement en place ! Et exactement comme on m’a décrit ! Bien que la guerre eu juste finie, regardez moi combien c’était plein ! On entendait d’ailleurs les cris des marchands depuis quelques ruelles plus loin ! Je souriais de la scène qui se présentait…

    D’accord, avec mes cheveux courts, mes yeux rouges, mon allure, mais surtout avec Hell sur mon dos… Je soupire. Ça n’allait pas être une quête facile comme je le pensais ! Déjà, avant, je pouvais cacher mes yeux de démon sous mes cheveux noirs soyeux… mais là ! . Debout à la fin d’une ruelle, la place m’ouvrait ses bras. J’avance alors, mais discrètement à coté des murs ! Ç’allait m’épargner de perturber la vie normale et froide de cette population agitée. J’arrivais déjà à voir quelques affaires dont j’avais un grand besoin ! Enfin… le Dojo en avait besoin ! … Je souriais contemplant cette scène si banale mais si amusante.

    Exactement, des foules de personnes finissaient par arriver ! Certaines mamans accompagnées par leurs enfants qui tournaient autour d’elle pour un jouet fabriqué en bois ou une sucrerie… Amusant, mon jeu d’observation ! Je m’arrête d’ailleurs observer une petite enfant qui venait d’entrer en place ! SEULE ! Sûrement quelqu’un l’a envoyée faire des courses… dans l’ombre. Elle avança vers un marchand de fruit, et alors que celui-ci se retournait, elle tendit sa main vers une pomme ! Un acte de vol. Bon sang… elle était à quelques mètres… ok, je n’allais pas m’impliquer dans des histoires inutiles ! Non ? Mais je ne tolérais PAS l’injustice ! Qu’aurait fait Kan’rei dans une telle situation ? Je grimace. Je ne peux tout de même pas faire ce qu’il… alors que je pensais justement, le marchand s’en rendit compte ! Premier réflexe ? Il leva son pied la… frapper ?

    Je soupire un large soupire… je n’allais tout de même pas l’ignorer ! J’avance alors. La vitesse ? Celle qui pourrait me déplacer ces quelques mètres avant que le pied de cet homme ne touche l’enfant ! J’arrête le pied au bon moment. L’homme s’énervait… Je lui souriais pourtant ! Relâchant son pied, il se remit en équilibre, et s’apprêtât à frapper !

    Je paye !’ Annonçais-je. ‘Excuses-toi !’ Annonçais-je à l’enfant tremblante. On ne désobéi pas à l’un de mes ordres. Elle s’excusa. Et alors que l’homme essayait de commencer son râle. Il me suffit de le regarder pour qu’il se taise. Pas un mot de plus. Il accepta l’argent, dévia son regard évitant de peur le mien. Je me baisse vers l’enfant. ‘Je connais quelqu’un, un jeun homme de ton age qui préférerait mourir à voler ! Un Hirameku ! Visites son dojo plus tard, il se pourrait qu’il t’aide !’ Lui expliquais-je. Je me relève et continue ma tournée aussi calmement qu’au début ! Pourtant, c’était déjà raté ! Je m’étais offerte l’attention des gens ici présents ! Je soupire.


__________________________________

> - Trahir autant que l'on aime - <



Mes Liens <()>
Mon archive
<()>
Mon ART
<()>

6
Merci à
|Abby| & |Aslan| & |Kan'rei| & |Jeni| & |Iuhk| & |Erwan|
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar



MessageSujet: Re: Un développement innatendu...   Mer 17 Nov - 11:34

Faënor jongleait entre les passants, esquivant avec agilité et finesse chaque pas qui n'était pas le sien. Il recherchait avant tout chose, une echoppe ou, avec en peux de chance, un couturier de bonne facture pour trouver de quoi s'habillier convenablement. Ce retransformer en humain dans un tel endroit relève de la stupidité pour quelqu'un qui cherche à être oublié. Sa disparition avait déjà du être signalée et apparaitre nu en plein millieu de la place publique le ferai retourner en très peux de temps dans le cachot d'ou il était parti.

Après quelque mètre, Faënor sauta à l'affut sur une pile de caisse, fourniture du marchant ambulant qui hurlait pour vendre ces douteux légumes qui ne devait être plus frais depuis des lieux, c'était même à ce demander si il l'avait été une fois. Assis, telle un tour de guet au sommet d'une coline, le félin scrutait les alentours à la recherche de ces désirés couturiers. Il y avait des magasins et des echoppes de toutes sortes, une quincailleries, un vendeur de verre, un boucher et même un alchimiste. Après quelques tours d'horizons, Faënor aperçu enfin le panneau de bois qu'il recherchait: "Couture Talismatique...Curieux nom pour un vendeur de tissu" Pensait-il.

Ce préparent à replonger dans la foule, Faënor ne vit que de justesse le marchant qui allait lui mettre un coup de ballet ! Dans un saut de grace, il evita le coup qui alla s'écraser contre les fournitures du marchant, brisant la caisse où le félin trônait.

- Maudit chat de goutière ! tu ne paie rien pour attendre !

Mais Faënor était déjà loin, il n'avait surement même pas entendu le marchant qui l'injuriait. Arrivé devant l'entrée du couturier, Faënor attendait, pret à bondir comme si il chassait, que la porte s'ouvre. Lorsque ce fut le cas, il y entra discretement en passant entre deux pas du client qui venait de rentrer.

"C'est quoi ce taudis !? que de la deuxième main......j'espère que c'est une blague." Les habitudes de noblesse avait rattrappé plus vite que prévus. Ronchonnant en voyant tout ces habits qui, à son gout, était délabrer, il remarqua une arrière boutique qui semblait, au premier coup d'oeil, plus interressant. Lorsque le félin entra dans la salle, il commença à ronronner, signe de satisfaction. Faënor était tombé sur ce qu'il voulait. Il y avait même une robe qui avait de forte similitude avec celle qu'il porte habituelement.

Après quelques minutes passé dans la boutique, Faënor en ressorti soulagé et tranquille. Il avait enfin trouvé de quoi ce mettre et avait pu payé grâce à une petite bourse d'or....directement apportée de l'autre monde. Curieuse banque que possèdait le nécromant, heureusement pour lui que personne n'était venu dans l'arrière boutique lors du passage de son banquier péstiféré.

Il retourna vers Dalken, en faisant tranquillement le tour de la rue, balayant de son regard chaques personnes, chaque marchants. Après quelque mètre, il aperçu une jeune femme trimbalant une épée inhabituelle. Il la suivi du regard un moment, la voyant s'interposer pour ce petit cafard mort de faim.

"Comment un enfant peut ce réduire à de telle acte, tu as eu de la chance cette fois ci....mais tu n'auras pas toujour quelqu'un pour te sauver" Pensait Faënor avec un sourire au lèvre.

Faënor ce retourna et rejoigna Dalken qui l'attendait dans une petite ruelle perdue entre une auberge et une echoppe de bricolage.

- J'espère ne pas avoir fait trop long, le marchant n'avait pas de balance qui convenait pour le payement en or

Faënor s'appuya sur le mur en face de Dalken et jetta un regard vers le ciel. "Encore une journée ensoleillée. Je me demande si la plue existe ici."

"Je me demande bien ce qu'un chevalier peut vouloir faire ici, cette ruelle est plus douteuse qu'autre chose...."Pensait-il en regardant le chevalier s'impatienter.

- Nous sommes tranquille pour le moment, les gardes font leurs rondent habituelles et il n'y a aucun controle. Il y a juste une femme avec une épée curieuse dans le dos qui ajoute une touche d'inhabituel au marché
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar



MessageSujet: Re: Un développement innatendu...   Ven 19 Nov - 10:40

"Une femme dis tu?! Et c'est tout? J'espère pour toi que tu as bien pris garde à tous les détails qui pourraient ne pas me plaire par la suite. Bien cela dit, j'aimerais que tu m'en dises plus sur cette femme que tu dis avoir vue. Que portait-elle comme habillement? Etait-elle de grande taille ou plutôt petite? Sa silhouette était-elle celle d'une guerrière ou celle d'une paysanne? Semblait-elle chercher quelque chose ou quelqu'un? Et décris moi donc son épée! Allons, parle prestement!"

Dalken semblait fortement intrigué par la présence d'une femme armée dans une place marchande. Pourtant cela n'avait rien de déplacé et ce n'était ni la première ni la dernière demoiselle ainsi équipée qui arpenterait ces lieux. Alors pourquoi devait-elle se montrer plus importante aux yeux de Dalken que n'importe qui d'autre?

*Impressionnant. Mon contact ne m'avait donc pas menti. Il est remarquable qu'après toutes ces années ses prédictions soient toujours aussi exactes! Cependant il reste encore beaucoup de paramètres que je ne contrôle pas, je dois donc me montrer plus que vigilant concernant la suite des évènements.*

Alors que les pensées de Dalken étaient en ébullition, La place du marché avait eu le temps de prendre de l'ampleur! Les gens n'avaient cessé d'affluer, intrigués qu'ils étaient par la diversité des marchandises et des commerçant qui les proposaient! Ainsi le bruit et la foule allait servir les desseins du lycan. Car il est connu que pour rester le plus discret possible il faut se mêler à autant de foule que possible! Un paradoxe amusant. Dalken veillait à ce que son plan se déroule sans accrocs. Mais avait-il seulement un plan? Il n'avait pas renseigné son acolyte sur le futur de leurs aventures ni même sur le pourquoi du comment et semblait presque l'ignorer lui-même. Mais le chevalier était mû par une volonté si redoutable et un aveuglement si complet qu'on ne pouvait que suivre ou s'interposer car le temps n'était ni aux doutes ni aux réflexions! Comme Dalken aimait le dire désormais, si vous n'êtes pas avec lui, vous êtes contre lui. Un axe d'esprit extrémiste qui laissait allègrement entrevoir que le fier paladin qu'il fut était solidement emprisonné dans un carcan de ténèbres lourdes et suffocantes...
Revenir en haut Aller en bas
Abbygaëlle Nacht
Chef de classe d'arme
avatar

▌Date d'inscription : 20/06/2010
▌Messages : 861


Feuille de personnage
Niveau: 4
Expérience :
216/236  (216/236)

MessageSujet: Re: Un développement innatendu...   Sam 20 Nov - 1:34

…....... Elbereth. Abbygaëlle n'avait toujours pas quitté cette dite capitale, non. Elle comptait y faire quelques...achats. Elle avait amené avec elle assez d'argent pour acheter un magasin complet. Peut être trop, certes, mais si elle tombait sur quelque chose de vraiment extraordinaire, elle allait quand même pouvoir l'obtenir sans plus de mal. De plus, cette fortune n'était qu'une mince partie de ce qu'elle possédait, il n'était donc en aucun cas lieu d'avoir peur. Elle voulait disons, faire un achat peu commun. Une autre lame de grande exception. Mordred, sa première lame, était une arme forgée dans des matériaux inconnus, et l'aiguiser ne servait presque à rien, vu qu'elle ne s'émoussait pratiquement jamais. Elle était cerclée de fils d'or, un d'un rubis sur le pommeau. On aurait dit qu'elle ne faisait qu'un avec Abby. Quand cette dernière combattait, sa lame était le simple prolongement de son bras. La manier, était d'une extrême facilité. Légère, l'arme avait aussi une grande valeur sentimentale aux yeux de la jeune femme. C'est pourquoi elle ne voudrait jamais s'en séparer. Cependant... Acheter une autre lame de ce type, pourrait parfois apporter de nombreux atouts. Son père lui avait enseigné l'art ambidextre, mais c'était il y a fort longtemps, les bases de ce type de combat est bien-sûr resté incrusté dans l'esprit de la guerrière, mais l'habitude chez-elle s'était estompée. C'est pour cela qu'une deuxième lame serait fort utile. Une lame, qui n'aurait en aucun cas les caractéristiques d'une arme ''normale''. Il faudrait cependant s'entraîner encore plus dur pour pouvoir les manier avec une certaine perfection. Son bouclier, elle ne l'oublierait pas, mais le laisserait de côté,... Enfin, si elle ce dégotte cette dite lame, bien entendu! Elbereth, la capitale, semblait donc le lieu approprié.

…....... Elle était à cheval, et arrivait maintenant sur la place du marché qui était bondée. Elle descendit donc de Koya, accrocha son épée, et son bouclier, sur la selle du destrier. En effet, ses armes ne seront plus d'aucune utilité ici. Pas même besoin de le tenir par la longe, Koya la suivait, seul. Ce n'était vraiment pas un cheval comme les autres. Bref. Les différents magasins défilaient, et la guerrière ne vit rien qui ressemblait à un magasin d'armes et d'armures. Elle se perdait, dans cette foule, et ne retrouvait plus son chemin. Quel chemin, de toutes manières? Elle ne trouvait toujours pas de fabriquant d'armes, et de plus, Koya prenait de la place, et les gens autour commençait a en être lassés. Mais même si ce cheval était un bon garde, ces affaires risquaient d'être volées. Quand à son argent, n'en parlons pas. Celui ci était bien évidemment caché à diverses endroits, dans les habits de cuir de la demoiselle, et dans la selle du destrier. De plus, la guerrière avait l'impression d'être observée. Il est vrai qu'avec un cheval d'une robe d'un noir si profond, qui suit sa maîtresse sans broncher, et celle-ci dotée d'une armure de cuir pareille,et ses cheveux couleur de feu... il est vrai qu'être remarquée était d'une facilité remarquable. Enfin, ceci était sans plus d'importance.

Elle était lasse de ne rien trouver. Ses convictions s'étaient un peu atténuées, mais elle n'allait pas s'arrêter de chercher pour autant.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar



MessageSujet: Re: Un développement innatendu...   Sam 20 Nov - 8:57

Louise avait l'habitude de faire les échoppes de toutes les villes, elle venait de s'arrêter en ville avec sa famille et leurs caravanes, elle visitait tôt pour pouvoir repartir le soir avec sa troupe. La jeune femme vêtue de manière osée et curieuse s'approcha des premiers marchants, commençant déjà à faire baisser les prix, elle avait la technique pour se faire entendre.
La demoiselle se pencha un peu, dévoilant un peu plus son décolleté au vendeur, son panier en main, puis elle leva le regard vers l'homme et sourit.

-Je veux ça ! Et cela aussi, mais les prixe..C'est trop, est-ce que l'on peu trouver un moyen..d..Avant qu'elle n'ai pu finir sa phrase, elle assista à la scène de l'enfant qui vole la pomme et de cette femme étrangement sombre et peu attirante. Elle observa doucement la foule et les marchands avant de remarquer Dalken non loin, accompagné d'un homme sans trop d'importance à ses yeux. Oui, car pour une des rares fois où elle s'arrête en ville, elle y croise l'un des siens. La femme s'approcha un peu plus de Dalken, l'observant attentivement, elle s'approcha tellement qu'elle fini par être en face de lui. Louise pencha un peu la tête, restant fixe devant son collègue bisclaveret, sans aucune gêne. Elle fini par prendre la parole.

-Bonjour..Vous devez sûrement vous doutez de la raison de mon approche ! Je ne croise pas souvent d'êtres comme moi, je pensais encore moins en voir ici. Je vous dérange peut-être..Mais juste une question, il y en a d'autre ? Je veux dire, comme vous ? J'avoue que je cherche depuis bien longtemps à ne plus être fermée du monde par solitude...Enfin, je vous raconte ma vie pour pas grand chose, je ne vous demande qu'une petite réponse et je m'en vais. Le marché vient tout juste de commencer, je ne voudrais pas perdre mon temps pour rien et encore moins perdre les bonnes affaires ! Surtout que de si bon matin je n'ai pas de concurrence !

Le femme sourit doucement, riant presque, ignorant totalement Faënor et les passant dans la rue. Pendant qu'elle attendait une simple réponse, le serpent qui était caché dans le panier de la bisclaveret sorti doucement sa tête, regardant les deux hommes en face d'elle, tirant la langue, se glissant à terre, s'enroulant à la jambe de Faënor, en toute discrétion. La propriétaire jeta un rapide coup d'oeil sur son animal, sans rien dire, presque amusée, elle savait que le serpent ne lui ferait pas de mal.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar



MessageSujet: Re: Un développement innatendu...   Mar 23 Nov - 11:13

Faënor n'avait même pas eu le temps de ce diriger du coté de la place du marché qu'une demoiselle, laissant passer un regarde intérrogateur et impatient sous ces long cheveux violet, avait interpellé d'une façon quasi sucidaire le chevalier.

Il écouta sans trop faire attention la jeune femme parlé. Seul la deuxième phrase qu'elle avait prononcé avait réussi à capter l'esprit du Nécromant. "Je ne croise pas souvent d'êtres comme moi, je pensais encore moins en voir ici.....Seigneur....Sur quoi je suis encore tombé, manquerai plus qu'ils soyent demi-chien et je serai vraiment tombé au fond."

Dans ces pensées, Faënor remarqua le serpent que quand il commença à s'enrouler à sa jambe. Il resta calme sans trop de difficulter, il n'avait pas peur des serpents mais il y prenait toujours garde, de plus s'agiter ne ferai qu'augmenter le risque de morsure et Faënor n'avait absolument pas besoin de ça. Lachant un vague soupir, il ce baissa doucement, saisissant le serpent au plus pret de la machoire. C'était son mentor qu'il lui avait apprid l'astuce lorsqu'il était plus petit, car les serpents étaient monnaies courantes dans le manoir familliale et il n'y avais pas toujour quelqu'un pour les ramasser.

- Ceci est à vous ! Lacha Faënor en lançant le reptile vers sa propriètaire, le sourire au lèvre.

- Je retourne dans le marché et je vais faire en sorte que les personnes que nous cherchons ce montrent sans devoir attendre des lunes.

Faënor parti en direction du marché, laissant planer un air mal sain autour de lui. Il détourna le regard une dernière fois en direction du chevalier qui le regardait partir. Faënor lacha un sourire et, avant qu'il ne retourne la tête du coté du marché, ces yeux s'assombrissaient, passant du bleu au noir, le temps d'un batement de coeur. Il ne fallut que peux de temps avant qu'une brise ce lève sur le marché, amenant avec elle les habituelles voix de désépoires et d'horreur qui allait donné une nouvelle ambiance au marché, sans même que Faënor n'aie de soucis.
Revenir en haut Aller en bas
Hàdes
Admin
avatar

▌Date d'inscription : 22/05/2010
▌Messages : 896
▌Age : 26



Feuille de personnage
Niveau: 13
Expérience :
881/985  (881/985)

MessageSujet: Re: Un développement innatendu...   Jeu 9 Déc - 9:54

    Je continuais ma marche sous les regards écarquillés de la foule ! Soupirant parfois quand j’en croisais un qui me maudissait… oh que les humains étaient compliqués ! Tenant ma tête d’une main, je regardais un peu partout visant un outil qui pourrait aider Kan’rei à superviser son Dojo. Il est vrai que sa boite à outils était accomplie, mais tous ces engins revenaient à des siècles… on penserait même que c’était un héritage ! Passant tout prêt d’un ferronnier, je juge l’homme bien plus apte que moi pour décider et choisir de bons outils. M’arrêtant tout d’abord guetter d’un œil attentif son travail. Vrai, il était talentueux ! Mais ceux qui ont vu Aslan au travail ne peuvent dire que ce travail était excellent… je frotte vivement mes cheveux. Demander de l’aide ? Sincèrement ? Ça paraissait une bonne idée, oui, sur. Ça m’épargnerait le temps que je devrais passer à chercher, à expérimenter ou à comparer ! Mais pas question ! Fronçant un sourcil l’aire pensive, je finis par faire peut à l’ouvrier… raté d’avance !

    Je ramène une main sur mes hanches, me retourne, mes pupilles alors remarquèrent les regards discrets… ça ne marchait point ! Mon but d’origine était de fondre dans la foule ! Me retournant un peu plus, la gamine rodait derrière moi un regard très hésitant. D’ailleurs, lorsque j’eus le regard sur elle, elle se retourna… Peut être allait elle pouvoir aider ! Je m’avance vers elle qui, en se retournant un demi tour regarda mon approche et se mit à courir, je la rattrapais pourtant si facilement, tenant son col… elle aurait pu attendre ! Non ? Je grimace légèrement, la dépose, elle commença à s’éloigner en accélérant le pas. Je ne pus me contenir, je soupirais.

    -‘J’ai besoin d’aide !’ lui annonçais-je. Elle s’arrêta net. ‘Voudrais-tu faire mes courses pour moi ? Je te paye ce que tu veux !!’ Continuais-je. Elle s’arrêta net. Se retourna, puis me tendis ses mains, je souriais alors.

    -‘Le papier contient tout ce que je veux, l’argent, et… je serais là-bas !’ Je lui filais le papier, l’argent, puis indiquais le boulevard arrière. Elle prit le tout puis se dégagea. Lui faisais-je confiance ? Aucunement ! Mais, la surveiller ne serait pas grand-chose ! Je me retourne alors vers la rue arrière, elle était loin d’être vide. Je m’intéressais peu aux deux hommes et à la femme, ce qui m’impressionnait était le petit serpent blanc. J’ai beaucoup vécu, mais j’en ai jamais vu un. M’éloignant de quelques pas, je m’accotais sur le mur, fermais mes yeux, et attendais que la jeune gamine retourne.


[JE N'AI PAS D'INSPIRATION T_T ]

__________________________________

> - Trahir autant que l'on aime - <



Mes Liens <()>
Mon archive
<()>
Mon ART
<()>

6
Merci à
|Abby| & |Aslan| & |Kan'rei| & |Jeni| & |Iuhk| & |Erwan|
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

▌Date d'inscription : 27/05/2010
▌Messages : 956
▌Age : 22



Feuille de personnage
Niveau: 6
Expérience :
297/367  (297/367)

MessageSujet: Re: Un développement innatendu...   Ven 10 Déc - 10:39

    Je me suis mis debout, après une longue nuit, de silence, de calme, ça faisait bien longtemps que je n’avais pas dormis ainsi, je me suis vraiment bien reposé, c’est peut être dut au fait que je me sens sécurisé, que je n’ai rien à craindre tant que…..elle est là.
    Je pris une douche, avant de me diriger vers la salle à manger, la table était déjà servie, elle me l’avait préparée…..et moi qui croyais qu’elle était une flemmarde, il ne faut vraiment pas juger les gens des apparences. Elle avait mise du pain, du lait ainsi que du miel, rien de plus meilleure pour un petit déjeuné. Je m’assis, et dégusta chaque petit morceau….
    Une fois le ventre plein, je me décidai de balayer l’entrée, c’était à présent une de mes habitudes. Mais avant cela, je me suis dirigé vers la chambre de la vieille, je me demandais bien si elle s’est re-endormie…… *Heiiiiiin* j’étais absolument choqué quand j’avais aperçus que son matelas était VIDE. Elle avait disparu,…..Je ne m’inquiétais pas pour elle, même si elle allait sûrement se perdre, elle saura se débrouiller seule.

    ..................

    Balayer…Balayer…Balayer, ça devenait extrêmement ennuyant, y’avais rien à faire. Je me mis à compter le nombre de paysans qui passaient devant le Dojo. Ils étaient tellement nombreux que je me doutais que quelque chose s’était arrivée, ce qui augmenta mes doutes était le fait qu’ils se dirigeaient tous vers la même direction. Je compris mieux après avoir sur entendu la discussion de quelques-uns. Ils disaient qu’il y’avait un assemblements de marchands, dans la place central d’Elbereth, fallait absolument que j’y aille, je devais acheter tout ce dont j’avais besoin…Et c’est ainsi que je pris mon épée, et suivis la foule.
    Mon maître allait sûrement me gueuler dessus si elle était au courant de tout cela…..mais je n’allais absolument pas gâcher une telle opportunité.

    Le trajet était très long, environ trois jours de marche, mais je n'y fis pas attention . J’étais à présent devant une vaste ruelle envahie par les marchands de différents pays, quelques-uns avaient déjà vendu la moitié de leurs franchises, les autres venaient juste d’arriver….Je me baladais ici et là-bas, espérant trouver mes objectifs…
    Je m’approchais d’un des vendeurs, situé prés d’un boulevard, celui-ci avait des outils très intéressants, je m’accroupis afin de visionner ceux-ci de prés, et c’est là que le marchand me cria dessus. ‘’ Les gamins n'ont rien à faire ici ‘’. Je me relève, le fixa d’un regard menaçant venant d’un enfant, le temps m’avait appris tant de choses, la plus importante d’entre elles, était de ne jamais montrer une faiblesse.

    ‘’C’est à MOI que vous vous adressez monsieur ?? ‘’ Dis-je. ‘’ Si c’est le cas…….’’ Je n’eu pas le temps de finir ma phrase, que je vis la Baa-chan aux côtés d’un arbre, elle avait les yeux fermés…Je me dirigeait vers celle-ci, je ne fis plus attention au vendeur qui gueulait.
    Elle allait sûrement être surprise, je me mis à ses côtés, et dis d’une voix sec ‘’ Qu’est ce tu fais ici ?? ‘’…….


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar



MessageSujet: Re: Un développement innatendu...   Dim 19 Déc - 4:59

Dalken était vraiment sur les nerfs car le temps filait et tout ne se déroulait pas exactement comme il l'avait prévu et cela le rendait énervé au plus haut point. Ce petit jeu commençait à ronger sa patience déjà à bouts. Lorsque la femme s'était approchée de lui et avait commencé à lui parler Dalken se doutait de sa condition car les loup-garous reconnaissent assez aisément les leurs et lorsqu'elle lui avoua être comme lui, cela confirma ses craintes. Il ne pouvait pas laisser cette femme révéler sa véritable nature aux personnes présentes. Il devait garder ce secret encore un peu. Et devait donc tout faire pour le protéger. Il savait que seul un lycan aurait la force d'en abattre un autre à main nues.

"Je suis désolé..."


Il saisit donc violemment la gorge de la superbe demoiselle et d'un mouvement sec et puissant il brisa la nuque de sa congénère!! Les os brisés firent un horrible bruit! Le corps inerte de la jeune femme dans les mains, Dalken, ferma les yeux comme si il regrettait d'avoir eu à faire cela. Usant de sa force exceptionnelle, Il jeta le corps bien plus loin dans la ruelle où quelques rats et bestioles nuisibles se feraient très certainement un plaisir de ce festin inopiné.
Le serpent blanc quant à lui fila dans le marché comme si il était enfin libéré d'une vie de servitude.

Dalken sorti alors de sa sombre ruelle et observa le spectacle burlesque qui se tenait devant lui. Une étrange femme armée d'une fantastique épée était accolée contre un mur non loin et à ses côtés se tenait un jeune garçon à la chevelure hirsute et apparemment inoffensif mais armé également. Au loin devant il pouvait distinguer son sombre acolyte Faenor. Mais ce qui retint le plus son attention était sans conteste une jeune femme qui semblait égarée mais en quête... Sa chevelure rougeoyante attirait l'œil indubitablement mais à vrai dire le plus étrange était son imposante monture noire ébène qui l'accompagnait.

*Comment une si jeune femme peut elle posséder et monter un cheval d'une telle prestance? Mmmh elle à déposé ses armes sur le flanc de sa bête à ce que je constate. Elle me semble étrangement confiante pour une si frêle et jeune demoiselle. Je vais d'abord m'approcher d'elle puis j'irais m'occuper de la femme et de celui qui est peut être son fils.*


Le chevalier avança d'un pas sûr et léger vers la jeune cavalière. Passant difficilement entre les gens affairés à commercer, Dalken dut garder son calme pour ne pas se frayer un chemin de sang jusqu'à elle. Une fois arrivé devant la jeune femme, Dalken fut frappé par la beauté de sa future interlocutrice. Elle paraissait si jeune mais disposait de la beauté florissante et éternelle de la jeunesse. Un peu à la manière des elfes. Le chevalier noir s'approcha du cheval et lorsqu'il fut très proche de l'animal ce dernier hennit puissamment et semblait en proie à une panique grandissante. Dalken plongea alors son regard de saphir dans celui de nuit du cheval et posa sa main sur son museau et le caressa doucement. La superbe monture se calma presque immédiatement et semblait maintenant tout à fait disposer à accepter la présence du chevalier. Le lycanthrope sourit et se tourna vers la propriétaire de la bête.

"Mes salutations mademoiselle! Je me présente, Dalken Stryder. Je n'ai pu m'empêcher d'admirer avec quelle aisance vous aviez dressé ce cheval! Il est magnifique. Je suppose qu'il est à vous?"
Revenir en haut Aller en bas
Abbygaëlle Nacht
Chef de classe d'arme
avatar

▌Date d'inscription : 20/06/2010
▌Messages : 861


Feuille de personnage
Niveau: 4
Expérience :
216/236  (216/236)

MessageSujet: Re: Un développement innatendu...   Lun 20 Déc - 0:49

Exaspérée. C'était le mot de son si grand désarroi, pourtant, et elle le sait, la lame à laquelle elle aspire n'avait été que très peu recherchée. Elle n'allait donc aucunement s'arrêter là. Certes, plus le temps passait, plus la conviction la quittait. Elle était du genre, impatiente, la petite. Vue comme cela, elle aurait parié qu'elle ressemblait à une enfant ne trouvant pas LE jouet qu'il lui faut, et qui, de ce fait, bouderait. Dans de tels cas, l'enfant aurait été se plaindre à sa mère, sans nul doute. Mais la génitrice d' Abbygaëlle se trouvait fort loin, il est vrai. Et de toutes façons, elle n'aurait été d'aucune aide à la recherche d'une arme. Sa mère était profondément neutre, et haïssait la violence. D'ailleurs, elle ne sait pas même que sa fille s'est retrouvée être une guerrière. Elle serait sans doute choquée de l'apprendre. Si elle l'apprend un jour, bien sur. Ce qui n'arrivera pas. Il ne manquerait plus que sa mère tente par tous les moyens de lui faire cesser '' son métier '' si l'on pouvait nommer cela ainsi, de guerrière. C'était sa vie, le combat. Du même fait que la vie est en elle-même son plus grand combat. Celle-ci est composée de joie, de bonheur, mais aussi de tristesse, de peine, de peur, de stress. Abbygaëlle se qualifie donc aussi de '' guerrière de la vie ''. La jeune fille ne baissera jamais les bras, jamais. Elle ne compte pas mourir tout de suite, la vie vaut la peine d'être vécue, et autant en profiter à fond. Pour soi, et non pour les autres. Si l'on vit, c'est d'abord pour soi, non? La mort que quelque proche que se soit est pénible, certes, mais ne doit influer en rien sur la vie de intéressée.

Bref. L'arme aspirée se cachait. Mais elle la trouverait, si tant est qu'elle existe en ces lieux, bien sûr. Munie d'une ardeur sans faille, elle la trouverait. Elle eût un sourire en repensant à l'enfant qu'elle était, et qui cherchait son jouet. Ce jouet, si dévastateur.

Son cheval, derrière elle, se rua soudain, pris d'une panique folle. La jeune femme fit volte-face. Koya n'avait jamais peur des humains. Jamais. C'était anormal qu'il soit paniqué ainsi. Le trouble-paix était en fait un homme d'une trentaine d'année. Un homme TRES imposant. Intimidant, même. Abby se sentait tout petite. L'individu devait atteindre le mètre quatre-vingt-dix! Koya c'était calmé, au contact de cette si grande main sur son museau. Incroyable. Il n'avait d'ailleurs pas repoussé l'homme, comme il l'aurait fait pour n'importe quel autre. ° Étrange...°

Il prit la parole, planta son regard d'azur dans les yeux de la jeune femme. Délicieuse contradiction, d'ailleurs. On pourrait assimiler le bleu à la glace, et l'orange au feu. Les deux personnes étaient ennemies. Avec leur simple couleur de yeux. Si cette grande carrure n'était pas faîte pour rassurer, le visage et la voix, l'étaient au contraire.

« Mes salutations mademoiselle! Je me présente, Dalken Stryder. Je n'ai pu m'empêcher d'admirer avec quelle aisance vous aviez dressé ce cheval! Il est magnifique. Je suppose qu'il est à vous? »

Elle s'empressa d'ailleurs de lui répondre, d'un ton assuré, son regard dans le sien, sans l'ombre d'une intimidation sur son visage. L'enfant allait s'adresser à son parent, semblait-il.

« Oui. Sa génitrice était sauvage. Il a donc gardé un caractère assez farouche. Elle esquissa un sourire attendri. Il doit vous apprécier, se laisser caresser par une personne inconnue lui est...rare. De plus, je m'en occupe depuis sa naissance, et j'avoue lui laisser parfois beaucoup de liberté. Mais un cheval, n'est pas fait pour rester enfermé, à suivre un maître exclusivement... »

Elle s'arrêta. Elle recommençait à déballer sa vie à un inconnu. Elle était sociable, certes, mais ne connaissais pas encore son interlocuteur, et ce qu'il a vraiment derrière la tête. Elle ne lui avait pas communiqué son prénom:

« Je me nomme Abbygaëlle Nacht. Ravie de vous rencontrer. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hàdes
Admin
avatar

▌Date d'inscription : 22/05/2010
▌Messages : 896
▌Age : 26



Feuille de personnage
Niveau: 13
Expérience :
881/985  (881/985)

MessageSujet: Re: Un développement innatendu...   Mer 22 Déc - 5:22

    La froideur du mur se dissipait. L’une des règles et des lois de l’univers. La communication de la chaleur. Je me rendis d’ailleurs compte qu’il faisait brusquement et sauvagement froid. Je suis, une ‘démone’. Je m’accoutume facilement à la chaleur, et je n’ai jamais vraiment eu à me soucier du froid ! Probablement parce que la consistance de mon corps était différente de celle des humains. Que ce soit en plein hiver ou en plein printemps, me baigner sous les étoiles d’une eau froide ne me causait rien. Conclusion : Je m’étais beaucoup exposée à cette température basse, je ne portais pas de vêtements vraiment chauds, mais ça n’allait pas m’affecter ! Je dois cela à mes origines, aussi méprisables soient-ils.

    J’ouvris mes yeux qui brillaient lugubrement. Observant un soldat qui passait juste à coté. Puis je redresse mon regard vers le ciel, vers la beauté, vers les toiles. Me détendant mais ne manquant point de vigilance, je laissais les étincelles du ciel se refléter dans mes yeux. Ceci jusqu’au moment où je sentis une aura tellement connue s’approcher. Finalement, ça faisait vraiment rire ! Déjà, combien de chances avais-je de le rencontrer après ma légitime libération ? Qu’il me suive jusqu’à Hécara pour ses sincères et touchantes intentions ? Nulle chance ne serait suffisante pour faire qu’à chaque fois que je suis ailleurs, il parvient à me trouver… le jeune garçon avait le dont de suivre mes pas peut-être. Je souriais discrètement et j’attendais. Puisqu’il passait par là, il allait me remarquer.

    La journée m’offrait un cadeau vraiment réjouissant, j’allais voir une des nouvelles expressions du gamin ! Pas que je n’en ai pas vu plusieurs, juste que je n’en ai jamais assez ! J’arrivais à suivre ses mouvements, il avait reçu une remarque très vulgaire du marchand. Ça m’étonnait que les gens ici soient aussi creux ! C’avait même tracé par force un froncement sur mon visage. Mais l’enfant ne tarda pas à me remarquer, il se désintéressa alors du marchand.

    ‘’ Qu’est ce tu fais ici ?? ‘’ Demanda-t-il du pur exclamatif de sa voix. J’ouvris discrètement un œil, ouaaah, ça valait la peine ! Sa figure était tellement amusante. Ecarquillant ses yeux, il me fixait comme un phénomène surnaturel… pas que je n’en suis pas un… mais c’était amusant ! Je me mis à rire discrètement, au début ! Mais je finis par éclater ! Tenant mon ventre, une petite larme vient se blottir contre mon œil… je ne vais pas me donner la peine de répondre au comment et au pourquoi ! M’étant suffisamment éclatée, je respire à fond puis l’observe. Sa tunique était poussiéreuse. Balayer puis voyager, deux raisons suffisantes ! Mais il n’avait aucunement l’air d’être vraiment épuisé, ça m’étonnait d’un gamin !

    La même chose que toi, je pense ? ! Je suis là pour le Dojo !’ Répondis-je. ‘Tu… ne me suivais pas par hasard ? C’est la deuxième fois que tu me trouve bien que je sois SI loin !!’ Ajoutais-je l’air amusée. Je redresse mon visage regarder l’enfant de tout à l’heur. Elle me filait un sacré service. Elle s’arrêta d’ailleurs chez le même marchand qui venait de mal traiter Kan’rei. Elle ne reçu point un meilleur traitement ! Encore pire… Je regarde la mioche, allait-il agir par hasard ? Je me contentais de fixer la scène pour attirer son attention à celle-ci. Voyons comment il agira, voyons…


__________________________________

> - Trahir autant que l'on aime - <



Mes Liens <()>
Mon archive
<()>
Mon ART
<()>

6
Merci à
|Abby| & |Aslan| & |Kan'rei| & |Jeni| & |Iuhk| & |Erwan|
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

▌Date d'inscription : 27/05/2010
▌Messages : 956
▌Age : 22



Feuille de personnage
Niveau: 6
Expérience :
297/367  (297/367)

MessageSujet: Re: Un développement innatendu...   Jeu 23 Déc - 9:44

    J’attendais sa réponse, et j’étais sur et certain qu’elle allait soit me gueuler dessus, soit éclater de rire. Elle me fixa du regard, et après quelques secondes, elle se mit à rire de toutes ses dents, la scène était un peu amusante, car on ne voit pas toujours une vielle femme en train de badiner. Ça pourrait paraître bizarre aux yeux des gens qui nous entouraient, mais pour moi ça ne l’était pas, car je savais que ce n’était personne d’autre que la Baa-chan devant moi, et j’étais à présent habitué à de tel gestes parvenant d’elle.

    La raison pour laquelle elle avait visitée Elbereth était la mienne aussi, et ce n’était autre que le bien du Dojo. ‘Tu… ne me suivais pas par hasard ? C’est la deuxième fois que tu me trouves bien que je sois SI loin !!' Dit-elle.
    Sa réplique était drôle, je laissais échappé un micro sourire au coin de ma bouche…Ai-je une sorte de pouvoir magique me permettant de la poursuivre ?? Pas du tout….. C’était du PUR hasard. Mais le fait qu’elle soit là pour le Dojo ne l’était pas, Au fait, on peut conclure que le temps qu’elle avait passée avec moi lui a permis de bien me connaître, et le plus important, de savoir ce dont j’ai besoin. Et c’est ainsi que mes besoins sont devenu aussi les siens.

    Je regarde vers sa direction, celle-ci concentrait son regard vers le marchand qui m’avais maltraité il y’a quelques minutes, l’attitude de celui-ci ne changea pas envers une petite fille qui semblait faire ses courses. J’ouvris grand les yeux, tout en gardant mon regard menaçant, et je me dirigeait vers le vendeur, car sa réaction ne me paraissait pas du tout acceptable, on ne me sous estime JAMAIS, ceux qui le font, le regretterons. J’étais à présent devant lui, il était TROP grand, une taille de géant, ceci ne m’apeura point. C’est ainsi que je lève ma tête pour que mes yeux fixent directement les siens, et je fis d’une voix sec ‘’ Non mais sincèrement, tu te prends pour QUI ?? ‘’
    Le grossiste resta bouche bée, ses sourcils levé, ses yeux plus grands qu’un œuf. Non parce que je l’avais vexé, mais il se demandait bien comment un GAMIN a eu le courage d’agir ainsi.

    Je vis la jeune fille qui tremblait, elle était abasourdie devant le violent géant, elle était par terre, non parce qu’il l’avait frappée, mais de peur.
    Je lui file ma main en guise d’aide et lui fis un sourire qui m’était étranger, elle accepta mon aide avec joie. Il paraissait bien que ces jours là on ne trouve pas des gens aussi gentils que moi….

    ‘’Les enfants ne doivent pas être seuls dans ces entourages….’’ Fis-je aussi gentiment que je le puisse. La petite fille me fixa étrangement, son visage faisait rire….Elle me répondis ‘’ Tu t’es pas vu toi ??….’’
    Un petit sourire m’échappa ‘’ Moi, je ne suis pas n’importe qui…….je suis un Hirameku’’ dis-je fièrement. Elle semblait choquée quand elle avait entendu mon nom, la raison de cela m’était inconnue, toutefois je n’eue pas le temps d’y prêter mon attention, car le marchand semblait ne plus pouvoir patienter….. C’est ainsi qu’il prit son bâton, je savais ce qu’il allait faire mais n’avais pas du tout peur, un Hirameku ne crains rien, un Hirameku est brave. Surtout quand mon maître est juste déri……Je retourne mon visage vers la place ou elle était….Mais elle avait disparu, en voilà quelqu’un qui a un don de disparaître. Je re-fixe le marchand, et d’un coup vif je sortis mon épée, et stoppa le coup qui venait du haut.
    Je n’allais surtout pas le laisser m’humilier devant tous ces gens…..Je saurais comment me débrouiller, je suis après tout SON apprenti…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hàdes
Admin
avatar

▌Date d'inscription : 22/05/2010
▌Messages : 896
▌Age : 26



Feuille de personnage
Niveau: 13
Expérience :
881/985  (881/985)

MessageSujet: Re: Un développement innatendu...   Jeu 14 Avr - 6:48

Inconsciemment, je m’étais retirée en arrière pour observer. Je ne désirais pas influencer l’homme avec ma présence, mais certes, j’allais intervenir si jamais ça devenait dangereux. Observant alors la scène, je souriais du caractère de Kan’rei une fois de plus. Il a du crâne ! Croisant mes bras et me mêlant à la foule observatrice, l’instant s’annonçait très amusant. Déjà, les gens qui se pensaient de parfaits indifférents… Parlant de ‘gens’… Le pays n’est-il pas en guerre ? Comment se faisait-il que, aussi facilement, ces signes de vie étaient retournés à la capitale ? Cette idée éveilla mon instinct. Je soupçonnais alors, comme je devais, ce marché ! Un essaie de détournement d’attention ? Qu’essayait-on de cacher ? Déjà que les gardes ne sont pas très présents…

Kan’rei, l’air d’un parfait gentleman offrit de l’aide à la gamine, elle fit elle-même preuve d’audace… je soupire… ‘Les gamins de nos jours’ murmurais-je, croyant par instant être une vielle femme sans canne. Je grimace à l’idée. Quelqu’un passa derrière moi, deux auras que je connaissais. La première était celle d’Hadrian ? Qui est-ce qui l’escortait ? Je me retournais observer… voilà donc ce que c’était ! Il fallait que je m’en doute ! Je n’arrivais pourtant pas à identifier l’aura de la deuxième personne. Déjà vu, déjà rencontré… quelqu’un que je connaissais bien… ma mémoire, me joue-t-elle des tours ? J’avais presque parfaitement oublié ! Je désordonne ma chevelure.

Un bruit de la direction de Kan’rei m’appela… le gamin se croyait héros d’un conte de fées, et il arrivait à faire face… sacré apprentis ! ‘Kan’rei ! On y va’ Annonçais-je en me retournant. D’une part, avec l’épée que je porte, l’homme n’allait pas pouvoir attaquer ma mioche. D’une autre, je doute que kan’rei me désobéisse. Il fallait que je rentre au palais m’assurer des choses et comprendre, mais d’abord fallait-il que je sois sûre que l’Hirameku était en sécurité.


__________________________________

> - Trahir autant que l'on aime - <



Mes Liens <()>
Mon archive
<()>
Mon ART
<()>

6
Merci à
|Abby| & |Aslan| & |Kan'rei| & |Jeni| & |Iuhk| & |Erwan|
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jenifael
Gardienne du forum
avatar

▌Date d'inscription : 22/09/2009
▌Messages : 1811
▌Age : 30



Feuille de personnage
Niveau: 100
Expérience :
1000000000/1000000000  (1000000000/1000000000)

MessageSujet: Re: Un développement innatendu...   Dim 17 Avr - 2:46

Hàdes : 24 xP

Création du sujet : 0/4
Réponse : 3/3*4
Longueur : 1/2*4
Orthographe : 2/2*4


Abby : 14 xP


Création du sujet : 0/4
Réponse : 3/3*2
Longueur : 1/2*2
Orthographe :2/2*2



Kan'rei : 14 xP


Création du sujet : 0/4
Réponse : 3/3*2
Longueur : 1/2*2
Orthographe :2/2*2


__________________________________


Gardienne du forum
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://kleryana.forumactif.org
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Un développement innatendu...   

Revenir en haut Aller en bas
 

Un développement innatendu...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» Le DSRP: pour un réel plan de développement d'Haïti
» Développement: mentalités + amelioration des conditions
» Blog de Marc Bazin: Combien d'argent pour «sauver» Haïti ?
» Quelle est la base du développement ?
» Le plan du Centre-ville de PAP devrait être confié à des Haitiens
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Kingdom of Kleryana  :: Le Royaume de Kleryana :: + Elhenis + :: Elbereth :: Rues & Place du Roi Phoenix-
Sauter vers: